Municipales 2020 : Point sur les accueils du mercredi et les propositions des listes candidates

Point de la situation actuelle

Sources : site de la ville :
–        Ecoles de la ville : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1261/ecoles-de-la-ville.htm
–        Accueils de loisirs : https://www.fontenay-aux-roses.fr/180/accueils-de-loisirs.htm
Enfants des écoles maternelles
L’accueil se fait avant et après la classe et le mercredi.
Actuellement, les écoles maternelles et les accueils de loisirs sont :
–        Les Pervenches, avec un accueil de loisirs sur place
–        La Roue, avec un accueil de loisirs sur place
–        Jean Macé, avec un accueil de loisirs sur place
–        Scarron, avec un accueil de loisirs sur place
–        Les Renards, située 26, avenue Raymond Croland : l’accueil de loisirs a été fermé en 2018 et les élèves sont transférés à l’accueil La Fontaine, situé 12/14 rue La Fontaine, à 500 m de l’école
–        Les Ormeaux, située 8, rue des Ormeaux : l’accueil de loisirs a été aussi fermé en 2018 et les élèves sont transférés à l’accueil La Fontaine, situé 12/14 rue La Fontaine, à 100 m de l’école

Enfants des écoles élémentaires
Actuellement, les écoles élémentaires sont :
–        Les Pervenches, 5, rue des Pervenches
–        La Roue, A et B, 50, avenue Gabriel Péri
–        Le Parc, 4/6 avenue du Parc
–        Les Renards, 26, avenue Raymond Croland
–        Les Ormeaux, 8 rue des Ormeaux
 Les enfants de 6 à 8 ans sont accueillis à Pierre Bonnard (5, rue de l’Avenir), 

Les enfants de 9 à 11 ans à l’accueil Le Parc (4/6, avenue du Parc), en centre-ville

Point de vue et propositions de la liste Un temps d’avance pour Fontenay (Gilles Mergy)

Le centre Pierre Bonnard a été créé dans les années 80. L’objectif était d’offrir une véritable complémentarité aux deux autres secteurs éducatifs que sont l’éducation scolaire et l’éducation parentale.
L’enjeu n’a pas changé, avec la même volonté de réussir une éducation plurielle, partagée et coordonnée autour de l’enfant et avec l’ensemble des acteurs éducatifs et culturels de la Ville.
L’idée de résider au sein des écoles n’est pas vraiment souhaitable car il est difficile de construire une entité singulière dans leurs locaux : il est compliqué de les aménager pour une journée, avec des contraintes d’espace…
L’option qui a été retenue de rassembler les élémentaires en un même lieu, spécialement conçu pour accueillir jusqu’à 200 enfants répartis par tranches d’âge dans plusieurs salles, avec utilisation des extérieurs dont le Parc Ste Barbe, n’est pas mauvaise en soi. Cela permet aux enfants de rencontrer ceux des autres écoles. Les difficultés sont nées d’abord de la méconnaissance de l’intérêt de ce regroupement qui aurait nécessité une consultation a posteriori des familles dont l’organisation s’est alourdie.
Mais le vrai problème est l’absence de valorisation du travail des éducateurs avec une faible proportion de titulaires, d’où un fort turn-over, une formation insuffisante et un manque de support dans leur mission. Tout ceci pourrait les conduire à ne pas totalement percevoir le sens de ce “métier du lien” et les faire se retrouver davantage dans un registre d’encadrement sécuritaire et “occupationnel”, sans trop cerner les enjeux réels de leur mission d’accompagnement et d’épanouissement de jeunes enfants. Le lien avec les parents est tout aussi important afin de garantir une cohérence éducative pour le bon développement de chaque enfant.

La liste « Un temps d’avance pour Fontenay » aura à cœur d’accorder aux centres de loisirs la place qui leur revient dans l’ensemble du secteur éducatif, ni secondaire ni supplétive, et à leur donner les moyens nécessaires pour permettre à ces “acteurs du lien” d’aborder les années à venir dans un élan d’ouverture, de conscience de l’autre et de partage. Il n’y a pas d’autres enjeux à moyen et à long terme.
Dans le même esprit que les « Ateliers fontenaisiens », tout doit être construit en concertation avec les personnels en fonction dans les centres de loisirs et les parents. Ce sont eux qui seront force de propositions pour assurer le bien-être de tous.

Les postes d’animateurs référents par groupe scolaire seront pérennisés ce qui permettra de détecter plus rapidement les difficultés des enfants.

« Un temps d’avance pour Fontenay » s’engage ainsi à veiller à la qualité de l’accueil dans les centres de loisirs : respect des normes d’encadrement, sécurité de l’emploi et formation des personnels, amélioration des conditions de travail, respect du choix de l’enfant de participer ou non à une activité. Nous encouragerons l’information des familles via l’espace qui leur est consacré ainsi que les rencontres intergénérationnelles.
Si après concertation cela s’avère nécessaire, nous faciliterons l’ouverture de nouveaux centres, voire, à terme, la création d’un nouvel équipement dédié. De même, à l’instar du souhait exprimé par les associations de parents d’élèves, nous encouragerons le travail mené sur la « communication positive » qui permet de mieux gérer les situations difficiles et diminuer une agressivité latente.
Enfin, nous accorderons une attention particulière à la situation des enfants sur le point d’atteindre l’âge ne leur permettant plus d’être accueillis en centre de loisirs : découverte des autres structures (club préados) et activités (stages multisports par exemple).

Propositions de la liste “Fontenay Demain” (Laurent Vastel)

Source : https://www.fontenay-aux-roses.fr/15-3621/fiche/signature-du-contrat-enfance-jeunesse.htm

La Caisse d’allocations familiales (CAF) des Hauts-de-Seine ont signé le contrat Enfance Jeunesse 2019-2022. La Ville bénéficie ainsi de 2,44 millions d’euros de subvention pour mettre en oeuvre de nouveaux projets pour la petite enfance, l’enfance et la jeunesse.

La convention prévoit la mise en œuvre du projet éducatif de territoire en lien avec les familles, le renforcement de la politique d’accueil pour les 12-17 ans, la coordination entre les différents acteurs locaux et la formation des professionnels de l’animation.

Le contrat Enfance Jeunesse entre la Ville de Fontenay-aux-Roses et la CAF a pour but de déterminer une offre de services adaptée aux besoins des familles pour les moins de 17 ans et en fonction des moyens existants, de proposer de nouvelles actions et de fixer les engagements réciproques.

Proposition N° 52 du programme : Réorganisation du pôle éducatif des Ormeaux (groupe scolaire, centre de loisirs La Fontaine, collège, Club pré‐ado) qui prend en compte la sécurité, l’accessibilité, l’évolution des effectifs, les nouvelles pédagogies impactant la réorganisation des espaces, les dérèglements climatiques et l’intégration dans le quartier.

Propositions de la liste “Pour Fontenay” (Suzanne Bourdet)

En 2018, le maire sortant a fermé deux accueils du mercredi : Roue élémentaire et Renards maternelle. Voici pourquoi nous voulons les rouvrir.

1 – Accueils maternelle Ormeaux et Renards : Le mercredi, les enfants de maternelle Renards sont envoyés à l’accueil La Fontaine (Ormeaux), dont les locaux sont étroits. Nous souhaitons redonner des conditions d’accueil et de réussite éducative convenables aux enfants de ces deux écoles maternelles, en redonnant à chacun son espace propre le mercredi.

2 – Accueil Roue élémentaire : certains estiment que regrouper les enfants au centre-ville (Pierre Bonnard-Parc) aide à la mixité sociale. En fait, les locaux sont trop étroits, les enfants trop nombreux, ce qui rend très difficile le développement d’activités pédagogiques de qualité.

Seul le groupe scolaire de la Roue dispose de locaux capables d’accueillir un accueil élémentaire de plus. D’où l’ouverture d’un accueil Roue élémentaire. Nous avons constaté que l’accueil Roue élémentaire recevait beaucoup plus d’enfants (plus de 100 enfants) que le nombre d’enfants du quartier qui « montent » au centre-ville.

Par contre, des échanges, rencontres, projets communs favorisent la mixité. Un exemple visible de tous a été le travail effectué pour diverses commémorations, impliquant des enfants des 3 accueils de loisirs élémentaires Bonnard-Parc-Roue (projet Le sabot et la Plume une année, projet Opéra et chants patriotiques une autre année, projet de rues portant des noms de résistants).

Coût prévisible :  Il s’agit d’une redistribution, un jour par semaine, 35 semaines par an, impliquant 2 à 4 agents de plus, soit moins d’un poste temps plein. On peut prévoir 40 000 euros. Pour comparatif, les économies réalisées en passant de 5 à 4 matinées de classe sont de l’ordre de 100 000 euros sur les NAP, et 100 000 euros sur la cantine du mercredi.

Propositions de la liste “Fontenay Avec Vous” (Pascal Buchet)

Les coupes budgétaires exercées par l’actuelle municipalité sont injustes.

Il faudra augmenter les budgets des sorties scolaires, des classes transplantées afin que chaque enfant parte au moins une fois comme c’était le cas avant 2014, de la pratique artistique à l’école et rendre accessibles les activités culturelles sportives et scientifiques en tenant compte du quotient familial corrigé.

Chaque enfant devra savoir nager à sa sortie de l’école élémentaire. Les installations sportives et de plein air seront rénovées et développées. La pratique du vélo sera enseignée et encouragée.

Le sens civique, l’égalité femme-homme, le respect des autres et de l’environnement, la solidarité seront favorisés en partenariat avec les animateurs, les fédérations de parents d’élève et les associations.

Propositions de la liste “Fontenay en commun” (Corinne Bénétreau Schäfer)

Développer l’offre d’animation et de culture pour les enfants ; encourager la sensibilisation au vivant et remettre l’enfant au centre des projets.

Propositions de la liste “Penser Fontenay” (Céline Alvaro)

CENTRE DE LOISIRS :  Agrandir et insonoriser les espaces d’accueil. Fidéliser et former les animateurs

Jeunesse : Rétablir, repenser les séjours du Club pré- ados.

Ouvrir une salle le week-end. Renforcer les actions de JDLC (Jeunes Dans La Cité)