Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Les élus de l’opposition pas invités aux vœux au personnel municipal ?

Hier en fin d’après midi, j’ai appris par hasard que le Maire de Fontenenay-aux-Roses organisait le soir même la cérémonie des vœux pour le personnel municipal.

Si les élus non membres de la majorité ont été conviés par mel à la cérémonie des vœux aux « acteurs associatifs et économiques » qui se tiendra mardi 17 janvier prochain, nous n’avons rien reçu pour les vœux au personnel municipal. N’ayant pas eu le temps hier de passer récupérer mon courrier dans ma boite aux lettres en mairie, je n’écarte pas totalement la possibilité que nous ayons été conviés par courrier. Mais comme certains de mes collègues sont passés en mairie les jours précédents sans rien trouver dans leur boite, je crains que le Maire ait décidé de nous “boycotter” pour cette cérémonie particulièrement conviviale.

Depuis son élection, L. Vastel n’a cessé de réduire les droits de l’opposition : baisse des indemnités (alors que celles des élus de la majorité augmentaient), attribution d’un local non accessible aux PMR, limitation du nombre de vœux et de motions pouvant être déposés  lors d’une séance du conseil municipal, communication très tardive des dates du conseil municipal, réduction puis suppression des cartes de voeux remises aux élus de l’opposition, accusations plus ou moins voilées d’être à l’origine de mels diffamatoires reçus par le Maire, refus de communiquer certaines informations ou documents administratifs de la ville ou des sociétés satellites (en 2021, la Commission d’accès aux Documents administratifs avait enjoint Vallée Sud Aménagement de nous les communiquer).

En nous empêchant le cas échéant de participer à un moment de convivialité avec le personnel municipal et de pouvoir discuter avec les fonctionnaires de la ville qui souffrent dans leur grande majorité d’un climat social très dégradé (rappelons-nous la grève de l’an dernier), la majorité municipale témoigne de son mépris vis à vis de 8 élus de la République.

En lien avec les autres élus non membres de la majorité, nous allons regarder la possibilité éventuelle d’appeler l’attention du Préfet des Hauts de Seine sur cet acte anti-démocratique.

Gilles Mergy

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.