Pollution à l’amiante rue François Moreau

Le Territoire Vallée Sud-Grand Paris effectue actuellement des travaux de modernisation des réseaux d’assainissement de la rue François Moreau 

Ces travaux entraînent le retrait de conduites amiantées.

La manipulation d’amiante, corps extrêmement dangereux implique des conditions draconiennes et des analyses d’air pour détecter la présence éventuelle d’amiante dans l’air environnant.

Or nulle part dans la lettre d’information aux riverains, venant du Territoire, lettre en date du 29 mai 2017, cela n’est mentionné.

De plus les déchets qui contiennent de l’amiante sont stockés sur place et restent plusieurs jours et plusieurs nuits dans un conteneur facile d’accès et sans surveillance particulière. Que se passerait-il si des personnes mal intentionnées venaient la nuit éventrer ces sacs et disperser des produits dans l’air.

Lors de ces travaux dans cette rue étroite et bordée de maisons anciennes, les riverains se plaignent des très fortes vibrations générées par certains engins de chantier et craignent que des fissures apparaissent dans leurs maisons ou s’aggravent. Or aucun constat d’huissier de l’état de leur maison avant travaux n’a été proposé  aux riverains.

Plusieurs riverains ont essayé de contacter les services techniques de la Ville de Fontenay-aux-Roses mercredi 4 octobre. Ils n’ont pas eu de réponse. 

Ils ont alors contacté le Maire-adjoint en charge de la lutte contre les nuisances et les pollutions.

Celui-ci est venu sur place et a constaté avec les dirigeants du chantier du bureau d’étude ARTELIA et quelqu’un du Vallée Sud-Grand Paris.

Celui-ci a fait une lettre le 5 Octobre au Maire de Fontenay et au Président du Territoire en faisant des recommendations :

  • Prévenir les riverains que ces travaux impliquent des manipulations de produits amiantés, par lettre par exemple 
  • Prévenir par 2 panneaux, 1 à chaque extrémité du chantier, les riverains et les passants quand lors des travaux il y a manipulation de produits amiantés
  • Indiquer aux riverains que toutes les analyses d’air effectuées lors de ces travaux seront rendues publiques au plus tard à la fin des travaux, et plus tôt si certaines montraient la présence de fibres d’amiante dans l’air ambiant
  • Enlever les déchets amiantés chaque soir et les mettre en lieu sûr.
  • Proposer par lettre, dans les meilleurs délais, à tous les riverains qui le souhaitent, un constat d’huissier concernant l’état de leur maison
Pour le moment, 12 jours après la lettre au Territoire, rien n’ a été fait.
Certaines recommandations étaient simples à mettre en oeuvre.
Est-ce que cela vient du fait de la lourdeur administrative du Territoire. ?