L’aberration et le gaspillage des poubelles pour déchets végétaux dans les pavillons

Le 20 Janvier, les Fontenaisiens habitant un pavillon ont reçu une lettre signée du Pdt du Territoire “Vallée Sud – Grand Paris”

Depuis le 1er janvier 2016, la compétence « gestion des déchets ménagers et assimilés » est exercée   par !’Etablissement Public Territorial Vallée Sud – Grand Paris dont fait partie votre commune.

Les marchés de collecte des déchets arrivant à échéance au 31 décembre 2016, nous avons saisi cette occasion pour mutualiser nos forces et assurer une meilleure gestion des deniers publics en concluant un contrat commun de collecte des déchets nous permettant de réduire nos coûts de 15% par an, soit 1,9 millions d’euros d’économies, ce qui nous donne la garantie de ne pas avoir à augmenter la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères pendant les 7 prochaines  années.

Le système de bacs dédiés aux déchets végétaux, déjà mis en place dans 5 communes de Vallée Sud – Grand Paris (Antony, Bourg-la-Reine, Châtenay-Malabry, Le Plessis-Robinson, et Sceaux), s’avère plus adapté en termes d”utilisation et vous  permettra de bénéficier d’une meilleure capacité de stockage tout en réduisant les désagréments causés  par les sacs déposés sur les trottoirs  (sacs renversés, déchirés lors des fortes pluies, odeurs, etc.).

L’objectif est d’être à la fois plus efficaces et plus écologiques. Une campagne de sensibilisation au tri et de réduction des déchets à la source nous permet de diminuer la fréquence de passage des bennes et, par conséquent, les nuisances sonores, les émissions de gaz à effet de serre et les  embouteillages.

Dans cette même démarche environnementale  et toujours  dans  un souci  d’améliorer  votre  cadre de vie, nous vous proposons pour l’année 2017 de vous doter, gratuitement, de bacs  plus  écologiques et plus durables, destinés à recevoir vos déchets  végétaux,  en  remplacement  des sacs.

 Aussi, j’ai le plaisir de vous informer que des agents de la société TEMACO vont se présenter à votre domicile de fin janvier à fin février 2017  pour vous  livrer un bac à couvercle vert  d’une contenance  de 240 litres. En cas d’absence, nous vous remercions de bien vouloir prendre toutes  vos  dispositions  pour  ne pas  laisser votre  bac sur  le trottoir.

Pour toute information complémentaire, vous pouvez vous appuyer sur les équipes et outils mis à votre disposition, parmi lesquels :

  • un site internet dédié à la collecte des déchets : ·www.valleesud-tri.fr (un guide  du tri  regroupant toutes  les consignes  de tri  par ville  est téléchargeable).
  • des ambassadeurs du tri présents sur le terrain pour vous aider dans vos démarches de  tri,
  • des chargés de relation citoyenne joignables, gratuitement, au numéro vert O 800 02 92  92,
  • une adresse mail :  infodechets@valleesud.fr pour traiter toutes vos demandes
Nous avons également reçu la brochure “Le guide du Tri” qui pour la partie “Collecte des végétaux” est la suivante :

A quoi ressemble ce bac de déchets verts par rapport aux autres bacs ?

On voit que ce bac de 240 litres est beaucoup plus gros que les autres bacs. Qui pourra le stocker dans son garage, compte-tenu de son volume ? Les garages sont en général sur-chargés et ne servent déjà plus souvent de garage à ou aux voitures des habitants des pavillons.

Est-ce qu’il y aura des économies du fait d’une réduction de la fréquence de ramassage ?

Non, car si on lit la brochure “Le guide du Tri” , on voit que le ramassage se fera comme avant, c’est à dire toutes les semaines. La période de ramassage a même été rallongée, de début Mars à début Décembre, ce qui est mieux, car la période de ramassage des feuilles est maintenant plus tardive.

N’aurait-il pas mieux valu proposer aux habitants gratuitement des composteurs et une aide pour s’équiper d’un broyeur pour réduire la quantité de déchets ?

“Le guide du Tri” mentionne que le compostage des déchets permet de réduire de 65 kg par habitant et par an la quantité de déchets ménagers. Mais, on peut aussi y mettre les tontes de gazon et des petits branchages de fleurs. Le compost pourra servir d’engrais. Un broyeur permet d’utiliser les branches d’élagage jusqu’au même diamètre que celui que l’on peut mettre dans le bac à végétaux. Les morceaux de branches peuvent servir de mulch à mettre au pied des arbustes.

Le bac en plastique serait-il vraiment écologique ?

Non, car si on stocke dans ce bac des tontes de gazon, elles vont rapidement pourrir et pour le traitement de ces végétaux, il faudra avoir une montée en température très importante, plus que celle d’un compost qui aurait décomposé ce gazon avant qu’il ne pourrisse.

Sera-t-il encore possible d’utiliser des sacs en papier de végétaux, comme avant ?

Oui, d’après “Le guide du Tri”. Vous aurez toujours la possibilité d’obtenir des sacs en papier biodégradable, sur simple demande au N° vert ou par mail. Dans ce cas là, il n’est pas précisé où on met les sacs de végétaux? Sur le trottoir, alors que c’est ce qui veut être évité.

Que se passera-t-il lorsque l’on aura plus de végétaux que la contenance d’une poubelle ?

Pour un élagage et si on n’a pas de broyeur, on a ainsi une quantité importante de végétaux. Pourra-t-on remplir des sacs et les mettre sur le trottoir ?

Quelles seront donc les économies réelles de ce nouveau type de ramassage ?

Chaque pavillon avait 20 sacs biodégradables en papier Kraft deux feuilles spécialement traité pour résister à l’eau. Le coût de ces 20 sacs est de l’ordre de  40 € TTC. En l’achetant en grosse quantité et en déduisant la TVA, on peut tomber à 25 € HT pour 20 sacs.

Un conteneur basculement frontal 240 litres, avec roues en Polyéthylène Haute Densité coûte 77. 70 € TTC chez Manutan, soit environ 65 € HT. Ils peuvent être obtenus pour 60 € HT.  Ils ont du être personnalisés par un étiquetage.

L’investissement serait donc rentabilisé au bout de 2/3 ans. Par contre, on ne connait pas le coût réel du fait que chacun peut encore demander des sacs en papier Kraft.