La Maison du 22 avenue Lombart détruite ce matin

Ce matin 10 septembre, la maison située au 22 avenue Lombart a été réduite à un tas de gravats.

Cette démolition était attendue, puisque le Conseil Municipal l’avait votée le 26 juin dernier.

Mais de nombreux habitants du quartier vont regretter cette démolition. En effet, ils se sont mobilisés depuis longtemps, avec l’association RER-Lombart- Potiers, pour sauver l’ensemble du jardin et de la maison et y éviter les constructions surdimensionnées prévues par les projets des promoteurs. L’ensemble avait été finalement racheté par la mairie pour éviter définitivement l’intervention des promoteurs.

Les habitants ont aussi demandé de nombreuses fois que la mairie fasse le nécessaire pour conserver le pavillon qui était un bel exemple d’architecture typique des quartiers pavillonnaires de Fontenay .Il y a deux ans, la mairie envisageait même d’y installer la Maison des Associations.

Mais l’absence totale d’entretien du pavillon, son occupation répétée par des squatters et un incendie partiel avait profondément dégradé la construction, et provoqué de nombreuses protestations, relative à cet ilot abandonné qui enlaidissait le quartier et abritait des hôtes indésirables.


Le Conseil municipal a donc tranché et préféré la démolition pure et simple plutôt que la conservation ou la réhabilitation.

Les habitants seront-ils maintenant réellement associés à l’élaboration du projet concernant cette parcelle, que M. Jean-François Dumas, maire adjoint chargé de l’environnement souhaite transformer en « verger conservatoire » avec « mare aux batraciens » ? (voir le bulletin municipal de juillet-aout 2012).

Jean-Max Drouot

 

3 réflexions sur « La Maison du 22 avenue Lombart détruite ce matin »

  1. Dans le Fontenay Mag de Juillet-Aout 2012 Jean François Dumas a annoncé qu’ « un audit qui a mis en évidence un état de délabrement irréversible, la vieille maison du 22, avenue Lombart doit être démolie cet été pour la sécurité du site » Est-ce que ce rapport peut-être mis à la disposition des habitants ?

    D’autre part, il a annoncé la création sur cette parcelle de terrain « d’un verger conservatoire où seront plantés des arbres fruitiers de variétés anciennes….que ce nouvel espace vert qui sera entouré de rosiers, un jardin thématique accueillera des plantes aromatiques et médicinales. Une mare aux batraciens sera également créée afin de favoriser la biodiversité. »

    Depuis le conseil Municipal du 16 Février 2012, la ville s’est dotée d’une Charte de la Démocratie Participative qui stipule que pour tout projet important la municipalité s’engage à mettre en œuvre cette Charte et utiliser une des trois formes de démocratie locale:
    -La consultation : la municipalité présente un projet et recueille les remarques des habitants (cahier de remarques, site Internet, forum … etc.).
    -La concertation : la municipalité propose d’engager un dialogue avec la population sur un projet, afin de mieux prendre en compte les avis exprimés.
    -La co-élaboration : la municipalité invite les habitants à participer à la conception d’un projet.

    Quelle sera donc la forme de Démocratie Participative qui sera mise en œuvre ? Les habitants seront-ils maintenant consultés sur l’avenir de cette parcelle ?

    • Je crains que la consultation ne soit très restreinte. Ce même 10 septembre, M. Buchet, la nouvelle responsable des Services techniques et deux autres personnes étaient sur place, pour une réunion de chantier, avec un plan trés détaillé du futur aménagement de la parcelle. Le Comité d’Habitants Blagis Gare a demandé la communication de ce plan par l’intermédiaire d’Annie Sommier, élue référent du quartier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *