Que fait le département des Hauts de Seine pour la circulation des vélos, à Fontenay ?

Sur la Coulée Verte du Sud-Parisien 

La coulée verte du Sud-Parisien est un parc linéaire situé au-dessus ou à côté des voies du TGV atlantique entre le boulevard périphérique de Paris et Massy.

En dehors de Paris, les neuf communes traversées sont : Malakoff, Châtillon, Bagneux, Fontenay-aux-Roses, Sceaux, Châtenay-Malabry, Antony, Verrières-le-Buisson, et Massy.

Dans les Hauts-de-Seine, la coulée verte est devenue la « promenade des Vallons-de-la-Bièvre » à la suite de l’approbation du « Schéma départemental des parcours buissonniers », le 11 avril 2008. Elle est entretenue depuis 2003 par le conseil général des Hauts-de-Seine, sur la partie située dans ce département, de Malakoff à Antony.

Cet espace aménagé est prévu comme un lieu de promenade et par endroits des cheminements piétons sont séparés d’une piste prévue pour les vélos.

Malheureusement, ces deux pistes séparées n’existent que sur une petite partie et n’est pas respectée par les piétons ou les vélos.

La plupart du trajet est mixte, comme indiqué sur la photo suivante.

Voilà par exemple, ce qui se passe sur Fontenay, sur la piste qui est normalement prévue pour les cyclistes. On observe en même temps des cyclistes et des joggers.

(Crédit photo : Pline)

De plus avec le développement très important des cyclistes pour aller à leur travail, la circulation des vélos se fait de plus en plus sur la coulée verte qui devient une autoroute à vélos.

Il y a beaucoup de zones piste cyclable qui étaient prévues dès le début qui pourraient être séparée de la piste pour piéton, même sur Fontenay.

(Crédit photo : Subichan)

Mais quels travaux fait le Département sur la Coulée Verte de Fontenay ?

Il refait la piste piétonne qui était déjà bétonnée pour la mettre avec un revêtement en gravier.

Les morceaux de ciment enlevés de la piste piétonne entre la rue Boucicaut et la rue Robert Marchand.

Après les travaux. Comme la signalisation n’a pas changée, les vélos empruntent maintenant aussi la piste piétonne

Pourquoi la rénovation de l’avenue Jean Moulin ne fonctionne pas pour les cyclistes entre Fontenay et le carrefour des Mouilleboeufs ?

Celle-ci aurait pu être une alternative à la Coulée Verte pour les cyclistes.

Qu’est-ce qui a été prévu pour l’avenue Jean Moulin ?

Au lieu de prévoir, une vrai piste cyclable d’un coté (1.5 m de large) et rien de l’autre coté, avec une largeur de trottoir de 2.75 m, on aurait pu prévoir deux bandes cyclables sur la chaussée, en gardant une largeur de trottoir de 1.4 m, ce qui permet à deux poussettes de se croiser, quitte à réduire un peu la largeur de la voirie.

Le Département n’a pas respecté la Loi LAURE qui oblige les collectivités à aménager un itinéraire cyclable dans les deux sens lors d’un réaménagement de la route, et surtout pour les rues à forte fréquentation (https://www.fub.fr/droit).

Actuellement, les vélos venant de Fontenay vers Robinson, sont obligés d’emprunter la route où des vitesses de voitures et de bus ont été enregistré à plus de 50 km/h.

-        Seulement 15 % des véhicules roulent à une vitesse inférieure à 30 km/h.
-        50 % des véhicules roulent entre 30 et 40 km/h
-        95 % des véhicules roulent à une vitesse inférieure à 50 km/

L’avenue Jean Moulin dépend du Département est sur le territoire de la commune de Fontenay qui est entièrement en zone 30 km/h. C’est donc une voie de transit à 30 km/h, mais qui est à 50 km/h dans les autres communes qu’elle traverse, comme Chatillon et Sceaux.

Que faudrait-il pour permettre la circulation des vélos en transit sur cette avenue ?

Le département a mis plusieurs panneaux 30 km/h, mais pour le moment cela n’a pas beaucoup d’effet.

Il faudrait plutôt prévoir des radars pédagogiques qui ont prouvé leur efficacité.

