Commentaire sur l’article “Mairie et citoyens dessinent l’avenir de leur Place du Général de Gaulle”

Complémentaire ou différente, assurément utile à la réflexion, une autre approche de l’aménagement de la place du Général de Gaulle voit le jour.

Résumons ses points forts:

* conserver le même nombre d’arbres afin que le remplacement périodique des arbres malades laisse seulement de petits ‘trous’, progressivement comblés par la pousse de sujets plus jeunes, moins fournis,

* choisir de conserver le même nombre d’arbres permet également “d’habiller” la place en période hivernale, par les troncs d’arbres suffisamment nombreux,

* après étude, platanes et tilleuls ne présentant pas d’avantages supplémentaires, les marronniers constituent un bon choix d’espèce, à reconduire,

* plusieurs variétés de marronniers existent, ne différant pas grandement les unes des autres, à panacher afin que les maladies futures ne touchent pas simultanément tous les arbres,

* des corsets d’arbres traditionnels se montreraient utiles afin de protéger les sujets les plus jeunes, vis-à-vis des dégradations rencontrées encore récemment,

* un contrôle visuel trimestriel par la commune, une visite sanitaire individuelle tous les deux ans par l’ONF, une taille tous les cinq ans: une gestion indispensable et des précautions délaissées ces dernières décennies,

* un plan de remplacement programmé des arbres, pour éviter la contrainte d’en abattre plusieurs simultanément et de créer ainsi des espaces “vides” disgracieux.

La place du Général de Gaulle est une des particularités de notre Ville, une originalité urbanistique en proche banlieue parisienne, à conserver au même titre que le patrimoine architectural que nous ont légué nos anciens: la place a déjà cristallisé les appétits de précédentes équipes municipales et doit sa sauvegarde à l’intervention des administrés: pourvu que cela dure…

Le patrimoine végétal de la Ville est un bien commun des administrés, confié à chaque mandature entre les mains de l’équipe municipale qui est en charge de gérer l’existant et programmer son transfert à la nouvelle élection municipale: les arbres se gèrent à l’horizon 50 ans, délai bien supérieur au simple mobilier urbain avec lequel il ne faut surtout pas les amalgamer…

Olivier SASSOT, riverain de la place depuis 30 ans

degaulle@toujours-utile.com

www.toujours-utile.com/degaulle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *