Notre agglo sur un plateau

Depuis le 1er janvier 2016, la Communauté d’Agglomération Sud de Seine n’existe plus. En effet, suite à la loi NOTRe,  les communautés d’agglomération des Hauts-de-Bièvre, de Sud de Seine, ainsi que la communauté de communes de Châtillon-Montrouge ont fusionné pour créer l’Etablissement Public Territorial n°2. Chacun des 12 EPT de la Métropole du Grand Paris a en effet reçu provisoirement un numéro, en attendant que leur assemblée constituante vote son appellation définitive.

Comme je m’interrogeais sur le nouveau nom de cet établissement public, j’ai lu sur Wikipedia que son nom provisoire était “Vallée Sud Grand Paris”.

Mais comme Wikipedia le souligne : “Paradoxalement, la plus grande partie du territoire de Vallée Sud Grand Paris se situe, non dans une vallée, mais sur le plateau calcaire du Petit-Clamart, avancée du Hurepoix. Au nord, le plateau culmine au-dessus des communes riveraines de la Seine (Issy, Boulogne) tandis qu’au nord-est il descend en pente douce vers Paris par le glacis de Châtillon-Montrouge. Seule la commune d’Antony est située dans la vallée de la Bièvre.”

Il semblerait que ce nom soit voté définitivement en février, y a-t-il encore une chance qu’il prenne en compte la réalité de la géographie de la région ?!

En plus, cela éviterait d’être confondu avec les habitants de la Vallée de la Bièvre, qui sont eux dans l’EPT 12 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *