Flower power

Il y a 2 jardinières publiques à Fontenay qui ont toujours éveillé chez moi intérêt et question.
Pourquoi ? Par ce qu’elles se situent toutes les deux dans un environnement urbain hostile et laid et que si l’une amène de la douceur fleurie dans la béton, l’autre le pourrait facilement mais n’est pas équipée pour et je trouve cela dommage car il ne faudrait pas un gros effort.


J’ai donc connu la naissance de 2 grosses jardinières circulaires il y a quelques années lors de la réfection de la piscine et de son environnement proche. J’emprunte ce passage du couloir de la piscine et de l’ascenseur très souvent pour atteindre le haut de Fontenay vers le mail Boucicaut. C’est un endroit ingrat, brut et très fréquenté. Avant c’était une contrainte désagréable d’emprunter ce passage très encaissé et bétonné, maintenant je ne dirai pas que c’est un plaisir, mais la naissance de ces 2 jardinières fleuries puis, peu de temps après, d’une fresque sur le mur au dessus a apporté une certaine douceur dans ce cheminement.
L’arrivée au RER  en bas de la rue Robert Marchand est également un point de brassage/passage intense de population, dicté par la contrainte du RER et de tout ce qu’elle symbolise de nuisances au sens large (sonores, visuelles, mais aussi grève, trajet de travail, …). Certes, elle profite de l’environnement direct de la coulée verte mais je me suis toujours demandé pourquoi les 2 grosses jardinières construites en dur qui ont toujours été là n’accueillent pas le flot des passants avec des fleurs. Elles ne sont agrémentés que  d’un immuable gros buisson vert et poussiéreux.
Peut être suis-je la seule à me faire ces réflexions mais il est de fait que les fleurs et les couleurs atténuent  à moindre coût la laideur de certains nœuds urbains défavorisés…

3 réflexions sur « Flower power »

  1. Je suis entièrement d’accord sur les efforts que devrait faire la municipalité pour embellir certains endroits de la ville qui de ce point de vue là, sont complètement laissés à l’abandon. Prenons par exemple le cas du Boulevard de la République. Lors des travaux importants qui ont eu lieu en 2010, la mairie a installé sur le coté impair des rectangles autour des Tilleuls qui sont plantés d’arbustes et de fleurs et qui sont bien entretenus par la mairie. Par contre, coté impair, rien n’a été fait autour des tilleuls et maintenant ce sont des herbes folles ou sauvages qui s’installent et aucun entretien n’est fait par la mairie.
    Ce sera une question à soulever au prochain comité de quartier.

  2. Bonjour Monsieur Bresse. Je découvre seulement ce message, je me permets d’y répondre comme j’ai suivi les travaux du boulevard de la République. Comme vous l’aviez souhaité lors d’une réunion avec la mairie, les espaces verts autour des arbres ont été agrandis. Cela a été fait uniquement côté impair. Côté pair avec le stationnement des voitures cela aurait gêné la descente de voiture des personnes côté passager.
    En ce qui concerne l’entretien, il me semble vous aviez proposé à l’époque que les riverains s’en occupent…. Très cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *