La rénovation du complexe sportif du Panorama : un beau projet complexe à piloter

Lors du Conseil Municipal du 18 novembre, la municipalité a présenté deux délibérations concernant une convention de maitrise d’ouvrage unique entre le Territoire Vallée Sud Grand Paris et notre commune et un mandat de maitrise d’ouvrage confié à Vallée Sud Aménagement.

Dans le dossier de présentation, il est indiqué que le Comité de pilotage a opté pour le scénario dit n°3 qui est présenté comme le plus ambitieux sur le devenir de ce site. Le coût actuellement estimé pour ce projet est de 17,7 M€ TTC dont 28% à la charge de notre commune (avant obtention d’éventuelles subventions).

Il s’agit incontestablement d’un projet permettant d’offrir aux Fontenaisiens des installations sportives de qualité même si l’ampleur de ce projet reste entâchée par la destruction programmée de trois courts de tennis pour construire une cuisine centrale industrielle géante sur ce site.

Sa complexité en terme de programmation, pilotage du chantier, maitrise des risques financiers, juridiques, environnementaux, opérationnels nécessite une gouvernance robuste, une vigilance extrême et un dispositif de reporting régulier à l’ensemble des élus.

C’est dans cet esprit que je suis intervenu le 18 novembre dernier lors du Conseil Municipal

Intervention de G. Mergy au Conseil Municipal du 18 novembre

Je me félicite tout d’abord du fait qu’après avoir envisagé des programmes immobiliers sur ce site, vous soyez revenu à la raison en acceptant d’en conforter la destination sportive.

Je regrette toutefois que le projet de construction d’une cuisine centrale industrielle géante vienne partiellement à l’encontre de cet objectif au travers de la destruction de trois courts de tennis. J’ai déjà eu l’occasion d’intervenir sur ce sujet.

Sur ce projet de reconfiguration du stade, il est indiqué dans le rapport de présentation que le Comité de pilotage a choisi le scénario le plus ambitieux. Comme l’a dit Pauline Le Fur, il aurait été utile de disposer du relevé de décision de ce COPIL.

J’estime pour ma part que ce choix peut se plaider même si je conçois que certains puissent considérer que l’on surinvesti par rapport à nos réels besoins au détriment de projets d’investissement certes moins visibles mais tout aussi utiles comme la remise en état de nos équipements sportifs.

Je voudrai intervenir sur trois sujets :

  • La gouvernance de ce projet
  • Les points de vigilance à prévoir
  • Les éléments de reporting à venir

Sur la gouvernance du projet, elle peut apparaît de prime abord complexe avec la convention de MOA unique, puis la convention de mandat de maitrise d’ouvrage à la SPL Vallée Sud Aménagement.

Mais, comme vous l’avez indiqué, ce choix est la résultante logique du transfert du stade de panorama hors gymnase de la ville à VSGP. L’ampleur de ce projet nécessite par ailleurs une assistance à maitrise d’ouvrage. La SPL Vallée Sud aménagement, dont nous n’avons pas souhaité la création, existe. Cela ne me paraît donc pas  choquant de s’appuyer sur son expertise plutôt que celle d’un prestataire privé. C’est néanmoins un projet inhabituel pour elle et j’espère donc qu’elle saura assumer cette mission complexe.

Sur le pilotage opérationnel du projet, il est prévu un COPIL et un COTECH, ce qui est somme toute logique.  Il faudra bien entendu faire vivre cette gouvernance tout au long du projet en rappelant régulièrement les prérogatives des uns et des autres.

Les points de vigilance de ce projet

C’est un investissement d’une ampleur inhabituelle pour notre commune. Plus de 17 M€ estimés à ce stade, probablement plus à l’arrivée.

Je ne doute pas que les services de la ville l’aient déjà souligné mais comme cela n’est pas réellement repris dans les documents qui nous ont été remis, je voudrai mettre en exergue quelques points de vigilance :

  • Gestion des risques liés au projet ; il est prévu des sondages des sols au titre de la pollution. Il convient aussi d’en prévoir sur la nature des sols et leur capacité à supporter le poids des installations. Quels sont les autres risques actuellement anticipés sur ce projet ? L’élaboration d’une matrice des risques visant à recenser les risques juridiques, financiers, opérationnels, environnementaux, leur probabilité et leur impact me  paraît essentielle.
  • Programmation / phasage du projet : ce scenario 3 prévoyant la déconstruction, le « déplacement » et reconstruction des principales installations sportives, la qualité et la précision de la programmation seront essentielles. Je suis donc quelque peu dubitatif sur le planning envisagé qui me paraît vraiment très contraint. Mais nous en saurons plus à l’issue des études détaillées.
  • Financement du projet : apparemment il est prévu ce que j’appellerais une provision pour risques et aléas. Mais si jamais les études approfondies aboutissent à un coût supplémentaire au coût actuel, prévoyez-vous une clause de revoyure et un nouveau passage au Conseil municipal ? Qu’est-il prévu pour sécuriser le coût du projet en phase travaux notamment sur la gestion et l’approbation des avenants demandés par la maitrise d’ouvrage ou suggérés par la maitrise d’œuvre qui sont en règle générale source de dérives de coûts ? Il faut un processus d’approbation robuste et explicite et une traçabilité totale.
  • Pénalités pour défaillances des prestataires : elles sont prévues mais elles ne me paraissent pas réellement dissuasives pour obliger les entreprises concernées à “faire le job” si vous me permettez ce terme franglais. Est-il envisageable de les revaloriser ?
  • Travaux en site exploité : est-ce qu’une partie du site restera en application pendant la phase de travaux ? Dans cette hypothèse, quelles mesures, notamment en terme de sécurité, sont prévues sur la gestion du chantier ?

Reporting sur ce projet

Au regard du caractère stratégique de ce projet d’investissement pour notre ville, je pense qu’il serait souhaitable de prévoir un reporting semestriel par exemple soit au conseil municipal soit en commission municipale afin de tenir informés l’ensemble des élus de son avancement et des difficultés éventuelles rencontrées. Plus on anticipe, élus de tous les bords politiques confondus, les difficultés éventuelles et mieux on est en mesure de les traiter dans de bonnes conditions .

En conclusion, je voterai pour ces deux délibérations et je souligne la nécessité d’un pilotage et d’un suivi robustes de ce projet au regard de son ampleur.