2 feux qui n’existaient pas ont été installés près de 2 carrefours. Ils sont à déclenchement par les piétons qui veulent traverser l’avenue :

-         Après le croisement de la rue Augustin Claude
-         Après le croisement de la rue François-Joseph Bouille

Pour le moment, ils ne fonctionnent pas encore. De toute façon, il y a très peu de piétons sur cette avenue.

Pour qu’ils aient une influence sur la vitesse de circulation, il faudrait qu’ils soient synchronisés à une vitesse de 30 km/h.

Il faudrait aussi qu’il y ait une continuité du marquage des pistes cyclables, dans les deux sens, à travers les communes de Chatillon, Fontenay, Sceaux, Chatenay, Antony.

Quatre artisans de Fontenay labelisés « Artisan du tourisme » des Hauts-de-Seine

Fontenay-aux-Roses est la ville la plus primée des Hauts-de-Seine (ex-aequo avec Puteaux) pour cette édition 2019 du label « Artisans du tourisme ». Plus de soixante candidats pour ce label sélectif. Quatre artisans Fontenaisiens ont été labelisés cette année.

Il s’agit de :

- Thiphaine Corvez avec Tiphaine Chocolat rue la Boissière.

 www.tiphainechocolat.com

 

-Fabienne Zacchi pour le Comptoir des Pipelettes rue Boucicaut. 

www.lecomptoirdespipelettes.fr

 

-Christophe Bellardant pour l’atelier Bellardant rue Joseph le Guay

www.atelierbellardant.fr

 

-Delphine Lescuyer avec Anis et Céladon rue des Potiers

www.anisetceladon.com

 

Bravo à eux! Des artisans à découvrir et à encourager qui  montre une richesse et un  dynamisme de Fontenay-aux-Roses qui semble loin des clichés déclinistes qu’on entend parfois.

Atelier Oenologique au Comptoir des Pipelletes, samedi 17 novembre, de 14h30 à 16h00 ainsi que de 16h30 à 18h00!

Venez vous apprendre à déguster les vins demain samedi 17 novembre, de 14h30 à 16h00 ainsi que de 16h30 à 18h00!

Petit groupe de 8/10 personnes maximum,

Lieu : Le Comptoir des Pipelettes à Fontenay-aux-Roses!

Parcours des principaux terroirs de France avec 3 vins blancs et 3 vins rouges. Inscription en ligne (coûts 30€ par personnes) et renseignements par téléphone avec plaisir

Plus d’infos : http://www.lecomptoirdespipelettes.fr/fr/82-ateliers-adultes

Réunion publique pour le quartier Ormeaux-Renards le mercredi 21 novembre 2018 à 20 H + diagnostic en marchant à 16 H

La prochaine réunion publique pour le quartier Ormeaux-Renards aura lieu le mercredi 21 novembre 2018 à 20h à l’école maternelle des Renards. 

Un diagnostic en marchant sera organisé le même jour à 16 heures . Le point de rendez-vous est fixé devant le Centre municipal de santé Simone Veil au 6 rue Antoine Petit.

 

Réponse du collectif des riverains de l’îlot des Potiers à la réponse de Monsieur Vastel, maire de Fontenay à l’article sur l’abattage des arbres du 26 rue des Potiers

Article en question : http://www.nouvellesdefontenay.fr/reponse-de-mr-vastel-maire-de-fontenay-a-larticle-sur-labattage-des-arbres-du-26-rue-des-potiers/

La réponse de Monsieur le Maire du 9 novembre comporte plusieurs contre-vérités qu’il convient de rectifier :

Monsieur le Maire dit : « Les riverains ont d’ailleurs été reçus en septembre dernier par le Directeur général de Hauts-de-Seine Habitat à ma demande, pour évoquer ce projet »

Ceci est faux : le Directeur général de Hauts-de-Seine Habitat n’a pas reçu les riverains, en dépit de la promesse qu’il leur avait faite en juin 2018 et de la lettre de relance que les riverains lui ont adressée. Ceci montre que l’on ne peut pas parler de réelle concertation, et ceci est également attesté par le point suivant qui est encore plus important sur le fond:

Monsieur le Maire dit : « Mieux, les riverains ont été reçus à deux reprises par la mairie, par les élus concernés dont je fais partie, en présence des services »

Cet argument ne tient pas car le projet qui avait été présenté lors de ces réunions était très différent du projet actuel. Il avait été jugé satisfaisant par la quasi-totalité des riverains, et en particulier il ne comprenait pas l’abattage de tous les arbres bordant la rue des Potiers. Or le nouveau projet est très différent et très gênant pour un grand nombre de fontenaysiens, car il comporte non seulement l’abattage de tous les arbres bordant la rue des Potiers, mais aussi une réduction du nombre de places de parking publiques, et un empiétement sur le trottoir, ce qui est une première pour Fontenay aux Roses. Tout ceci alors que le quartier va connaitre une forte augmentation du nombre d’habitants. Il est clair que ce dernier projet ne gêne pas seulement deux ménages, comme l’indique Monsieur le Maire, mais de très nombreux fontenaysiens qui empruntent quotidiennement la rue des Potiers (en raison de la proximité des écoles ; du gymnase des Potiers, de la gare RER). Ceci est confirmé par plus de 300 fontenaisiens ayant signé la pétition contre l’abattage de ces arbres.

Une autre contre-vérité de Monsieur le Maire : « De nombreux riverains se seraient mobilisés pour les arbres. Pourtant, lors des deux réunions de concertation ils n’ont pas soulevé ce point comme prioritaire. »

Ceci est faux : Tout d’abord lors de la première réunion publique, il n’était pas question de supprimer ces arbres. Lors de la dernière réunion, nous avons demandé que le projet respecte la bordure verte de 4 mètres par rapport au trottoir le long de la rue des Potiers, or cette bordure contient la plupart des arbres concernés. Nous tenons à votre disposition un enregistrement audio effectué lors de la réunion attestant ce point.

Monsieur le Maire avance enfin un argument spécieux : « Les arbres trentenaires ici concernés ne faisaient l’objet d’aucune protection particulière. Et ce bien que le PLU instauré par notre équipe ait fait le choix de protéger largement les arbres qui sont partie intégrante de notre patrimoine. 106 arbres remarquables sont désormais protégés, alors que seuls 9 arbres faisaient l’objet d’une protection dans le cadre du POS. »

Il serait absurde de ne protéger que les arbres classés remarquables et permettre l’abattage de tous les autres sans limite ni concertation, surtout dans une ville en déficit d’espaces verts comme la nôtre.

Revenons à l’îlot des Potiers : Monsieur le Maire avait affirmé publiquement que l’espace boisé classé situé dans cet îlot serait déplacé à superficie égale, or celui-ci a été amputé de plus de 20% ! Et comme nous l’avons montré, il n’y a pas eu de véritable concertation mais un simulacre de concertation où l’on présente d’abord un projet sympathique pour ensuite le retirer et imposer un projet fâcheux, le démarrer en abattant presque tous les arbres alors même que le permis de construire n’a pas été déposé, et refuser la réunion de concertation prévue sans même répondre au courrier des riverains.

Lors de la dernière réunion publique de présentation du projet, Monsieur le Maire a affirmé: « dans ce projet, tout le monde doit y trouver son compte ».  Aussi sommes-nous étonnés de l’absence de soutien de la Mairie à nos demandes qui d’une part sont appuyées par de très nombreux fontenaysiens, et d’autre part ne conduisent qu’à des modifications très mineures du grand projet de 92 Habitat (au grand maximum 3 logements seraient impactés par rapport aux 600 nouveaux logements prévus, dont 39  dans l’îlot des Potiers). Pourquoi un tel soutien de notre Maire au projet de 92 Habitat qui abaisse considérablement le cadre de vie d’un quartier ?  Et pourquoi toutes ces contre-vérités et ce défaut flagrant de concertation ? Nous sommes pour un dialogue constructif  visant à ce que ce grand projet s’intègre bien dans notre ville.

Paul Bruma : paul.bruma@yahoo.fr

Ensemble, par-delà nos différences: événements du 17 au 24 Novembre

Seconde édition de ce grand événement autour de l’art et du sport, au-delà du handicap, avec des rencontres pour tous les publics.

Une action coordonnée par le CCJL avec comme partenaire privilégié le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale), et en partenariat avec le service des sports, le club pré-ados, le service périscolaire, la ludothèque – le manège aux jouets, la maison de quartier des Paradis, l’ASF, L’Elan retrouvé, l’APEI SUD 92, le FAM, le CAJ,  le GEM L’éclaircie, Juvénior, le conservatoire de Fontenay-aux-Roses – Vallée Sud-Grand Paris, Familles Services, la fondation des amis de l’atelier de Châtillon, Claire Hadjes, Jeansaya, Mary-Line Jugan, Lydie Lavastre, Michelle Olhagaray, Magali Satgé, Bahri Zroud, et avec la participation exceptionnelle de l’Institut du Monde Arabe.

Samedi 17 novembre à 19h – Soirée d’ouverture

Concert de Percujam à 20h
Avec en première partie les danseurs de L’élan retrouvé et de l’ASF danse
A la Maison de la Musique et de la Danse
Tarif : 10 euros / réduit :5 euros (gratuit pour les – de 3 ans)
Réservations au 01 46 30 20 90

Dimanche 18 novembre à 16h – Spectacle jeune public, dès 2 ans

Confitures de papier, par la Compagnie Confiture & Cie.
Vous avez envie de découvrir des histoires signées, théâtralisées et mises en musique
A la Maison de la Musique et de la Danse
Tarif spectacle
Adultes : 8 euros - Enfants : 5 euros - Pass Famille  : 20 euros (2 adultes, 1 enfant  ou 4 personnes de la même famille)

Dimanche 18 novembre, Atelier langue des signes de 14h30 à 15h30
Animé par Damien (Confitures & Cie)
A partir de 4 ans
Intergénérationnel
Places limitées
Réservations au 01 46 30 20 90

Mercredi 21 novembre Théâtre Forum « Ma place, tu la veux ? »
Par la compagnie Nous n’Abandonnerons Jamais l’Espoir
Des images, absurdes, cocasses ou douloureuses pour mettre en débat entre les acteurs et le public, la question : quelle place faisons-nous aux personnes handicapées ?
Salle Pierre Bonnard
A 14h : pour les enfants à partir de 7 ans (accompagnés)
A 16h : pour les ados & adultes
Entrée libre sur réservation au C.C.A.S. : 01 41 13 20 72

LES ATELIERS ARTISTIQUES

Samedi 17 novembre De 10h à 12h : atelier d’argilo-gravure
Ouvert à tous. En partenariat avec l’IMA
Avec Magali Satgé, plasticienne
Salle Sainte-Barbe
La caravane des dromadaires…
Chaque participant repartira avec une estampe qu’il aura lui-même réalisé, à partir des plaques d’argile gravées lors des différents ateliers  proposés au CCJL.

Samedi 24 novembre 10h-12h : atelier d’expression libre  – Ouvert à tous
Avec Claire Hadjes, arthérapeute – Salle Sainte-Barbe
Un rouleau sur lequel chacun pourra s’exprimer. L’œuvre
finale collective sera découverte à la fin de l’atelier.
Renseignements pour les ateliers au CCJL : 01 46 30 20 90

EXPOSITIONS

1  / Ateliers d’arts plastiques
Par les résidents du CAJ, du FAM, de l’hôpital de jour l’élan retrouvé, GEM L’éclaircie, la fondation Les amis de l’atelier de Châtillon, et les artistes Jeansaya (L’œœœœoeil magique), Bahri Zroud & Lydie Lavastre
5 lieux : CCJL, salle Sainte-barbe, Espace Loisirs Seniors,Familles services, Maison de la Musique et de la Danse
Horaires : CCJL / Salle Ste-barbe : du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h – Samedi : de 10h à 13h
Espace loisirs seniors : lundi, mardi & vendredi : de 14h à 17h
Familles services : du lundi au vendredi : de 10h à 17h
Maison de la musique et de la Danse : du lundi au vendredi de 14h à 18h
L’expo continue jusqu’au 15 décembre au CCJL, à Familles Services et à l’Espace Loisirs Seniors

2 / INSTITUT DU MONDE ARABE
Un chameau qui s’appelle dromadaire
Salle Sainte-Barbe
Du lundi au vendredi de 10h à 12h & de 14h à 18h – Samedi : de 10h à 13h
En octobre et en novembre, des conférences et des ateliers  d’argilo-gravure ont été créés entre le CCJL et l’IMA

LES ATELIERS SPORTIFS

Avec l’ASF
Entrée libre – Renseignements au 06 20 31 34 98
Judo : gymnase Jean Fournier
Rugby & tennis de table : stade du panorama
Lundi 19 novembre
JUDO (10/14 ans) de 18h à 19h30
RUGBY à 5 sans contact (seniors mixtes) de 20h30 à 22h
Mercredi 21 novembre
TENNIS DE TABLE de 16h à 19h
RUGBY (mixte 5/12 ans) de 14h à 16h
RUGBY À X (féminines seniors) de 20h30 à 22h
Jeudi 22 novembre
RUGBY À XV (seniors) de 20h30 à 22h
Samedi  24 novembre
Athlétisme -CROSS à partir de 10h – Parc sainte-barbe
Le service des sports organise :
Jeudi 22 novembre
De 10h à 12h : Marche nordique
Départ : Coulée verte, médiathèque.
15 personnes max.
Vendredi 23 novembre
De 10h30 à 11h30 : Gym douce
Gymnase de la roue – Effectif libre – Rens. : 06 26 11 51 95

Pour plus d’infos : https://www.ccjl92.com/les-p-tits-carnets/

Sélection de jeux de Noël 2018 le samedi 17 novembre de 15h à 18h à La ludothèque

La ludothèque  associative Le Manège aux Jouets propose de découvrir, tester et /ou acheter les jeux et des jouets de sa sélection de Noël 2018 le samedi 17 novembre de 15h à 18h. Ce sera l’occasion de tester des nouveautés et de trouver des idées originales à glisser sous le sapin. Les jeux en vente sont neufs et mis à disposition par l’un de nos fournisseurs.

Vous ne pouvez pas venir à la ludothèque le samedi 17 novembre ? Pas de panique ! Ces jeux seront disponibles encore pendant 15 jours.

RV à la ludothèque au 5 rue de l’Avenir. 

 Site : Le Manège aux Jouets 

Renseignements : 01.41.13.94.49

Réponse de Mr Vastel, maire de Fontenay à l’article sur l’abattage des arbres du 26 rue des Potiers

Je lis votre article intitulé « pourquoi l’abattage des arbres du 26 rue des Potiers a-t-il été fait sans concertation avec les riverains ? ». Il me parait très illustratif des symptômes récurrents de la démocratie locale auxquels sont confrontés les élus locaux et c’est pourquoi je prends la liberté de vous répondre.

Tout d’abord un rappel de la loi : l’abattage d’arbres ne constitue pas un événement de nature à organiser une concertation ou à demander une autorisation de la mairie, sauf arbre considéré comme remarquable et protégé dans le cadre du PLU, qui ne peut être réalisé sans raisons motivées et sans l’autorisation de la mairie.

Les arbres trentenaires ici concernés ne faisaient l’objet d’aucune protection particulière. Et ce bien que le PLU instauré par notre équipe ait fait le choix de protéger largement les arbres qui sont partie intégrante de notre patrimoine. 106 arbres remarquables sont désormais protégés, alors que seuls 9 arbres faisaient l’objet d’une protection dans le cadre du POS.

Vous affirmez que le projet de construction n’est pas connu. Pourtant il a été évoqué, en tant que partie intégrante du projet de rénovation des Paradis, lors de chaque réunion publique organisée à la maison de quartier, et le plus souvent en présence des riverains. 

(https://media.fontenay-aux-roses.fr/fileadmin/fontenay/MEDIA/Quartiers/Quartier_des_Paradis__le_renouveau/Presentation_reunion_publique_du_23_mai_2018.pdf)

Mieux, les riverains ont été reçus à deux reprises par la mairie, par les élus concernés dont je fais partie, en présence des services. Le cahier des charges ayant servi à l’appel d’offres pour sélectionner un cabinet d’architectes leur a été communiqué, et sur notre demande insistante, le bailleur a tenu le plus grand compte de leurs préoccupations. Notamment en termes de hauteur du bâtiment projeté sur la rue des Potiers, qui sera R+1 afin de permettre une transition douce vers les pavillons, alors même que le PLU et les bâtiments qui lui font face auraient autorisé une bien plus grande hauteur. Le traitement de façade leur a été soumis et est en cours de modification à la suite de la dernière réunion.

De nombreux riverains se seraient mobilisés pour les arbres. Pourtant, lors des deux réunions de concertation ils n’ont pas soulevé ce point comme prioritaire. (https://media.fontenay-aux-roses.fr/fileadmin/fontenay/MEDIA/Quartiers/Quartier_des_Paradis__le_renouveau/Presentation_reunion_publique_du_23_mai_2018.pdf ) Seuls deux d’entre eux, qui sont à l’origine de la pétition qui a rassemblé 300 signatures sur la base d’un intitulé particulièrement inductif ont fait de ce point un point de blocage, leur demande étant en fait de réduire de trois appartements supplémentaires la construction (déjà volontairement limitée) de logements sociaux par Hauts-de- Seine Habitat.

Les riverains ont d’ailleurs été reçus en septembre dernier par le Directeur général de Hauts-de-Seine Habitat à ma demande, pour évoquer ce projet. Le bailleur leur a, à cette occasion, indiqué qu’il ne pouvait aller plus loin en termes de concessions aux riverains. La suppression de ces trois appartements étant justifiée par les deux riverains au motif qu’ils considéraient comme inacceptables que ces trois arbres ne soient plus visibles de leurs fenêtres.

Ce projet a d’ailleurs été évoqué il y a quelques jours encore lors de la réunion du conseil de quartier, en présence des riverains, et a fait l’objet d’échanges assez vifs avec les habitants du quartier des Paradis présents, excédés par les propos tenus en réunion.

Je crains donc que votre article ne se fasse que l’écho d’un nombre réduit de personnes et soit fortement incomplet.

Il est cependant très illustratif des problèmes systématiquement rencontrés désormais par l’action municipale. Le fait que quelques personnes tiennent volontairement des propos sans rapport avec la réalité des faits, et considèrent comme insupportable tout accord négocié qui ne soit pas à 100% leurs positions initiales est un problème difficilement soluble. Par nature, toute négociation arrive à un compromis qui ne peut satisfaire complètement aucune des deux parties. Car la démocratie ne peut fonctionner sur la base du consensus qui est un but inaccessible mais ne peut avancer que par le compromis, seul gage de réalisme.

Le relai complaisant (ce qui n’est pas le cas de votre blog, et qui explique ma réponse aujourd’hui) et parfois non dénué d’arrières pensées politiques de certains blogs qui ont pour seul objectif de dépeindre l’action municipale et le maire en particulier sous un jour le plus déplaisant possible est un poison pour la démocratie. Car pour vivre et débattre, la démocratie a besoin de respect et d’une bienveillance minimale. Elle a besoin que nous considérions l’autre (y compris son adversaire politique) avant tout comme quelqu’un qui a le souhait d’œuvrer positivement, même lorsque ses opinions ou ses projets diffèrent des nôtres. La démocratie s’accommode mal des sarcasmes méprisants, des affirmations péremptoires et des sous-entendus injurieux qui peuplent certains blogs. Faut-il rappeler que l’équipe municipale n’est que le rassemblement de citoyens fontenaisiens ayant décidé de consacrer de leur temps et de leurs loisirs et de leur énergie à leur ville et à leurs concitoyens ?

La chose est rendue plus complexe encore par la montée d’une sorte de prééminence de la légitimité individuelle par rapport à la légitimité collective. C’est d’ailleurs ce travers que pointe le philosophe Marcel Gauchet comme un des plus impactant dans la crise de confiance que traverse notre démocratie. Car ici, est-il besoin de rappeler que l’objectif de cette construction est de faciliter le relogement de 833 familles qui vivent dans des immeubles vétustes, inconfortables, et dont la présence d’amiante rend toute rénovation partielle extrêmement difficile.

