De nombreux vols de fleurs au cimetière durant la période du confinement

Il y a quelques mois j’avais fait paraître un article concernant un certain dysfonctionnement au niveau de la municipalité, mais très rapidement la mairie avait censuré l’article en me menaçant de poursuites pénales pour diffamation.

En fait, il m’était reproché d’avoir cité nommément les fonctionnaires municipaux qui refusaient de faire leur travail. Je republie donc mon texte en ayant soin de ne nommer personne. Voici :

Lors du tout premier confinement, le cimetière était fermé à double tour. Malgré cela, de nombreux vols de fleurs y ont été commis, ce qui semble surprenant.

Suspectant que ces larcins n’avaient été possibles que par la négligence (ou la complicité) d’un des employés possédant la clé, j’ai cru utile d’en faire part à certains responsables municipaux. Malheureusement, aucun d’entre eux n’a daigné me répondre, et ce malgré de nombreuses relances.

Découragé, j’ai fini par déposer plainte auprès du commissariat de la Police Nationale de Châtenay, non sans en avoir averti le maire en personne qui, lui aussi, m’a complètement ignoré.

Nous sommes donc dans une municipalité muette et totalement indifférente aux plaintes de ses administrés. Et ceci est d’autant plus inquiétant que sa responsabilité semble engagée. Mais peut-être est-ce cela qui dérange ?

Désireux d’informer les Fontenaysiens de la situation, j’ai alors posté alors un court article sur le présent blog et, comme je vous l’ai déjà dit, il a été immédiatement censuré avec menaces à l’appui. Moi qui me plaignait du manque de réaction de la mairie, j’ai été servi !

Ainsi nous sommes face à une municipalité qui refuse de répondre à ses administrés mais qui sait parfaitement les censurer et les menacer. Avons-nous basculé dans un micro-régime totalitaire ?

J’ai récemment protesté contre ce mutisme qui est contraire à la législation (article 27 et 28 de la loi n°83-634 du 13 juillet 1983) et j’ai enfin reçu une réponse. Mais c’était juste pour m’indiquer de façon autoritaire que je n’avais pas à dénigrer les agents municipaux, point final !

Quelle est donc cette mairie qui ne règle plus ses dysfonctionnements que par la menace, l’autoritarisme et le mépris ? Depuis 60 ans que j’habite Fontenay, c’est la première fois que je vois ça !

Quoi qu’il en soit, j’espère que cet article ne sera pas à nouveau censuré (vu que je n’ai nommé personne) et que les Fontenaysiens auront le droit d’être enfin informés.

G Denamps