Avec « Vigilo Vallée Sud Grand Paris » recensez les problèmes de stationnement et de déplacements sur Fontenay aux Roses

« Vigilo Vallée Sud  Grand Paris » est une application d’observation citoyenne sur les problèmes stationnement et déplacements sur le territoire de Vallée Sud Grand Paris (Antony, Bagneux, Bourg-La-Reine, Châtenay-Malabry, Châtillon, Clamart, Fontenay-aux-roses, Le Plessis-Robinson, Malakoff, Montrouge et Sceaux).

Toutes les observations sont publiées sur un compte Twitter dédié @VigiloValleeSud. Il vous est alors possible de les partager et de réagir sur les réseaux sociaux.

L’association Vélo Piéton Châtillon administre une instance de Vigilo et permet aux usagers de tout le territoire de Vallée Sud Grand Paris de remonter simplement et anonymement leurs remarques. Chaque observation est modérée de façon à ce qu’aucun visage ni plaque d’immatriculation n’apparaissent.

Comment signaler un problème sur Fontenay ?

Il faut télécharger l’application Android : Vigilo, disponible sur Google Play : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.velocite34.vigilo

Prendre une photo, la localiser, ajouter quelques informations, la partager et l’observation aidera à lister les difficultés rencontrées au quotidien par les cyclistes et pietons.

Les utilisateurs sont également invités à effacer visages et plaques d’immatriculations via l’application. Les photos resteront floutées tant qu’un modérateur de l’association n’aura pas vérifié ou corrigé l’anonymisation de l’observation.

Toutes les observations sont visualisables sur une carte interactive de la ville http://vigilo.vpchatillon.fr, comme par exemple : 

Le premier objectif est d’engager une démarche collaborative de manière transparente avec les collectivités qui négligent trop souvent ces problèmes de déplacement. Les observations sont donc dès validation communiquées sur les réseaux sociaux.
Le deuxième est l’utilisation de cet ensemble de données collectées par les usagers sur le terrain chaque jour. Les analyses doivent permettre d’identifier de manière factuelle des axes d’amélioration permettant le développement de ces modes actifs.

Pourquoi le projet de l’ancienne salle de danse de l’ancien bâtiment du Conservatoire a t’il été abandonné ?

Lors d’un article précédent, nous avons évoqué le devenir l’ancienne salle de danse de l’ancien bâtiment du Conservatoire : http://www.nouvellesdefontenay.fr/que-va-devenir-lancienne-salle-de-danse-de-lancien-batiment-du-conservatoire/

L’ancien bâtiment du Conservatoire de Musique et de la Danse est situé entre la rue du Dr Soubise et l’avenue Jean Moulin, avec un petit parking coté Dr Soubise et un grand parking coté avenue Jean Moulin. Ce bâtiment est fermé depuis Septembre 2016.

La municipalité actuelle a décidé de garder l’ancienne salle de danse, qui a un accès coté avenue Jean Moulin.

L’ancienne salle de danse va devenir une salle polyvalente :

-        Salle d’exposition
-        Salle pour les gymnastiques douces et le yoga

Cette salle a une surface de 177 m2.

Qu’est-ce qui justifiait ce projet ?

Salle d’exposition :

La ville possède déjà deux salles d’expositions permanentes :

-        A la médiathèque
-        Au hall administratif de la mairie

Créer une salle d’exposition, même si elle peut être justifiée, nécessitera du personnel. De plus elle sera assez excentrée, sans parking à proximité.

Salle pour les gymnastiques douces et le yoga

Celle-ci est tout à fait justifiée, car il y a une demande très importante sur la ville. Cela a été confirmé, lors des Assises du Sport et annoncé par le Maire à cette occasion.

Pour que les 2 activités puissent fonctionner en même temps, il faut que la salle soit partagée en 2 et que les activités soient indépendantes.

Les gymnastiques douces (méditation, shiatsu, pilâtes, yoga…) nécessitent un sol propre et bien isolé du fait des exercices au sol. Les cours ont lieu en général le soir à partir de 18 H.

Le yoga et autres gymnastiques douces nécessitent une surface de 80 m2 environ car les cours ne fonctionnent qu’au plus avec 20 élèves. Il est nécessaire d’avoir une réserve pour stocker le matériel.

Quel était le détail du projet ?

▪         Aménagement paysagé de la cour
▪         Mise en accessibilité depuis la voirie (rampe)
▪         Remplacement des menuiseries extérieures
▪         Réfection totale de la toiture
▪         Aménagement en salle polyvalente du demi-niveau bas (167m²) avec mise aux normes PMR
▪         Aménagement du demi-niveau haut (une cuisine (14,7m²) + une salle de réunion (26m²) + 1 local ménage (2m²) + Sanitaires (22m²)
▪         Un couloir dégageant sur la cour anglaise côté rue Soubise pour l’évacuation (sécurité incendie, 35m²)

Quel était le coût de ce projet ?

Le coût annoncé lors du Conseil Municipal du 12 Novembre 2018 était de 1 M€.

Ce budget correspond à la recette de la vente du reste du bâtiment de l’ancien Conservatoire qui fait actuellement l’objet d’un recours.

Ce projet a fait l’objet d’un appel d’offre, plusieurs fois, mais n’a pas trouvé preneur à ce montant là. Les montants proposés dépassaient de plusieurs centaines de K€ le montant du budget prévu. L’appel d’offre a été arrêté sur ce projet là.

La décision du Maire annoncée au Conseil Municipal du 20 Mai : le projet actuel est abandonné.

Il n’y aura pas de nouveau projet avant plusieurs mois, car cela nécessite le travail d’un architecte, un nouveau permis de construire, un nouvel appel d’offre.

Quelles sont les conséquences actuelles de cet abandon ?

La salle de danse aurait pu être utilisée provisoirement, grâce à de petits aménagements, avec un budget de 120 k€, comme cela  annoncé par le Maire, lors du Conseil Municipal du 7 juin 2017.

=> Malheureusement cela n’est plus possible, car le parquet de la salle de danse a été arraché et mis à la poubelle (voir photo de l’article précédent)

 Depuis combien de temps, ce bâtiment n’est plus utilisé ?

Le transfert des activités du bâtiment du Conservatoire a été effectué en Septembre 2016. Cela va faire bientôt 3 ans que ce bâtiment n’est plus utilisé. Compte-tenu des délais des travaux qui étaient prévus, ce n’est pas avant 2021 ou 2022 que ce bâtiment pourra être utilisé.

Réunion de l’Union Associative Fontenaisienne (UAF) lundi 27 mai 2019 de 20h 30 à 22h 30 Salle municipale de l’Eglise

Ordre du Jour :
- Actualités municipales
- Comment connaitre les caractéristiques des transactions immobilières à Fontenay en quelques « clic »
- Urbanisme, aménagements de Voirie, aggravation de la densification
- Les projets des promoteurs à Fontenay : point au 27 mai 2019
- Points sur les différents recours gracieux et contentieux en cours,
- ZAC des Blagis
- Abattage d’arbres à Fontenay
- Circulation, stationnement, transports, état des lieux
- Lutte contre la pollution de l’air
- Périscolaire

Michel Faye
Président de l’Union Associative Fontenaisienne
Mail : union.associative.fontenaisienne@orange.fr

La rénovation du quartier des Paradis : exposition et visite sur place le samedi 22 juin

Lancée par la municipalité et le bailleur social Hauts-de-Seine Habitat, le projet des Paradis est désormais porté par l’Établissement public territorial (EPT) Vallée Sud – Grand Paris, lequel pilote la Zone d’Aménagement Concerté. La ZAC va permettre de concrétiser le projet de transformation du quartier, de l’aménager et l’équiper pour répondre aux besoins de la population. Elle s’accompagne d’une concertation légale auprès des habitants du quartier et de l’ensemble des Fontenaisiens. Des rencontres publiques ou encore une exposition itinérante sont programmées dès à présent et jusqu’’à l’été pour informer sur le projet :

- Exposition de six panneaux sur le projet à partir du 7 mai à la Maison de quartier des Paradis puis au Fontenay Scope à côté de l’Hôtel de Ville, avec à disposition un registre de concertation publique pour faire part de toute observation
- Réunion publique suivie d’une visite du périmètre de la ZAC : samedi 22 juin de 14h à 17h (ouverte à l’ensemble des Fontenaisiens et des habitants riverains de la ZAC, de Sceaux, Bagneux et Bourg-la-Reine, inscription préalable par mail sur concertation@etat-desprit.fr)
- Mise à disposition du projet de dossier de création de ZAC en mairie à partir de juillet 2019

Plus d’infos : Renouveau des Paradis 

Privatisation des Aéroports de Paris (ADP), un Fontenaisien a écrit à notre député, Mr Bourlanges, et discute le fond de l’affaire.

Suite à la décision du Conseil constitutionnel d’autoriser la mise en route d’une procédure de Référendum d’Initiative Partagée (RIP) à propos de la vente d’ADP, ci-joint un courrier envoyé par un Fontenaisien à son député en février, qui discute le fond de l’affaire :

Monsieur notre député,
Je pense que ce n’est pas une bonne idée que de vendre ADP à une société privée. Ayant passé 40 ans dans l’industrie
aéronautique comme ingénieur et cadre supérieur, je me permets de vous donner un avis.
1. ADP, 1er exploitant mondial d’aéroport (Les Echos du 15 février), est une entreprise d’importance vitale pour le pays: c’est une
clef du tourisme pour la ville de Paris et la base principale d’Air France. La gestion des créneaux de vols et des taxes
d’atterrissage, bien sûr avec la DGAC, sont des éléments critiques pour Air France. La fin de l’A380 décidée par Airbus est une
illustration de cette bagarre sur les créneaux: si Emirates, client principal pour l’A380, a décidé d’annuler un certain nombre de
commandes pour cet avion, c’est très certainement parce que l’Etat lui a refusé des nouveaux créneaux en France, bien sûr à la
demande d’Air France et de son nouveau patron. Ce que ne dit plus la presse bien sûr!
2. ATP va devoir se développer encore dans les années à venir. On parle actuellement de la construction d’une nouvelle
aérogare, qui suscite déjà des polémiques avec les riverains. Il paraît évident que l’opinion sera beaucoup moins encline à
autoriser cette construction au bénéfice d’une société privée, plutôt qu’a un opérateur public. Voir ce qui s’est passé à Notre
Dame des Landes. Par ailleurs ces extensions sont un facteur primordial de développement comme on peut le constater avec
Londres Heathrow, bloqué dans son expansion à deux pistes par les riverains. Pour info, CDG dispose de quatre pistes
parallèles. On peut aussi noter qu’Heathrow est la destination la plus importante des A380. Et pourquoi donc?
3. Je n’aurais pas la méchanceté de rappeler l’exemple pitoyable bien connu des négociations avec les autoroutes. Négociations
dans lesquelles Emmanuel Macron lui-même s’est fait piéger avec Ségolène en acceptant des prolongations déraisonnables…
On peut aussi citer aussi le pataquès de l’aéroport de Toulouse dans lequel un gouvernement avait promis la majorité à terme à
un chinois, promesse qu’heureusement un autre gouvernement a refusé d’honorer. Ce qui a conduit ledit chinois à sortir … avec
une belle plus-value!
4. La réalité économique fait qu’aucune entreprise privée n’est capable de planifier des investissements à aussi long terme (on
parle de 60 ans) sauf exceptions évidemment (mines, énergie). Pour des projets de très long terme, seul l’État a la capacité à
prendre le risque, parce qu’il dispose des moyens de changer le contexte. L’Etat est aussi son propre assureur. Et donc dans une
négociation entre une entreprise privée et l’État sur des échéances aussi longues, la société privée va mettre – pour légitimement
défendre son intérêt et prendre des marges pour les aléas – tellement de garde-fous et de protections que l’État ne pourra jamais
s’y retrouver. Toutes les clauses de revoyure périodique et de pression sur les prix que l’on peut imaginer n’ont aucune chance de
permettre de conclure un deal. Il ne faut pas oublier que dans l’entreprise privée il y a des comptes à rendre, et que nos
fonctionnaires et nos politiques changent suffisamment rapidement pour ne pas avoir à assumer les décisions auxquelles ils ont
contribué. En ce sens, ils ne peuvent pas être vraiment accountable. Cela n’enlève rien à leur qualité, ni à leur génie à inventer
des moutons à cinq pattes pour convaincre leurs ministres. Hélas!
5. Il s’agit d’une promesse de campagne… Donc c’est sacré! On peut voir cette promesse de deux façons. D’un côté, il y a le
souci de donner à une entreprise française du BTP majeure une assise financière avec des ressources stables et prévisibles. En
quelque sorte il s’agit – et c’est positif – de la renforcer dans le concurrence internationale. De l’autre on peut imaginer la volonté
de dédommager VINCI du fiasco de Notre Dame des Landes… Mais au fait, la limitation à 80 km/h était-elle une promesse de
campagne?
Je me tiens à votre disposition pour tout complément.
Cordialement.
Michel Bayet

Les maîtres nageurs des piscines du Territoire Vallée Sud Grand Paris dénoncent leurs mauvaises conditions de travail

Source : Le Parisien 92 du 9 Mai : http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/montrouge-les-maitres-nageurs-ont-le-blues-09-05-2019-8068974.php#xtor=EREC-1481423605-[NL92]—${_id_connect_hash}@1

Des maîtres nageurs, des représentants du personnel de Vallée Sud Grand Paris (VGSP), gestionnaire des piscines du territoire, ont tracté ce jeudi midi devant l’Aquapol de Montrouge, dans le cadre de la grève nationale. « Nous sommes catastrophés par le management à la dure, les pressions… Les employés n’en peuvent plus », rapporte une représentante de l’Unsa.

Elle évoque l’exemple d’un maître nageur contraint d’ouvrir les bassins alors qu’il était seul – au lieu de deux – pour les surveiller.

Puis un autre cas où les maîtres nageurs ont dû batailler pour obtenir la fermeture de la piscine de Fontenay-aux-Roses une journée, le temps de faire intervenir un technicien pour réparer le système de filtrage.

« Fermer le moins possible, c’est un acte de bonne gestion, défend Jean-Didier Berger, président de Vallée Sud Grand Paris et maire (LR) de Clamart. Mais dès qu’il y a le moindre souci d’hygiène ou de sécurité, la piscine est immédiatement fermée. Les consignes sont strictes, et les équipes très pros ». Pros, mais manifestement tracassées.

« Si on ne fait pas ce que le coordinateur dit, on nous change de piscine du jour au lendemain », assure un maître nageur qui, comme tous ses collègues, a souhaité garder l’anonymat. Or, c’est nous qui sommes garants du respect du plan d’organisation de la surveillance et des secours, et qui devons décider si on ouvre ou pas. Ceux qui sont en CDD ou vacataires n’osent rien dire. Et ceux qui sont titulaires sont dégoûtés ».

Fontenay Musique Festival du 10 au 25 mai 2019

VENDREDI 10 MAI : 19h : LANCEMENT DU FESTIVAL : Avec le concert-bal populaire Les Balochiens

SAMEDI 11 MAI 16h : Spectacle musical pour enfants « Pendant que la Belle dormait »

DIMANCHE 12 MAI 16h : Lancement de la saison musicale du nouveau kiosque du parc Sainte-Barbe

MERCREDI 15 MAI 20h : Concert des ensembles

JEUDI 16 MAI 20h30 : Projection du film musical On connaît la chanson, d’Alain Resnais

SAMEDI 18 MAI 20h30 : Concert Christelle Loury raconte et chante Edith Piaf

MARDI 21 MAI 20h30 : Concert des professeurs du conservatoire de musique et de danse

JEUDI 23 MAI 14h : Thé dansant  pour les seniors

SAMEDI 25 MAI 20h30 : CONCERT DE CLÔTURE DU FESTIVAL Les Yeux D’la tête

Pour plus d’infos voir le site de la ville : https://www.fontenay-aux-roses.fr/577/fontenay-musique-festival.htm