La compagne du terroriste Amedy Coulibaly vivait à Fontenay aux Roses

Les Fontenaisiens ont appris, vendredi que la compagne Hayat Boumeddiene du terroriste Amedy Coulibaly vivait à Fontenay aux Roses

Rappel des faits

La prise d’otages au supermarché Hypercacher de Vincennes a pris fin vendredi après l’assaut du RAID. Amedy Coulibaly, le preneur d’otages, a été tué.

Amedy Coulibaly était aussi  le principal suspect dans la fusillade  de Montrouge, où une policière municipale a été tuée jeudi.

Hayat Boumeddiene et Amedy Coulibaly habitaient, depuis le mois de Juillet 2014, dans un appartement situé dans la résidence située 8, rue Marx Dormoy, au-dessus du restaurant indien Sitar.

Comme Hayat Boumeddiene était activement recherchée vendredi 9 Janvier, les Fontenaisiens ont entendu pendant la journée les allers et venues de voitures de la police vers son appartement.

Hayat Boumeddiene a quitté Fontenay le 2 Janvier 2015 pour la Syrie. Elle devait rentrer le vendredi 9 Janvier, en passant par Madrid, mais apparemment, elle est encore en Syrie.

Y a-t-il une relation entre Amedy Coulibaly et le joggeur grièvement blessé sur la Coulée Verte (voir article précédent) ?

Ce joggeur était mercredi soir sur la Coulée Verte, à hauteur du terrain de tir à l’arc. Vers 20 h 30, il a croisé un homme qui l’a poursuivi avant de lui tirer dessus à cinq reprises. Les projectiles, des balles de 9 mm, l’ont atteint à deux reprises à une jambe et une troisième fois en haut du dos. Malgré les balles reçues, la victime a pu atteindre un pavillon voisin situé à quelques dizaines de mètres. Son occupante a appelé la police. Quand les forces de l’ordre et les sapeurs-pompiers sont arrivés sur place, l’homme était toujours conscient. Il a pu indiquer que son agresseur a tiré à l’arme de poing, qu’il était vêtu d’une doudoune noire à col de fourrure, rabattu sur la capuche. L’homme l’aurait agressé sans raison apparente et a pris la fuite en direction de Sceaux.

Alors que, dans un premier temps, les blessures du jeune homme ne semblaient pas graves, son état de santé s’est brusquement dégradé à cause d’une hémorragie. La victime se trouve désormais dans un état critique, son pronostic vital est engagé.

Avant de sombrer dans le coma, le joggeur a pu décrire son agresseur : un homme vêtu d’une doudoune noire à col de fourrure, rabattu sur une capuche. Plus troublant, il a évoqué un homme de type européen. Une description qui viendrait donc dédouaner Amedy Coulibaly et accréditer l’hypothèse d’un complice. « Il faut rester prudent par rapport à ces déclarations », insiste néanmoins une source judiciaire.

Communiqué du parquet de Paris du dimanche 11 janvier :

« Un rapprochement a été fait entre les étuis percutés découverts à Fontenay-aux-Roses et le pistolet Tokarev découvert dans le supermarché casher où Amedy Coulibaly a retenu de nombreuses personnes en otages avant d’être abattu vendredi par la police, précise le parquet de Paris qui s’est saisi de l’enquête sur l’agression du joggeur. »

Message du Conseiller municipal délégué à la sécurité, Mr Porcheron

« Pour répondre aux invraisemblables rumeurs qui circulent en ville, nous vous informons de la situation actuelle.

Le couple Coulibaly résidait bien à Fontenay. Son épouse, selon une source policière, a quitté le territoire national.

La situation est sous contrôle de la Police et des autorités compétentes. Comme l’a annoncé le Premier ministre, le Plan Vigipirate est en place. En plus de ces dispositions, des contacts étroits et permanents sont noués avec le Commissaire de Police, Chef de la circonscription. Dès lundi matin, en plus des rondes de la Police municipale, des équipages de la Police Nationale patrouilleront plus spécialement aux abords des établissements scolaires de Fontenay-aux-Roses.

J’invite chaque Fontenaisien à signaler sans délai au « 17″ toute anomalie ou véhicule suspect. »

Sources : Le Parisien du dimanche 11 Janvier, du lundi 12 Janvier, site internet de la ville, samedi 10 Janvier

2 réflexions au sujet de « La compagne du terroriste Amedy Coulibaly vivait à Fontenay aux Roses »

  1. Si l’on nous avait dit il y a une semaine qu’un assassin habitait dans notre quartier et allait perpétrer des agressions aussi sauvages, nous aurions tous dit que c’était invraisemblable…

  2. Le joggeur blessé par l’arme du terroriste serait hors de danger.
    Les jours du joggeur, grièvement blessé par balles alors qu’il courrait mercredi dernier sur la coulée verte de Fontenay-aux-Roses, ne seraient plus en danger. Critique lundi, l’état de santé de cet homme de 32 ans prénommé Romain s’est amélioré hier. Cet électricien sans histoires, établi à Palaiseau (Essonne) est un témoin essentiel de l’enquête titanesque que mène la police judiciaire depuis les attentats de la semaine dernière.
    Alors que la victime n’a toujours pas pu être interrogée, les enquêteurs ont épluché sa vie pour tenter de comprendre s’il pouvait avoir des ennemis. Le profil lisse de ce trentenaire inconnu de la police, entretenant une relation stable avec une femme, travaillant régulièrement en intérim, sportif et décrit comme non violent, exclut le règlement de comptes. Et ni son allure ni son origine ne semblent expliquer qu’il ait pu devenir la cible d’un terroriste.
    Source : Le Parisien du 14 Janvier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>