Réponses et commentaires de Mr le Maire, Laurent Vastel, à l’article du point sur les commerces à Fontenay aux Roses

Cela concerne l’article : Le point sur les commerces de Fontenay paru le 8 Octobre

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre bilan des ouvertures et des fermetures de commerces en centre-ville. Vous mentionnez à cette occasion que la politique de la ville manquerait de « lisibilité ». Notre ami Christian Bigret nous ayant quitté j’ai tenu personnellement à vous apporter quelques précisions sur une politique qui est une de nos préoccupations essentielles depuis 2014 comme il est détaillé dans notre bilan sur www.fontenay-demain.fr et qui n’a jamais variée dans sa cohérence.

La redynamisation du commerce comprend deux axes majeurs qui sont d’une part des mesures qui sont de nature à favoriser l’activité commerciale de façon non spécifique et des mesures plus individuelles qui visent à favoriser l’installation des commerces que nous souhaitons voir arriver à Fontenay aux roses.

Le premier volet est à peu près superposable aux politiques de redynamisation mises en œuvre dans de nombreuses villes. D’abord disposer d’un espace public de qualité et attractif. C’est le premier volet et nous aurons avancé en rénovant au terme de notre mandat les trois places du centre-ville et une grande partie de la rue Boucicaut, il restera le mail Boucicaut dont vous ne serez pas étonné que sa rénovation figure comme l’un des objectifs de la prochaine mandature.

Deuxième impératif, disposer de places de parking en nombre suffisant à proximité de ce centre-ville permettant une rotation des acheteurs potentiels. C’est ce que nous avons fait avec la mise en œuvre de places minutes et l’extension de la zone bleue gratuite au parking du marché, et qui sera complété par la création d’un nouveau parking public à la cavée.

Enfin disposer d’une densité d’offre commerciale dite « de chalandise » suffisante. Ce dernier objectif se heurte à l’inadéquation des cellules commerciales de notre ville aux impératifs actuels de vente et d’exposition : nos cellules sont en effet majoritairement petites et ne sont donc pas adaptées à certains types de commerces (enseignes de vêtements, chaussures…) qui nécessitent au moins 100 m2 de magasin. La stratégie commerciale doit aussi tenir compte des évolutions structurelles liées notamment à l’impact du e-commerce qui réduit considérablement l’offre de produits d’équipement à la personne. Les centres commerciaux proches comme Vélizy peinent à maintenir leur chiffre d’affaire malgré une fréquentation élevée, se transformant pour partie en « showroom » prélude à un achat sur le net… Disposer de cellules commerciales nouvelles et adaptées à tout commerce est cependant important et ce  point est susceptible d’être amélioré par les quelques constructions d’immeubles nouveaux en centre-ville comprenant des cellules commerciales nouvelles sur la place De Gaulle et à la Cavée.

La rotation des acheteurs doit tenir compte aujourd’hui de la diversification des modes de déplacement et ne pas reposer sur le « tout voiture ». Faire une place accrue aux piétons et vélos est une des données du problème. C’est la raison de la piétonnisation d’une partie de la rue de Verdun lors de la rénovation de la place de la mairie et la mise en perspective d’une extension possible de cette zone piétonne vers le haut de la rue Boucicaut. Cette extension ne peut s’envisager qu’une fois la création des parkings réalisée et ne peut être que progressive. L’exclusion brutale des voitures du centre-ville telle qu’elle est proposée par certains candidats serait une roulette russe vis-à-vis de nos commerçants et exclurait de fait nombre de nos concitoyens âgés. L’exclusion de la circulation dite « de transit » est un concept intéressant mais dont on peine à appréhender la traduction dans les faits sans des mesures extrêmement contraignantes qui risquent d’être décourageantes pour les Fontenaisiens eux-mêmes et qui pourrait dans ce cas être très toxiques pour notre commerce. Ce point nécessite donc une expertise sans a priori compte tenu de l’importance des potentielles conséquences.

Le soutien de notre commerce c’est aussi au quotidien un service commerce proche des commerçants et accessible, des espaces de visibilité accrus au sein du Fontenay Mag et des opérations commerciales régulières avec l’appui de la Chambre de Commerce et d’Industrie. C’est une volonté affirmée de créer des évènements en centre-ville qui sont autant de bouffées d’oxygène pour les commerçants : 14 juillet, fête de Noël, fête de la ville, animation et extension du marché…

Le deuxième volet de la politique commerciale est le rôle de la mairie dans le choix des commerçants qui viennent s’installer en centre-ville. Actuellement, il faut rappeler que ces installations sont le fruit de transactions privées dans lesquelles la mairie n’est pas partie prenante. Le droit de préemption est d’un usage complexe et limité car un commerce est constitué à la fois du fonds et du bail commercial, et les limites au droit de préemption sont nombreuses (exemple en cas de liquidation judiciaire, la mairie ne peut pas préempter, pas plus que si le bail est libellé de façon à ne pas indiquer d’activité précise). En fait seul le propriétaire peut choisir ses locataires et c’est pourquoi nous avons construit le projet de société d’économie mixte à l’échelon de notre territoire (SEM) en partenariat avec Caisse des Dépôts et Consignations. Son objectif sera d’acheter progressivement et au fil de l’eau les fonds de commerce qui se vendent en centre-ville et de les mettre en location. L’intérêt est qu’elle ne louera qu’après accord de la ville. C’est le modèle développé par Montrouge depuis 20 ans qui a très bien marché pour la rue de la république. Une étude commanditée par la ville en 2015 auprès de la chambre de commerce et d’industrie a d’ailleurs listé les commerces « manquants » dans notre centre-ville.

Voici les précisions que je souhaitais vous apporter. La redynamisation de notre commerce est une tâche capitale pour la municipalité, mais c’est aussi une tâche de longue haleine qui ne peut se résumer à quelques bonnes intentions. J’espère vous avoir convaincu que notre démarche est d’une réelle cohérence depuis 6 ans.  Nous détaillerons plus précisément les mesures nouvelles envisagées dans quelques semaines, une fois le travail collectif de mise en forme de notre programme par les groupes de travail de Fontenay Demain terminés. Vous êtes bien sur les bienvenus pour participer à cette réflexion qui regroupe de nombreux Fontenaisiens sans distinction partisane.

Bien à vous

Laurent Vastel