Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Pourquoi faire un désherbage autour des arbres sur les trottoirs, avec un produit même s’il n’est pas toxique ?

Dans les rues, un produit désherbant a été utilisé autour des arbres et sur les trottoirs. Ce produit n’est pas d’origine chimique puisque c’est interdit dans les espaces publics.

Désherbage autour des arbres

Le produit est destiné à désherber, alors que ce n’est pas nécessaire. Les plantes qui donnent des fleurs et qui ne sont pas allergènes participent à la biodiversité (voir l’image plus haut)

Le désherbant n’a pas été efficace pour d’autres plantes, en particulier les plants de céréales et n’ont fait que rendre les herbes jaunes. Plus rien ne pousserra pendant l’été, alors qu’il aurait mieux valu les arroser ou utliser une tondeuse à fil.

De plus, à partir de maintenant, il n’y aura plus de nettoyage jusqu’au mois de Septembre avec la chute des feuilles.

Désherbage le long des murs

Le désherbant a été utilisé pour des plantes, comme les pariètaires qui poussent le long des murs.

Ces plantes sont la Pariétaire de Judée ou de la Pariétaire officinale.

La pariétaire aime les vieux murs. Elle leur doit son nom latin, mais aussi ses appellations courantes de perce-muraille ou de casse-pierre.

 

Ces plantes émettent beaucoup de pollen et sont invassives, même dans les jardins. Voilà ce que l’on peut avoir si on intervient pas.

Son pollen est très allergène et il contribue au syndrome du rhume des foins.

Il est répandu dans l’air par le vent, durant une période aussi importante que celle des graminées, d’abord en avril-mai puis à l’automne jusque mi-octobre (selon la région et l’altitude) ;

Pour cela, il faudrait intervenir avant la période des pollens, en Avril-Mai.

La plante pariétaire a pourtant beaucoup de vertus

Source : https://jardinage.lemonde.fr/dossier-3334-parietaire-excellent-diuretique.html

Les vertus médicinales de la pariétaire

Ce sont les vertus diurétiques des feuilles et fleurs de la pariétaire qui sont bien connues en phytothérapie. On retrouve cette trace dans l’Antiquité avec Dioscoride qui l’utilisait ainsi. Dans les cas de maladies des voies urinaires, la pariétaire est recommandée, surtout si elles s’accompagnent d’irritation (cystite, néphrite, lithiase urinaire, blennorragie).

La pariétaire est également dotée de propriétés adoucissantes, émollientes, calmantes, grâce à son mucilage. Ainsi, elle calme les irritations internes des troubles urinaires mais également les inflammations externes telles que les hémorroïdes ou les brûlures.

La pariétaire dans la cuisine

Avec ses tiges fragiles, la pariétaire est tendre, elle se consomme entièrement : tiges et feuilles. Ces dernières sont meilleures jeunes, avant de devenir trop rugueuses.

Vous consommerez la pariétaire avec d’autres salades ou alors vous pourrez la faire cuire en l’associant avec un légume ou une sauce relevée car son goût est fade.

Evidemment, en ville, on ne peut pas la ramasser pour des questions de proprété

Ci-joint une vidéo qui vous parlera des pariétaires

Pour plus de détails sur la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=SpM3c1HryNw

Voir aussi d’autres articles du Blog :

Pourquoi ne pas recenser les herbes sauvages, dans les rues de Fontenay aux Roses avant de les supprimer ?

Jean François BRESSE

 

2 Commentaires

  1. Piroard Piroard 15 juin 2023

    Quel message dans cet article ? que les “mauvaises herbes” comme ont les appelle et qui participent à la bio-diversité à défendre peuvent susciter soutiens ou allergies, rendant leur présence souhaitée ou gênante, avec un discours qui ne tranche pas.
    Reste que ces herbes arrivent difficilement à être vivaces et esthétiques, comme n’importe quelles autres plantes, au pied des vieux arbres de nos avenues, d’où une mise en cause de la gestion de ces espaces, qui représentent peu de choses et peut-être ne méritent pas un tel débat répétitif.
    Surtout, la principale pollution, visuelle pour ne pas dire plus qui saute aux yeux n’est-elle pas l’abondance des déjections canines pour lesquelles les responsables bénéficient d’une impunité que beaucoup d’usagers dénoncent, l’article cette fois n’en fait pas état, on peut se demander pourquoi.
    Pas de propositions pour améliorer les choses : on aurait pu s’attendre à une suggestion d’initiative participative dans l’esprit des combats du rédacteur : charger des riverains motivés d’un action concertée, arrosage, nettoyage, …Campagnes de communication, affichage par exemple ou site internet, …? Dialoguer avec les propriétaires de chiens (lesquels à Fontenay ne se promènent guère seuls) au risque de croiser des susceptibilités.
    Les gros vieux arbres sont une chance, on ne peut pas regretter leur charge d’entretien et que rien ne pousse à leurs pieds comme pour les jeunes, surtout quand il fait chaud.
    J’espère que mes propos seront perçus comme soucieux d’ouvrir et de pacifier le débat, ça ne m’apparaît pas dans cet article.

    • NouvellesDeFontenay NouvellesDeFontenay 16 juin 2023

      Il est bien précisé dans l’article :
      – Le produit est destiné à désherber, alors que ce n’est pas nécessaire. Les plantes qui donnent des fleurs et qui ne sont pas allergènes participent à la biodiversité
      – que ce désherbage rend de plus en plus visible les déjections canines, (voir une photo), mais que ces incivilités ne sont pas le sujet de cet article et qu’elles ont été signalées maintes et maintes fois lors des diagnostics en marchant et que rien n’a été fait en dehors de mettre à disposition des sacs
      – que des propositions ont été faites, en particulier pour un fonctionnement participâtif, dans un article précédent : https://www.nouvellesdefontenay.fr/pourquoi-ne-pas-recenser-les-herbes-sauvages-dans-les-rues-de-fontenay-aux-roses-avant-de-les-supprimer/
      – que l’on ne peut pas dire que rien ne pousse autour des gros arbres du boulevard, car sur le coté impair il y a des plates-bandes avec des arbustes qui sont bien entretenus
      Bien cordialement
      Jean François BRESSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En savoir plus sur Les Nouvelles de Fontenay-aux-Roses

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading