Pourquoi le projet de la place de l’Eglise pose problème pour la circulation ?

Le projet est présenté en détail dans le dernier N° de Mars du Fontenay Mag.

Nous l’avons déjà évoqué dans un article précédent de ce qui avait été présenté à la réunion publique du 5 Octobre: http://www.nouvellesdefontenay.fr/amenagement-de-la-place-de-leglise-elements-fournis-a-la-reunion-publique-du-5-octobre/

Voici ce que nous disions :

“Concernant la circulation et le stationnement automobile, il n’y aura donc plus qu’une seule voie de circulation vers l’avenue Dolivet, au lieu de deux aujourd’hui et aucune bande cyclable n’est prévue pour se raccorder à celle de l’avenue Jean Jaurès.

Or, cette rue constitue un des seuls axes de circulation Est Ouest pour traverser la ville.
Beaucoup de participants se sont inquiétés de l’incidence de la suppression d’une voie de circulation entre la place et la rue Dolivet. Actuellement il y a une voie pour les véhicules qui tournent à gauche vers la rue Antoine Petit ou qui vont tout droit. Toute la  circulation sera bloquée par les véhicules qui tournent à droite vers la rue Dolivet, car s’il y a des piétons, ils devront attendre de leur passage pour prendre la rue Dolivet. De même pour ceux qui tournent à gauche.
La seule possibilité qui a été ouverte par M le Maire est de faire un essai prochainement en réduisant artificiellement la circulation à une voie et de voir s’il cela pose des problèmes d’embouteillage à ce carrefour.”

Le maire avait confirmé, lors du diagnostic en marchant pour le quartier du Centre-Ville, le Mardi 2 Février, à notre demande et devant beaucoup d’habitants du quartier, que l’expérimentation aurait bien lieu avant le début des travaux. 

Or, qu’est-ce que l’on apprend dans le Fontenay Mag  de Mars page 16, dans INFO CHANTIER : “Par ailleurs, une étude est en cours pour s’assurer que le projet n’a pas d’impact sur la circulation rue Boucicaut et au Carrefour avec la rue Dolivet.”

Cela veut dire que l’expérimentation en vrai grandeur n’aura pas lieu. La seule expérimentation qui a eu lieu et qui s’est produite de façon accidentelle, lorsqu’il y a eu la fuite d’eau en face dans la partie descendante, fin Janvier et que la circulation a alors été réduite à une seule voie dans les deux sens, il y avait une queue de voitures depuis la médiathèque. 

L’avantage des 2 voies de circulation actuellement est que les véhicules qui veulent aller à gauche ont une voie spécifique et ceux qui vont tout droit ou tournent à droite, ont une voie séparée qui dégage la circulation rapidement. De plus, le passage piéton situé à droite sur l’avenue Dolivet n’est pas déplacé, ce qui va automatiquement créer une queue pour attendre que ceux qui tournent à droite aient dégagé la file.

Comme, il est dit dans l’article que la rue Boucicaut soit transformée en véritable rue urbaine. Il est montré dans le montage de la page 11, 2 personnes circulant en vélo, sans même qu’il soit prévu une bande cyclable. Cette bande cyclable est indispensable si on veut circuler de façon sécurisée dans la rue. Cette bande doit pouvoir être prolongée sur le haut de la rue Boucicaut jusqu’à la rue Jean Jaurès, où elle existe et fonctionne en contre-sens. 

Comme pour tous les aménagements qui sont prévus dans la ville, revoir la circulation des voitures, des bus et des vélos est indispensable. Il y a une demande des comités d’habitants de revoir en particulier pour la rue Boucicaut dans sa partie haute. Pour les vélos, il y a eu un groupe de travail qui a fonctionné avec l’ancienne municipalité qui doit relancé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *