COMPTE-RENDU DE VISITE ET DE REUNION PUBLIQUE DU QUARTIER DE LA GARE, MERCREDI 24 JUIN 2015

DE 15H30 18H Diagnostic en marchant dans le quartier
Etaient présents :
Elus:
Madame Gagnard, Madame Mercadier, Monsieur Vastel, Maire de Fontenay, Messieurs Bigret, Lhoste.
Cabinet du maire : Mme Braun Paruit, Hassan Elyaoui
Directeur des Services techniques : Monsieur Duez

Une trentaine d’habitants ont participé à tout ou partie de ce diagnostic en marchant.
L’itinéraire  publié sur le site internet de la ville a été à peu près suivi, avec plusieurs extensions demandées au passage par des habitants.
Principaux sujets abordés :
– Le mauvais état des chaussées et des trottoirs de nombreuses rues que M. le Maire a pu constater de visu. Le mauvais état de certains trottoirs est du aux racines d’arbres situés en terrain privé.
– Le nettoyage des rues ne satisfait pas certains habitants, plus particulièrement pour la rue des Pépinières qui est la frontière entre Fontenay et Sceaux et n’est donc nettoyée qu’à moitié par la ville de Sceaux.
– La saturation des places de stationnement du  quartier, envahies par les usagers du métro. Cela entraine des passages piétons bloqués, des sorties de garage impossibles, des stationnements sur les trottoirs ou sur la coulée verte qui n’est aménagée que partiellement pour cela. M. le Maire envisage d’aménager toute la bordure de la coulée verte le long de la rue Jean-Noël Pelnard pour qu’elle puisse servir au stationnement sans être défoncée.
– Le stationnement abusif sur l’avenue Paul Langevin et ses abords par les étudiants de la Fac de Sceaux ou par les utilisateurs de la synagogue les jours de cérémonies.
– M. le Maire a aussi été alerté sur l’état dégradée de la passerelle piétonne au dessus du métro, qui est couverte par une large flaque d’eau les jours de pluie. La restauration de cette passerelle fait partie de la négociation engagée avec la RATP pour la construction d’une voie de garage supplémentaire.
– M. le Maire a aussi visité de façon impromptue l’hôtel  social  de la rue René Isidore (ex Villa Renaissance). C’est un investisseur privé qui a transformé la maison de retraite en hôtel social (49 chambres) pour loger les personnes qui appellent le 115. C’est un investissement rentable, chaque nuitée étant payée 70 euros par l’état. La Mairie ne peut pas remettre en cause un tel fonctionnement, mais veillera à éviter les tensions ou les nuisances avec les voisins. Elle demande en particulier que l’hôtel soit pourvu d’un règlement  intérieur, pour éviter les abus (par exemple 6 personnes logées dans 16 m²)
La visite s’est terminée vers 18 heures… au café de la Gare.

20h – 23h REUNION PUBLIQUE à la Résidence Lantéri (7 rue gentil Bernard)

La réunion débute par la projection d’un clip sur le quartier, « Mix de Quartier » réalisé par Tom Raynal,  dans le cadre de l’opération « Filme ton Quartier »  de  la chaine France 3.
http://www.adopteuneville.com/video/463/mix-de-quartier

Etaient présents :
Elus : Monsieur Vastel, maire de FAR, Messieurs Bigret, Durand, Napoli, Chambon, Mesdames Gagnard, Benmeradi,  Bourdet, Mercadier.
Services Techniques : Monsieur Duez
Cabinet du maire : Mme Braun Paruit, M. Elyaoui.
Environ 60 habitants présents.

Monsieur Vastel présente les élus référents du quartier : Mesdames Benméradi et Alvaro (absente excusée) et Messieurs Durand et Napoly.

Il rappelle le rôle des Comités d’Habitants qui viennent d’être renouvelés. Le comité d’habitants Blagis Gare comporte 21 personnes dont une grande majorité est présente à cette réunion.
M. Vastel indique que pour notre quartier, 59 interventions ont déjà été réalisées depuis décembre 2014, en particulier pour boucher des trous, remettre ou changer des potelets, remplacer les poubelles publiques, etc…. Le chalet de tir à l’arc va également être restauré.
Il rappelle la mise en place d’un numéro vert, accessible gratuitement par tous les Fontenaisiens pour signaler à la Mairie le besoin d’une intervention sur le terrain ou d’une médiation.

Principaux sujets abordés par M. le Maire et par les participants :

– Fibre optique :
Tout le quartier sera très bientôt connectable à la fibre, y compris les particuliers  (via Orange).

Projet d’Espace Numérique à la Maison de l’économie et de l’emploi:
La future intercommunalité de 12 villes (dont Fontenay) qui sera créée en Janvier 2016, est la seule intercommunalité du 92 retenue pour un financement du Fond Européen de Développement régional (FEDER).
Le projet soumis par cette intercommunalité concerne, pour Fontenay,  l’implantation d’un cluster d’entreprises auprès du CEA (3M d’euros) et la création d’un espace public numérique (1 M d’euros). Le but de cet espace numérique est de démocratiser l’accès de tous aux nouvelles technologies numériques, par exemple en formant les jeunes à ces nouveaux outils, à leur avantages et à leurs dangers, en créant un lieu d’illustration de cette révolution internet, en y organisant une exposition d’art numérique, etc…
Cet espace serait installé dans notre quartier, dans les locaux de la Maison de l’Economie et de l’Emploi qui va déménager à Bagneux. Une Maison des entrepreneurs serait aussi logée dans ces locaux. La restauration de ce bâtiment est estimée à 1 M d’euros. Les autres occupants de cette maison (Restau du cœur, Secours Catholique, .. .) seront relogés dans des locaux municipaux.

– Extension de la clinique Clinalliance :
La clinique de la rue du Maréchal Galliéni a racheté les locaux de la Crèche « L’Ile aux Enfants » pour pouvoir s’agrandir. Elle souhaite installer un cabinet de radiologie et un hôpital de jour pour y faire de la rééducation.
Cela entraine donc la disparition des 19 berceaux de la crèche, qui sera plus que compensée par une extension de 22 berceaux à la crèche des Pervenches et la création d’une crèche privée de 10 berceaux, dans les locaux de l’ancien magasin Vidéo Futur.
Question : Où stationneront les clients de l’hôpital de jour ?
Réponse : Proposition à étudier, sur la coulée verte, le long de la rue Jean-Noël Pelnard, d’un stationnement payant, mais à tarif réduit pour les Fontenaisiens.

Autres problèmes de stationnement soumis par des habitants :
Des non Fontenaisiens partent en vacances et laissent leur voiture 2 à 3 semaines dans les rues de notre quartier. Il y a aussi des camions ou des camping-cars qui stationnent en permanence dans nos rues.
Réponse : Une solution pour éviter la colonisation des places de parking par des non fontenaisiens est le stationnement payant généralisé, avec un tarif réduit pour les Fontenaisiens (voire gratuit, avec une vignette résidant).

– Potelets placés en dépit du bon sens, n’empêchent pas le stationnement gênant.
– Stationnement abusif empêchant de rentrer dans son garage
– La nouvelle station Autolib fait perdre 8 places de stationnement. Est-ce justifié ?
Réponse : Autolib est un service qui marche bien et peut réduire le nombre de voitures particulières.

–  Problèmes d’éclairages : les nouveaux lampadaires éclairent une surface trop faible
Réponse : On teste actuellement un éclairage blanc, à LED, qui consomme moins et éclaire mieux. On envisage aussi une modulation de l’intensité pour augmenter l’intensité au passage des piétons.

–  Problèmes du RER B
Réponse : Le principal problème qui perturbe le fonctionnement du RER B est la saturation du tunnel à deux voies entre Chatelet et Gare du Nord, qu’il partage avec le RER D. La solution RATP très couteuse consisterait à passer ce tunnel à 4 voies pour éviter ce partage avec le RER D. La FNAUT propose que soit lancée une étude de faisabilité d’un passage à seulement 3 voies, partagées par  les RER B et D. Cette solution serait nettement moins couteuse et amènerait surement des améliorations. Il est proposé que chaque commune concernée participe au financement de cette étude de faisabilité à hauteur de 1000 euros par commune.

– Nuisances sonores RATP :
Un participant souligne que depuis plusieurs années, la RATP assurait un entretien des voies  qui faisait baisser le niveau de bruit au passage des trains. Cet entretien n’est plus assuré aussi souvent et le niveau de bruit est remonté.

Constructions de logements
M. le Maire informe des pressions très importantes que nous allons subir pour la construction de logements à Fontenay, en particulier au voisinage des gares :
–  Le Schéma Directeur de l’Ile de France (SDRIF) prévoit que nous devrons construire 1500 logements sur les 15 ans à venir.
– la Territorialisation de l’Offre de Logements (TOL), définie par le préfet prévoit  la construction de 3000 logements sur les 15 ans à venir
– Le gouvernement envisage aussi des Opérations d’Intérêt National  (OIN) qui, sur certaines parties de Fontenay, donnerait pleins pouvoirs au préfet pour décider des constructions.
M. le Maire se propose de résister à ces pressions par une logique de projets cohérents, peu contestables, qui devraient permettre de montrer notre bonne volonté, tout en évitant une densification trop importante. Ces projets sont décrits dans le document Programme Local de l’Habitat (PLH) 2015 – 2020 de la Communauté d’Agglomération Sud de Seine, qui vient d’être élaboré, sera soumis au vote du Conseil  municipal et a de bonnes chances d’être approuvé par le Préfet.
Ces projets concernent principalement le réaménagement du centre ville et la rénovation de la cité des Blagis. Le financement de la rénovation de la cité des Blagis nécessitera la vente d’une partie des terrains de la cité pour  des opérations de construction de logements privés (quelques centaines d’unités).
La rénovation des Blagis sera amorcée par la construction rue des Potiers d’un immeuble de 40 logements, ce qui, ajouté aux 50 logements libérés chaque année dans la cité (soit un taux de rotation de 7%), permettra de reloger les habitants des 90 logements de la première barre à détruire et reconstruire.

Question : Où en sont les projets pour le carrefour des Mouilleboeufs ?
Le projet à l’étude concerne un petit immeuble R+3+combles de 40 appartements, plus deux cellules commerciales et des places de parking. Une cité de l’artisanat est prévue à Sceaux, de l’autre coté de l’avenue Paul Langevin,  sur une partie du terrain de la DDE.

Question : Pourrait-on avoir un distributeur  de billets (DAB) dans le quartier?
Pour être rentable, un DAB nécessite 110 retraits par jour, ce qui n’est pas atteignable dans le quartier. Si on voulait l’imposer, cela couterait 80000 euros à la commune.

Question : Avenir du bâtiment du Conservatoire
La simple mise aux normes du bâtiment est estimée à 2 M d’euros. Ces locaux seront d’abord réutilisés pour reloger d’autres équipements municipaux qui devront déménager pour cause de rénovation. Le club des Anciens pourrait y être installé pendant sa rénovation.
A plus long terme, toutes les options sont ouvertes : Maison des Artistes, équipement mixte public privé, vente pure et simple, etc….

Fin de la réunion