Les élections régionales en Ile de France du 20 et 27 Juin 2021

Le vote pour les élections régionales aura lieu en même temps que les élections départementales le 20 et 27 Juin 2021.

Dans un article précédent, nous avons évoqué le vote pour les Départementales pour le canton de Châtillon et Fontenay-aux-Roses.

Depuis les réformes de 1999 et 2003, les conseillers régionaux sont élus au scrutin proportionnel à deux tours avec prime majoritaire. L’attribution des sièges a lieu au premier tour si une liste recueille plus de 50 % des suffrages exprimés, sinon elle a lieu au second tour. Pour se maintenir au second tour, une liste doit recueillir au moins 10 % des suffrages exprimés. Une liste qui a recueilli au moins 5 % des suffrages exprimés peut fusionner avec une liste qui se maintient au second tour.

En cas de second tour, seules les listes présentes lors de ce second tour peuvent obtenir des sièges, quel que soit le nombre de voix obtenues au premier tour.

Lors de la répartition des sièges, un quart des sièges du conseil régional sont d’abord attribués à la liste arrivée en tête. Le reste des sièges est ensuite attribué proportionnellement à chacune des listes ayant recueilli au moins 5 % des suffrages exprimés. Ainsi, avec la prime, la liste arrivée en tête peut disposer d’une majorité absolue au conseil régional à partir d’environ 33 % des suffrages exprimés au second tour.

Le nombre de sièges attribués à chaque liste est calculé au niveau de la région mais, au sein de chaque liste, les sièges sont attribués par sections départementales en fonction des suffrages obtenus par la liste dans chaque département.

La loi oblige chaque liste à comporter autant d’hommes que de femmes.

Quelles sont les compétences des départements et des régions ?

Les conseils régionaux ont pour mission de contribuer au développement économique, social et culturel de la région :

  • organisation des transports locaux (gestion des ports et des aéroports, des trains régionaux, des transports routiers interurbains et scolaires, de la voirie et des gares routières) ;
  • gestion des lycées généraux et agricoles (construction, entretien, fonctionnement) ;
  • formation professionnelle (insertion, formation des demandeurs d’emploi, gestion de l’apprentissage et de l’alternance) ;
  • développement économique (pôles de compétitivité, schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation) ;
  • aménagement du territoire et environnement (gestion des déchets, des parcs naturels, qualité de l’air, etc.).
  • gestion des programmes européens (préservation de l’identité régionale et des langues régionales).

Les conseils départementaux, anciennement appelés conseils généraux, ont un éventail de compétences tout aussi large :

  • action sociale (aide sociale à l’enfance, aux personnes handicapées, aux personnes âgées, gestion des dossiers d’adoption, gestion de l’allocation personnalisée d’autonomie et du revenu de solidarité active) ;
  • gestion des collèges (construction, entretien, fonctionnement et gestion des agents de ces établissements) ;
  • action culturelle (gestion des services d’archives, musées, protection du patrimoine, etc.) ;
  • aménagement et transports (gestion de la voirie rurale et départementale, gestion de l’eau, etc.) ;
  • gestion du service départemental d’incendie et de secours (SDIS).
Qui vote aux élections départementales et régionales ?
Tous les citoyens français ayant 18 ans révolus, inscrits sur une liste électorale et n’étant pas privés de leurs droits civils et politiques
On peut voter par procuration si on ne peut se rendre au bureau de vote le jour de l’élection

Cette absence peut être liée à une des situations suivantes :

  • Obligation professionnelle ou de formation
  • Départ en vacances
  • Fait de résider dans une commune différente de celle où il est inscrit
  • Nécessité d’apporter assistance à une personne malade ou infirme
  • Être placé en détention provisoire ou purger une peine de prison. Le détenu qui veut donner procuration doit s’adresser au greffe de la prison pour demander un extrait du registre d’écrou et le passage d’un officier de police pour certifier la procuration.
  • Situation de handicap ou une raison de santé. L’électeur doit demander qu’un personnel de police se déplace à son domicile (ou dans un établissement, notamment un Ehpad) pour faire la procuration. Cette demande doit être faite par écrit et être accompagnée d’un certificat médical ou d’un justificatif de l’invalidité (exemple : carte d’invalidité portant la mention “Besoin d’accompagnement”).
A qui donner sa procuration ?
L’électeur qui donne procuration désigne librement l’électeur qui votera à sa place.
L’électeur ne peut pas détenir plus de 2 procurations.

Y’a-t-il de nouvelles règles en raison du Covid ?

Des adaptations ont été mises en place dans l’organisation du scrutin, en raison de la pandémie de coronavirus :

  • chaque électeur peut porter deux procurations contre une seule auparavant sur le site maprocuration.gouv.fr ;
  • les horaires d’ouverture des bureaux de vote peuvent être étendus ;
  • il n’est pas obligatoire de dédoubler les bureaux de vote (en raison des deux scrutins organisés) ;
  • il est possible d’organiser le dépouillement à l’extérieur ;
  • un protocole sanitaire adapté a été mis en place (pas plus d’un certain nombre d’électeurs dans le bureau en même temps, distanciation physique, gel hydroalcoolique, prise en charge de la fourniture de matériel par l’Etat, etc.)

Les assesseurs ont aussi été déclarés prioritaires pour la vaccination.

Listes des candidats en Ile de France

Lutte ouvrière : Tête de liste : Nathalie Arthaud,

La France insoumise (LFI) et Parti communiste français (PCF) : Tête de liste : Clémentine Autain 

Parti socialiste (PS) : Tête de liste :  Audrey Pulvar,

Europe Écologie Les Verts (EÉLV): Tête de liste : Julien Bayou,

Révolution écologique pour le vivant (REV) : Tête de liste : Aymeric Caron,

Union des démocrates musulmans français (UDMF): Tête de liste : Nagib Azergui,

Majorité présidentielle (LREM-MoDem-Agir-TdP) : Laurent Saint-Martin, député du Val-de-Marne, 

Volt Europa – Nous Citoyens (NC) – Parti des citoyens européens (PACE) – À nous la démocratie ! (ANLD): Tête de liste : Fabiola Conti

Soyons libres (SL) – Les Républicains (LR) – UDI – MoDem dissidents – Agir dissidents: Tête de liste : Valérie Pécresse, 

Rassemblement national (RN): Tête de liste : Jordan Bardella

France démocratie directe: candidats Gilets jaunes, promeut notamment l’introduction de référendums d’initiative citoyenne 

Pour plus de détails , en particulier, les candidats par département : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_r%C3%A9gionales_de_2021_en_%C3%8Ele-de-France