Le vélo à Fontenay

L’observatoire régional de santé d’Île-de-France vient de publier un rapport sur les bénéfices et les risques associés à la pratique du vélo. Il est très intéressant de constater que la balance penche très fortement vers les bénéfices. Il est donc dommage que le risque d’accident soit systématiquement mis en avant comme un prétexte pour ne pas favoriser ce mode de transport. A Fontenay-aux-Roses, on a même pu lire des tribunes de conseillés municipaux mettant en avant la dangerosité des aménagements cyclables (Fontenay magazine n°355 de Octobre 2010). Pourtant, on ne trouve pas d’étude prouvant cette supposée dangerosité. C’est même au contraire bien souvent l’inverse. La mairie de Paris vient de publier un bilan chiffré après deux ans de mise en place des double-sens cyclables (DSC) qui montre que l’accidentologie n’est pas impactée.

En conclusion, le vélo est bon pour la santé et le porte monnaie. Dans les zones denses, il permet de se déplacer quasiment aussi vite que les autres modes de transport et le tout sans polluer. Il semble donc naturel de vouloir favoriser ce mode de transport à Fontenay-aux-roses. Pour ce faire, un groupe de travail d’utilisateur du vélo a été mis en place…

Cela fait bientôt deux ans que le groupe d’utilisateurs du vélo a été constitué. La première réunion du groupe a en effet eu lieu le 26 janvier 2011. Il y a eu au total quatre réunions ainsi que deux réunions « de terrain » pour discuter de points particuliers.

Le groupe vélo a fait de nombreuses propositions à la mairie concernant essentiellement la mise en place des DSC et les aménagements de stationnement pour vélo. C’est donc un moment opportun pour faire un premier bilan.

Pour les DSC, certains membres du groupe étaient favorables à une mise en place systématique sur tout les sens uniques en zone 30 (c’est à dire tout les sens uniques de Fontenay) comme cela a été fait à Clamart et à Sceaux. Cette solution a l’avantage de la simplicité et permet donc une communication efficace pour informer les usagers. Une telle information est importante pour que chacun s’adapte à ce nouveau mode de circulation des vélos. Cette proposition n’a pas été retenu par peur des dangers que pourraient engendrer une telle mise en place dans certaines rues (haut de la rue Boucicaut ou rue Jean Lavaud par exemple). Le groupe vélo a donc établit des listes de rues en fonction de la priorité ressentit pour la mise en place des DSC.

Sept rues sont proposées comme fortement prioritaires. A ce jour, deux rues sur les 7 prioritaires proposée ont été mises en double-sens cyclable dont la rue Jean Jaurès dont les travaux finissent à peine. La rue des Ormeaux et la rue Pierre Brossolète qui ne figuraient pas sur la liste prioritaire ont été mise en DSC à la faveur de travaux de voirie. Le groupe de travail vélo a également proposé 19 autres rues avec une priorité moins élevée.
Les cyclistes réclamaient depuis longtemps la mise en place d’un DSC rue Jean Jaurès. Cet aménagement était complexe et il a fait l’objet d’une réunion entre les cyclistes et des représentants des habitants de la rue (ce que les membres du groupe cyclistes réclament depuis le début).

En ce qui concerne le stationnement, le groupe de travail vélo a demandé l’installation d’arceaux de stationnement dans 16 points de la ville. A ce jour, 6 lieux sur 16 sont équipés, dont 3 d’entre eux l’étaient déjà avant la création du groupe vélo. Il reste donc encore pas mal de progrès possibles pour le stationnement des vélos.

Chacun jugera du travail accomplit en deux ans. Il se passe également des choses chez nos voisins. Par exemple, la ville de Sceaux, qui a finit d’aménager les DSC depuis le 7 décembre 2009, expérimente les panneaux “tourne à droite” à certains carrefours. Peut être bientôt à Fontenay!

 

Les rues prioritaires du groupe vélo :

DSC réalisé :

  • Robert Marchant + René Isidore (pour rejoindre le RER, les crêches l’ile aux enfants ou oasis, la coulée verte etc…)
  • Avenue Jean Jaurès (un passage important qui évite le déniveler de la rue Boucicaut).

DSC non réalisé :

  • Rues de la Boissière + Gaston Sansoulet + bas de la rue Boucicaut (pour revenir du centre-ville sans faire le tour par le haut de la rue Boucicaut)
  • Rue Briant (pour éviter la rue Jean Moulin)
  • Rues JN Pelnard et Félix Pecaud (pour rejoindre le RER ou la coulée verte)
  • Rue Antoine Petit (pour une montée moins dangereuse et moins gênante pour les voitures vers la rue Boucicaut)
  • Rues des Bénards + Scarron

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *