Quelle place pour les espaces verts dans le nouveau PLU de Fontenay-aux-Roses ?

[L’objectif de ce texte n’est pas de polémiquer, mais d’aider mes co-Fontenaisiens à se former une opinion sur le projet de PLU en vue de l’enquête publique en cours à ce sujet jusqu’au 13 décembre 2016].

Notre ville est sur le point de changer ses règles d’urbanisme en adoptant un nouveau Plan Local d’Urbanisme (PLU). Que dit ce PLU aux promoteurs qui s’apprêtent à construire le plus de mètres carrés possibles pour les vendre? Quel minimum de m2 d’espaces verts devront-ils respecter en construisant? 

Cette question est très importante car nous nommes des êtres sensibles qui sont moins épanouis (et donc moins productif) dans un environnement en béton que dans un environnement vert et aéré. 

D’où mon inquiétude en écoutant quelques Fontenaisiens: il paraît que le projet de PLU permet aux promoteurs de remplacer les vrais espaces verts par des pots de fleurs! On m’a expliqué que c’est pour cela justement qu’on voit fleurir tous ces murs végétalisés sur les nouvelles constructions: ces m2 de plantes seraient là pour remplir, à la verticale, un quota d’espaces verts pour pouvoir bétonner plus à l’horizontale. 

Mon sang n’a fait qu’un tour et je me suis plongé immédiatement dans le projet de règlement du PLU:

http://www.fontenay-aux-roses.fr/plu/enquete-publique/dossier-denquete-publique/dossier-darret-du-plu/reglement.htm

J’en suis ressorti partiellement rassuré. La bonne nouvelle est que les murs végétalisés représentent un quota d’espaces verts très faible. Et encore faut-il qu’ils soient pris en compte, ce qui n’est pas le cas dans le centre-ville par exemple.

La moins bonne nouvelle est que le PLU permet effectivement aux promoteurs de remplir leur quota d’espaces verts en majeure partie par ce que j’appelle des “faux espaces verts”: des pots de fleur ou des toits végétalisés par exemple. Ces quotas d’espaces verts dits “complémentaires” sont lourds de conséquences: un jardin de 30 m2 réprésente un environnement très différent d’un immeuble de 3 étages d’une surface de 30 m2 sur le toit duquel se cache un toit végétalisé!

J’ai expliqué mon analyse dans cette vidéo pour aider mes co-Fontenaisiens à se former une opinion quant au projet de PLU et à participer à l’enquête publique relative au PLU via internet: https://www.youtube.com/watch?v=6gipUfzBQ0c&t=27s

Cette analyse n’est sans doute pas exhaustive et je remercie tous ceux qui peuvent la nuancer ou la corriger si nécessaire.

Si votre intérêt pour Fontenay-aux-Roses est grand, je vous prie: exprimez-vous et participez à l’enquête publique via le lien suivant: http://www.fontenay-aux-roses.fr/plu/enquete-publique/exprimez-vous.htm

Stein van Oosteren

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *