Les élections municipales auront lieu les dimanches 15 et 22 mars 2020

Les élus attendaient impatiemment la date. Les candidats aux différentes mairies de France sans doute tout autant. Les élections municipales auront lieu les dimanches 15 mars pour le 1er tour et 22 mars 2020 pour le second tour, a annoncé le ministère de l’Intérieur​, ce mardi.

Ces dates feront l’objet à la rentrée d’un décret de convocation des électeurs en Conseil des ministres. Les demandes d’inscription sur les listes électorales devront être déposées au plus tard le 7 février, précise le ministère.

Décès de Christian Bigret, 1er Maire adjoint

Christian BIGRET,

1er maire adjoint, au Commerce, Artisanat, Professions libérales, Grands projets, Animation, Affaires générales .

« Chers concitoyens,

C’est avec une immense tristesse que je vous annonce le décès de Christian Bigret, survenu ce dimanche 14 juillet 2019 à l’hôpital Bicêtre.
Tous ceux qui l’ont côtoyé ont pu apprécier sa gentillesse, sa disponibilité, son amitié et ses immenses qualités. 

Je reviendrai vers vous dès que la date des obsèques sera connue, dans l’attente j’invite chacun à se recueillir en honorant sa mémoire. »

Laurent Vastel
Maire de Fontenay-aux-Roses 

Etude du dossier du projet de rénovation du quartier des Paradis : la création d’une Zone d’Aménagement Concerté (ZAC), soumise à enquête publique jusqu’au 31 juillet 2019

Le dossier relatif au Projet de création de la ZAC du quartier des Paradis est maintenant disponible sur le site de la Ville. Il est fort volumineux : 610 pages.

Mise à disposition par voie électronique : Accueil 

https://www.enquetes-publiques.com/Enquetes_WEB/FR/RESUME-F.awp?P1=EP19342

Pour consulter le dossierhttps://www.enquetes-publiques.com/Enquetes_WEB/FR/DOSSIER-F.awp?P1=EP19342

1-    Quelques détails pratiques pour vous faciliter la vie si vous voulez le lire:

-      Les pages 9 à 16 du fichier ‘PARADIS – mémoire_VF.pdf’ sont la duplication des pages 1 à 8 du même fichier. Cela fait 8 pages en moins !

-      Le Dossier d’étude d’impact, le gros morceau (348 pages), a donné fort heureusement lieu à un résumé. Hélas, ce résumé est ‘caché’ aux pages 349 à 398 du fichier informatique. En fait, c’est plutôt une copie qu’un résumé puisque ses pages 16 à 36 sont les mêmes mots que ceux des pages 182 à 194 du gros dossier ; juste un peu dilatées. Une curiosité au passage. Dans la recherche des « gisements en énergies renouvelables », après un long cours sur l’analyse de la « ressource forestière » dans les 50 km autour de Fontenay  dans le but de chauffer le quartier avec du bois d’élagage ( !), le solaire photovoltaïque est vite expédié : bien que l’on écrive que son potentiel correspond « à la consommation d’électricité annuelle de 760 logements sur la ZAC », on nous précise qu’il faut l’accord de « l’architecte des bâtiments de France ». Et quand donc va-t-on le consulter cet architecte ?

-      De même, la Charte partenariale de relogement, se ‘cache’ aux pages 400 à 416 du fichier. Cette charte reprend le document approuvé par le Conseil Municipal en mai 2018, et donne le détail de la Phase 1 du projet. A noter que cette charte qui été signé par l’Etat, le Territoire, Hauts de Seine Habitats, et la Ville est à ce stade le seul document qui oblige juridiquement les parties à réaliser la Phase 1 du projet. Quid alors de la sincérité de la mise en chantier des autres phases, qui représentent… 90 % de l’opération?

-      Je vous conseille d’imprimer les fichiers en couleur : il y a beaucoup de schémas, des photos, de jolies illustrations et aussi des cookies sympas : un petit cochon rose tout mignon (page 203), un arbre bien vert (page 22 de l’Etude d’impact) …

2-    Si vous voulez faire une lecture rapide, commencez par l’avis donné par le ministère de l’écologie (fichier « 190619… »). Ce texte pose de bonnes questions :

-      Contrairement à la documentation déjà connue, il ne s’agit pas de construire 833 + 600 logements, mais 849 + 625…

-      L’auteur demande de « préciser l’articulation des différentes phases du chantier »… forcément, quand seule la Phase 1 est certaine !

-      « démontrer plus précisément en quoi le parti d’aménagement retenu permet de réduire l’effet d’enclavement du quartier »… d’autant que « des immeubles en R+5 semblent notamment projetés vis-à-vis du tissu pavillonnaire ».

-      « le MARe [ministère de l’écologie] recommande de préciser la répartition des places de stationnement sur le quartier, en l’état actuel et dans le projet ». Le même point a été abordé au cours de la deuxième réunion de concertation relative à la ZAC (22 juin), et le représentant du service technique a précisé qu’aujourd’hui, il y a 400 parkings gratuits en surface, et qu’il y en aura 140 à la fin du projet. Plus bien sûr des parkings souterrains… payants !

-      Le MARe demande une justification du projet : « trois scénarios d’aménagement ont été étudiés, dont un prévoyant de réhabiliter 45% des logements existants. Le maître d’ouvrage estime que le coût d’une réhabilitation n’est pas supportable : il s’agit de le démonter plus précisément. » On ne parle pas d’argent dans ce dossier? A noter qu’à la réunion du 22 juin, aucun des officiels présents n’a été capable de donner le moindre élément sur le plan de financement de l’opération. Combien ça coûte, et qui paie sont deux questions sans réponse à ce jour. Ne serait-ce pas la SPLA qui porte le risque financier de cette opération ?

Vous pourrez également lire les réponses aux remarques du ministère…

Un bien beau dossier donc. On est heureux en tant que contributeur aux finances de la Ville et du Territoire – et aussi de la SPLA dont nous sommes indirectement les actionnaires –  de voir de si beaux morceaux d’architecture de papier…

Dommage que cette « concertation préalable » ne soit un peu vaine, puisque VSGP – conformément à l’article 8 de « L’AVIS DE MISE A DISPOSITION au projet de création de la ZAC du quartier des Paradis » actuellement affiché sur les panneaux officiels de Fontenay – prendra en compte nos remarques comme bon lui semble !

Michel BAYET.

Une nouvelle association à Fontenay : Académie Chan Wu Dao : Qi Gong et Tai Chi

Une toute nouvelle association dédiée au sport santé viendra enrichir l’offre associative de Fontenay-aux-Roses dès septembre.

Fondée par deux professeurs diplômés de Qi Gong et Tai Chi, Weijia Cambreleng et Rodolphe Pollet, co-auteurs d’un livre paru cette année aux Éditions Atlande, l’Académie Chan Wu Dao proposera aux Fontenaisiens et Fontenaisiennes des cours hebdomadaires de qi gong et tai chi dans trois lieux de la ville, ainsi que des conférences et des stages exceptionnels avec des maîtres chinois réputés. 

L’académie sera présente au forum des associations le 8 septembre au parc Sainte Barbe pour des démonstrations et ateliers de découverte et proposera dans la foulée des portes ouvertes pour inaugurer la saison 2019-2020.

En attendant la rentrée, il est déjà possible de découvrir les services proposés par cette nouvelle association ainsi que des articles de fond sur ces deux disciplines énergétiques et martiales chinoises en consultant le site http://academiechanwudao.com.

Contacts : contact@academiechanwudao.com

- 06 51 67 23 22 (qi gong) ou 06 14 35 67 50 (tai chi).

Pourquoi la roseraie qui va être inaugurée n’a-t-elle jamais fait l’objet ni d’une concertation ni même d’une présentation publique ?

Qu’est-ce qui était prévu au départ ?

Cette roseraie est implantée sur un terrain qui appartenait à la ville, où existait une maison qui avait été envisagée, par l’ancienne municipalité comme une maison des associations.

Il a été prévu par l’ancienne municipalité un jardin à l’ancienne ou verger conservatoire et une mare aux batraciens suivant le plan suivant :

Ce projet, à l’époque n’avait pas fait l’objet d’une concertation, alors que la Charte de la Démocratie Démocratie Participative avait été votée en février 2012. D’autres organisations de cet espace vert auraient ainsi pu être débattues (Jardins familiaux, cultures diverses proposées par des associations, ….). 

Ce projet avait quand même fait l’objet d’une réunion d’information en Octobre 2012, par M. Jean-François Dumas, maire adjoint chargé de l’environnement et du développement durable.

