Pour éviter la démolition de 85% de la cité-jardin de la Butte Rouge à Châtenay-Malabry: réunion publique le Vendredi 28 Juin

« Du beau pour les prolos», c’est ainsi que Jean-Louis Cohen, professeur au Collège de France, lors de sa conférence de mars dernier à Châtenay-Malabry, faisait  sienne la volonté sociale d’Henri Sellier, lorsqu’il posait la première pierre de la cité-jardin de la Butte Rouge dans les années 30.

La cité-jardin de la Butte Rouge, patrimoine architectural et paysager du XXeme siècle et quartier populaire en logement social, risque d’être démolie à 85% !

Nous, citoyens, habitants de la cité-jardin de la Butte Rouge à Châtenay-Malabry,  mettons en question la rénovation urbaine de ce quartier populaire, depuis que nous avons découvert le dernier projet de l’ANRU et du maire  qui  est la démolition quasi-totale de la cité-jardin, hormis quelques bâtiments emblématiques, au nom de la « commercialisation et de la viabilité économique».

Et  Il y a un lien entre l’architecture et l’histoire sociale de la Butte Rouge.

Nous vous invitons à une réunion publique sur  ces 4000 logements sociaux appelés à disparaitre, sur la nécessité  de conserver le parc social et sur les nouvelles orientations  à engager, après 30 années  de  rénovation urbaine des quartiers populaires, avec Marie-Hélène Bacqué, sociologue et urbaniste, professeure d’études urbaines à l’Université Paris Ouest Nanterre et auteure avec Mohamed Mechmache du rapport « Citoyenneté et pouvoir d’agir dans les quartiers populaires », et Daniel Breuiller, ancien maire EELV d’Arcueil ayant mené une réhabilitation exemplaire du quartier  du Chaperon Vert,

VENDREDI 28 JUIN DE 18 A 20h, au centre protestant, 36 rue Jean Longuet, Châtenay-Malabry 

Pourtant le maire avec l’ANRU, projette de transformer 4 000 logements sociaux, déplacer 10 000 habitants, démolir les 70 hectares de la cité-jardin de la Butte Rouge.

  • Alors que le logement social abordable devient cause prioritaire pour L’Europe par l’Appel de Lyon et cause mondiale pour l’ONU par sa rapporteuse Leilani Farha,
  • alors que l’Académie d’architecture recommande  lors du grand débat national de privilégier la réhabilitation de l’existant : « Plutôt que les opérations de destruction/reconstruction, la réhabilitation se révèle moins coûteuse tant au plan financier, écologique qu’humain »,
  • alors qu’un appel des architectes est lancé au niveau international pour s’opposer à la démolition de la cité-jardin de la Butte Rouge
  • alors que la Présidente de l’ordre des architectes d’Ile de France, Christine Leconte, interpelle l’ANRU : « il ne faut plus démolir mais préserver le bâtiment existant, c’est ainsi que l’on va refaire de l’architecture »,
  • alors que 2 anciens ministres de la Culture, Jack Lang et Françoise Nyssen demandent le classement de la cité-jardin en site patrimonial remarquable,

 Rien n’y fait, le maire et l’ANRU restent sur leur position !

Citoyens Unis pour Chatenay-Malabry – B.P. 28, 92290 Châtenay-Malabry, http://www.cucm.lautre.net

Avec les soutiens : Association Châtenay Patrimoine Environnement,Collectif Butte Rouge, DAL HLM, CNL : https://chatenay-patrimoine-environnement.org

Contact : Geneviève COLOMER, 06 75 60 92 44, genevievecolomer@hotmail.com

Pour infos complémentaires : article de France Info :

A Châtenay-Malabry, la réhabilitation contestée de la Butte Rouge, « joyau » de l’habitat social

 https://www.francetvinfo.fr/culture/arts-expos/architecture/a-chatenay-malabry-la-rehabilitation-contestee-de-la-butte-rouge-quot-joyauquot-de-l-039-habitat-social_3399231.html

Autre article : https://chroniques-architecture.com/butte-rouge-chatenay-malabry/

Les commentaires sont fermés.