Conseil municipal du lundi 16 octobre à 20 H : rendez-vous importants (accès au public)

Premier Point important, en début de Conseil : présentation des scénarios  pour l’aménagement de la place du Général de Gaulle

Deuxième point important  (point 4) : Vote d’une demande de protection fonctionnelle permettant au Maire de déposer plainte pour diffamation contre les propos tenus dans un article du blog « Osez Fontenay »

Autres points de l’ordre du jour : 

DEMOCRATIE LOCALE

1 – Création du quartier et d’un Conseil de quartier des Paradis.

RESSOURCES HUMAINES

2 – Création d’un poste d’adjoint de quartier pour le quartier « les Paradis ».
3 – Indemnités du Maire, des Maires-adjoints, des Conseillers municipaux délégués et des Conseillers municipaux.

PROTECTION FONCTIONNELLE

4 – Demande de protection fonctionnelle.

COMMERCES

5 – Approbation de l’augmentation des tarifs des droits de place et redevances dans le cadre de l’exploitation de la halle aux comestibles.
6 – Approbation de la liste des dimanches concernés par l’autorisation d’ouverture pour les établissements de commerce de détail en 2018.

VIE ASSOCIATIVE

7 – Attribution d’une subvention exceptionnelle à l’association Croix Rouge Française pour son action en faveur de l’aide aux victimes de l’ouragan Irma.

 Lieu :  Salle du Conseil municipal 8 passage Letourneau

Horaire : 20 Heures

Projet d’aménagement de la place du Général de Gaulle : rendez-vous importants à ne pas manquer

Une concertation sur l’aménagement de la place du Général de Gaulle se déroulera en plusieurs étapes.

  •      16 octobre 2017 : présentation du projet municipal en conseil municipal (accès au public)

  •    18 octobre 2017 : réunion publique d’information

  •    20 octobre-20 décembre 2017 : 3 ateliers participatifs

  •    15 novembre 2017 : exposition avec maquette en 3D et projection vidéo

  •     Janvier 2018 : réunion publique de fin de concertation et lancement du projet

Réunion publique d’information du mercredi 18 Octobre à 19 heures 30

Lieu : Salle Espace Jeunes 5, rue de l’avenir

Tractage au CEA de Fontenay-aux-Roses par le Comité scientifique Antidote Europe

Le Comité scientifique Antidote Europe informe les habitants de Fontenay-aux-Roses sur ce qu’il se passe derrière les murs du Commissariat à l’Energie Atomique (CEA).

À l’abri des regards, le CEA renferme des centaines d’animaux, des singes aux souris, pour des recherches aussi futiles qu’inutiles.

Voir quelques exemples sur le tract ci-joint : TractCEA-4-1

Fête de la science : Portes ouvertes du CEA le dimanche 15 Octobre de 10 H à 18 Heures

A l’occasion de la Fête de la science, le CEA de Fontenay-aux-Roses (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) ouvre ses portes au public le dimanche 15 octobre de 10h à 18h.

  • Conférences et présentations des laboratoires.
  • Des ateliers pédagogiques (sur l’ADN, les vaccins, la radioactivité…) seront ouverts aux enfants et aux jeunes de 7 à 14 ans.
  • Initiation aux gestes de secours et à la prévention incendie par la Formation locale de sécurité et d’une visite du Service des archives

Lieu : CEA de Fontenay, entrée principale 

Horaires : 10 H à 18 Heures 

L’entrée est libre et gratuite, sans réservation, sur présentation d’une pièce d’identité avec photo.

Les jeunes de moins de 16 ans devront être accompagnés par un adulte.

Les appareils photographiques et téléphones portables munis d’appareils photo/vidéo sont strictement interdits. Ils devront être déposés à l’accueil.

Pour plus de détails sur le programme : http://fontenay-aux-roses.cea.fr/far/Pages/Actualites/Actualites-scientifiques/2017/FDS.aspx

Conférence « Vaccins du futur et prévention des maladies infectieuses chez l’enfant » Samedi 14 Octobre à la Médiathèque à 16 Heures

La médiathèque organise une conférence du CEA sur le thème « Vaccins du futur et prévention des maladies infectieuses chez l’enfant » par Roger Le Grand, directeur de recherche en biologie au CEA de Fontenay-aux-Roses.

Lieu : Médiathèque 6 place du Château Sainte Barbe

Horaire : 16 heures Entrée libre 

Toutes les associations de Parents d’élèves (PEEP, FCPE, FM-FAR, FARENTS, Unis pour la Roue) ont écrit une lettre au Maire concernant la consultation des parents sur les rythmes scolaires)

Voici le texte de la lettre :

                                                               Monsieur le Maire, 

Nous avons découvert avec étonnement le questionnaire papier et en ligne demandant aux parents de choisir entre deux scenarii relatifs aux  rythmes scolaires de l’année scolaire prochaine avec une réponse attendue sous 3 semaines.

Plusieurs éléments nous interpellent :

Tout d’abord nous  déduisons à la lecture des scenarii que les NAP sont supprimées. Si l’information a été communiquée il y a 15 jours aux associations de parents d’élèves, à aucun moment cela n’a été communiqué ni expliqué aux parents fontenaisiens. 

De plus nous ne comprenons pas cette urgence à répondre sous 3 semaines, sans qu’aucune explication soit fournie aux parents sur les conditions de mise en œuvre ou sur les impacts des scenarii envisagés, ce qui ne permet pas à notre avis une réponse  éclairée des familles  (conditions d’accueil en centres de loisirs le vendredi, pérennisation du budget NAP pour améliorer les activités périscolaires, évolutions des tarifs,  etc…)

De plus, un comité de pilotage et des groupes de travail se sont réunis depuis le printemps et il était prévu que ces groupes puissent continuer à travailler sur la réforme des rythmes…Or le questionnaire ne leur a même pas été présenté. 

Face à cela, nous demandons instamment une prolongation du délai de vote qui laisse le temps aux débats et échanges avec parents, enseignants, associations sportives et culturelles de la ville, associations de parents d’élèves, élus, etc…afin de co-construire des solutions, ou au moins de prendre en compte l’avis et l’expertise collective des personnes concernées. Le vote en conseil municipal pourrait intervenir début 2018 sans compromettre une mise en place pour la rentrée 2018.

Par ailleurs, nous nous interrogeons sur la mise en œuvre pratique de cette consultation ainsi que sa sécurisation et nous  souhaiterions être associés au dépouillement.

Nous souhaitons l’organisation au plus vite d’une réunion publique sur cette question afin d’éclairer les familles sur les enjeux avec si possible la présence d’experts comme cela a pu être organisé par d’autres collectivités territoriales.
Comptant sur votre compréhension de notre démarche, votre diligence et la prise en compte de nos requêtes, nous restons disponibles pour tout échange complémentaire. 

 Véronique Lay, pour l’Union Locale FCPE FAR 

 

Anne-Christine Perrier, Présidente PEEP FAR

 

 

 

Annabel Pascual, FM FAR

 

 

 

 

Jean-Marie Gasselin, Hugues Lecomte,

Présidents FARENTS    

 

Béatrice Biocco, Unis pour La Roue A

L’association FARbeez organise son 1er salon sur le thème du mieux-être et de l’écocitoyenneté le dimanche 15 Octobre

L’association FARbeez a pour but de créer du lien et de stimuler l’activité des travailleurs indépendants. Parmi ses adhérents, nombre d’entre eux sont des praticiens de soin ou de bien-être. C’est donc logiquement que l’association organise un salon sur le bien-être et l’écocitoyenneté.

Pour lutter contre le stress au quotidien, de nombreuses pratiques liées au bien-être existent.

Vous pourrez les découvrir dans ce salon : art thérapie, shiatsu, hypnothérapie, kinésiologie, soins énergétiques, yoga et conscience du corps, massage, équilibrages énergétiques, sophro-analyse, fasciapulsologie et sophrologie.

En lien avec le bien-être seront mis à l’honneur des initiatives et des projets basés sur le vivre ensemble, dans un souci d’amélioration de la vie quotidienne, de respect de l’environnement et de circuit court.

Il y aura des stands : Amap La Farigoule, Collectif Colibiris Vallée Sud 92, Civifar, FaràVélo, Initiative Baisse des Ordures Ménagères…

Il y aura aussi des conférences et des ateliers (voir le programme ci-dessous)

Lieu : Salle de l’Eglise  (exposants) et salle du Parc (Conférences et ateliers)

Horaires : dimanche 15 Octobre : de 10 h à 18 heures 

Tarifs : gratuit, ouvert à tous

 

Témoignage : les Fontenaisiens veulent du vélo dans leur ville !

J’avoue que j’appréhendais cette rencontre avec les Fontenaisiens samedi dernier devant le marché.

FARàVélo s’était installé devant le marché pour demander à leurs concitoyens la question suivante : « le vélo vous intéresse-t-il ? » Nous voulions motiver les Fontenaisiens de donner leur avis ici (https://www.parlons-velo.fr/): trouvez-vous que l’on peut faire du vélo en sécurité à FAR ?

Je craignais un certain désintérêt pour la question du vélo. Je m’étais sérieusement préparé à être traité de fou. De fou furieux même. Mon appréhension était fondée : une étude récente montre que les Fontenaisiens ont un « taux d’équipement en voiture des ménages élevé »  (https://www.fontenay-aux-roses.fr/190/voirie-et-travaux.htm).

A mon grand plaisir les personnes que nous avons rencontrées ont exprimé au contraire un réel intérêt pour le vélo.

Une dame retraitée m’a dit : « je fais beaucoup de vélo monsieur, mais chez moi en Bretagne. Pas ici car j’ai peur ici ». Elle veut faire du vélo, mais une peur l’en empêche. En discutant, nous sommes arrivés à la conclusion que cette peur était le résultat du fait qu’il n’y a quasiment pas de pistes cyclables à FAR. Certaines ont même été supprimées car jugées trop dangereuses (la piste en contre-sens dans la rue Robert Marchand).

Il faut le dire: le vélo souffre encore de l’image d’une activité de loisir qui doit se pratiquer sur la Coulée Verte mais qui est dangereuse ailleurs. Pour la majorité, le vélo n’est pas encore considéré comme une alternative sérieuse à la voiture. Alors que le vélo est incontestablement le moyen de déplacement le plus économique et rapide en milieu urbain.

 Donc pourquoi ne pas profiter de la rénovation de nos routes pour mettre en place systématiquement des pistes cyclables ? Surtout que c’est même obligatoire ? (Lisez : http://oosterenvan.blogspot.fr/2017/10/les-fontenaisiens-veulent-du-velo.html).

Promouvoir le vélo, c’est comme promouvoir la respiration, l’activité physique, la rencontre humaine, la ville vivable. C’est souhaiter aux gens de se rendre à leur travail à Montparnasse en 20 minutes chrono, sans stress, sans bouchon, sans facture d’essence, de contrôle technique et de parking. C’est tellement positif, personne ne peut être contre ça. Même pas les taxis : car chaque trajet en voiture remplacé par un trajet à vélo leur rend la vie plus facile.

 Si cette « vélorution » à FAR vous intéresse, participez à notre balade à Jouy-en-Josas (78) le dimanche 22 octobre. Départ à 10 heures devant la Médiathèque. Renseignements : faravelo@outlook.fr

Gros succès de la rencontre citoyenne, sous la forme d’un « Word Café » du 5 Octobre organisée par l’association CIVIFAR

Jeudi 5 octobre, le « World Café » proposé par CIVIFAR a rassemblé 24 personnes autour d’un projet, « Construire ensemble le Fontenay de nos rêves ! »

Bien sûr cela ne se fait pas en une soirée mais l’énergie qui a animé les présents est un bon début que nous aimerions transformer dans les semaines à venir.

Un « World Café » permet d’échanger en petits groupes de 4 ou 5 personnes, sur un temps limité avant de changer de table et de prolonger les discussions avec de nouvelles personnes. Le petit nombre permet à tous de s’exprimer et le changement de table permet de bénéficier de la diversité des idées des personnes présentes. Un temps de partage des belles idées exprimées permet à tous de bénéficier de l’ensemble des échanges.

Nous avions choisi 6 thèmes, proposés sur un poster :

Un compte-rendu plus complet sera fait de nos échanges.

Pour ma part j’ai retenu trois idées principales qui, me semble-t-il, mérite une suite :

-        Embellir les rues de Fontenay 

Et si on organisait des randonnées dans la ville pour identifier ce qui pourrait être fait pour, par exemple, améliorer les informations proposées aux piétons ? Et si on dessinait sur les trottoirs ou si on plantait des légumes ou des fleurs autour des arbres voire sur des bandes entre les arbres ? Ces plantations pourraient d’ailleurs être entretenues par les riverains. Nos rues seraient plus belles et s’y déplacer à pied serait une belle alternative aux déplacements en voiture !

-        Agir pour l’environnement 

De nombreuses idées ont été émises pour améliorer notre connaissance des enjeux mais aussi des bons gestes à observer, qu’il s’agisse de déchets, de biodiversité ou de consommation d’énergie… Organiser des conférences de sensibilisation information, faire des démonstrations de compost, organiser un « repair café », présenter les bons gestes pour réduire ses consommations d’électricité…

-        Faire la fête

La convivialité était présente sur toutes les tables, entre les participants mais aussi dans les idées émises. Et pourquoi pas un concours du plus beau vélo, une soirée « débranche-tout » ou une soupe cuisinée avec les légumes d’un jardin partagé et dégustée ensemble un soir de récolte ?

CIVIFAR sera présent au salon Mieux-être et écocitoyenneté, organisé par l’association FARBeez, qui se tient dimanche 15 octobre. Ce sera l’occasion de continuer à écouter vos idées et peut-être de partager avec vous un premier projet qui soit à la fois l’occasion d’agir pour l’environnement et d’organiser un événement convivial.

N’hésitez pas à venir nous y rencontrer !

Dominique DUPUIS

La préfecture a fait fermer le lieu de culte des musulmans de Fontenay-aux-Roses jusqu’à la fin de l’état d’urgence

Ce lieu de culte musulman est situé 5 rue Paul Verlaine

Selon la préfecture, début septembre, des propos «constituant une provocation à la haine ou à la violence» et qui «font l’apologie du terrorisme» ont été tenus, à deux reprises, au sein de la salle de prière. 

Elle a  décidé, par arrêté, de fermer le lieu de culte «jusqu’à la fin de l’état d’urgence», prévue le 1er novembre.

En particulier, c’est un nouvel « Imam » qui officie dans cette mosquée qui a provoqué cette fermeture. Il est d’origine algérienne et officie en arabe, contrairement au précédant.

Comment est désigné un « Imam » d’une mosquée ?

Celui-ci n’est pas désigné, par les autorités supérieures, comme un curé pour l’Eglise.

Lorsque des fidèles veulent prier ensemble, ils désignent un imam parmi eux pour diriger la prière. Un hadith mentionne les critères à prendre en compte : le premier critère doit être celui qui maitrise le plus le Coran et le dernier critère à prendre en compte est l’âge. En général, dans chaque mosquée, il y a un imam permanent qui officie et qui donne les sermons du vendredi, faute de quoi un simple musulman peut devenir imam le temps d’une prière.

Par conséquent, les imams officiant en France ne sont pas nommés par une communauté musulmane française, ni par une autorité religieuse française.

L’AMFAR, l’association des musulmans de Fontenay-aux-Roses, gestionnaire des lieux, qui fait part de sa «grande surprise» et de sa «profonde déception».

Chaque semaine, près de 400 fidèles viennent se recueillir dans la salle de prière Fontenaisienne, ouverte depuis juin 2014. Il peut y avoir jusqu’à 800 fidèles. La salle a une surface de 160 m2. Pour accueillir 400 fidèles, il faudrait avoir une surface équivalente à la surface de l’Eglise St Pierre St Paul.

Selon l’AMFAR, cette décision impacte surtout «les enfants qui font l’école le week-end ou en vacances scolaires» et «les plus anciens qui ne peuvent se déplacer dans les autres villes».

Suite à cette fermeture, le Maire a décidé d’avancer la rencontre annuelle intercultuelle au 25 octobre. Elle devait avoir lieu fin novembre.

En outre, le vaste projet de rénovation du quartier porté par la ville comporte justement une salle de prières.

Pour plus d’information, voir aussi l’article du « Parisien » : http://www.leparisien.fr/fontenay-aux-roses-92260/fontenay-aux-roses-la-salle-de-priere-fermee-pour-provocation-a-la-haine-ou-a-la-violence-05-10-2017-7311039.php#xtor=EREC-1481423605-[NL92]—${_id_connect_hash}@1