Voir notre article : http://www.nouvellesdefontenay.fr/information-sur-le-projet-de-jardin-au-22-avenue-lombart/

Pour que les habitants du quartier se sentent un peu responsables de ce jardin, il a été demandé que les habitants participent à certaines plantations, en particulier le « Carré des cueillettes, avec groseilliers, cassissiers, framboisiers, thym, oseille, bourrache, camomille, lavande et ciboulettes.

Le mercredi 5 Juin 2013, ces plantations ont été effectuées par des jardiniers volontaires et les enfants de l’accueil de loisirs Pierre-Bonnard.

Voir notre article : http://www.nouvellesdefontenay.fr/plantations-reussies-dans-lextension-du-square-des-anciens-combattants-au-22-avenue-lombart/

Que s’est-il passé ensuite ?

Voilà le point que nous avions fait un an après son inauguration, le 5 Juin 2013. : http://www.nouvellesdefontenay.fr/le-verger-conservatoire-et-la-mare-aux-batraciens-1-an-apres-son-inauguration/

L’ensemble du parc a été engazonné avec du gazon positionné. L’entretien du gazon est fait régulièrement par les services techniques. Pour la partie verger, le coin des plants à fruits rouges n’était pas entretenu. Il en était de même des arbres fruitiers. Les poiriers avaient été plantés à racines nues en Avril 2013 n’avaient pas bien repris. Ces arbres souffrent de la sécheresse et doivent être régulièrement arrosés pendant l’été.

Ce qu’il manquait surtout, c’était une prise en main par des habitants qui auraient du être associés dès le début du projet

Quel a été le choix de la nouvelle municipalité pour en faire une roseraie ?

Il y avait des espaces engazonnés entre les arbres fruitiers et une vingtaine de planches ont été implantées pour y mettre des roses de différentes variétés. Une première inauguration a eu lieu le samedi 23 septembre 2017.

Quel est son aspect actuel ?

630 plants de rosiers dans des planches et dans des pots avec du mobilier urbain moderne et coloré.

 

Quel sera l’entretien de la roseraie ?

Les rosiers demandent beaucoup d’entretien :  bien arroser la première année, surtout par temps sec. Taille au printemps, en été, couper les fleurs fanées pour stimuler la remontée à fleur et désherber. 

Il faut faire des traitements pour les pucerons et pour les maladies, comme le mildiou. Comme traitement, on ne peux plus utiliser des fongicides de synthèse, il faut utiliser par exemple de la décoction de prêle pour le mildiou.

L’entretien est fait par les services techniques. Cela demande des compétences et du temps. Cela se fera au détriment des autres espaces verts.

Qui s’occupe de l’entretien des arbres fruitiers ?

Les arbres fruitiers demandent un entretien spécifique et des traitements qui sont nécessairement bio. Les arbres comme les pommiers ou les poiriers sont des hautes tiges. Les poiriers demandent beaucoup d’arrosage. 

Les pommiers commencent à bien produire, mais ils n’ont pas été éclaircis, comme le montre ce pommier. Ils ne sont pas protégés des oiseaux et des carpocapses. Ces papillons vont pondre leurs oeufs dans les pommes qui seront véreuses et tomberont par terre. Pour cela, il faut mettre des pièges à phéromones.

Les fruits ne pourront pas être ramassés car ils sont sont situés au dessus des planches des rosiers. 

Autant une roseraie demande un travail de spécialistes, autant des habitants peuvent s’occuper des arbres fruitiers.

=> Pour cela, il est nettement préférable d’avoir des espaces autour pour récolter les fruits, comme cela était prévu au départ, ou avoir des arbres en espalier qui restent à hauteur d’homme pour ramasser.

N’y a t-il pas déjà une roseraie à Fontenay aux Roses ?

Oui, celle créée sur la Coulée Verte entre la Médiathèque et le stade de foot. Elle est entretenu par le Département, donc pas à la charge de la commune.

Pourquoi la demande actuelle d’un verger participatif réapparaît maintenant ?

Pour le budget participatif, un des projets choisi par les Fontenaisiens est la création de mini-vergers mis en place dans les quartiers avec des pommiers et des noisetiers permettraient de se rapprocher de la nature. Ils seraient accompagnés de panneaux explicatifs et accessibles aux habitants pour en assurer l’entretien et pour la consommation.

Voir la vidéo : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1666/creer-des-mini-vergers-pommes-et-noisettes.htm

Cette demande a été prise en compte par les services techniques, mais on ne sait pas où il seront implantés. Il ne faudrait pas que ce soit à la place du carré des cueillettes qui sont ramassées par les riverains.

 Inauguration de la roseraie : samedi 6 juillet à 12h, Square des Anciens Combattants – 20 avenue Lombart

FAR@vélo : ApéroVélo, vendredi 5 juillet à partir de 18h30 et FAR-Répare, samedi 6 juillet de 9h30 à 12h30

Ce vendredi 5 juillet, à partir de 18h30, au Colibri: ApéroVélo avec Dominique Dupuis, co-présidente de FET, Fontenay Environnement et Transition, association qui s’est donnée comme objectif d’agir ensemble pour un futur positif et propose des actions dans notre ville et dans notre quotidien, pour initier collectivement une vraie transformation et changer le cours des choses. Venez partager vos idées et vos envies sur ce sujet.

Ce samedi 6 juillet, notre atelier vélo, FAR-Répare, de 9h30 à 12h30, à côté de la médiathèque sur la Coulée Verte. C’est l’occasion de prendre un petit café tout en (faisant) réviser votre vélo avant de partir en vacances, ou pour vos balades dans la région. Nous ferons notre possible pour le remettre à niveau ou l’entretenir, et ce ensemble, en vous guidant.

Stein van Oosteren, Président de FARàVélo Tel : 06 87 61 85 91

Réponse à l’article « Panneaux installés sur le mail Boucicaut : pollution visuelle » du 18 juin (de Cécile Mallet)

Article : http://www.nouvellesdefontenay.fr/panneaux-installes-sur-le-mail-boucicaut-pollution-visuelle/

Mme Mallet, je crois effectivement que les panneaux que vous évoquez, et qui sont solidement boulonnés dans le sol, vont durer. Cette technique de panneaux à longue durée de vie semble être un des moyens d’actions préféré du cabinet marketing qui conseille Laurent Vastel.

La même méthode est en place à la Maison de quartier des Paradis, dans laquelle je passe toutes les semaines pour mes séances de soutien scolaire.

 

 Depuis trois ans, sont présentés dans le hall de la Maison de Quartier les mêmes panneaux qui vantent les bienfaits du programme de renouveau du quartier, la prochaine grande œuvre de Laurent Vastel…Cela tourne à la propagande à la soviétique !Sauf que le grand projet en question donne lieu à de légitimes raisons de douter de sa faisabilité, pour une raison simple : qui paie ?En particulier, le débat qui s’est instauré le 22 juin au cours de la réunion consacrée à la mise en place d’une ZAC – étape juridique indispensable à un tel projet – a montré un grand flou sur le sujet : les autorités présentes ayant été incapables de fournir la moindre réponse sur le financement du projet …Les panneaux du mail Boucicaut vont donc rester jusqu’aux élections. Ils vont servir à nourrir une pseudo-consultation dont on a le secret à Fontenay… On va y ajouter au fur et à mesure quelques éléments tirés de l’étude qui va être menée par la SPLA… Le tout pour donner l’impression aux Fontenaisiens que l’équipe municipale travaille sur le sujet…

Pour déboulonner les panneaux, peut-être faudra-t-il d’abord « déboulonner » le Maire !  

Michel Bayet

Pique-nique des Ateliers Fontenaisiens/EELV le 6 juillet 12h30

Avec nos alliés d’Europe Écologie les Verts, nous voulons élaborer notre projet municipal en privilégiant:

–la recherche d’idées innovantes pour construire la ville de demain en nous appuyant notamment sur les échanges avec vous, les travaux dans les ateliers, les contributions sur le blog, et les travaux à venir du groupe des citoyens-experts (cf pièce jointe). Nous voulons partir du champ des possibles et ne pas être sur une logique de posture ou vous faire des promesses démagogiques;

– la convivialité, la disponibilité, l’écoute et l’absence de sectarisme dans nos échanges formels et informels avec vous Fontenaisiens.

C’est dans cet esprit et dans la continuité de nos afterworks que nous organisons :

le 6 juillet à 12h30 le premier pique-nique

des Ateliers Fontenaisiens /Europe Écologie les Verts au Parc Ste Barbe.

Le lieu de rdv est fixé au podium de verdure (où ont eu lieu les démonstrations de danse lors de la fête de la ville). Chacun apporte denrées, boissons et son assiette, ses couverts et son gobelet de préférence réutilisables   et nous vous offrirons l’apéritif  (sans alcool compte tenu du règlement du Parc Ste Barbe) !

Nous profiterons de ce moment de convivialité sous le soleil   (on l’espère en tout cas) pour échanger sur les possibilités pour faire de ce parc Sainte Barbe un véritable poumon vert et un lieu d’animation pour notre commune.

Collectif des coquelicots de FAR: RDV vendredi 5 Juillet à 18 heures 30, devant la Mairie

Vendredi 5 juillet nous nous  rassemblerons pour la dixième fois devant la mairie de Fontenay-aux-Roses à l’appel du mouvement  « Nous voulons des coquelicots »

             Pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse 

Les dégâts causés par les pesticides sont énormes pour tous les écosystèmes. La destruction de la biodiversité est une menace aussi grande pour l’humanité que le réchauffement climatique. Pour reconstruire un monde possible et vivable pour nous et nos enfants, sachons nous faire entendre, réagissons nombreux avant qu’il ne soit trop tard.

Près de 750 OOO signatures ont été récolté depuis le mois de septembre à travers tout le pays, sur internet mais aussi beaucoup sur papier ! Le site des coquelicots est vivant, plein d’informations sur l’actualité du mouvement. Il fournit des feuilles de signatures (outils)…

Que l’été vous entraine à glaner autour de vous bon nombre de signatures et a relayer cet appel !

Très bel été à ceux qui ne pourront pas nous rejoindre vendredi prochain et rendez-vous au premier vendredi du mois de septembre.

 Nicole Allafort, Catherine Hadj-Ammar et Marie-Laure Doucet

allafort.nicole@orange.fr  hadjammarc@yahoo.fr   marie.laure.doucet@orange.fr

Lien vers le site pour votre information et la signature de l’appel

https://nousvoulonsdescoquelicots.org/l-appel/

Que faire si on a un véhicule auto non classé Crit’Air 0, 1 ou 2 ?

En raison du pic de pollution à l’ozone prévu mercredi dans la capitale et sa banlieue, les véhicules avec des vignettes Crit’Air 5, 4 ou 3 – ou ceux sans vignette encore plus anciens -, seront interdits de circuler dans un périmètre situé à l’intérieur de l’A86.

La circulation différenciée est maintenue tant qu’il ny a pas un contre-ordre

Quels sont les risques si on circule avec sa voiture interdite ?

Il s’agit de prendre sérieusement ses dispositions car en cas de non-respect de la règle, l’amende en vigueur est une contravention de 3e classe. Soit 68 euros pour un véhicule léger, 135 euros pour un poids lourd.

Est-ce qu’elle sera effective à Fontenay ?

Pour qu’elle soit effective, il faut qu’il y ait un arrêté municipal 

Le Conseil de la Métropole a voté à une très large majorité, le 12 novembre 2018, la mise en place de la Zone à Faibles Emissions (ZFE) métropolitaine avec un déploiement à partir du 1er juillet 2019. Le représentant de notre ville a voté POUR.

18 villes des Hauts de Seine représentant plus de la moitié des habitants du département ont déjà indiqué que leurs maires avaient signé ou allaient signer cet arrêté avant le 1er juillet 2019.

Pour sa mise en place effective le maire de chaque ville de la ZFE métropolitaine doit prendre un arrêté d’instauration d’une zone à circulation restreinte sur le territoire de sa commune.

Par exemple les maires de Bourg-La-Reine et de Sceaux ont signé cet arrêté, (arrêté 2019- 359 de la ville de Sceaux)  identique  pour  les 2 villes, le 13 juin 2019.

Le Conseil municipal de Fontenay-aux-Roses s’est réuni en séance ordinaire le 17 juin 2019.

Le groupe Associatif et Citoyen, a déposé un voeu qui a demandé au Maire de prendre l’arrêté d’instauration d’une zone à circulation restreinte sur le territoire de sa commune et de le signer avant le 1er juillet 2019.

