Gilles Mergy revient sur l’élection municipale

Gilles Mergy, élu de l'opposition (crédit www.fontenay-aux-roses.fr)

Les nouvelles de Fontenay: “Quelle est votre sentiment sur le deuxième tour de la dernière élection municipale?”

Gilles Mergy: “Le 30 mars 2014, 53% des Fontenaisiens ont voté en faveur de la liste conduite par M. Laurent Vastel.

Cette liste était issue de la fusion de 4 listes dont les programmes apparaissaient pourtant au départ assez inconciliables.

Il n’en demeure pas moins que M. Vastel a réussi à les faire adhérer à un projet commun dont on peut espérer qu’il ne se limitait pas à la seule envie de faire battre M. Buchet.”

NDF : “Avec deux mois de recul, quelles leçons tirez vous de la victoire de la liste Fontenay tous ensemble?”

GM: “Expliquer leur victoire par le seul contexte national très défavorable pour la gauche me paraît réducteur. De mon point de vue, cette victoire s’explique aussi par le fait que la ville était bien gérée mais pouvait parfois donner l’impression de manquer de souffle. Aux côtés de belles réussites (solidarité, santé, sports, enfance, environnement,…) et d’une gestion rigoureuse qui a permis de réduire la dette et de maintenir des taux d’imposition plus faibles que dans les villes voisines, les dernières années de notre mandat ont pu parfois donner le sentiment d’une certaine inertie dans l’action publique :  entretien et rénovation perfectibles de la voirie, absence de programme d’envergure en faveur de la transition énergétique, sentiment de paupérisation de certains quartiers comme Scarron, manque de renouvellement dans les animations de la ville,…

NDF: “Que pensez vous du début de mandat de la nouvelle équipe?”

GM: “La nouvelle équipe, à l’exception de dérapages douteux à l’encontre de l’ancien Maire et de l’ancien élu à la jeunesse, témoigne pour le moment d’une volonté de travailler dans un esprit républicain avec l’opposition. Elle n’a pas en revanche affiché la moindre priorité pour conforter les succès incontestables de l’équipe précédente et apporter des solutions nouvelles et innovantes aux défis qui restent à relever.
A ce stade, elle s’est contenté de promettre une extension de la vidéoprotection dont l’utilité peut être réelle dès lors qu’elle ne constitue pas l’alpha et l’omega d’une politique globale en matière de sécurité (intégrant un volet prévention) et de repeindre tous les bureaux d’élus de la nouvelle majorité en lieu et place des salles de l’Ecole de la Roue qui étaient programmées par l’ancienne équipe.

NDF: “Comment voyez vous le travail de l’opposition à l’avenir?”

GM: “Il nous faut construire dès aujourd’hui une alternative crédible qui répondra aux attentes des Fontenaisiens et permettra de poursuivre l’amélioration de la qualité et de l’efficacité des services publics dans notre commune et d’en réduire le coût.
Aux côtés de mes amis de la liste Fontenay pour tous qui était conduite par Pascal Buchet, nous serons vigilants sans pour autant tomber dans une posture politicienne et la critique systématique des élus de la nouvelle majorité dont beaucoup ont le sens de l’intérêt général.”

2 réflexions sur « Gilles Mergy revient sur l’élection municipale »

  1. Ce texte est à l’initiative de Gilles Mergy. Il en est donc l’auteur.
    La présentation sous forme d’interview est une proposition des Nouvelles de Fontenay.
    Gilles Mergy y expose son point de vu qui n’engage que lui.
    Vous êtes libre de réagir soit sous forme de commentaire soit sous forme d’article.

  2. Globalement d’accord avec les propos tenus par M. Mergy dans cet article. Les fontenaisiens en ces temps de crise économique et sociale – et même s’ils ne connaissent pas tous les dossiers en profondeur – attendaient très certainement un minimum d’objectivité et de scientificité de la part des candidats. De nombreux clivages ont eu lieu pendant cette campagne, et je me réjouis de voir que les choses pourraient évoluer dans les années à venir comme je l’avais souhaité, puisque majorité comme opposition font petit à petit des compromis, et la situation semble s’apaiser. Dans cette optique, je note que pour porter un intérêt exclusif aux fontenaisiens, et pour limiter toute forme de sectarisme à l’avenir, qui ne mène qu’à une vision partielle de notre ville, il faudrait se tourner vers les “indépendants”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *