Compte-rendu de la réunion publique du quartier Ormeaux-Renards du 6/12/17.

Sur la tribune : Le Maire, Laurent Vastel, Mr Bigret, 1 er adjoint, Mme Poddevin, directrice du cabinet, Mr Chambon, élu responsable de la voirie,  Mr Duez, directeur des Services Techniques, Mme Mercadier, élu référente du quartier, Mme Faye, maire adjointe aux écoles, 2 représentants du Département pour les travaux de l’avenue Jean Moulin, Mr Migeot de Baran, Mr Frankel

Dans la salle : des élus, Mme Gagnard, elu chargé de la démocratie et des associations, Mme Guilleminot et Mr Faye, élus référents et environ 50 habitants dont environ 10 membres du Comités des Habitants du quartier (CDH)

Différents sujets ont été abordés : le Comité d’Habitants, Le Numéro Vert, la Gestion Urbaine de Proximité; les diagnostics en marchant des années précédentes, les réalisations dans le quartier, Le Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI), l’aménagement de la rue de l’Abbé Granjean, les travaux de l’avenue Jean Moulin, le Parc Boris Vildé, le cout de l’élagage, le stationnement et la circulation sur la ville, la sécurité, les écoles, le batiment de l’ancien Conservatoire, le projet immobilier des Mouilleboeufs.

=> Il a été demandé que  la présentation qui a été faite soit mise sur le site de la ville, à la rubrique « Quartier » puis Ormeaux-Renards »

=> Le Comité d’Habitant avait demandé à faire une présentation pendant la réunion, ceci  a été refusé, sans explications et c’est Mme Mercadier qui a fait la présentation. Le CDH a 21 membres et 4 élus référents. Son rôle, est de servir d’intermédiaire entre les habitants et la Mairie. Les membres sont très motivés et ont fait déjà plusieurs diagnostics en marchant dans le quartier, pour repérer les endroits où il y a des problèmes de stationnement et de circulation. Il a œuvré pour que l’accès aux habitants sur le site de la ville soit plus accessible. Cela reste pourtant très confidentiel, car il faut aller dans « Ville Active » puis « Votre quartier » au lieu d’avoir un accès direct « En un clic », comme « Nouveau Fontenaisien » ou « Petites Annonces ».

Depuis que le site a été refait (5 Mars 2017) il y a eu cependant 272 visites sur le quartier, et il y a eu 8 demandes d’habitants qui font partie des actions en cours du CDH, en plus de celle qui ont déjà été repérées lors des diagnostics en marchant.

Travaux de l’Avenue Jean Moulin

Ils ont commencé en Juillet 2017 et dureront jusqu’à fin Juin 2018.

Il y aura que 2 voies de circulation, moins larges, pour réduire la vitesse, des espaces piétons plus larges, Il y aura dans le sens venant de Robinson jusqu’à Fontenay, une piste cyclable, matérialisée, et pas dans l’autre sens, où les cyclistes seront obligés d’emprunter la voie des voitures. Il y aura 26 places de stationnement au lieu de 32. Actuellement, 17 places sont occupées en journée et 21 en soirée.

Tous les arbres ont été abattus. Il y aura 57 arbres d’alignement, soit environ 30 % de moins. Il y aura une mise en place de pied d’arbres végétalisés et de massifs arbustifs au niveau des carrefours.

Nuisances pendant les travaux

Le CDH a été contacté par des riverains qui vont subir des nuisances pendant 10 mois. Ceux-ci ne peuvent plus accéder à leur garage, il y a des problèmes de vibration. Mais, surtout, les habitants d’un pavillon situé au croisement entre l’avenue et la rue François Joseph Bouille se sont vus, sans être prévenu, ni même contacté par le Département, installé devant chez eux la base de vie du chantier, constituée de 2 étages d’Algeco, sur 3 longueurs dont un sanitaire, tout cela ne laissant qui passage réduit sur le trottoir à 70 cm, alors que la norme est de 90 cm minimum. L’habitante ne demandait que le déplacement du module Algeco, qui sert de sanitaire. Tout cela n’a pas été pris en compte au début du chantier, alors qu’il y avait un autre espace disponible  sur le coté gauche. Le Maire ne s’est pas engagé à financer le déménagement de ce module, arguant du fait que cela coûterait trop cher à la ville et sa seule réponse a été de dire : Espérons que les travaux se terminent plus vite que prévu.

Numéro Vert 

Un numéro vert gratuit (0801 80 00 92) a été mis en place pour une intervention rapide et efficace sur le terrain pour tous les problèmes de voirie, travaux, stationnement, éclairage public, déchets ou espaces verts.

Un formulaire est également en ligne pour faire sa demande :
https://www.fontenay-aux-roses.fr/1196/numero-vert.htm

Les demandes sur le quartier concernent pour l’essentiel la propreté, la sécurité, les espaces verts, le revêtement, le stationnement, l’éclairage public.

Gestion urbaine de proximité (GUP)

Elle intervient pour des demandes plus importante, en particulier à la suite des diagnostics en marchant et aussi pour  de la médiation pour des conflits de voisinage, des questions de collecte.

68 demandes ont été traitées en 2017, dont 23 sur la voirie.

Un des problèmes traité, suite à une demande d’un habitant, suivi par le Comité d’Habitant : la vitesse excessive dans la rue Antoine Petit

Pour cela, un radar pédagogique a été mis en place.

On voit que seulement 21 % des véhicules respectent les 30 km/h en descendant avec une vitesse max observée de 82 km/h.

Plan Pluri Annuel d’Investissement (PPI) pour le quartier, ce qui est prévu.

La sécurité sur le quartier

  • Cambriolages : légère augmentation : 17 au lieu de 13
  • Chahut des collégiens aux sorties : nouveau principal du collège saisie.
Les écoles 
  • Ecole des Renards : gros travaux concernant le chauffage
  • Ecole des Ormeaux : aménagement des sanitaires
  • Semaine du gout : sur le thème d’Archimboldo
  • Atelier jardins, Science au jardin, Lire au jardin avec les jardiniers de la ville
  • Chorale 80 enfants de l’école des Renards pour le 11 Novembre
L’ancien bâtiment du Conservatoire 
Au Conseil Municipal du 20 décembre :
- Cession d’une partie du bâtiment à une entreprise d’informatique privée.
Pour la ville :
- Aménagement de la cour coté avenue Moulin
- réfection totale de la toiture
- aménagement d’une salle polyvalent de 167 m2 (ex salle de danse)
- aménagement du demi-niveau : cuisine 15 m2 + salle réunion 26 m2 + santaires, couloir de dégagement pour l’évacuation coté rue Docteur Soubise
La partie vendue représente 66 % de la surface totale, soit environ 1000 m2. L’estimation des domaines était de 980 000 €. Le prix de vente est fixé à 1 054 000 €, soit 1054 € /m2. Cette partie comprend aussi le pavillon séparé du gardien. Celui-ci pourra être vendue pour environ 500 000 € par les acheteurs.
Stationnement et Circulation
La Mairie a fait réaliser par la société ITER, coopérative de conseil en mobilité, un diagnostic sur le plan de circulation et de stationnement de Fontenay aux Roses
La présentation est disponible sur le site internet de la ville : http://fr.calameo.com/read/0026732074232d1d7dda1
Un groupe de travail comprenant des habitants de chaque quartier de la ville s’est réuni plusieurs fois pour faire des propositions qui est maintenant disponible :
Ci-joint le lien pour le télécharger : Bilan travaux Comité thématique circulation stationnement VF
Il en résulte des invariants :
- pas de stationnement payant pour les petites durées
- marquage des places dans toute la ville
- homogénéisation de la réglementation de courte durée
- suppression de la zone verte
- Pour définir les places de stationnement il sera fait appel aux riverains et aux Comités d’Habitants
=> Réunion publique pour le Plan de stationnement : 1 er Trimestre 2018

Retour sur la conférence de Mme Leconte sur les rythmes scolaires

Mme Leconte, professeur honoraire de psychologie de l’éducation à l’université de Lille qui a effectué des recherches en chronobiologie. Elle parcourt la France pour faire des conférences pour expliquer de façon très pédagogique la chronobiologie et ce qu’il faut en déduire pour le bien-être de chacun et surtout des enfants.

Cela permet de sentir à quel point l’organisation de nos vies a parfois tendance à vouloir s’en affranchir au détriment de notre bien-être.  Il est particulièrement intéressant de mettre en regard les connaissances scientifiques et nos choix en la matière. A la majorité, il semblerait que la semaine de 4 jours avec 8 demi-journées de 3 heures soit en passe de l’emporter…

Après avoir écouté Mme Leconte, on peut être convaincu que c’est le plus mauvais choix possible pour les enfants. L’immense majorité des personnes ayant assistées à cette conférence partagent ce sentiment. 8 demi-journées de 3 heures sur 4 jours, c’est peut-être un bon choix pour divers raisons et pour d’autres personnes mais pour les enfants c’est mauvais.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter son site internet : http://www.claireleconte.com

Sur le site suivant, vous pouvez accéder à des interviews qu’elle a donné pour aider chaque enfant à grandir : https://territoireseducati.wixsite.com/rythmes

Concertation sur la place de Gaulle : ce qu’il faut savoir avant d’aller voter ?

Immeuble du fond de place perpendiculaire à l’immeuble Saint Prix

Quelle sera sa hauteur et son emprise ?

Elle sera de R+4+Combles au lieu de R + 3 + Combles, comme sur les plans. Il sera donc plus haut que l’immeuble actuel de Saint Prix qui aura une cage d’escalier en moins. Il est beaucoup plus haut que le toit du marché

Il s’étendra de part et d’autre de l’immeuble actuel, en supprimant environ 20 places de parking.

 =>Si vous n’êtes pas d’accord pour la présence d’un immeuble d’une telle envergure en fond de place, faites le savoir en mettant un commentaire sur le bulletin de vote ou sur le site de la ville : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1538/les-3-scenarii-d-amenagement.htm

Que se passera-t-il s’il y a un immeuble de retour (scénario 1)?

Quelle sera sa hauteur et son emprise ?

La hauteur sera de R + 1 + combles. Sa surface est de 300 m2. Il occupera en environ la moitié du parvis du Château La Boissière.

Il empiétera sur l’emplacement actuel de la voie de circulation qui traverse la place

Ce bâtiment casse complètement la symétrie de la place. En venant de la rue Boucicaut, il cache complètement la vue sur le fond de la place.

Il supprimera aussi environ 20 places de stationnement.

Que se passera-t-il s’il y a un bâtiment de «folie » (scénario 2)  ?

Quelle sera sa hauteur et son emprise ?

Sa hauteur est de R+ Combles, sa surface au sol de 250 m2. Il utilise à peu près 1/3 de la surface du parvis du Château La Boissière. Il ne cassera pas la perspective.

Il supprimera aussi environ 20 places de parking.

Que se passera-t-il s’il n’y a pas de bâtiment sur le parvis du Chateau (scénario 3)  ?

Cela laissera plus d’espaces pour une utilisation polyvalente de la Place et du Parvis.

Le point de vue du MODEM sur l’aménagement de la place de Gaulle

Pour une place de la cité Fontenaisienne

Le dernier Fontenay MAG invite la population à « participer au réaménagement du cœur de ville ». Le MoDem de Fontenay, qui s’est toujours intéressé de près à l’urbanisme de la ville , se fait un devoir de « participer » à cette concertation.

L’aménagement de la place centrale de notre ville doit être mené avec soin, en particulier pour mettre en valeur le plus bel édifice de Fontenay : le château La Boissière. Tous les bâtiments qui seront à court ou à moyen terme construits dans sa proximité devront être en harmonie entre eux d’une part, mais d’autre part former avec le château un ensemble élégant. La place de Vosges (Paris) est certes un idéal inatteignable de nos jours, mais les Fontenaisiens sont capables d’ambition pour leur ville et de vision à long terme.

Petit historique

Il y a 25 ans, Alain Moizan avait proposé un aménagement, qui notamment proposait  d’enterrer le marché, et de créer un vaste parking souterrain…

Il y a 10 ans, quand il a fallu remplacer le marché, Pascal Buchet a raté l’occasion d’ouvrir un vrai débat… et s’est contenté de construire un bâtiment sur l’emplacement de l’ancien… Avec un parking restreint.

Dans 25 ans, espérons ne pas avoir à revenir sur la formule qui émergera de cette consultation !

Un tel aménagement requiert une action volontariste. Dans 25 ans, si les seules règles prises en  compte  par  divers promoteurs sont celles du PLU et des Bâtiments de France, on  aura dans cet espace relativement modeste (périmètre de la place d’environ 370 m) probablement de l’ordre de cinq bâtiments aux hauteurs, « matériaux, coloris, éclairages » disparates, et qui bloqueront pour les 50 prochaines années toute l’harmonie que l’on peut imaginer à ce jour.

Les éléments dont on dispose pour la réflexion à laquelle nous sommes conviés sont de deux ordres :

1- le projet décrit dans le Fontenay MAG qui entérine un nouveau bâtiment en fond de place, 

2- des rumeurs sur les projets relatifs au sud-est de la place (chantier OSICA actuellement stoppé ; rénovation de la clinique vétérinaire).

Mais aucune vision d’ensemble sur la totalité de la placeUn tel aménagement requiert une action volontariste. Dans 25 ans, si les seules règles prises en  compte  par  divers promoteurs sont celles du PLU et des Bâtiments de France, on  aura dans cet espace relativement modeste (périmètre de la place d’environ 370 m) probablement de l’ordre de cinq bâtiments aux hauteurs, « matériaux, coloris, éclairages » disparates, et qui bloqueront pour les 50 prochaines années toute l’harmonie que l’on peut imaginer à ce jour.

N’est-il pas illusoire de vouloir bâtir rapidement le bâtiment du fond et espérer ultérieurement convaincre les promoteurs successifs de le plagier …

Il faut donc un maiître d’ouvrage unique et soucieux de l’intérêt général pour l’aménagement de la totalité de la place.

Une solution concrète

On ne pourra pas, bien sûr, en trois ans construire tout l’ensemble, mais il est dès maintenant fondamental de mettre en place les outils, faire les arbitrages urbanistiques et concevoir la physionomie d’ensemble. Un seul bâtiment sera sans doute réalisé, mais les plans seront tracés et le projet sera conçu dans sa généralité. Ce premier bâtiment sera le prototype d’une famille homogène et cohérente

Le maitre d’ouvrage unique pour organiser et piloter cette maitrise architecturale est tout naturellement la S.P.L.A. Cette structure, créée en 2015, a compétence sur toute la ville. Et comme cela a été mis en avant lors de sa création, elle dispose d’une grande souplesse puisque de droit privé.

Notre Maire actuel, instruit des échecs et velléités de ses  prédécesseurs, et qui souhaite laisser sa marque dans la ville, peut rallier les Fontenaisiens à travers une consultation authentique et stimulée par une véritable ambition.

S.P.L.A.
Une Société Publique Locale d’Aménagement est une structure de droit privé qui a compétence à réaliser pour le compte des collectivités actionnaires :
•           des opérations d’aménagement,
•           des études préalables à une opération immobilière,
•           des acquisitions et cessations de biens.
MODEM :  www.modem-fontenay-92.fr

Ligne de bus 394 : une bonne nouvelle !

A partir de lundi 11 décembre, le service de la ligne de bus 394 va être nettement amélioré.

Jusqu’à maintenant le service n’avait lieu que du lundi au samedi et cessait à 20h30.

A partir de lundi 11 décembre les bus de la ligne 394 circuleront aussi  les dimanches et jours fériés ainsi que tous les soirs jusqu’à 0h 30

La ligne 394 qui va de Bourg-La-Reine ( gare ) à Issy les Moulineaux (gare) traverse Fontenay d’Est en Ouest ( et réciproquement) où elle dessert notamment les quartiers des Blagis, de la gare, La Mairie, La Cavée, le stade du Panorama et la station du tramway T 6 « Division Leclerc ».

C’est l’une des lignes de bus les plus importantes qui desservent Fontenay

Merci à tous ceux qui ont travaillé  à cette amélioration et en particulier Michel Faye, maire-adjoint  qui a porté, au nom de la ville , depuis 3 ans ce projet.

Réunion publique du projet alternatif pour la rénovation de la Place de Gaulle, le 18 décembre, salle de l’Eglise à 20 H 30

Présentation d’un projet alternatif pour la rénovation de la place de Gaulle, d’espace culturel

- Présentation du projet alternatif élaboré par un groupe de Fontenaisiens pour rénover et animer la place, avec les retombées sur la vie au centre-ville

- Questions Réponses.

- Actions pour faire prendre en compte ce projet dans les choix en cours

Lieu : salle de l’Eglise, Lundi 18 décembre à 20 H 30

Télécharger le texte explicatif : Présentation Projet Espace culturel

A Malakoff, la démocratie participative fonctionne avec des rencontres citoyennes

Environ 250 personnes ont assisté au bilan des rencontres citoyennes d’il y a un an. Sara, une habitante, est ravie de l’avancée des propositions.

Après les idées, le bilan. Voilà plus d’un an que la mairie de Malakoff a pris 28 engagements auprès des habitants à la suite des rencontres citoyennes « Malakoff et moi ».Créer une ferme urbaine, établir une charte pour les promoteurs immobiliers, organiser des rencontres avec les entreprises de la ville… Pendant plusieurs semaines, des habitants, répartis sur trois ateliers thématiques,ont jugé l’avancement de ces propositions avec des élus et des employés des services de la mairie. Ils ont rendu leur verdict devant 250 habitants, ce samedi, au théâtre 71.

« On a vraiment l’impression d’être écoutés. Ce n’est pas du blabla, les idées se concrétisent. L’intelligence collective fonctionne », se réjouit Sara, installée à Malakoff depuis près de 15 ans. « Avant, je n’allais pas aux conseils de quartier parce que ça faisait cahier de doléances. Là, ça vise plus large, c’est plus intéressant », observe Marianne, une amie.

« On mesure tout le chemin parcouru »

Sur les 28 propositions auxquelles s’est engagée la mairie, dix ont été réalisées depuis un an, onze sont en cours de réalisation, six n’ont pas avancé et l’intitulé de la dernière manque de clarté, selon les habitants. « Au début, j’étais dubitatif sur certaines propositions. Je ne voyais pas comment la mairie pouvait les tenir. Mais j’ai été très agréablement surpris quand la charte pour la promotion immobilière a été créée », reconnaît Michel.

Viorica, mère de famille, s’enchante de la construction d’une ferme urbaine dans le square Corsico, un autre engagement de la mairie. « Mon fils est très excité », sourit cette habitante. « Tout n’a pas encore abouti. Mais c’est normal ça ne fait qu’un an. Il faut laisser le temps au temps… », veut croire Fariza, qui vit à Malakoff depuis vingt ans.

Un autre point sur l’avancée des projets est d’ores et déjà prévu l’année prochaine. « Il y a un gros travail à poursuivre. Mais on mesure tout le chemin qu’on a parcouru, s’est félicitée Jacqueline Belhomme, la maire (PCF), devant l’assemblée populaire. La démocratie participative fonctionne. »

Source : Article du Parisien du 4 décembre 2017

Compte-rendu de l’atelier du 20 Novembre de la concertation sur la Place de Gaulle : autour des déplacements doux et motorisés

Le thème de l’atelier du lundi 20 novembre : Atelier autour des déplacements doux et motorisés

Il a duré de 19 heures jusqu’à 22 heures. Il y avait 30 inscrits et 21 présents. Parmi les présents, des Fontenaisiens, des habitants de la place, un commerçant de la place, ayant une terrasse.

Il y avait 2 animatrices, dont une avec une formation d’architecte. Elles ont dit qu’elles rédigeraient une synthèse de chaque atelier. Nous avons demandé que ces synthèses soient mises sur le site de la ville.

Il y aura une réunion publique de restitution en janvier.

Il a été regretté que ceux qui élaborent les scénarios ne soient pas là, cela nous aurait permis de mieux mesurer la pertinence de nos choix.

Cette fois-ci, les animatrices n’ont pas fait beaucoup d’effort pour dégager une vision majoritaire. Il faut dire que la circulation et le stationnement sont des sujets sensibles.

Comment s’est effectué le travail de l’atelier ?

Les animatrices se sont appuyées sur la vidéo, disponible sur le site de la ville : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1538/les-3-scenarii-d-amenagement.htm

Elles se sont arrêtées sur différents points :

-        Circulation du bus sur la rue Boucicaut
-        Circulation des voitures
-        Circulation piétonne
-        Stationnement des voitures
-        Circulation / Stationnement des deux-roues (vélos et deux-roues motorisés)

Pour chaque point traité :

-        il s’agissait de mettre sur un post-it quelle idée on avait et laisser les présents s’exprimer pour dégager une idée majoritaire
-        Sur des grands plans du quartier, positionner les usages que l’on souhaite : il y avait 4 plans. Il fallait qu’il y ait un certain accord entre les participants

=> Les plans étaient limités à la place et aux immeubles alentour, alors que pour la circulation, il aurait fallu avoir une carte plus large, en particulier pour étudier la possibilité de détourner du centre ville la circulation de transit et celle de certains bus. Lire la suite