Compte-rendu de la balade + la réunion publique dans le quartier Ormeaux-Renards, le Mardi 3 novembre 2015

La balade est un diagnostic en marchant de 15h à 18h effectué avec le Maire. 

Les élus présents sont M. Le Maire, Mme Gagnard, Mme Mercadier, M. Chambon (responsable de la voirie et des espaces verts). Le directeur des services techniques M. Duez est présent et enregistre les demandes. Il y avait environ 40 habitants de Fontenay qui ont suivi cette marche. Parmi eux des membres du Comité d’Habitants (CDH) du quartier.

Le parcours avait été défini avec le CDH et était affiché sur les panneaux municipaux. Certains habitants sont venus le long du parcours exposer leur problème : problème pour sortir de chez soi, à cause d’un stationnement de voitures inadapté, problème d’entretien des espaces verts, de ramassage des feuilles. Toutes les demandes sont notées par le directeur des services techniques.

La réunion publique a lieu à partir de 20 H à l’école des Renards. Le Maire est accompagné des différents adjoints : Mme Mercadier (élu référent du quartier), Mme Gagnard (Démocratie Locale), M. Chambon (Espaces Verts), M.Faye (Urbanisme, Transports, élu référent), M.Lafon (Technologie, élu référent), M.Bigret (Commerces), M.Porcheron (Sécurité),  M.LHoste (Travaux), Mme Navarro (Enfance)

Le Comité d’Habitant, nouvellement constitué est présenté. Il est aussi coté tribune. Pour contacter le Comité d’Habitant, on peut déposer sa demande, par l’intermédiaire d’un formulaire de contact , la demande sera envoyée à tous les membres du CDH, y compris les élus référents :

 http://www.fontenay-aux-roses.fr/index.php?id=645

Sont d’abord abordés les problèmes personnels des habitants avec le Maire. Pour la plupart des problèmes, le Maire propose d’utiliser le N° Vert gratuit : 0801 80 00 92, mis en place par la Mairie, pour une intervention rapide et efficace sur le terrain pour tous les problèmes de voirie, travaux, stationnement, éclairage public, déchets ou espaces verts. Ce service gratuit fonctionne du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30 (16h30 le vendredi). En dehors de ces horaires, un répondeur enregistrera les demandes. Un agent des services techniques intervient directement et vous tient au courant.

D’autres problèmes plus importants sont évoqués, comme la circulation et le stationnement, à la sortie de l’école des Renards, dans la rue Léon Bloy qui est une rue privée, appartenant à la résidence Léon Bloy.

Maison située place Carnot, au début de la rue Boris Vildé

Cette maison est en ruines et l’intérieur est en très mauvais état. Elle a été squattée. Un arrêté de dangerosité a été pris par la ville et des barrières ont été posées.

Une procédure d’abandon n’a pas pu être prise par la ville, car après une recherche, le propriétaire a été retrouvé. Il habite actuellement en Chine. Il souhaite conserver et réhabiliter cette maison de famille. Pour le moment aucune procédure d’expropriation ou de préemption ne peut être prise par la ville.

Ensuite, des problèmes plus généraux du quartier ou de l’ensemble de la ville sont abordés et présentés en général par un élu municipal.

Avenue Jean Moulin

Le réaménagement a été fait pour une partie par le département. La suite qui correspond à la partie située entre la rue Antoine Petit et la rue Pierre Bonnard sera fait en 2017.

Le projet sera discuté avec le département en 2016. Les habitants, par l’intermédiaire du Comité d’Habitants auront son mot à dire.

Carrefour des Mouilleboeufs

  • Sur le côté pair de l’avenue Langevin (là où il avait un projet de magasin LIDL), il y aura la construction d’un immeuble de 40 logements (filiale de Bouygues) avec peut-être un commerce de proximité (boulangerie…). Ce projet doit être finalisé d’ici la fin de l’année par la vente du terrain
  • Sur le côté impair de l’avenue Langevin (coté Sceaux), une fois que l’immeuble de l’équipement aura déménagé, il y aura un immeuble de logements. La partie du terrain qui est sur la commune de Sceaux servira à un espace artisanal, avec sans doute un supermarché. Il y aura la construction de 600 logements sur Sceaux jusqu’à la gare de Robinson

3 ème voie du RER entre la gare de Robinson et Fontenay

La RATP a besoin de voies de garage pour des rames de RER qui sont utilisées aux heures de pointe.

La RATP projette l’allongement de la voie 4T pour y garer 2 trains longs en plus des 5 emplacements de garage actuel. La voie 4T actuelle ne permet d’y mettre qu’un train court et ne peut recevoir de trains longs.

Cela nécessite de :

  • Prolonger la voie 4T existante sur une distance de 320 mètres. Une fois prolongée, cette voie mesurera près de 440 mètres et pourra ainsi accueillir 2 trains longs. Elle servira aussi de tiroir de retournement, facilitant ainsi le garage / dégarage des trains stationnés sur les voies 6 et 8.
  • Créer un pont-rail d’une longueur de 40 mètres, au-dessus de l’avenue Paul Langevin, juxtaposé au pont existant.
  • Créer des murs de soutènement sur une partie du tracé pour élargir la plateforme des voies.
  • Installer des caténaires et adapter l’alimentation électrique du faisceau. Les trains pourront circuler sur cette voie prolongée. Le système de protection du site sera adapté

D’après la RATP, en fluidifiant les manœuvres en terminus et en permettant le remisage du train de réserve, le projet participera à améliorer la performance de la branche B2, mais aussi de l’ensemble de la ligne B du RER.

L’association RER Lombart Potiers s’est mobilisée sur ce sujet et a fait une analyse des bénéfices pour la branche RER B2 et les Fontenaisiens.

Il y a de nombreux problèmes sur la ligne RER B. Entre autres, la ponctualité au terminus de Robinson indique que près de 3 trains sur 10 ont au moins 5 mn de retard, cette branche est délaissée. Dès qu’un incident survient sur la ligne et que celui-ci nécessite de supprimer des trains, ce sont les trains de la branche Robinson qui sont supprimés même si plusieurs trains de réserves y sont garés. C’est pour cela que c’est la branche a la plus faible ponctualité, et la RATP voudrait la transformer en voie de garage !

Ce projet créera des nuisances supplémentaires pour les riverains.

M.Faye, adjoint aux transports doit avoir une réunion prochainement avec la RATP, en particulier sur les aspects techniques. S’il n’y a aucun bénéfice pour les Fontenaisiens, la ville s’opposera au projet.

Une enquête publique doit bientôt avoir lieu sur ce projet. Il faudra se mobiliser à ce moment-là.

Bâtiment du Conservatoire

Pour le moment, la position du Maire n’a pas changé depuis sa rencontre avec l’association Conservatoire Soubise. Le bâtiment restera communal jusqu’en 2020, après le déménagement vers la Maison de la Musique et de la Danse. Il servira pour loger temporairement certaines activités ou des associations.

Actuellement, la municipalité n’a aucune intention de mettre en vente le conservatoire ni de projet de construction d’immeuble.

Crèche Fleurie. Point des crèches sur la ville

La crèche Fleurie, municipale, va être rénovée entre 2017 et 2019. Le nombre de berceaux va être augmenté.

Après cette rénovation et celle qui est en cours (crèche des Pervenches), le nombre de berceaux sur la ville sera de 280. Il retrouvera le niveau qu’il avait avant la fermeture de la crèche Sainte Barbe (45 berceaux).

La crèche « L’ile aux enfants » située près de la clinique Repotel va être fermée, suite à l’agrandissement de la clinique

Une micro-crèche privée (environ 15 berceaux) vient de s’ouvrir rue Boucicaut à la place du magasin « Vidéo-Futur »

Le Maire précise que suite au désengagement du Département, les crèches départementales sont devenues municipales. Les travaux sont payés par le Département, mais le fonctionnement devient municipal. Cela coutera environ 1 M€ à la ville après 2020. Il pense qu’à l’avenir, il faudra faire appel à des crèches associatives ou à des crèches privées.

Parc Boris Vildé

Les travaux prévus ont été réalisés pour une circulation à l’intérieur du parc. Cela restera un espace de biodiversité avec un entretien au minimum. Il y aura un projet de biodiversité à mettre en œuvre. Dans une 2 ème étape, il sera envisagé de désenclaver le parc par un accès à partir de l’Allée Fleurie.

Espaces verts

Une équipe de cantonniers a été constituée pour l’entretien des espaces verts.

Pour le nettoyage des rues, il y a maintenant un nouveau contrat avec la société Nicollin. Il y a un service renforcé en ce moment avec un gros camion aspirateur et une équipe de 3 personnes pour ramasser les feuilles.

Développement de la fibre optique sur Fontenay

Il y a eu un accord entre la ville et l’opérateur Orange. Des boites de connexion ont été installées. Celles-ci seront aussi disponibles pour tous les opérateurs. Orange a câblé toute la ville et tous les habitants situés dans des immeubles ou dans un pavillon peuvent être connectés.

Une réunion d’information organisée par la ville et les 4 opérateurs, aura lieu le mercredi 2 Décembre au foyer du Théâtre des Sources.

Eclairage public

L’éclairage par des LED commence à être déployé sur la ville. L’éclairage de la place située à la gare du RER a été fait. Les avantages de l’éclairage par LED sont nombreux :

- consommation réduite de 40% par rapport à un éclairage par des halogènes
- modulation possible de l’éclairage en fonction de l’heure

Cependant, l’investissement est très important et le changement se fera très progressivement. Il y a 2000 lampadaires sur la ville.

Transports en commun

M.Faye fait le point sur les bus à travers la ville.

En particulier, le bus 294 permet de relier rapidement la gare du métro ligne 13 à Chatillon, pour Paris. La fréquence a été augmentée, depuis l’existence du Tram T6.

Pour rejoindre la station du Panorama du Tram T6, il y a plusieurs possibilités :
- bus 394 qui devrait avoir une fréquence augmentée, et aussi le dimanche
- Bus Le Fontenaisien qui devrait avoir une fréquence augmentée, et aussi le dimanche
- quand il y aura le Territoire, avec l’agglo Hauts de Bièvre : le bus le Paladin pourrait traverser une partie de Fontenay pour atteindre le Tram T6

Pépinière d’entreprises au Panorama

Au Panorama, il y a le CEA qui s’est reconverti sur des technologies de pointe en biologie. Ils ont mis au point, par exemple, un traitement de la maladie de Parkinson. Il y a également le laboratoire IRCM qui travaille sur les effets des rayonnements et de certains toxiques sur le matériau biologique.

Ces recherches peuvent donner lieu à une pépinière d’entreprises (« cluster ») qui pourrait s’implanter dans les locaux du LCIE qui est en train de déménager.

D’autre part, Fontenay a obtenu, par l’intermédiaire de l’agglo Sud de Seine un montant de 4 M€ pour le financement d’un projet par le FEDER (Fonds Européen de Développement des Régions)

Création d’une SPLA (Société Publique Locale d’Aménagement) avec Clamart

Une SPLA existante depuis une loi de 2006, permet à des collectivités Iocales d’aménager ensemble leurs espaces, avec des règles de droit privé, réputées plus souples que les règles du public. Par exemple, les procédures d’achats ne sont pas soumises au code des marchés publics.

Le maire justifie cette création par des règles réputées plus souples que les règles du public. Il explique que le projet d’une pépinière d’entreprises qui pourra s’installer au Panorama ainsi que les projets d’entreprises sur Clamart, à la place du Centre EDF, justifie la création d’une SPLA commune avec Clamart. Cette SPLA permettra de disposer de l’outil adéquat pour agir sur la rénovation urbaine, le commerce fontenaisien, en particulier sur la préemption des fonds de commerces.

Cette SPLA aura un capital de 700 000€ avec 400 000 € pour Clamart et 300 000€ pour Fontenay. Il y aura un Conseil d’Administration, avec 7 membres de Clamart et 3 de Fontenay (maire adjoints aux commerces, urbanisme, finances). Les décisions seront prises à la majorité, mais il y aura une minorité de blocage.

Cette SPLA pourra embaucher du personnel, mais pour Fontenay, ce sera du personnel communal existant qui y sera affecté. Elle pourra aussi prendre des emprunts. Il y aura, une fois par an, un Compte-rendu de ses activités au Conseil Municipal.

Le fonctionnement de cette SPLA suscite beaucoup d’inquiétude chez les vieux Fontenaisiens qui se souviennent encore du fiasco de la SEMFAR, en 1994,  société qui s’occupait aussi d’aménagement de notre ville : il leur en a coûté autour de 10 millions de francs à la clôture de I’activité de la SEMFAR.

 

Une réflexion au sujet de « Compte-rendu de la balade + la réunion publique dans le quartier Ormeaux-Renards, le Mardi 3 novembre 2015 »

  1. Merci à Jean-François Bresse pour ce compte-rendu très complet de la réunion de quartier. Néanmoins, en ce qui concerne le batiment du conservatoire, il me semble qu’il manque un propos de Mr le Maire. Il a clairement dit que si l’Etat continuait à réduire ses dotations aux collectivités, il ne pourra pas maintenir ce batiment dans le patrimoine de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>