Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Réponse au tract EELV : Mise au point de Laurent Vastel, Maire de Fontenay aux Roses

Dans un tract récent les élus EELV de l’opposition dénoncent un certain nombre de projets de la ville. Sur la plupart des dossiers concernés, les informations critiquées sont fausses. Manque de travail ou désinformation, ou les deux, le texte appelle une mise au point sur différents aspects :

Cuisine centrale, il n’a jamais été question d’une cuisine géante, ni industrielle

La ville dispose d’une cuisine centrale qui prépare des repas de qualité à partir de produits frais pour nos enfants. Cette qualité a un coût : 25% plus élevé que le cout supporté par les villes voisines pour chaque repas. Ce choix assumé par notre équipe doit faire face à la flambée des coûts des matières premières, de l’énergie, du personnel, à l’inflation des normes, et au vieillissement du bâtiment qui à terme risquent de rendre ce choix difficile à assumer financièrement pour notre ville. Comme nous nous y étions engagé nous avons exploré la possibilité de mutualiser notre modèle avec trois autres villes : Sceaux, Bourg la reine et Montrouge. Il ressort de l’étude que la construction d’une structure commune aux quatre villes n’est pas possible sur le site car soumise aux normes de protection de l’environnement (ICPE) qui imposent de lourdes contraintes et qu’une mutualisation avec la seule ville de Sceaux, possible techniquement est financièrement très défavorable, particulièrement dans une période où les taux de crédit s’envolent. Ce projet a donc été abandonné. Et il n’a jamais été question de « cuisine géante » ou « industrielle » dans ce projet.

Ilôt Saint Prix : préserver nos espaces verts et mettre en valeur notre château sont nos priorités

C’est la ville qui a été approchée par le bailleur social propriétaire du bâtiment qui proposait une reconstruction complète du bâtiment, du fait de sa vétusté, et des effets négatifs d’une rénovation thermique mal réalisée il y a 13 ans. Cette dernière a en effet accru l’humidité intérieure amenant un certain nombre de logements à être colonisés par les cafards et insalubres. La ville a refusé le projet du bailleur, car trop densificateur et supprimant un espace boisé classé. Nous avons demandé pour préciser nos intentions un projet alternatif à Vallée Sud Aménagement, permettant d’agrandir le parc Laboissière et de valoriser l’entrée historique du château, limitant les constructions nouvelles aux surfaces déjà construites et aux parkings existants, et conservant scrupuleusement les espaces boisés. Le bailleur n’ayant pas encore amorti l’achat du Bâtiment acheté en 2010 n’est pas en mesure financièrement de le réaliser. Ce projet ne sera envisageable que dans cinq à dix ans …

Crise énergétique : la municipalité n’a certes pas anticipé la crise en Ukraine mais a depuis plusieurs années un plan pour économiser l’énergie…

D’abord, oui nous le confessons, nous n’avions pas prévu la guerre en Ukraine… Pas plus que la crise COVID ou celle des gilets jaunes, mais nous n’avons pas de boule de cristal ! Notre ville doit au minimum investir 30 millions d’euros pour isoler ses bâtiments d’ici 2030. Ce chiffre, qui n’est pas sorti du chapeau des auteurs est le résultat du … Diagnostic énergie réalisé par la municipalité en 2020 (avant la crise de l’énergie !), et fait le bilan d’équipements publics bâtis pour la plupart dans les années 60 et 70, période où la construction se préoccupait peu de la performance énergétique. Un plan pluriannuel d’investissement a été défini (semble-t-il oublié par les auteurs qui siègent pourtant en conseil municipal) et en effet chiffré à 30 millions d’euros. Sa mise en œuvre a bel et bien commencé, après une première mandature qui a dû parer au plus urgent, c’est-à-dire le remplacement de 633 fenêtres, 17 chaudières et 1800 m2 d’isolation de toiture (pour information une seule chaudière d’école coute environ 200 000 euros… !) La reconstruction du gymnase du parc permet une réduction de 30% des consommations d’énergie pour des surfaces accrues, celle de l’école Scarron 63% d’économie, celle du centre de loisir Pierre Bonnard plus de 60%, comme celle de l’ancien conservatoire Soubise. Les rénovations de l’école des Ormeaux, du gymnase des Pervenches et du Gymnase du Panorama sont inscrites au contrat départemental en cours, et un projet de reconstruction du gymnase des Potiers a été présenté au dernier conseil municipal.

Suspension de la retransmission vidéo du conseil municipal : une mesure temporaire car coûteuse

La retransmission des conseils municipaux a été mise en place pour la première fois par notre équipe en 2015. Le coût de chaque retransmission, tant que l’acoustique de la salle du conseil n’a pas été revue, est de 7000 euros par séance. Nous avons fait le choix par souci d’économie de la réduire aux deux plus importants conseils de chaque année, c’est-à-dire le Débat d’orientation Budgétaire et le vote du budget. En dehors de ces deux séances, les affluences étaient faibles : 14 connexions pour la dernière retransmission effectuée, dont certains élus empêchés qui s’étaient connectés… Lorsque l’acoustique de la salle aura été rénovée, nous pourrons alors remettre en place la vidéotransmission pour un cout nettement plus raisonnable.

Augmentation de la fiscalité : oui mais notre ville a une pression fiscale qui reste parmi les plus faibles du territoire :

Depuis dix ans, l’Etat a réduit substantiellement ses dotations aux communes : – 20% depuis 2017 (chiffres de L’AMF), après – 15% lors du plan d’économie de 2015, soit près de 40% depuis dix ans ! Dans le même temps, chaque année, et sans même compter l’inflation, l’Etat impose de nouvelles dépenses aux communes sans compensations. Cette année, augmentations du SMIC et de la valeur du point d’indice de la fonction publique, nouvelle taxe sur l’Energie, augmentation des cotisations retraites pour les agents…

Il reste cependant que, grâce à une gestion optimisée de nos dépenses, la pression fiscale dans notre commune est l’une des moins élevée du territoire, et des villes comparables d’Ile-de-France, comme le soulignait l’audit de la chambre régionale des comptes en 2023.

La ville aurait baissé son soutien aux associations de 10% : Faux, nous l’avons renforcé

Ici encore ce chiffre est inexact. Très attachés à l’animation locale et aux associations qui jouent un rôle majeur au quotidien dans notre ville, nous avons maintenu, et même renforcé notre soutien. Certaines associations qui se sont transformées en établissement public autonome, n’émargent plus dans la rubrique « subventions aux associations » et le comité des œuvres sociale de la ville, qui finançait pour ses adhérents une adhésion au comité national de l’action sociale, n’a plus à les financer puisque la ville prend directement en charge les adhésions de ses agents, réduisant facialement la subvention attribuée.

Dans le même temps, un appel à projets associatif permet chaque année de financer des initiatives associatives nouvelles, comme cela a été le cas pour le handisport de l’ASF, et le chèque sport a permis de faire remonter significativement le nombre d’adhésions des associations concernées, tandis que des formations sont désormais proposées aux bénévoles sur la gestion administrative des associations dont ils ont la charge.

Voici les précisions que je pensais utiles d’apporter face aux erreurs et imprécisions, volontaires ou non de nos opposant écologistes, dont je regrette que plutôt qu’un débat constructif qui aille dans le sens de l’intérêt des Fontenaisiens ils ne proposent rien ou seulement des critiques fondées sur des informations fausses.

Laurent Vastel Maire de Fontenay aux Roses

2 Commentaires

  1. DELERIN DELERIN 19 décembre 2023

    la consommation en gaz des bâtiments municipaux est passée de 7.575 MWh en 2017 (pour 40 sites) à 4.850 MWh en 2022 (pour 43 sites).
    Alors que le nombre de sites a augmenté de 7,5%, notre consommation a baissé de 36% (source rapport annuel du SIGEIF).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.