Faut-il attendre l’effondrement d’un immeuble des Blagis pour considérer ce dossier comme prioritaire par rapport aux intérêts personnels de quelque uns ?

Ne doit-on pas considérer ici comme indécentes, les préoccupations de deux personnes alors même que des arbres seront replantés et que le jardin public sera agrandi par ce projet, longeant la rue des Potiers pour l’agrément de tous mais aussi des propriétaires qui, pour certains, font ici la fine bouche alors que la rénovation du quartier confortera la valeur de leur patrimoine ?

Je livre ces réflexions en réponse à votre texte. Je voudrais rappeler à certains qui exigent une démocratie instantanée permanente qui ne peut exister que dans l’hyper proximité, les dangers qui pèsent aujourd’hui sur l’échelon communal dans le cadre de la réforme territoriale qui recentralise notre pays comme jamais.

La perte chaque année de compétences supplémentaires pour nos villes se traduit inéluctablement par un éloignement décisionnel qui ne pourra que multiplier des situations, cette fois-ci bien réelles d’absence de toute concertation. Tout le contraire de la démarche de proximité entreprise par notre équipe depuis 5 ans, de la co-élaboration réalisée aux Blagis, des votes sur les options du centre-ville, ou de la concertation que j’annoncerai dans quelques jours au conseil municipal.

Bien à vous,

Laurent Vastel
Maire de Fontenay-aux-Roses
Conseiller départemental des Hauts-de-Seine

Comment apprend-on des informations sur Fontenay, par les sites, blogs, Pages Facebook, Twitter ?

Nous donnons ici une liste non-exhaustive des blogs, Page Facebook, Twitter qui donnent des informations sur Fontenay, organisent des débats citoyens.

Comme cette liste n’est pas exhaustive, si vous en connaissez d’autres qui fonctionnent, merci de nous les indiquer en faisant répondre à notre newsletter ou à l’adresse mail : jeff.bresse@orange.fr

Sites internet et Blogs :

- Ville de Fontenay : https://www.fontenay-aux-roses.fr/

- Les Nouvelles de Fontenay : http://www.nouvellesdefontenay.fr/

- Osez Fontenay : http://www.osez-fontenay.fr/

- Ateliers Fontenaisiens : http://www.ateliersfontenaisiens.fr/

- MODEM de Fontenay : http://www.modem-fontenay-92.fr/

- Fontenay aux Roses Avenir : https://fontenayavenir.wordpress.com/

Fontenay-aux-Roses EN MARCHE – Comité officiel : https://en-marche.fr/comites/fontenay-aux-roses-en-marche-comite-officiel

- Association CIVIFAR : http://www.civifar.fr/

FARàVélo : http://www.faravelo.com/

- Journal du Net sur Fontenay : http://www.journaldunet.com/business/budget-ville/fontenay-aux-roses/ville-92032

- Le Parisien : http://www.leparisien.fr/actus/fontenay-aux-roses

- Fontenay aux Roses sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fontenay-aux-Roses

Pages Facebook :

- Ville de Fontenay : https://www.facebook.com/pg/Fontenay.aux.Roses/photos/?ref=page_internal

- Fontenay Tribune : https://www.facebook.com/fontenaytribune/

EELV de Fontenay aux Roses : https://www.facebook.com/eelv.fontenay

- Tu Sais Que Tu Viens De Fontenay Aux Roses Quand…: https://www.facebook.com/groups/762411683783822/

- Association CIVIFAR : https://www.facebook.com/civifar/?fref=nf

- FARàVélo : https://www.facebook.com/FARaVelo92/

Twitter 

- Ville de Fontenay : https://twitter.com/fontenay92?lang=fr

- Laurent Vastel : https://twitter.com/laurent_vastel?lang=fr

- Fontenay pour tous 2020 : https://twitter.com/FARpourtous2020

- Fontenay92 LREM : https://twitter.com/LREMfontenay92

- JDR Fontenay92  : https://twitter.com/JFontenay92

- Fontenay 2020 : https://twitter.com/fontenay2020

- EELV de Fontenay aux Roses : https://twitter.com/EELV_Fontenay92

- Les Nouvelles de Fontenay : https://twitter.com/journalNDF

- FARàVélo : https://twitter.com/FARaVelo