Quel emplacement pour une nouvelle station Autolib à Fontenay

Le contrat signé  en 2012 par la commune avec Autolib prévoit l’implantation de 6 Stations sur son territoire.
5 stations sont déjà en fonctionnement (Division Leclerc, Marx Dormoy, Jean Jaurès, Lombart, Paul Langevin). Une 6ème station doit donc être implantée, de préférence au voisinage de la gare RER. Cette station doit comporter 7 places de stationnement, ce qui équivaut, à cause des aménagements spécifiques, à la suppression de 8 places de stationnement normales.
Michel Faye et Françoise Gagnard ont donc organisé, le 21 novembre,  une réunion avec les comités d’habitants Blagis- Gare et Ormeaux- Renards pour proposer des emplacements.

Deux emplacements sont proposés par la Mairie, qui semblent ne pas trop pénaliser le stationnement résidentiel des habitants :
– Rue Jean-Noël Pelnard, en face des numéros 3 et 5 de la rue, après les emplacements réservés RATP

 
– Rue René Isidore et Robert Marchand, entre le  sentier du Clos des Chevillons et la piste cyclable de la Coulée verte

L’un des représentants des comités d’habitants a proposé que cette station soit plutôt  installée sur le parking public qui débouche sur la rue Robert Marchand, plutôt que sur la voie publique. Il a été répondu que ce parking est propriété de la Région Ile de France qui en assure la gestion et l’entretien. Y implanter une station Autolib nécessiterait des négociations longues et compliquées entre la commune et la région.

Les deux emplacements proposés ont donc été examinés. Les conclusions de la réunion sont plutôt en faveur de l’emplacement  Rue Robert Marchand, car cette rue est plus large et le virage est plus dégagé  que sur la rue Jean-Noël Pelnard. Il y a ainsi une meilleure visibilité, d’une part  entre automobiles en stationnement et automobiles en déplacement,  d’autre part  entre automobiles et  cyclistes à contre  sens. Par contre, nous n’avions aucune information sur les possibles préférences des utilisateurs des voitures  Autolib.

Le choix de l’emplacement devrait être entériné au plus tôt par le Conseil Municipal du 19 décembre. Les habitants peuvent donc encore débattre de ces choix avec leurs élus.

Il a aussi été précisé que, pour chaque installation de station Autolib, 50 000 euros sont à la charge des contribuables, via les collectivités locales qui doivent  financer ce montant. En contrepartie, étant donné le succès d’Autolib, les collectivités locales  pourrait peut être d’ici deux ans toucher des royalties d’environ 1000 euros par an. L’investissement de 300 000 euros pour 6 stations  serai donc amorti dans…. 300 ans.

2 réflexions sur « Quel emplacement pour une nouvelle station Autolib à Fontenay »

  1. Prenant connaissance de votre article (http://www.nouvellesdefontenay.fr/quel-emplacement-pour-une-nouvelle-station-autolib-a-fontenay/ ) publié le 24 novembre au sujet de l’implantation d’une sixième station Autolib’ à Fontenay-aux-Roses, nous souhaitions porter à la connaissance du comité de rédaction les règles de financement des stations Autolib’.

    Les premières villes adhérents, comme la ville de Fontenay-aux-Roses, investissent effectivement 50 000€ par station.
    Dès la mise en fonctionnement de la station, la Société Autolib’ verse une redevance de 750€ par place et par an. Cette somme est fixe et identique pour toute les places réservées à l’autopartage Autolib’ en Ile de France.
    Une station de 7 places -comme indiqué dans votre article- rapporte donc (7 x 750) 5250€ par an a la ville qui a donc rentabilisé son investissement en 9,5 ans.
    Enfin, sachez qu’à la fin du contrat liant les villes et la Société Autolib’, les stations -et donc l’équipement de la voirie en borne de charge électrique- deviennent la pleine propriété de la commune.

    Vous pouvez également retrouver ces informations sur notre site internet:
    http://www.autolibmetropole.fr

  2. Merci à Autolib’Metropole pour ces précisions. Mais notre source d’information, le Maire adjoint de Fontenay, en charge de l’urbanisme, de l’environnement, du cadre de vie et des transports n’est manifestement pas au courant de ces détails du contrat Autolib.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *