Le jardin public Boris Vildé : à quand l’ouverture ?

Historique : la création de ce jardin public résulte de la décision de la ville de faire une préemption, en 2006, au moment de la vente du terrain des religieuses du Lycée Professionnel privé Saint François d’Assise. Une partie du terrain a été destiné à la construction de 45 logements sociaux, l’autre partie, était destinée à la création d’un jardin public.

 La construction des logements sociaux a demandé beaucoup de temps, nécessité 2 révisions du Plan d’Occupation des Sols (POS), en particulier suite à des recours pour le permis de construire. Les logements ont commencé à être occupés à partir de Novembre 2011 et ont été inaugurés fin Septembre 2012.

Le terrain restant, prévu pour le jardin public a été transformé en espace boisé classé.

Le programme électoral en 2008 a prévu l’ouverture au public de ce jardin.

Pourquoi cet espace boisé classé est-il resté en friche depuis la construction des logements ?

Comment pourrait se faire l’accès à un tel jardin public ?

Un accès possible est par l’impasse des Parousseaux qui aboutit sur des pavillons privés. Un autre accès par la rue Léon Bloy est possible, mais il nécessite un accord avec la copropriété voisine.

Est-ce que cet espace aurait pu être prévu pour le verger conservatoire, qui a été décidé au 22 avenue Lombart : oui, puisque cet espace est beaucoup plus grand que  le terrain du 22 avenue Lombart. D’autre part, la biodiversité serait mieux préservée que près d’une voie départementale et près du RER, causes de pollutions.

La création du jardin public est annoncé depuis 2006, mais il semble maintenant que la position de la ville a évolué, puisque J-F Dumas dit dans le Fontenay Mag de Juillet-Aout 2012 : «La biodiversité sera un enjeu majeur du futur projet de la Ville à l’espace boisé classé Boris Vildé. Le nouveau défi qui s’offre aujourd’hui à la Ville sera d’ouvrir cet espace au public tout en préservant la vie sauvage qui s’est développée pendant les années où il n’était pas fréquenté. »

De même, dans le Fontenay Mag de Novembre 2012, J-J Fredouille dit : « la Municipalité étudie actuellement la meilleure façon d’ouvrir l’espace boisé classé Boris Vildé près de la nouvelle résidence en préservant la vie sauvage qui s’y est développée ».

On voit que la politique de la ville sur les espaces verts et les jardins publics aurait pu faire l’objet d’un débat, pour définir les choix et tenir compte des avis des Fontenaisiens.

En tout cas, « la meilleure façon d’ouvrir l’espace boisé classé » pourrait être discutée avec les Fontenaisiens, en particulier avec le comité d’habitants « Ormeaux-Renards »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *