Complément à l’article, de JF BRESSE, Stein Van Oosteren, Fabrice Beckers sur l’expérimentation de «piétonisation de la Place Charles de Gaulle »

Je voudrais revenir justement sur la place des piétons à travers cette Place.

Si on longe la rue Boucicaut, ça va, on trouve des passages piétons pour entrer sur la Place et en sortir. Mais si on veut traverser la place dans sa diagonale, ça se complique.

Une illustration est le trajet qu’empruntent des enfants pour se rendre au Conservatoire, lorsqu’ils viennent du Passage Pierre Letourneau.

Ci-dessous en rouge le trajet piéton tel qu’il serait conseillé : 

Ce cheminement permet d’emprunter des passages piétons, mais on traverse 3 fois des routes empruntées par des voitures. Je trouve que le passage piéton à travers l’esplanade n’est pas tellement modélisé ni visible par les voitures.

Comme indiqué dans l’article cité, la terrasse du Café du Marché est située en dehors de la zone piétonne. Il n’est pas facile de la traverser. Cela oblige donc les piétons à la contourner en marchant sur la rue, ce qui est dangereux actuellement du fait de la circulation des voitures.

Ci-dessous un autre trajet plus rapide et plus intuitif, mais moins sécurisé !

Du fait de la nouvelle zone piétonne, on a tendance à vouloir traverser la Place en diagonale pour se rendre directement au Conservatoire. Mais dans l’angle de la Place, (nuage rouge), il n’y a pas de passage piéton. La traversée de la route dans le virage est dangereuse : les voitures ne voient pas forcément bien les piétons.

Je pense donc qu’un passage piéton entre la Place et le trottoir (très petit), en amont de la ruelle de la Demi Lune, serait souhaitable. On réduirait à 2 le nombre de routes traversées sur cet itinéraire.  

Séverine GRASTILLEUR

40 Fontenaisiens ont signé un recours gracieux contre la suppression des Espaces Boisés Classés de la Place de Gaulle, dans le PLU

Recours gracieux de 40 Fontenaisiens contre le PLU de Fontenay aux roses

La requête a pour objet de demander d’apporter une modification partielle du Plan Local d’Urbanisme approuvé qui, dans son état actuel, permet :
-         d’édifier une construction sur le parvis du Château La Boissière reconverti et réaménagé tout récemment en Conservatoire de la musique et de la danse de notre commune,
-         de supprimer partiellement ou totalement les arbres de la place du général de Gaulle.

1 – RECEVABILITE DU RECOURS

La Place du général de Gaulle, de part ses dimensions et son ampleur au cœur du centre ville, en bordure de la rue principale commerçante et dans le prolongement du marché couvert, constitue l’espace public principal de Fontenay aux roses.

Les manifestations, qu’elles soient commerciales, ludiques, commémoratives ou festives, s’y déroulent régulièrement tout au long de l’année.

De part cette singularité spatiale et d’usages, le devenir de cette place concerne par conséquent l’ensemble des habitants de la commune et non pas seulement les riverains immédiats. 

2 – MOTIFS DU RECOURS

Dans le POS approuvé le 24 juin 1997, la Place du général de Gaulle est un Espace Boisé Classé (EBC), de la rue Boucicaut à la Résidence Saint Prix.

Le PLU a déclassé cet EBC en zone UAru qui devient de ce fait une zone constructible.

Cette modification de zonage nous amène donc à solliciter une modification partielle du PLU concernant le secteur de la Place du général de Gaulle qui est concerné par 2 OAP (Orientation d’Aménagement et de Programmation) :
-   L’OAP « centre ville »
-   L’OAP thématique « Patrimoine et trame verte et bleu ».

En effet, le règlement figurant dans le PLU pour la place du général de Gaulle est en contradiction avec les enjeux donnés par ces 2 OAP, et plus précisément :

- Pour l’OAP « centre ville » :

Dans la représentation graphique de la page 7 du document d’approbation des OAP du PLU , la légende relative « au cœur de ville attractif et dynamique » mentionne :

« Permettre le réaménagement et la restructuration de la place du général de Gaulle comme élément central :
1 – Place minérale d’animation devant le parvis du château
2 – Cœur végétal sur la place des Marronniers
3 – Esplanade de la Mairie faisant lien avec la place haute

Maintenir le caractère arboré de l’esplanade de la place du général de Gaulle
Améliorer la visibilité du patrimoine bâti »

Ainsi, la construction d’un bâtiment sur cette place et notamment sur le parvis minéral détériorerait la visibilité du château La Boissière, notamment depuis la rue qui porte le même nom, le marché couvert et l’avenue de Verdun, ce qui va à l’encontre de l’OAP « centre ville ».,

- Pour l’OAP thématique « Patrimoine et trame verte et bleu » :

Dans la représentation graphique de la page 28 du document d’approbation des OAP du PLU,  il est précisé pour la place du général de Gaule :

«  Maintien et si possible développement des espaces verts en surface dans les projets ».

Le fait de supprimer l’EBC sur la place du général de Gaulle ne permet plus d’assurer le maintien des espaces verts en surface et laisse la possibilité de réduire le nombre de marronniers voir de les supprimer totalement sans avoir l’obligation d’en replanter.

Il ne nous semble pas inutile de rappeler également que :
-         le Schéma Directeur de la Région Ile de France (SDRIF) mentionne à la page 25 de ses orientations réglementaires de 2013 que dans les communes déficitaires en espaces verts, comme l’est Fontenay aux roses, les espaces verts publics devront être développés,
-         le PADD précise dans son objectif n°1 que les espaces verts publics devront être préservés.

La suppression de l’EBC sur la place du général de Gaulle va à l’encontre des orientations réglementaires du SDRIF et des objectifs mentionnés dans le PADD.

Qu’est-ce qui justifie l’expérimentation de piétonisation et de stationnement de la Place de Gaulle ?

La Ville de Fontenay-aux-Roses met en place une expérimentation du 15 mai au 15 novembre 2017 modifiant la circulation et créant une place piétonne côté impair de la place du Général de Gaulle.

Les explications de la Mairie : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1392/experimentation-sur-la-place-du-general-de-gaulle.htm

« Mieux profiter des terrasses des commerces, libérer le cheminement piéton, faciliter l’accès à la Maison de la Musique et de la Danse et créer une dizaine de places de stationnement supplémentaires, tels sont les objectifs de cette expérimentation »

Ce changement va s’appliquer tous les jours alors qu’avant, la partie rendue piétonne de l’avenue de Verdun, située entre la boulangerie et le parvis du Château La Boissière n’était piétonne que le samedi matin lors du Marché.

Quel sont les points positifs de la piétonisation ?

  • Elle ouvre un espace apaisé et plus attractif qui invite au repos et à la promenade
  • A ce jour, cela sera bénéfique pour la boulangerie et Innovizza qui ont leur terrasse dans la zone piétonne. Cela permet aux piétons de circuler librement sans être gêné par les terrasses
  • Elle profite aux nouveaux marchands ambulants qui peuvent désormais s’installer dehors les autres jours du Marché (mardi et jeudi matin). Voilà par exemple ce que l’on a pu voir un mardi : un marchand de vêtements qui vient habituellement le samedi est venu s’installer sur la partie piétonne

Quels sont les points négatifs de la piétonisation ?

  • La terrasse du Café du Marché est en dehors de cette zone piétonne. Cela oblige les piétons à marcher sur la rue, ce qui est dangereux actuellement du fait de la circulation des voitures.

Observation :  la boulangerie, les restaurants, comme Innovizza nécessitent  un accès de livraison.

Conclusion sur la piétonisation

Il devrait être envisagé de poursuivre la piétonisation vers le Marché jusqu’à la rue La Boissière car cela inclurait la terrasse du Café du Marché.

Les voitures qui circulent prendront, comme depuis Février 2012 (voir plan ci-dessous) la contre-allée pour sortir vers le parking du Marché ou la rue des Pierrelais.

Quid du stationnement et de la circulation ?

Voici la situation antérieure (Fontenay Mag Avril 2012) :

Pour le stationnement

Presque tout le parvis du Château La Boissière avait alors été rendu piéton. Ceci avait bien dégagé la vue sur le Château. Cela avait quand même été au prix du fait que les locataires des logements de l’immeuble Saint-Prix qui avaient une place de parking attribuée sur ce parvis, ont été obligés de louer une place de parking dans le 2ième sous-sol du Marché, pour un tarif de 50 € /mois.

L’expérimentation a modifié cette situation :

  • En rendant une partie de l’avenue de Verdun piétonne, environ 10 places de stationnement ont été supprimées.
  • En contrepartie, 20 places de stationnement ont été créées sur le parvis du Château, soit 10 places de plus avec 2 places de dépose-minute devant l’entrée du Château. Ces places ont été mises en zone Bleue, soit 1 h 30 de stationnement, entre 9 H et 19 H. Cela permet maintenant aux habitants des logements de Saint Prix d’y stationner leur véhicule pendant la nuit.

Circulation des voitures sur le parvis du Château

Ce qui a changé par rapport à 2012, c’est que le Château La Boissière est devenu La Maison de la Musique et de la Danse (MMD). Cette MMD regroupe l’ancien Conservatoire de Musique et les activités musique du Centre Culturel Jeunesse et Loisirs (CCJL), soit une augmentation de la fréquentation pour les parents qui viennent déposer leur enfant. Pour accommoder ce flux, la Mairie a créé les deux places dépose-minute précitées, qui s’ajoutent aux places dépose-minute existantes derrière le Monument aux Morts.

On peut observer que la Mairie a choisi de ne pas inciter les parents et autres automobilistes à se garer dans le parking souterrain du Marché en face du Château, qui est généralement quasi-vide (sauf les samedi matin).

Comment vont faire les véhicules qui ne trouvent pas de place et qui ne souhaitent pas aller au parking souterrain du Marché ?

Les voitures qui remontent l’avenue de Verdun en direction de la rue Boucicaut – et qui ne souhaitent pas se garer dans le parking souterrain du Marché – peuvent être tentées de rentrer sur les parkings extérieurs en contre-sens pour trouver une place. Ces tentatives de prendre le contre-sens, qui posent des risques d’accident, ont déjà été observées maintes fois et sont indiquées sur le schéma suivant par des flèches noires :

Les points négatifs du stationnement / circulation :

  • La transformation du parvis du Château La Boissière en parking cache le patrimoine de notre ville (à savoir le Château et son parvis qui venait d’être créé à grand frais)
  • L’ouverture d’une nouvelle voie de circulation devant l’entrée du Château et entre les voitures stationnées créé un problème de sécurité pour les enfants qui y jouent, mais aussi pour les adultes qui y passent à pied.

Le meilleur exemple correspond à la vidéo suivante qui montre que le parvis du Château Laboissière n’est pas un « désert » mais un lieu de convivialité.

Cette convivialité et la sécurité des enfants sont compromises par le stationnement et la circulation automobile : https://www.youtube.com/watch?v=rhdfDpFISrU&feature=youtu.be

Pour réagir à cette expérimentation, vous pouvez répondre à l‘enquête publique sur Internet :

https://www.fontenay-aux-roses.fr/1392/experimentation-sur-la-place-du-general-de-gaulle.htm

Jean François BRESSE

Stein Van Oosteren

Fabrice Beckers

Travaux rue Boucicaut

Certains riverains de la rue Boucicaut ont été avertis par courrier daté du 19 mai qu’un chantier allé entraîner des modifications ponctuelles de circulation et de stationnement entre l’avenue Jeanne et Maurice Dolivet et la place du général de Gaulle.

Ce chantier a pour but de remplacer l’ensemble des revêtements et de remplacer les dispositifs d’éclairage public. Il se déroulera du 22 mai au 30 juin 2017.

L’entreprise Bouygues énergies et services en charge des travaux doit faire en sorte de minimiser la gêne occasionnée par le chantier. La circulation des piétons ne devrait pas être interrompue.

Nous remercions les riverains qui ont partagé l’information sur ce chantier sur une route très empruntée par l’ensemble des Fontenaisiens.

 

 

Le magasin « L’atelier des Fromages » vient d’ouvrir ses portes

Après des travaux, en remplacement du magasin « Fontenay Pas Cher » qui était le seul magasin sur Fontenay qui vendait de la quincaillerie, le magasin « L’atelier des Fromages» vient d’ouvrir ses portes au 79 rue Boucicaut. 

Ce magasin propose des fromages de toutes sortes, des yaourts, des bières, des vins…

La propriétaire va chercher directement ses fromages de chèvre au producteur en Eure et Loire : « Les chèvres BOUTARD » qui a une centaine de chèvre.

Elle a également d’autres fromages, de brebis, des fromages à pâtes cuites, de plus courant au plus recherché, comme un fromage de brebis avec des lamelles de truffes à l’intérieur que l’on peut prendre en apéritif.

On peut lui commander un plateau de fromages.

L’Atelier des Fromages : 79 rue Boucicaut Tél : 01 70 68 64 13

Page Facebook : https://www.facebook.com/latelierdesfromages/

L’association « Singuliers Objets », ex « Marché des Créatrices » obligée de quitter Fontenay pour se développer

La semaine dernière notre association Singuliers Objets a reçu un email du Service Vie Associative de Fontenay-aux-Roses proposant une formation sur le thème « organiser un événement ». Cette proposition – adressée à toutes les associations fontenaisiennes bien sûr – nous a fait sourire, nous qui avons fondé notre association en 2014 sur l’organisation d’un événement (le « Marché des Créatrices », devenu le « salon Singulier Objets ») aujourd’hui contraint de quitter Fontenay pour se développer.

Réagissant à un article sur le devenir de l’ancien Conservatoire Soubise, j’avais proposé de partager mon expérience de Présidente d’association (Singuliers Objets donc, dédiée à la valorisation des métiers d’art et à leur développement sur notre territoire) confrontée à la difficulté de trouver un lieu pour nos événements de Fête des mères et de Noël. Je précise que notre association est constituée très majoritairement d’habitants, amateurs d’artisanat d’art et souhaitant les faire connaître là où nous vivons, comme on organise un festival de musique ou de danse, avec des artistes venus de partout. Nous sommes fiers d’avoir pour partenaire institutionnel les Ateliers d’Art de France, syndicat professionnel des métiers d’art, qui croit en notre projet local, nous forme et nous conseille.

Notre salon a débuté dans la salle municipale de l’église en avril et décembre 2013, puis a inauguré la salle Sainte-Barbe. De toutes les salles municipales, c’est cette dernière qui nous a semblé la plus intéressante: très bien située, disposant de stationnements à proximité, fraîchement rénovée. Nous y avons fait 6 éditions, apportant de nombreux équipements à chaque fois, éclairages, sono et moult éléments de décoration pour la rendre agréable, conviviale. Malheureusement, nous ne pouvions pas résoudre un problème de plus en plus central: sa taille de 100 m2, trop petite! Lors de certaines éditions, nous étions largement au-dessus de sa capacité, dans les moments d’affluence. Et par ailleurs, nous avons du mal à refuser les créateurs qui se pressent pour exposer, et à entendre la déception de certains visiteurs qui viennent parfois de loin et ne trouvent que 13 ou 14 créateurs.

Nous avons cherché des pistes de lieu plus grand pendant un an et demi à Fontenay: la salle municipale Bonnard? invisible, peu agréable, peu accessible et plusieurs fois cambriolée / les salons de la Médiathèque? en discussion pendant 6 mois mais impossible malgré la volonté du Maire de nous les louer / des tentes en extérieur dans la cour du château? trop de frais pour l’association qui devait budgéter tentes, planchers, gardiennage la nuit…

Et oui, aucune autre proposition de la Ville!

Nous avons jeté l’éponge, et commencé à prospecter dans les villes voisines pour trouver une salle d’environ 250 ou 300 m2, en location.

Lors de ce travail de prospection, nous avons peu à peu réalisé la pénurie. Certaines villes voisines réservent leurs nombreuses salles municipales à leurs propres associations, ce n’est pas clair sur leurs sites internet (elles indiquent des tarifs de locations différenciés pour les associations extérieures) mais c’est très clair au téléphone et les mails restent sans réponse.

À Bourg-la-Reine, les salles du rez-de-chaussée et 1er étage de la Villa Saint-Cyr se louent 1800 €/jour pour 240 m2 (les tarifs sont consultables sur internet), dans un quartier pavillonnaire sans stationnement, sans visibilité ni proximité du RER. Il existe aussi la salle des Colonnes, au bord de la N20 où il est impossible de se garer. Mais au moins, nous pouvons louer!

Au Plessis-Robinson, la toute nouvelle Maison des Arts a prévu des espaces privatisables très bien équipés, mais à des tarifs a priori identiques pour les associations et les entreprises, et donc élevés. Elle accompagne toutefois les événements associatifs grand public d’un plan de communication important, et d’une aide logistique à l’implantation.

Et ensuite… il existe un petit nombre de lieux privés privatisables, plutôt pour faire des soirées ou des séminaires qu’une manifestation publique. Et les tarifs sont également très élevés, d’environ 2000 €/jour à 4500 €/jour pour les plus prestigieux. Au Château de Sceaux, les salons Colbert et Penthièvre offrent une surface totale de 214 m2 au tarif de 3600 €/jour.

Pour notre part, nous avons choisi de tenter notre chance à la Maison des Arts du Plessis-Robinson.

Cet état des lieux nous a très clairement fait regretter le délaissement de l’ancien Conservatoire de Fontenay, doté de deux très belles salles d’expo, spacieuses, lumineuses et bien insonorisées. Ce lieu n’est pas idéalement situé, et il faudrait pouvoir se stationner sur le parking en contrebas, mais il est indiscutable que de nombreuses villes voisines ou proches misent sur de nouveaux espaces privatisables, parfois à réhabiliter, et que Fontenay est en retard sur ce plan, depuis longtemps déjà il n’y a pas de vision d’avenir sur ce besoin. À Sceaux, l’immense château de l’Amiral racheté par la ville au Département en est un exemple d’actualité.

On peut néanmoins supposer que l’investissement fait dans la Place de l’Église rénovée sera le joker proposé pour « organiser des événements ». Deux poids, deux mesures.

Pour conclure: le seul « vrai » lieu d’expo intérieur (avec dispositif d’accrochage et d’éclairage, socles, vitrines) à Fontenay sont les salons de la Médiathèque. On n’a pas le droit d’y organiser d’expo-vente, ils sont fermés le dimanche, et le planning des expos est, de toutes façons, bouclé jusqu’en 2019. De plus, il n’est pas géré par la ville mais par Vallée Sud qui en a les commandes.

Bien sûr, si vous connaissez d’autres lieux intéressants et accessibles, n’hésitez pas à nous en faire part à l’adresse mail : delphine.lescuyer@gmail.com

Delphine LESCUYER

Pourquoi la Fête de la Ville a été réduite à une seule journée, le samedi 20 Mai et se catapulte avec le Fontenay Musique Festival ?

Auparavant, le défilé du carnaval avait lieu le samedi après-midi, en partant de chaque école pour se rendre à la Place de Gaulle.

Le dimanche était consacré à la fête proprement dite qui avait lieu dans la Parc du Chateau Sainte Barbe et aux alentours du gymnase du Parc. Toutes les associations avaient des stands qui offraient également à manger

Cette année, la Fête de la Ville se déroule uniquement sur le Samedi de  11 H à 18 H.

Le défilé du carnaval commencera à 16h30 au Parc Sainte Barbe et se dirigera sur la Place du Général de Gaulle où il y aura un bal des enfants animé par un DJ.

Parc Sainte Barbe de 11h à 18h

Il y a aura comme d’habitude des jeux, quizz, ateliers créatifs, exposition, démonstrations, initiations…les associations, collectifs, écoles de danse, mais sur une période plus courte.

Avant : il y avait des prestations faites par des groupes musicaux ou de Danse et cela se terminait par un Concert  au Théatre de Verdure du Blue Rose Big Band (Jazz)

Gymnase du Parc :  démonstrations de Karaté, Aikido, Tae kwon Do; Kung Fu

Place de Gaulle de 11 h à 18 H : Tremplin de musique et de danse, Chasse aux trésors

Cela va se catapulter avec le Marché qui a lieu jusqu’à 13 Heures !!

Le Festival de Musique de Fontenay a lieu du samedi 13 Mai au Mercredi 24 Mai

Ce Festival qui est organisé par le Conservatoire de la Ville avait lieu auparavant au Mois de Février. Cela posait des problèmes pour les ensembles ou les Chorales, car il fallait préparer un programme depuis le début de l’année scolaire.

Pendant ce Festival, il y a différentes manifestations, comme des Concerts, des Masters Class, des spectacles de Danse, des projections de films, des auditions de Classes d’instruments, etc.

Des auditions de Classe d’instruments sont prévues ce samedi toute la journée à la Médiathèque.

Ce qui est prévu aussi  ce samedi, c’est à la Médiathèque à 16 H , c’est l’ensemble vocal Pythagore, Choeur polyphonique, musique baroque, chant, violoncelle et clavecin.

Pourquoi ces deux manifestations ne sont pas déconnectées ?

La Fête de la Ville pourrait avoir lieu, par exemple, pendant le week-end de l’Ascencion, car les enfants ont classe et sont directement concernés par la fête de la Ville.

Il ne devrait pas y avoir en même temps un événement du Festival Musical  pendant la Fête de la Ville.

Réunion publique quartier Blagis, Mercredi 17 Mai à 20 H à la Maison de quartier des Paradis

Cette réunion publique se fera en présence du  maire Laurent Vastel et des élus référents  du quartier,  de Damien Vanoverschelde, Directeur général de Hauts-de-Seine Habitat.

Ordre du jour

- Présentation du cabinet d’urbanisme et de leurs propositions
- Présentation des outils et du calendrier de la concertation

L’équipe d’urbanisme retenue vous sera présentée : elle vous exposera ses premières pistes de réflexion. Ce sera l’occasion d’entamer un premier échange sur des pistes concrètes de travail.

Quartier des Paradis : le renouveau

Découvrez la rubrique dédiée au projet de renouvellement urbain du quartier des Paradis.

Les présentations faites lors de cette réunion publique sont disponibles sur le site de la ville : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1387/la-concertation.htm

Suite de la concertation

Le 28 juin 2017 : atelier participatif ouvert à tous pour enrichir les grandes lignes du projet, appelées « plan directeur », dans le but d’affiner et améliorer le scénario d’aménagement retenu du futur quartier. Ce sera l’occasion, avec le Livret Habitants en main, de faire valoir vos priorités et attentes.

Septembre 2017 : réunion publique de présentation du plan directeur définitif et d’information sur les modalités de relogement.

Fin 2017 : atelier participatif ouvert à tous pour travailler sur le cahier des prescriptions paysagères et architecturales du projet.

Lieu de la réunion : Maison de Quartier des Paradis 8/12 rue Paul Verlaine

COMPTE RENDU de la Réunion Publique du Quartier de la GARE 29 MARS 2017

Compte rendu complémentaire au diaporama réalisé par les élus et les services de la ville. Vous pouvez télécharger ce diaporama en pdf. Pour le visualiser en mode paysage, faire « Affichage : Rotation : Anti-horaire »
https://drive.google.com/file/d/0B-losIQF5KYRVWI3ajhFRU1aTkU/view?usp=sharing

Etaient présents :

Elus : Mmes Radaorisoa, Gagnard, Mercadier, Bourdet, Sommier. Mrs Vastel, Bigret, Chambon, Durand, Faye, Lafon, Napoly.

Services municipaux :Mme Poddevin (cabinet du maire),  M Duez (services techniques), M El Youbi (Gestion Urbaine de Proximité).

Comité d’Habitants Blagis-Gare : Mmes Lecante, Pierrot, Chanaud. Mrs Drouot, Soudan, Doumenc.

Monsieur Vastel, Maire de Fontenay a annoncé que Fontenay aux Roses garderait finalement la délivrance de la Carte Nationale d’Identité et que la ville se verra dotée du dispositif de recueil biométrique vers l’été. La ville pourra donc également prendre en charge les demandes de passeports.

Stationnement

Michel Faye, Maire adjoint à l’urbanisme a évoqué la possibilité, pour pallier le problème de stationnement autour de la gare, de mettre en place un stationnement résidentiel et un stationnement payant pour les non riverains. Carte de résident (gratuite ou payante).

Sur Fontenay 3500 places de stationnement pour 10 000 voitures.

Une étude est en cours. La mission est lancée depuis fin mars 2017, après une présentation aux élus en avril , à partir de cet été  - phase 1 : état des lieux et identification des enjeux, phase2 définitions des scenarii, présentation en Commission Extra Municipale Urbanisme et Aménagement (CEMUA) et phase3 proposition d’un plan d’action et élaboration d’un plan de stationnement, réunion publique.

Projets

  • rénovation de l’escalier en face du Centre municipal de santé début des travaux avril 2017.
  • Extension de la clinique Clinalliance, partie hôpital de jour. Avec stationnement qui passerait de 7 à 29 places dont 18 en sous sol (3 niveaux). Installation d’un cabinet de radiologie ouvert à tous vers fin 2018.
  • Extension de la maison de retraite du Parc afin de permettre l’installation de sanitaire dans chaque chambre. Cautionnement de la ville pour un prêt d’environ 10 millions d’euros (garanti d’emprunt). Une concertation avec les riverains immédiats aurait eu lieu.

Rénovation du quartier des Paradis

L’enquête sociale (relogement) devrait débuter en septembre. Une permanence Hauts de Seine Habitat devrait s’installer à la Maison de quartier à la rentrée de septembre.

Concernant la première phase sur l’îlot potiers :

Immeuble avec R+1 côté Potiers et R+3 en fond de parcelle côté André Chénier.
M.  le Maire réaffirme son souhait de prolonger la rue Paul Verlaine jusqu’à l’avenue Jean Perrin.

Projet de roseraie sur le haut du square des combattants, inauguration prévue le 23 septembre 2017 avec un marché aux plantes sur la place de l’Eglise.

Questions / réponses

A été évoquée la nouvelle organisation des collectes de déchets (passage non effectués, problèmes des horaires de passage..).

Monsieur Chambon a signalé qu’il s’agissait d’un nouveau marché avec une nouvelle société qui ne connait pas encore bien  la ville et qui est en cours d’optimisation des différents circuits

Egalement problème avec les bacs de collecte pour les déchets verts qui remplacent les sacs papier. Pour certains ces bacs sont trop gros et sont inutilisables pour les jardins enclavés.

Monsieur Chambon informe qu’il est toujours possible d’obtenir des sacs en papier, ils sont à commander auprès des services du Territoire et seront livrés sur Fontenay (Fontenayscope, CTM, Services techniques).

Il est également possible d’échanger le container distribué pour un format plus petit, toujours en s’adressant au Territoire.

Sur le « déplacement » de l’espace boisé classé de l’îlot Potiers, pour permettre la construction de l’immeuble, une réunion avec l’association des riverains avec le Maire a eu lieu le 30 mars dernier.

Un riverain de la rue Gentil Bernard signale  avoir du attendre plus de 3 mois pour avoir une réponse à une demande faite en ligne sur le site de la ville. Il demande la possibilité que soit envoyé un accusé de réception afin de ne pas rester dans l’incertitude quant à la réception de la demande.

Suite à une demande sur l’avancée des projets de construction sur le centre ville, Monsieur Vastel a indiqué  que les promoteurs De  Matthieu Bard et Cogédim avaient déposé un permis de construire pour le secteur de la Cavée (côté Général Leclerc) et qu’il n’y avait pas eu de recours. Pour l’aménagement de l’espace public une concertation devrait démarrer en juin.

Pour la place du Général de Gaulle, le promoteur retenu est Vinci, une concertation devrait avoir lieu en septembre.

Monsieur Vastel nous a  également informé qu’une étude sur le devenir du mail Boucicaut  et la piscine a été lancée.

Pour plus de renseignements , envoyer un mail à l’adresse : habitants.blagis.gare@gmail.com