Après discussions et la position du Maire qui est contraire à ce qui a été voté au Conseil de la Métropole, le vœu rejeté à la majorité absolue.

[M. FAYE, S. BOURDET, V. FONTAINE-BORDENAVE, C. ALVARO , JM.GASSELIN , JJ. FREDOUILLE, ont voté pour].

[A SOMMIER, S. CICERONE, G. MERGY se sont s'abstienus].

Que faire si on a un véhicule auto non classé Crit’Air 0, 1 ou 2 ?

Renseignements pris auprès de la police municipale, les voitures classées Crit’Air 3, 4 et 5 peuvent circuler à Fontenay, même après le 1 er Juillet, mais pas dans les communes voisines, comme Bagneux, Bourg La Reine, Sceaux.

Le STIF a mis en place un « forfait journalier anti-pollution » de 3,80 € sur cette journée permettant d’emprunter les moyens de transports en commun dans toute l’Ile-de-France

Comment se procurer la vignette Crit’Air ?

Les automobilistes doivent se rendre sur le site officiel : www.certificat-air.gouv.fr. Il leur en coûtera 3,62 euros et pas un centime de plus. Gare aux nombreux sites qui proposent , la vignette à des prix bien plus élevés.

Que se passera-t-il de toute façon à partir du  1er Juillet ?

Les véhicules sans vignette ou  porteurs d’une vignette Crit’Air 5 seront interdits à l’intérieur du périmètre de l’A86.

Les véhicules polluants concernés sont les diesels immatriculés avant 2001 et essences avant 1997. 

Cela concernent-il combien de véhicules sur Fontenay ?

Cela concernerait sur Fontenay 461 véhicules sur environ 11 000. D’après le Maire, cela concernerait environ 800 véhicules. La moitié des véhicules appartiennent à des particuliers.

Parmi ces véhicules, combien sont encore en état de circuler. Ils peuvent rester à l’état d’épaves dans des garages ou être sur la voie publique, car à Fontenay, le stationnement est gratuit.

Avant toute mesure, il faudrait faire un recensement pour savoir qui est exactement concerné par cette mesure, surtout, si le véhicule est utilisé pour des trajets domicile-travail.

Comment sera appliquée cette mesure ?

Patrick Ollier, président LR de la Métropole du Grand Paris a annoncé le 14 Janvier qu’une consultation va débuter dans les 79 villes (sur les 131 que compte la Métropole du Grand Paris) concernées par la mise en place en juillet prochain d’une restriction de circulation pour les véhicules les plus polluants au sein du périmètre de l’A86, sur le modèle de la capitale.

Compte-tenu de cette consultation, Il envisage de repousser l’échéance.

De toute façon, les sanctions ne s’appliqueraient pas avant Septembre 2021. Mais à partir de juillet prochain, il pourrait simplement y avoir des contrôles aléatoires, pour expliquer ce qu’est la ZFE, mais sans verbalisation.

Que doit faire le Maire de Fontenay pour faire respecter cette mesure ?

Il doit prendre un arrêté municipal confirmant la prohibition. Le Maire a dit plusieurs fois qu’il ne prendrait pas cet arrêté, compte-tenu de la difficulté pour les propriétaires de ces véhicules de pouvoir les remplacer en si peu de temps, jusqu’au 1er Juillet.

Au dernier Conseil municipal du 17 Juin, le Maire a confirmé qu’il ne prendraitypas  cet arrêté.

Quelles peuvent être les mesures compensatoires ?

Si le véhicule est utilisé pour le trajet domicile-travail, un Pass Navigo pourrait être donné gratuitement.

Quelles aides pour changer de véhicule ?

L’Etat a mis en œuvre des aides pour acheter des véhicules plus propres pour les propriétaires de ce type de véhicules. Par exemple :

•Achat d’un véhicule thermique (essence, diesel ou GPL) Crit’air 2, neuf ou d’occasion, dont le taux de CO2 est inférieur ou égal à 122 g/km : ◦2 000 € pour un foyer non imposable.

•Achat d’un deux-roues, trois-roues motorisé ou quadricycle électrique neuf : ◦100 € pour un foyer imposable, ◦1 100 € pour un foyer non imposable.

Pour en savoir plus sur la Prime à la conversion des véhicules 2019 : https://www.primealaconversion.gouv.fr/dboneco/accueil/