Union Nationale Patronale des Prothésistes Dentaires : Le Maire de Fontenay-aux-Roses choisit pour sa ville des prothéses dentaires chinoises

Le Maire de Fontenay-aux-Roses a décidé d’attribuer le marché de fabrication de prothèse dentaire de son centre de santé municipal, à un laboratoire d’importation, Labocast pour ne pas le citer.

Bien sûr, on nous rétorquera que les règles des marchés publics ont été scrupuleusement respectées. Mais où est l’éthique que devrait suivre un élu territorial, lui même issu du corps médical (chirurgien) et membre de la commission du développement économique de son Conseil Départemental.

Une fois encore la démonstration est faite de la marchandisation de la médecine et de la dentisterie et de l’instauration d’une médecine à 2 vitesses.

 Le laboratoire de proximité qui travaillait pour ce centre de santé depuis des années, va sans doute devoir licencier 2 collaborateurs.

Monsieur Laurent Vastel, Maire de Fontenay-aux-Roses, aurait certainement pu mesurer plus profondément les conséquences de son choix sur l’économie globale de sa ville, de son département ou de sa région. Il est affligeant de constater que ce sont les mêmes élus qui d’un côté prétendent travailler au développement économique d’un territoire, et de l’autre vont choisir de délocaliser des productions.

Les quelques centaines d’euros économisées vont avoir bien plus de conséquences sociales et financières pour la communauté territoriale. Aucune cotisation sociale ne sera collectée sur le travail des ouvriers chinois. Aucun impôt ni taxe, ne viendra abondé les caisses des collectivités locales ou de l’État. Les conséquences sociales pour des techniciens qualifiés qui connaîtront les affres de Pôle Emploi, seront supportées par l’ensemble de la population active française.

Si encore cette décision profitait aux habitants de Fontenay-aux-Roses ! Non !

Je doute que les tarifs proposés par le centre de santé pour les prothèses dentaires diminuent, tant le prix d’achat est éloigné du prix de vente du praticien.

Devons-nous nous résigner devant les effets de la mondialisation qui, pour ce qui est de la dentisterie, est bien plus de l’opportunisme mercantile ?

Ce ne sera pas le cas de l’UNPPD qui usera de tous les moyens juridiques et médiatiques pour assurer la pérennité des laboratoires de prothèse dentaire de proximité et pour assurer aux patients un accès à des prothèses dentaires de qualité française.

 Laurent MUNEROT, Président de l’UNPPD www.unppd.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *