Une comparaison des impôts locaux entre Fontenay aux Roses et les les villes alentour

Les élections municipales se rapprochent, la campagne débute et comme d’habitude commencent à fleurir de toute part, des chiffres, sur à peu près tous les sujets. Souvent les données sont partielles, sans comparaison avec les communes avoisinantes, etc… Il nous a semblé intéressant de faire le même type de comparaison dans le domaine des impôts locaux que ce que nous avions déjà fait au sujet de l’urbanisme où nous avions comparé la situation de Fontenay aux Roses avec les communes alentour en terme de population, densité de population, espaces verts, etc… (vous trouverez le dossier dans la catégorie Urbanisme ci jointe). Nous comparons ici les 6 mêmes villes.

Nous donnons l’historique sur les 3 dernières années 2011, 2012, 2013 des taux et des valeurs moyennes par habitant de la taxe d’habitation d’une part et de la taxe foncière d’autre part. Nous donnons aussi la valeur totale des impôts locaux.

Tableaux de comparaison :

Ces éléments permettent d’avoir une vision de la situation réelle des impôts locaux dans notre région.

En synthèse, on peut noter que parmi les villes alentour, Fontenay aux Roses est la ville ayant les impôts locaux les moins élevés.

4 réflexions sur « Une comparaison des impôts locaux entre Fontenay aux Roses et les les villes alentour »

  1. Bonjour Daniel Merci pour la publication de ces chiffres, cela va éclairer (illuminer) nos débats dans les semaines à venir. Juste une petite remarque, citez vos sources et les moyens de calcul pour parvenir au “total des impots locaux par habitant en E”. Nous ne sommes pas tous des experts en économie, et aidez nous à comprendre ces chiffres. Juste une remarque perso : cela fait 28 ans que j’habite à Fontenay, non je ne reve pas d’habiter à sceaux, chatillon, le plessis, clamart, bagneux, juste je me sens biens à fontenay et mon pouvoir d’achat ne s’en porte pas si mal. Merci encore.

    • Bonsoir MarcO
      Désolé de ma réponse tardive.
      Vous avez parfaitement raison, j’ai omis de mentionner que ces chiffres viennent de l’historique des chiffres publiés annuellement par les municipalités elles mêmes.
      On pourrait remonter plus avant dans le temps mais sur une période plus longue, sachez que l’on retrouve exactement la même situation.
      D’autre part, le total des impôts locaux est la somme des montants moyens de chaque impôt, taxe foncière plus taxe d’habitation année par année, données par les municipalités .
      Enfin sur votre dernière remarque, il ne s’agit aucunement d’en déduire oùil fait bon vivre dans notre région, chacun d’entre nous a évidement ses propres critères qui ne sont certainement pas que financiers, mais simplement de donner à tous la situation exacte des impôts locaux dans la région, car il est fréquent de lire des raccourcis ou simplifications ou exagérations qui déforment la réalité.
      Ce petit tableau à pour but de donner une synthèse de la situation.
      J’espère avoir répondu à vos interrogations.
      Daniel Marteau

  2. Bonjour,
    Il est très difficile de faire des comparaisons sur les impôts locaux d’une commune à l’autre, surtout en donnant un chiffre global par habitant qui n’est pas un critère de comparaison.
    Les taxes foncière et d’habitation ne sont payées que par les foyers fiscaux.
    A Fontenay, il y a 13152 foyers fiscaux dont 9337 imposables, soit environ 30 % qui ne sont pas imposables.
    Pour la taxe d’habitation, elle n’est payée que par les foyers imposables sur le revenu. Donc 30 % des foyers ne payent pas de taxe d’habitation.
    La taxe foncière n’est payée que par les propriétaires.
    Les taxes habitation et foncière sont calculées à partir de la valeur locative d’un bien. Celle-ci est estimée au moment de la construction et défini par le cadastre. Celui-ci n’a souvent pas revu la valeur locative depuis des années. Par exemple à Fontenay, on peut payer à surface égale plus cher pour un appartement récent que pour un pavillon ancien.
    Si les taux d’imposition à Fontenay est bas, il y a des communes où il est plus bas. Par exemple, en 2011, le taux de la taxe d’habitation était de 12.67 % à Fontenay, il était de 11.40 % à Antony et de 9.99 % à Issy les Moulineaux. Le taux de taxe foncière était de 14.41 %. Il était de 17.42 % à Antony et de 11.09 % à Issy les Moulineaux.
    Ce qu’il est plus important de suivre, c’est l’augmentation du taux d’imposition. La valeur locative est réévaluée par l’Etat tous les ans d’environ la valeur de l’inflation. La commune peut modifier en plus le taux d’imposition.
    A Fontenay, pendant la dernière mandature (2008-2013), la taxe d’habitation a augmenté de 18.7 % et la taxe foncière a augmentée de 24.2 %

  3. Merci de vos commentaires sur lesquels je ferai 3 remarques :
    – Bien entendu on peut toujours trouver des villes ayant des taux plus hauts ou plus bas en Île de France ou ailleurs en France. Mais nous avons retenu dans cette comparaison les mêmes villes entourant Fontenay aux Roses ( hors Bourg la Reine pour laquelle nous n’avions pas tous les chiffres) que pour l’étude sur le Sdrif .
    – En ce qui concerne la valeur globale par habitant, c’est bien sûr une moyenne sur tous les habitants, du montant global payé par ceux qui sont imposables. Si ce n’est évidemment pas un critère de comparaison pour ceux qui sont imposables, c’est en revanche ce qui indique le budget dont la ville dispose pour sa gestion. En ce sens il est intéressant de connaître ces valeurs.
    – Concernant votre commentaire: ” A Fontenay, on peut payer à surface égale plus cher pour un appartement récent que pour un pavillon ancien”, il convient de noter que ceci n’est pas propre à notre ville, c’est le cas partout en France .
    Daniel Marteau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *