ÉLECTRICITÉ : À PROPOS DES COMPTEURS LINKY (1/3)

Qu’est-ce que le compteur Linky ?

Le compteur communicant Linky est un compteur de consommation d’énergie électrique qu’Enedis, la filiale d’EDF qui distribue l’électricité chez 95% des français, installe en France depuis 2015.

Cette installation fait suite à plusieurs textes législatifs européens, déclinés dans la loi française, notamment par la loi du 17 août 2015 relative à « la transition énergétique pour la croissance verte », dite loi Royal (du nom de la ministre qui a soutenu cette loi).

Signalons que GRdF, filiale d’Engie, installe également un compteur communicant pour le gaz, baptisé Gazpar, qui présente les mêmes intérêts que le compteur Linky, mais dont on n’entend beaucoup moins parler… Sans doute parce qu’il ne concerne que moins d’un foyer sur trois : 11 millions de compteurs Gazpar pour 35 millions de compteurs Linky.

Quels sont les intérêts ou les bénéfices attendus ?

Le principal intérêt du compteur Linky (et du compteur Gazpar) est de permettre à chaque client de mieux connaître sa consommation d’énergie: on passe d’un relevé de consommation semestriel à un relevé quotidien, voire, si le client le demande, à un relevé toutes les 30 minutes.
Cela permet donc de constater rapidement, si on le souhaite, par exemple, que l’on consomme ou pas autant d’énergie à chauffer la maison que l’on soit présent ou absent (heures de travail, vacances), ou que les appareils les plus consommateurs fonctionnent ou pas en heures creuses.

Linky affiche en temps réel la puissance consommée par le client sur l’afficheur du compteur (généralement peu accessible : dans la rue, dans un placard du couloir, etc.) exprimée en Voltampères. Des dispositifs annexes peuvent être connectés au compteur pour afficher cette valeur en Euros, sur un afficheur à l’intérieur du foyer ou sur le smartphone du client. La loi Royal prévoit que ce type de dispositifs doit être installé dans tous les foyers en difficulté pour payer leurs factures d’énergie, mais le déploiement a pris du retard faute de financement à date.

Donner à chacun la possibilité de maîtriser, et donc potentiellement réduire, sa consommation d’énergie est ce qui justifie les législations européennes et françaises sur les compteurs communicants.

Pour les distributeurs d’électricité et de gaz, les compteurs communicants Linky et Gazpar sont une opportunité pour réduire certaines dépenses : plus besoin de déplacer des personnes pour relever les consommations d’énergie ou pour certaines interventions comme les modifications de puissance, les mises en service (nouveau client) ou les coupures. Tout cela peut être réalisé à distance avec les compteurs communicants.
Cela ne devrait pas se traduire par des réductions d’effectifs mais par des redéploiements de personnels vers des nouvelles activités.

Citons enfin quelques autres bénéfices des compteurs Linky : baisse des tarifs de certaines prestations d’Enedis du fait de la possibilité d’agir à distance ; meilleure protection des installations domestiques en cas de surtension sur le réseau ; possibilité pour les fournisseurs de proposer des offres plus adaptées aux besoins des clients en modulant les tarifs selon l’heure de la journée ou le jour de la semaine.

Où en est le déploiement ?

Au niveau national, 30 millions de compteurs Linky étaient installés fin 2020, pour une cible d’environ 35 millions… 80% des installations sont donc réalisées (l’objectif pour Gazpar était de 60%, soit un peu moins de 7 millions de compteurs, fin 2020).

À Fontenay-aux-Roses, le déploiement a commencé en mai 2020.  Plus de 10 000 foyers sont maintenant dotés d’un compteur Linky. Environ 2 300 foyers restent à équiper (chiffres communiqués par Enedis).

Michel Giraud