Affaire Soubise: il faut améliorer le dispositif ‘Comité des Habitants’

Le 14 septembre 2016 j’ai assisté à une réunion publique au Conservatoire rue du Docteur Soubise qui avait pour but de présenter le projet de la vente partielle de ce bâtiment. L’association du Conservatoire Soubise s’était opposée à cette vente partielle car elle préfère garder le bâtiment disponible pour les Fontenaisiens dans son intégralité.

Les ‘pour’ et les ‘contre’

Bien que j’aie beaucoup de sympathie pour le désir de ne pas abandonner une partie de notre patrimoine, je penche néanmoins pour le projet proposé par la Mairie. Car en pesant les ‘pour’ et les ‘contre’, j’arrive à la conclusion que les ‘pour’ pèsent plus lourd dans la balance. Mais aidez-moi si je me trompe :

CONTRE (la vente partielle) : On garde un dispositif public disponible (à condition que l’on trouve 1,5 millions d’euros pour le mettre aux normes) ; \On peut louer ce dispositif à des sociétés au bénéfice de notre trésorerie et créer ainsi des emplois.

POUR (la vente partielle) : \On garde la partie du dispositif public dont les Fontenaisiens ont besoin (en plus du nouveau conservatoire qui vient de s’ouvrir) et on pourra la mettre aux normes avec le produit de la vente de l’autre partie ; \On arrête tout de suite la dégradation de l’immeuble par l’usure et par le risque de dégradations volontaires par des squatteurs en l’absence de gardien ; \On crée des emplois avec les 3 sociétés qui sont prêtes à s’y installer et qui ne représentent pas de nuisances sonores ou autre.

‘Il y aura assez de salles’

Le Maire a exclu une pénurie de salles avec les deux arguments suivants :

1/ D’autres salles vont se libérer bientôt : un espace en cours d’aménagement dans l’immeuble Saint Prix, un autre au Panorama et, enfin, les vastes locaux du centre de tri de La Poste qui vont se libérer prochainement ;

2/ La disponibilité des salles existantes va probablement s’améliorer suite à une étude qui sera menée bientôt concernant l’utilisation des salles. Le Maire a dit que certains utilisateurs ne rendent pas la clé pendant un mois, empêchant ainsi d’autres utilisateurs d’utiliser la même salle.

La racine du problème

Le but de ce blog n’est pas de faire une analyse parfaite de toutes les raisons qui me font croire que le projet de la Mairie est plutôt raisonnable. Car cela impliquerait un débat plus vaste : le mandat de la Mairie consiste-t-il à louer des bâtiments ? La Mairie doit-elle attendre le résultat de l’étude concernant l’utilisation des salles ? Aurait-elle dû dépenser les 1,5 millions d’euros pour la place de l’Eglise plutôt pour rénover le Conservatoire Soubise ? Etc.

Le but de cet article est plutôt de pointer la racine du problème, qui revient sans cesse dans les discussions que j’entends sur les rapports entre la Mairie et les citoyens. Cette racine, ce n’est pas tant la vente en elle-même je crois, mais l’exclusion des citoyens dans la prise de décision. La colère et le mal sont si vifs car le nerf de la démocratie est touché : la confiance. 

Explication : selon l’Association Soubise, la Mairie avait promis que si elle changeait d’avis et décidait de vendre contre une promesse faite précédemment, elle impliquerait l’association dans sa réflexion. Cela n’a pas été le cas, et cela fait très mal et à très juste titre. Heureusement que le Maire a exprimé plusieurs fois ses excuses pour ce qu’il a qualifié de ‘maladresses’, et je pense que cela a contribué malgré tout à un certain apaisement. Les blogs qui succéderont le mien le confirmeront ou l’infirmeront…..

Conclusion

Il faut d’urgence renforcer l’infrastructure démocratique des Comités des Habitants pour éviter qu’une telle rupture de confiance, de dialogue et de démocratie ne puisse se reproduire. Une réflexion est en cours à ce sujet. Il faudra qu’elle soit sérieuse et qu’elle précise entre autres : \combien de fois et dans quelles circonstances le CdH et la Mairie doivent se rencontrer ; \quels citoyens et associations peuvent devenir membre ; \comment les échanges seront communiqués aux Fontenaisiens et pris en compte dans la décision finale.

Oui, tous ces échanges avec les Fontenaisiens ralentissent sans doute la machine, certes. Mais ils sont le seul moyen d’arriver à un développement de notre Ville qui soit inclusif, franchement légitime et, ne l’oublions pas, encore mieux adapté et de qualité. Car si les excuses sont gratuites, elles ne sont pas indéfiniment multipliables pour autant.

@Oosterenvan

A lire aussi: http://oosterenvan.blogspot.fr/2016/04/mairie-et-citoyens-dessinent-lavenir-de.html

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *