Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Retour sur la réunion de concertation sur le mail Boucicaut du 24 mars

Une soixantaine de personnes étaient présentes à cette réunion de concertation sur le devenir du Mail Boucicaut qui s’est tenue dans la salle du Conseil municipal en présence des élus de majorité municipale et des services de la ville et de Vallée Sud Aménagement.

Le Maire a rappelé dans son intervention que les réflexions sur la rénovation de ce mail ont commencé il y a une quinzaine d’années et qu’il s’agit de parvenir à un projet réalisable sur les plans technique, juridique et financier. Il a souligné que la prochaine phase de concertation serait conduite parallèlement à la concertation sur la rénovation de la portion parallèle de la rue Boucicaut. Pour la première fois, il n’a pas écarté l’idée de réduire le nombre de places de stationnement en surface.

Certains objectifs de rénovation de ce mail sont très largement consensuels et techniquement faisables : améliorer la visibilité des commerces, réaliser des espaces publics qualitatifs avec une réelle végétalisation visant à compenser le caractère minéral du centre ville…

Le transfert de la propriété du mail à la ville et le devenir de la piscine et sa sortie éventuelle de la copropriété sont aussi plutôt consensuels mais les conditions techniques, juridiques et financières de réalisation sont plus complexes.

En revanche, le projet de construction d’un nouvel immeuble au cœur de ce mail envisagé par la municipalité constitue à juste titre un véritable chiffon rouge pour les co-propriétaires notamment des 101 et 105 rue Boucicaut. L’impact de cette construction sur la valorisation de leurs appartements et leurs conditions de vie au quotidien serait en effet considérable : création d’un mur aveugle conduisant à une perte considérable de la luminosité actuelle. La suppression du quai de déchargement poserait elle aussi des difficultés extrêmes pourtant totalement occultées par la majorité municipale.

Face au refus des co-propriétaires de se voir imposer un tel projet de construction immobilière, il a essayé de démontrer que la construction de cet immeuble n’était qu’une simple hypothèse en laissant entendre que les élus de l’opposition avaient diffusé des mensonges notamment pendant les campagne municipales et départementales.

Pourtant, comme en témoigne cet avis à consultation de Vallée Sud Aménagement publié le 24 mars 2021, une étude de faisabilité a bien été lancée en vue de la construction d’une tour de 10 étages.

Le Maire s’est efforcé ensuite de minimiser le nombre de logements qui serait construit en évoquant le chiffre de 20 logements qui rapporteraient selon lui 3 M€ de recettes à la collectivité.

NDLR :  Le Maire n’a donné aucun élément objectif à l’appui de son affirmation. Il est totalement illusoire de penser que la simple construction de 20 logements rapporterait autant d’argent à la puissance publique. Le modèle économique serait intenable pour n’importe quel promoteur immobilier au regard des caractéristiques de la dalle qui va fortement enchérir les coûts de construction et des prix de vente des logements à  Fontenay-aux-Roses.

Le Maire a indiqué que l’ampleur du projet dépendrait de la réalisation ou pas de cet immeuble car il a estimé qu’il ne serait pas possible d’aller au 2,5 M€ d’argent public (en tenant compte des participations de la ville, du département des Hauts de Seine et de la Région Île de France). De manière surprenante, il n’a pas évoqué les interventions possibles de l’Etat au travers du dispositif Action coeur de Ville ou de la CDC au travers de la banque des territoires.

Dans l’hypothèse qualifiée de minimaliste par les élus de la majorité municipale (à savoir sans la construction d’un immeuble), trois ilots commerciaux seraient détruits (ceux de la Banque Populaire, de Tatoo et Istanboul Grill). L’offre commerciale dans le mail serait donc plus limitée qu’aujourd’hui…

La phase de concertation va se poursuivre jusqu’au 31 mars et un livret de parole des habitants sera consolidé par l’Agence Etat d’esprit en charge de la concertation. Il appartiendra à la ville et vallée Sud Aménagement de le rendre public.

Au final, ce projet peut en effet permettre un certain embellissement du centre ville et la réduction de son caractère minéral. En revanche, son impact sur l’attractivité de notre centre ville et le dynamisme de notre commune sera limité. Et il serait totalement inacceptable d’imposer aux riverains la construction d’un nouvel immeuble qui impacterait aussi négativement leurs conditions de vie et la valeur de leur patrimoine.

J’espère donc que le Maire et sa majorité ne l’imposeront donc pas contre l’avis qui semble très largement unanime au sein des co-propriétaires.

Gilles Mergy

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.