Gros succès de la journée organisée par l’association «Les Sources de Fontenay»

Dans le cadre des Journées du Patrimoine, l’association « LES  SOURCES DE FONTENAY » a organisé une journée, le samedi 20 Septembre avec :

– UNE EXPOSITION DE DOCUMENTS, PLANS, PHOTOS des galeries souterraines  d’eaux de source de l’ancienne Ecole Normale Supérieure de Fontenay-aux-Roses

– UNE CONFÉRENCE donnée par Karine Berthier, archéologue et spécialiste des réseaux hydrauliques anciens (Aqueduc Médicis), Thierry Dindeleux de HistoriCités et Colette Junier, présidente de l’association, dans les salons de la médiathèque.

– une visite sur le site des galeries : il a été possible de visualiser en surface l’emplacement des galeries souterraines. Deux cheminées ou regards ont été ouverts. Une caméra a été descendue dans le carrefour des aqueducs pour filmer l’intérieur.

Cette manifestation a attiré plus de 100 personnes qui ont ainsi découvert le réseau des galeries souterraines, dont une partie a été comblée depuis la transformation d’un des bâtiments de l’Ecole Normale en résidence universitaire et la création d’un parking intérieur. Ces galeries avaient pourtant été découvertes du temps de l’Ecole, en 1991 et protégées par des serres extérieures.

Toutes ces galeries correspondent à l’évacuation des eaux d’une source qui se situe dans l’enceinte de l’Ecole et qui alimentait d’une part un abreuvoir pour les bêtes jusqu’en 1759 et d’autre part une fontaine, la fontaine des Chevillons. Celle-ci existe toujours, elle est située sur la Coulée Verte. Elle avait un débit de 2 m3/heure au moment de la construction de la Coulée Verte, mais n’a plus qu’un débit de 0.2 m3/heure. D’autres galeries, plus rectilignes, plus récentes, qui sont les aqueducs, ont remplacé l’abreuvoir où l’eau s’accumulait en une mare insalubre et infectée.

Cette photo montre les prises de vue faites au carrefour des aqueducs qui montrent la présence de l’eau dans les galeries.

L’association a fait appel à un sourcier qui était présent, Michel Rouillard. Il est venu dès 2013 faire des recherches. Comment procède-t-il ? Il se concentre sur une question : “Y-a-t-il une galerie souterraine à l’endroit où je suis ?”. Ses baguettes sont parallèles l’une à l’autre quand il n’y a rien, et se croisent quand la réponse est positive. Il peut donc ainsi retrouver le trajet d’une galerie.

Sous le parking, il a retrouvé une grande partie des galeries du plan de 1759, même la partie nord complexe en arc de cercle, près de la source. Et pourtant, il n’avait pas connaissance de ce plan, ni du site web. Ce fut vraiment très étonnant !

Pendant la journée, il a pu refaire la démonstration de détection des galeries souterraines avec ses baguettes. Il a même initié un certain nombre de personnes présentes à utiliser ces baguettes pour mettre en évidence une galerie située sous le bitume et la terre du parking. Pour que cela fonctionne, il faut que la  personne soit très détendue.

Perspectives de l’association

Elle entreprend de continuer les recherches et les explorations, de faire connaitre et de sauvegarder ce patrimoine hydraulique précieux, tellement représentatif de Fontenay. Récemment plusieurs centaines de mètres de nouveaux aqueducs jusqu’alors inconnus ont été localisés.

Coordonnées de l’association :

Présidente : Colette Junier , e-mail : colettejunier@hotmail.fr, Tél : 06 04 15 07 91.

Site internet : http://www.aqueducssouterrainsdefontenayauxroses.sitew.fr/Page_3.C.htm#Annee_2014.C

Plan des galeries : http://www.galeriessouterrainesdefontenayauxroses.sitew.com/#Les_aqueducs.A

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *