Le nouveau marché de Fontenay : 1 an après

Le nouveau marché de Fontenay a été inauguré le 5 novembre 2011. Il comprend une halle couverte et un parking souterrain de 144 places.

Il a coûté au total environ 8.8 M€, dont 0.5 M€ de rallonge pour des imprévus (carrière non sondée), dont environ 4.6 M€ à la charge de la ville. Environ la moitié du coût du marché correspond au parking souterrain sur 2 niveaux.

Les avantages du nouveau marché

Il a de larges allées pour permettre la circulation des piétons avec des caddies. Compte-tenu de son architecture en métal et en verre, il bénéficie d’un éclairage naturel, même si au niveau de chaque étalage, il faut un éclairage supplémentaire.Sa hauteur sous-plafond de 5 à 7 m, permet d’éviter les nuisances sonores et olfactives. Ce nouveau marché est accessible aux personnes à mobilité réduite, à partir du parking souterrain et du parking extérieur, pour l’entrée principale et sur les cotés.

Des malfaçons qui n’ont pas été encore résolues

Dès le début, des problèmes d’étanchéité de toiture sont apparus, entraînant des ruissellements d’eau sur certains étalages en cas de pluie. Il y a également des problèmes d’étanchéité dans les parkings qui se manifestent par des infiltrations d’eau.

Le système de récupération des eaux de nettoyage du marché remplit mal son office en raison de regards collecteurs mal positionnés et sous-dimensionnés. Du fait de la pente du marché, les eaux de nettoyage se concentrent sous l’étal de la maraîchère situé dans la partie basse. Cet étal dispose d’un regard insuffisant pour collecter toutes les eaux de nettoyage. Le stand est régulièrement envahi par 10 cm d’eau stagnante et sentant le poisson. La reprise de cette malfaçon nécessitera de gros travaux.

Certaines malfaçons sont en cours de traitement et ont nécessité une prolongation du délai de garantie de nombreux lots.

Les inconvénients du fonctionnement du nouveau marché

Du fait de la déclivité importante coté avenue de Verdun et de la largeur de la porte principale, l’entrée a du être réduite, car elle est très proche des marches de l’escalier ce qui peut constituer un handicap pour des piétons avec des caddies. Il a fallu mettre des grosses plantes pour limiter l’entrée.

De même la circulation dans l’allée latérale, coté rue La Boissière, présente par endroits des pentes importantes, non conformes aux normes pour les personnes à mobilité réduite. Il n’a pas été installé de mains-courantes qui pourraient sécuriser ces tronçons inexplicablement hors normes.

Le maintien de nombreux étals le long de la place du Gal de Gaulle, ne facilite pas la circulation. Ils auraient pu être maintenus sur la place, comme pendant les travaux.

Il était prévu un espace polyvalent à l’intérieur près de l’entrée. Cet espace pourrait servir pour le stand associatif. Actuellement, le stand associatif est relégué à l’extérieur, et de ce fait moins visible qu’auparavant.

Le bâtiment possède une cuve de récupération de l’eau de pluie du toit de 45 m3. Celle-ci ne sert pas pour le nettoyage du marché. Or il y a actuellement des systèmes qui permettraient de filtrer et assainir l’eau pour l’utiliser pour un nettoyage.

Gros points noirs du nouveau marché

Le parking souterrain : Il est ouvert 6 jours / 7 et de 7 H à 21 H. Il utilise plus que 2 équivalents temps-plein en personnel municipal.

Il est accessible d’une part par l’avenue de Verdun et par la place du Gal de Gaulle. L’accès au parking par la place du Gal de Gaulle oblige à un parcours compliqué par le parking extérieur. Pour faciliter la circulation, l’accès au parking souterrain pourrait ne se faire que par l’avenue de Verdun qui est à double sens de circulation.

Le parking souterrain est gratuit la première ½ heure et ensuite payant à 1 € de l’heure. Or, il est difficile de faire son marché en moins d’une ½ heure. On doit donc payer 1 € pour son marché. De plus, le parking du marché n’est utilisé que le samedi matin et un peu les jeudis et mardis matin. Le reste de la semaine, il n’est pratiquement pas utilisé, pour la simple raison que le stationnement extérieur est gratuit, même s’il est limité à environ 1 h ½ en zone bleue et à ½ journée en zone verte.

Pourtant, les aménagements de la place du Gal de Gaulle et du parvis du Château La Boissière ont supprimé à peu près le même nombre de places que celles créées par le parking souterrain. Environ 60 places ont été enlevées à la résidence Saint Prix.

D’autre part, une partie du parking est réservée à la location avec un abonnement de 60 € par mois pour une durée de 1 an. Toutes les places réservées à la location n’ont pas encore été louées.

Utilisation du bâtiment du marché

Tous les étals sont utilisés le samedi matin, mais le mardi matin, seulement ¼ des étals sont utilisés et le jeudi matin à peine ½ des étals.

Les étals sont constitués d’environ 20 marchands de bouche (boulangerie, boucherie, charcuterie, traiteur, poissonnerie…) et de 10 marchands de primeurs et fleurs. Tous les étals ont été réalisés en dur.

Dans beaucoup de marché, les étals des primeurs et fleurs sont des étals volants qui peuvent être stockés à l’intérieur du bâtiment. C’est le cas par exemple du marché de Sceaux et de beaucoup de marchés à Paris.

En regroupant tous les étals de bouche, réalisés en dur, on aurait pu garder au moins 1/3 de la surface du marché pour des étals volants.

La surface correspondant aux étals volants aurait ainsi pu être libérée pour en faire un espace polyvalent ouvert en dehors des jours du marché. Il pourrait servir à la ville (expositions, retransmission d’événements sportifs, cinéma d’été…)

Cet espace polyvalent était d’autant plus facile à concevoir qu’il n’y a pas de poteaux à l’intérieur du bâtiment.

L’association CIVITAS avait fait des propositions en ce sens, mais elles n’ont pas été retenues.

Prix du panier de la ménagère

Faire son marché à Fontenay revient plus cher que le faire à Plessis Robinson, à Bourg-la-Reine ou même à Antony. Sur ces marchés, il y a plus de produits proposés en vrac à des prix bien inférieurs.

Le coût de la location d’un étal est environ le double à Fontenay par rapport à celui d’Antony. Cela a sans doute une répercussion sur les prix de vente.

1 réflexion sur « Le nouveau marché de Fontenay : 1 an après »

  1. Rien à ajouter en ce qui concerne le marché de Fontenay-aux-Roses . Bon, c’est un petit marché qui souffre de la concurrence des marchés voisins . Je veux dire des communes voisines … y compris Bagneux . Sa conception ? Les parkings ? tout a déjà été dit . Plus largement, les commerces classiques se meurent à Fontenay . Notamment les commerces dits ” de bouche ” . En cause, l’évolution générale . Sans doute en partie . A mon âge ( 82 ans ) , je ne vais pas me nourrir de pizzas ou de charcuteries exotiques ( rien à voir avec le hallal ) , tous les jours . Mais bon ! On ne se refait pas .

    Je demeure à Fontenay-Centre , avec sur sur le mail , et si vous connaissez , vous avez pu constater la dégradation dans tous les sens du terme, de cette belle zone commerciale …. d’il y a bientôt 40 ans . A titre d’exemple, dans le cas des ” préemptions fructueuses ” , citons les trop fameux ” restaurant de haute gastronomie ” , qui devait durer mille ans ( là j’exagère ) , et qui a été liquidé au bout de 10 mois . Mais où est donc passé le pognon ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *