L’ÉNIGME DU BASSIN (épisode 2/14)

Chapitre 2ème : Dans lequel une place publique est détournée de sa fonction originelle.

Ce n’est pas possible, celui qui descend semble vouloir atterrir. Ca y est les passants qui partaient reviennent sur la place. Des commerçants sortent de leur marché. Quelques rares promeneurs voulant bénéficier de leur heure de sortie se rapprochent également.

Chapeau le pilote de l’hélico ! il amorce sa descente en visant entre les arbres, dont les dernières feuilles s’envolent, et les réverbères en métal, eux moins aptes à se courber sous l’effet des rotors. Cet hélico se pose tandis que le second reste en vol stationnaire à une centaine de mètres au dessus de la place. Le bruit est assourdissant et l’air soufflé difficile à supporter. Par réflexe, les badauds qui sont de plus en plus nombreux se baissent, pour passer sous le brassage d’air du rotor principal, ce qui donne un air comique à la scène.Ceci d’autant plus que des chapeaux mal fixés sur des têtes s’envolent, ainsi que des foulards, même des masques et des menus accessoires légers.

Certains Roseliens et Roseliennes (c’est comme cela que l’on nomme les habitants de cette commune) sont courbés en deux, d’autres plient leurs jambes, d’autres mêmes posent un ou deux genoux sur le sol pas très sec. Finalement, tous sourient car vivre un tel événement est extraordinaire. Nombreux sont ceux qui filment la scène avec leur portable ou envoient des messages, tweets et autres à leurs connaissances.