Le conseil municipal en vidéo sur le site de la ville : un progrès démocratique

L’intégralité du Conseil municipal du 14 novembre – question par question est disponible au visionnage en ligne sur le site de la ville :

http://www.fontenay-aux-roses.fr/vie-citoyenne/le-conseil-municipal/les-reunions-du-conseil-municipal.htm

Il s’agit d’un progrès démocratique.  En effet, cela permet aux Fontenaisiens de prendre connaissance de la nature des débats et de la position de chacun en toute transparence.

Cette rediffusion inclut la partie hors conseil municipal officiel pendant laquelle les Fontenaisiens peuvent poser une question à leurs élus. Cela permet, de la même façon, que chacun puisse prendre connaissance de ces questions et surtout des réponses qui y sont apportées. Cette question est comprise dans la partie “Ouverture du Conseil Municipal” :

http://www.fontenay-aux-roses.fr/vie-citoyenne/le-conseil-municipal/les-reunions-du-conseil-municipal/ouverture-du-conseil-municipal-du-14112014.htm

La question qui a été posée par l’association “Cultures et Carottes partagées” : le devenir de l’activité du “Food Truck”, camion pour fournir des repas, qui utilise 3 emplois aidés par le Conseil Général de se situer avenue Lombard, devant la Maison de L’Economie et de l’Emploi (MEE) et d’utiliser la cuisine de la MEE. Les réponses données concernent l’emplacement qui utilise une place de stationnement dans un endroit très fréquenté, de la redevance pour cette activité commerciale et de l’utilisation de la cuisine qui dépend de l’agglo Sud de Seine.

D’autres questions évoquées en Conseil Municipal peuvent être suivies, comme la question 2, sur la décision du passage du POS en PLU pour la commune.

http://www.fontenay-aux-roses.fr/vie-citoyenne/le-conseil-municipal/les-reunions-du-conseil-municipal/conseil-municipal-14112014-question-2.htm

Ceci est un progrès par rapport à la situation précédente puisque ces questions et les réponses apportées ne figurent pas dans le Compte-rendu, qui relate uniquement les décisions soumises au vote ni  dans le procès-verbal qui ne relate que le conseil municipal proprement dit.

Les vidéos ont été partagées en mode public sur ‘YouTube” et il est possible alors de laisser un commentaire et de s’abonner au canal “Youtube” de la mairie.

Nous proposons des améliorations mineures qui ne devraient pas poser de problèmes. En effet, il serait intéressant de modifier le lien vers la vidéo afin que le libellé de la question apparaisse. Ce libellé apparaît dans le titre de la vidéo mais il est nécessaire de lancer la vidéo pour savoir la nature de la question traitée.

Nous aurions aussi aimé disposer, sur le site de la Mairie, de la présentation très complète de M. Faye sur les objectifs du passage au P.L.U., projetée lors du Conseil Municipal, que les citoyens présents ont eu bien du mal à lire.

On peut remarquer également que les compte-rendus et Procès-verbaux des Conseils Municipaux de la nouvelle mandature sont enfin presqu’à jour sur le site de la ville :

http://www.fontenay-aux-roses.fr/vie-citoyenne/le-conseil-municipal/les-reunions-du-conseil-municipal.htm

Pour être plus accessibles, ils devraient faire l’objet d’une rubrique spéciale ainsi que les vidéos du Conseil.

3 réflexions sur « Le conseil municipal en vidéo sur le site de la ville : un progrès démocratique »

  1. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec l’intitulé PROGRES DEMOCRATIQUE.
    Si l’on veut être objectif, la diffusion du Conseil municipal en vidéo et un progrès TECHNOLOGIQUE mis en place par la municipalité à l’attention première de ses habitants.
    Jusqu’à présent et conformément à la législation, les conseils municipaux ont toujours été publics et donc accessibles à tous, à condition de se déplacer.
    De même si les questions des fontenaisiens en préambule de certains conseils municipaux ne paraissaient pas dans les PV : vous pouviez toujours vous déplacer pour assister au conseil. Il serait d’ailleurs intéressant de dire que notamment M Faye, quand il était dans l’opposition, était opposé à la retranscription de ses séances questions/réponses dans le procès verbal puisqu’elles ne font pas partie du conseil municipal.
    Si effectivement on peut saluer un progrès dans l’accès à l’information, je suis inquiète sur la démocratie locale et notamment la démocratie participative sur Fontenay aux Roses. Si certains reprochaient jusqu’à mars dernier une démocratie locale à minima, voire de façade pour les plus critiques ; actuellement nous allons vers une disparition de ce minima. Beaucoup d’élus locaux dans les villes pas très adeptes de la pratique de la démocratie participative mettent toujours en avant leur légitimité d’action basée sur leur programme. Pour l’instant, sur Fontenay aux Roses, l’équipe municipale actuelle ne peut nous opposer cet argument puisqu’ils n’ont pas été élus sur un programme commun clairement défini et annoncé.

    • Je ne suis pas d’accord avec vous. Tous les habitants n’ont pas le loisir de pouvoir assister aux conseils municipaux notamment par manque de temps libre mais souhaitent cependant avoir accès à l’information sans détour. En cela, la possibilité de visionner les séances du conseil municipal sont une bonne chose pour mettre à mal les rumeurs, polémiques ou commérages.

  2. Le conseil municipal en vidéo
    Peut-être mon esprit est-il étroit mais j’ai du mal à comprendre que « la possibilité de visionner les séances du conseil municipal soit une bonne bonne chose pour mettre à mal les rumeurs polémiques ou commérages » !
    J’ai toujours pensé, à tort apparemment, que cela permet à tous de pouvoir avoir accès à des informations et qu’au delà « du visionnage », cela permet surtout de connaître la position des élus, les orientations, la capacité à convaincre avec une argumentation cohérente . Cette dernière est-elle capable de nous convaincre ?
    La dérive dans le comportement et les commentaires de certains élus ne démontrent elle pas leur faiblesse dans la maîtrise de certains sujets ?
    Au delà “des polémiques” je pensais que cela permettait de se rendre compte des compétences, voir des incompétences des élus lors de leurs interventions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *