Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Signez la pétition pour maintenir la vidéodiffusion des conseils municipaux à Fontenay-aux-Roses

C’était un engagement de la campagne de Laurent Vastel en 2020 :

Nous Poursuivrons Les retransmissions du Conseil Municipal instaurées par notre équipe depuis 2015.

Le maire de Fontenay-aux-Roses M. Laurent Vastel a décidé de mettre fin à la vidéodiffusion des débats au conseil municipal (source : ici).

Il évoque un argument financier. Si vous voulez préserver votre accès vidéo au conseil municipal, vous pouvez signer cette pétition : https://chng.it/gscvqyZLzy.

Pourquoi il est si important de préserver la vidéodiffusion des conseils municipaux ? Il y a au moins 7 raisons à cela.

  1. Parce que priver les citoyens d’un accès facile à la prise de décisions les concernant, c’est les décourager de s’y intéresser.

Les débats au conseil municipal sont très longs, et les citoyens ne sont pas tous disponibles pour y assister physiquement dans leur intégralité. Les vidéos en ligne leur permettent de naviguer rapidement vers les décisions qui les intéressent. La suppression des vidéos coupe cet accès facile et décourage les citoyens de s’intéresser à la gestion de leur ville.

  1. Parce que la vidéo des débats publics est un garde-fou.

Les débats et décisions prises au conseil municipal sont souvent commentés par les parties prenantes. Chacun racontera le débat à sa façon. L’accès a posteriori à l’enregistrement vidéo est le seul moyen de savoir exactement ce qui a été dit, par qui et de quelle manière. La vidéo est un garde-fou : elle évite qu’une partie diffuse une image fausse d’un débat.

  1. Parce que la vidéo est une source d’informations dont des extraits peuvent être très utiles

Peu de personnes visionneront la vidéo dans son intégralité. Mais les quelques extraits diffusés par les parties prenantes pour illustrer un sujet en particulier sont parfois vus des milliers de fois. Ce sont des éléments cruciaux du débat et de la gestion d’une ville, où certaines phrases peuvent avoir leur importance capitale. Par exemple parce qu’un sujet est prioritaire, comme le débat brûlant sur le positionnement des antennes-relais. Ces extraits permettent aux citoyens de s’informer de façon ciblée sur un sujet précis, et aussi de bien « sentir » comment les décisions les concernant sont prises.

  1. Parce que la vidéo montre les rapports entre les femmes et les hommes

Un débat n’est pas qu’une suite de phrases. C’est aussi un échange entre des hommes et des femmes qui ont chacun leur façon de s’exprimer et de traiter son interlocuteur. Il arrive que des élus abusent de leur pouvoir en coupant le micro à leur interlocuteur dont les propos les gênent. La vidéo permet d’être témoin de ces rapports de force pour se former une idée de certains sujets, comme la manière dont les femmes sont traitées dans sa commune. Comme dans cet enregistrement où le maire de Boulogne-Billancourt coupe le micro à une jeune élue qui dénonce des comportements déplacés de certains de ses adjoints : ici.

  1. Parce que la vidéo montre des « petites phrases » qui révèlent le fond d’une pensée

Un débat aboutit à des décisions, qui cachent parfois des méthodes peu scrupuleuses. La vidéo permet d’observer ces méthodes pour mieux voir pour qui vous avez voté : un élu serein et très à l’écoute, où un élu irascible qui ne supporte pas la contradiction et caricature grossièrement ses adversaires. Dans cet extrait (ici) on voit que le maire de Fontenay-aux-Roses réagit de façon énervée à la proposition de passer à deux repas végétariens à la cantine scolaire. Il accuse son interlocuteur d’être « déconnecté de la réalité » qui serait, selon lui, de manger de la viande tous les jours. Il accuse son interlocuteur même d’être en train de devenir un Nazi comme dans des « camps de concentration ». Cette réaction disproportionnée est étonnante. Mais à la fin de l’enregistrement on finit par comprendre ce qui gêne le maire vraiment quand il crie « Moi je suis, donc vous allez faire comme ça ! » : il ne supporte pas la contradiction. Le fait de supprimer l’enregistrement de ces témoignages vidéo est un moyen de cacher cette tendance fâcheuse pour notre démocratie.

  1. Parce que la vidéo montre des inexactitudes

Les décisions que vous lirez dans le compte-rendu cachent parfois les inexactitudes sur lesquelles elles sont basées. Par exemple dans ce débat (ici) sur un parking automobile, où le maire répète son discours erroné sur le vélo qui, selon lui, tue le commerce et empêche les familles nombreuses et les personnes âgées de vivre. Toutes les études montrent le contraire : ce sont les personnes âgées qui ont le plus besoin d’exercice physique, et les villes qui ont apaisé les rues commerçantes ont vu leur dynamisme commercial augmenter. Mais sans cette vidéo il est impossible de savoir que le maire a diffusé un mensonge, ce qui est dangereux pour la démocratie car beaucoup de personnes le croient car il est le maire donc il doit savoir de quoi il parle.

  1. Parce que supprimer les vidéos est un nouveau coup de canif dans la démocratie

A Fontenay-aux-Roses la démocratie participative va mal selon ce bilan récent de CIVIFAR. Cela veut dire concrètement que les citoyens qui proposent des idées pour leur ville ne sont pas entendus. Ce découragement est renforcé par la suppression de l’accès vidéo aux débats, qui ne fait qu’éloigner encore un peu plus les citoyens des débats qui les concernent. Exemple : lors qu’un groupe de citoyens a présenté ses 53 propositions pour la mobilité à Fontenay-aux-Roses (ici), le maire a promis la mise en œuvre de 27 décisions et de la mise en place d’un comité de suivi. Aucune de ces promesses n’a été tenue. Pour être écouté, il ne reste alors que le conseil municipal où le maire est obligé de répondre. Pour éviter d’être caricaturé ou d’être confronté à une présentation inexacte de la situation, il est indispensable d’avoir une preuve des propos que le maire y consacrera.

Pour toutes ces raisons je vous appelle toutes et tous à demander le maintien de l’enregistrement vidéo des conseils municipaux à Fontenay-aux-Roses en signant cette pétition : https://chng.it/gscvqyZLzy

 Stein Van Oosteren,

Un commentaire

  1. Denoël Denoël 14 novembre 2022

    Transparence, écoute, action écologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.