Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Est-ce que c’est le moustique tigre qui a envahi Fontenay aux Roses ou le moustique commun , que faut-il faire et que peut faire la ville ?

Un sondage fait sur FaceBook a montré que ce sont tous les quartiers de la ville qui sont envahi cet été par les moustiques : https://www.facebook.com/groups/762411683783822/user/100002996941114/

Il y a eu 67 réponses actuellement.

C’est aussi vrai dans d’autres communes, comme Chatenay, Chatillon, Sceaux, …. et toute l’Ile de France.

Ce qui est incompréhensible, car le sol n’a jamais été aussi sec avec la canicule.

Qu’est-ce qui différencie le moustique commun du moustique tigre ?

Le moustique tigre est diurne et silencieux. Le moustique commun (Culex) qui a plutôt tendance à piquer la nuit et dont le vol est bruyant,

Source : https://protection-nuisibles.com/difference-moustique-tigre-et-moustique-commun/

Reconnaître le moustique tigre

Physiquement, le moustique tigre est entièrement noir, même ses ailes, et comporte des rayures blanches sur tout le corps. Le moustique tigre est également plus petit que le moustique commun, sa taille peut aller de 0.5 mm à 8 mm de long.

Il vole rapidement comme ses congénères de la famille des Aedes, et ses ailes font ce bruit particulier qui nous horripile à tous.

Enfin, le moustique tigre est un insecte diurne qui va piquer surtout au cours de la journée, mais aussi au crépuscule. Il n’est pas actif la nuit.

Reconnaître le moustique commun

Le moustique commun à un corps plutôt brun avec des rayures dorées sur le buste et les pattes. Sa taille varie entre 5mm et 7mm.

Comme les autres individus de la famille des Culex, le moustique commun à un vol lent et de courte portée, ce qui signifie qu’il se fatigue rapidement et qu’il est plus facile à attraper que le moustique tigre.

De plus, son vol est plutôt silencieux, ce qui le rend difficile à repérer.

C’est un moustique nocturne qui va piquer dès que la nuit est tombée jusqu’au petit matin.

Les moustiques tigres peuvent-ils transmettre des agents pathogènes à l’origine de maladies ?

Source : Site de l’ANSES : Moustique Tigre

Certains moustiques – moins de 400 parmi la diversité des 3500 espèces existantes –  peuvent être vecteurs d’agents pathogènes (virus, bactéries, parasites).

Pour cela, le moustique doit d’abord s’infecter, en prélevant l’agent pathogène lors de son repas sanguin sur une personne ou un animal infecté.

Une fois infectée, la femelle moustique pourra transmettre l’agent pathogène à un sujet sain lors d’un nouveau repas sanguin. Il faut plusieurs jours pour qu’un moustique devienne infectant, c’est-à-dire que le virus franchisse la barrière digestive, se multiplie et passe dans sa salive.

Un moustique n’injecte pas directement le sang qu’il a pris sur un précédent hôte et n’est pas capable de transmettre n’importe quel agent pathogène.

Le moustique tigre peut être vecteur de nombreux virus comme ceux de la dengue, du Zika ou du chikungunya.

À ce jour, ces virus ne circulent pas activement en France métropolitaine. Néanmoins, la survenue de cas secondaires dits « autochtones » (contractés sans voyage) peuvent se déclarer suite au retour de cas «importés ».

Des personnes porteuses du virus en provenance de l’étranger peuvent en effet transmettre le virus à une autre personne à l’occasion d’une piqûre de moustique tigre.

Par exemple, le 6 septembre, la Ville de Bourg-la-Reine a été informée par l’ARS qu’une personne était porteuse du virus de la dengue sur son territoire communal. Cette personne revenait d’un pays à risque de dengue, où elle a vraisemblablement contracté le virus.

Ci-joint le communiqué de presse : cp_scx_blr_moustiques_0

Dans quels lieux les moustiques prolifèrent-ils ?

Particulièrement résistant et adapté à l’environnement humain, le moustique tigre se développe préférentiellement dans des environnements péri-urbains ainsi que dans des zones urbaines très denses.

La femelle pond dans toutes sortes de récipients et réservoirs d’eau artificiels : vases, pots, fûts, bidons, rigoles, avaloirs pluviaux, gouttières, terrasses sur plots, vieux pneus…

Une femelle moustique pouvant pondre plusieurs centaines d’œufs à chaque ponte, et les femelles de certaines espèces pouvant effectuer plusieurs pontes durant leur vie, l’effort d’élimination des lieux de ponte est essentiel. 

Les moustiques tigres sont dits « exophiles », c’est-à-dire qu’ils vivent majoritairement à l’extérieur, ils peuvent néamoins rentrer dans les maisons pour piquer une personne.

Comment prévenir leur prolifération à l’échelle individuelle ?

Pour éviter la prolifération de cette espèce en détruisant les lieux de ponte, il faut :

  • vider régulièrement ou supprimer les coupelles sous les pots de fleurs, vases… ou les remplir de sable afin de conserver l’humidité sans qu’il y ait d’eau stagnante ;
  • ranger, à l’abri de la pluie, les seaux, le matériel de jardinage, les jouets ou encore les récipients divers ;
  • recouvrir les bidons de récupération d’eau à l’aide d’un filet moustiquaire ou de tissu ;
  • curer les gouttières pour faciliter le bon écoulement des eaux.

Pourquoi et comment signaler la présence du moustique tigre ?

L’ANSES a crée un site dédié : Portail de signalement du moustique tigre

Pour cela, il faut faire une photo du moustique, même si on l’a tué.

.Le moustique doit plus que la taille d’une pièce de 1 centimes d’Euro

Il doit avoir des écailles blanches, sur les pattes postérieures et d’une ligne dorsale blanche sur le thorax.

J’ai pu faire une photo d’un moustique tigre, le matin qui s’était posé sur le rebord d’une fenêtre.

On reconnait très bien les écailles blanches, sur les pattes postérieures.

J’ai envoyé la photo et le descriptif au site  Portail de signalement du moustique tigre

Voilà la réponse que j’ai reçue :

Celui-ci provient d?une zone déjà colonisée par le moustique tigre. Aussi, il est essentiel de vous mobiliser pour éviter sa prolifération. Vous trouverez des conseils pratiques pour éliminer les gîtes larvaires et vous protéger des piqûres sur notre site internet: https://signalement-moustique.anses.fr/signalement_albopictus/sinformer
En cas de forte nuisance due aux moustiques en général, vous pouvez vous rapprocher de votre mairie, afin qu?elle vous accompagne dans la mise en ?uvre des bons gestes.
Cordialement,
L?équipe de « signalement-moustique »

Comment savoir si j’ai été piqué par un moustique tigre ?

La sensation de démangeaison se fait sentir rapidement et s’intensifie pendant plusieurs minutes après la piqûre. Elle provoque généralement un bouton ressemblant à une cloque un peu plate, comme une ampoule, de 5 millimètres à 2 centimètres de diamètre, un peu plus claire que la couleur de la peau, circulaire, avec un halo rouge pouvant s’élargir selon la réaction de la peau de certaines personnes. Le bouton est généralement dur, chaud et douloureux.

La piqûre du moustique tigre gratte quasiment instantanément, puis les démangeaisons disparaissent. Elles peuvent néanmoins réapparaître pendant plusieurs jours en cas de variation de température (après une douche par exemple, ou pendant la nuit).

Comment se protéger des piqûres de moustique ?

  • porter des vêtements longs, amples et clairs ;
  • utiliser des répulsifs cutanés en suivant les précautions d’emploi indiquées.
  • utiliser des moustiquaires.

Quel répulsif  peut-on utiliser ?

Vaporiser du vinaigre blanc

Pour cela il suffit de le vaporiser sur les cadres de fenêtre, ce qui permettra de maintenir à distance de nombreux insectes : non seulement les moustiques, mais également les mouches et même les tiques qui foisonnent lors des grandes chaleurs.

C’est un répulsif sans danger pour l’homme, pour l’environnement et à moindre coût qu’il est de plus facile à préparer: il suffit de diluer du vinaigre blanc à de l’eau à quantités égales dans un flacon muni d’un pulvérisateur et de l’utiliser autour des fenêtres et des portes.

Utiliser des répulsifs aux huiles essentielles 

Les huiles essentielles pour tenir les moustiques à distance sont l’huile essentielle de géranium (Pelargonium x aspergonium), l’huile essentielle de basilic (Ocimum basilicum) et l’huile essentielle de citronnelle (Cymbopogon citratus).

Quel  apaisant peut-on utiliser ?

La lavande est apaisante. Elle existe en huile essentielle qui peut être mélangée avec les huiles des répulsifs.

L’onctose

Il contient des substances actives :Lidocaïne chlorhydrate ,Méfénidramium méthylsulfate, et des huiles essentielles . On le trouve en pharmacie sans ordonnance.

Que peut faire la ville de Fontenay aux Roses ou Territoire Sud de Seine?

  • Faire une campagne d’information et de prévention, comme cela a été fait à Sceaux, Bourg La Reine, Chatillon
  • Organiser des ateliers avec des associations pour fabriquer des produits répulsifs et apaisants, comme à Sceaux
  • Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées 
  • Vider les bassins avec de l’eau stagnante
  • Mettre des pièges à moustiques dans les parcs publics, comme à Brive-la-Gaillarde

Qu’est-ce qui a été fait dans les villes avoisinantes ?

A Bourg La Reine et à Sceaux, il y eu une campagne de démoustication.

Jean François BRESSE

Un commentaire

  1. Robrolle Robrolle 8 septembre 2022

    Bonjour
    J’aimerais savoir pourquoi les villes
    de Sceaux et de Bourg la Reine lutte contre le moustique tigre en organisant une campagne de démoustication et que sur Fontenay aux Roses rien n’est prévu, nous sommes envahis ,cela est signalé par de nombreuses personnes et cela devient insupportable à vivre au quotidien et aucune réaction de la Mairie!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.