Cérémonie du 11 novembre pour commémorer le centenaire de la Grande Guerre

La municipalité de Fontenay-aux-Roses a organisé une cérémonie importante pour commémorer le centenaire du déclenchement de la Grande Guerre. Cette cérémonie a été préparée en lien étroit avec les associations d’anciens combattants, afin notamment de transmettre aux jeunes générations un message en forme d’exhortation à la paix. Depuis la rentrée et jusqu’au 30 novembre, de nombreuses manifestations et événements se sont déroulés autour du centenaire de la Guerre de 14-18.

En dehors du maire, Laurent Vastel et son conseil municipal (y compris la minorité), étaient présents, Pascal Buchet, conseiller général, représentant le député Jean Marc Germain, le maire de Wiesloch, ainsi que le maire-adjoint de Elstree & Borehamwood. Il y avait également, un représentant de l’ambassade de Russie, un de l’Italie, des représentants de associations d’anciens combattants, du Souvenir Français, de la FNACA, de la Croix  Rouge. Des portes drapeaux des régiments concernés ainsi que des associations entouraient le monument aux morts. Une chorale de collégiens avait été constituée pour l’occasion par le Conservatoire de musique et de danse.  Environ 300 Fontenaisiens sont venus assister à cette cérémonie.

Philippe Ribatto,  maire adjoint au Devoir de mémoire, a dirigée cette cérémonie. Il y a eu d’abord un dépôt des gerbes par les différents intervenants, puis des discours. Plusieurs, dont le président des Anciens combattants ont fait de la pédagogie sur l’entrée en guerre et la guerre en 1914. Le maire de Wiesloch a parlé de la volonté de réconciliation entre la France et l’Allemagne qui est d’abord venue de la France. Celle-ci a permis de développer une confiance mutuelle et a permis de créer l’Europe. Les jumelages des villes, comme celui mis en place entre Wiesloch et Fontenay depuis 1974, contribue beaucoup à cette réconciliation. Il y a des nombreux échanges entre les 2 villes. Le maire-adjoint de Elstree & Borehamwood a également rendu hommage au comité du jumelage entre les 2 villes qui s’engage à renforcer les liens entre les 2 villes. Ce jumelage existe depuis 1982. Le maire, Laurent Vastel, a parlé de ceux qui ont tout fait pour éviter la guerre, en particulier le rôle qu’a joué Jean Jaurès qui a été assassiné le 31 Juillet 1914.

Ensuite, la Chorale a interprété les hymnes, comme “La Marseilleise” puis l’hymne Européen. Ensuite, il a été procédé à la lecture de la lettre d’un jeune Poilu, Gervais Morillon, par trois enfants Fontenaisiens, qui ont au préalable visité les expositions des Archives Municipales avec leur Accueil de Loisirs.

Enfin la chorale a interprété un chant de poilus: « La chanson de Craonne ». Philippe Ribatto a expliqué pourquoi le choix de cette chanson. Cette chanson contestataire, a été chantée par des soldats français durant la Première Guerre mondiale, entre 1915 et 1917. Elle est interdite par le commandement militaire qui la censure en raison de ses paroles antimilitaristes (« on s’en va là-bas en baissant la tête », « nos pauvr’ remplaçants vont chercher leurs tombes »), défaitistes (« c’est bien fini, on en a assez, personne ne veut plus marcher ») et subversives incitant à la mutinerie (« c’est fini, nous, les troufions, on va se mettre en grève ») alors qu’une guerre est en train de se livrer sur le territoire national. Cette chanson politiquement engagée (à l’extrême-gauche) a des visées anticapitalistes quand elle fustige « Les gros », « ceux qu’ont le pognon » et « les biens de ces messieurs-là ». Elle est contemporaine de la Révolution Bolchevique de 1917. La Chanson de Craonne est connue pour avoir été entonnée par les soldats qui se sont mutinés (dans une cinquantaine de régiments de l’armée française) après l’offensive très meurtrière et militairement désastreuse du général Nivelle au Chemin des Dames. Dans l’assistance, certains disaient que le maire, avait refusé que le couplet qui fustige le capitalisme soit chanté. Finalement, il a été chanté.

Ci-joint un lien qui vous permet d’écouter cette chanson : https://www.youtube.com/watch?v=z-yRaEYQNQs

Deux expositions proposées par les Archives municipales à découvrir :
Exposition sur l’année 1914 à Fontenay aux Roses –  hall administratif de la mairie – jusqu’au 30 novembre 2014
Exposition des biographies des 162 fontenaisiens morts pour la France – Autour du monument aux morts – Du 20 septembre au 12 novembre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *