COVID : comment évolue la situation à Fontenay aux Roses ?

Comme utilisé dans l’article précédent, pour la situation au 7 Janvier 2021,  les résultats sont obtenus à partir du site de Santé publique France.

Ce qui peut être suivi est le Taux d’incidence – Semaine glissante, Données de laboratoires infra-départementales.

Les indicateurs de surveillance virologique sont issus du système d’information de dépistage (SI-DEP), dont l’objectif est de remonter les données de tests (RT-PCR) réalisés par l’ensemble des laboratoires de ville et établissements hospitaliers concernant le SARS-COV2.
Le taux d’incidence sur 7 jours glissants correspond, au jour J, au nombre total de personnes testées positives dans l’intervalle de temps [J-9; J-3], divisé par le nombre d’habitants.

Précisions : Le taux d’incidence est calculé un jour J à partir des tests réalisés entre 3 et 9 jours précédemment car pour les jours plus récents (J, J-1, J-2), un grand nombre de tests n’est pas encore rapporté (délai de report) .

On peut ainsi afficher des cartes comparatives pour montrer l’évolution en fonction des dates de semaine glissante.

La carte des taux d’incidence est un élément capital d’information pour tous les habitants. Il existe 3 taux d’incidence remarquables :

  • Taux 10 – 50  pour 100 000 habitants = seuil de vigilance
  • Taux 50 – 150  pour 100 000 habitants = seuil d’alerte
  • Taux 150 – 250  pour 100 000 habitants = seuil critique,
  • Taux de  250 – 500 pour 100 000 habitants = seuil très critique
  • Taux supérieur à 500 = seuil hyper critique

Actuellement, le taux d’incidence pour la France est de 203 pour 100 000 habitants.

Evolution du taux d’incidence de la France entre Octobre 2020 et le 6 Février 2021

Il semblerait que pour le moment, il n’y a pas de grosse augmentation sur l’ensemble de la France.

En Île-de-France, ce même taux va au-delà de la barre fixée par le gouvernement, atteignant 238. Sept départements franciliens sont actuellement au-delà de la barre fatidique fixée par le gouvernement et les autorités sanitaires : le Val-de-Marne (266,9) les Hauts-de-Seine (235,1), la Seine-Saint-Denis (246), la Seine-et-Marne (246,7), l’Essonne (198,2), les Yvelines (213,3) et Paris (240,8).

Source : Site Solidaire à Paris du 10 Février 2021

Pour Fontenay et les communes environnanteshttps://geodes.santepubliquefrance.fr/#bbox=249207,6243996,10955,9619&c=indicator&f=0&i=sg_iris_imp.ti&s=2021-01-01-2021-01-07&selcodgeo=92032&t=a01&view=map9

Situation, sur une semaine glissante, au 6 Février 2021

Pour Fontenay, le taux d’incidence est compris entre 150 à 250 pour 100 000 habitants, ce qui est quand même un seuil critique.

Pour Bagneux, le taux d’incidence est compris entre 250 à 500 pour 100 000 habitants, ce qui est quand  un seuil très critique.

Situation, sur une semaine glissante, au 4 Février 2021

Pour Fontenay, le taux d’incidence est compris entre 250 à 500 pour 100 000 habitants, ce qui est  un seuil très critique.

Pour Clamart, le taux d’incidence est compris entre 250 à 500 pour 100 000 habitants, ce qui est un seuil très critique.

Par comparaison, Situation, sur une semaine glissante, au 31 décembre 2020

Pour Fontenay, le taux d’incidence est compris entre 150 à 250 pour 100 000 habitants, ce qui est  un seuil  critique, mais les communes environnantes ont un taux d’incidence qui est compris entre 50 à 150 pour 100 000 habitants, donc inférieur.

Où en est-on pour la vaccination en Ile de France ?

Source : Site Solidaire à Paris du 7 Février 2021

Au 7 février 2021, 273.656 franciliens ont reçu une première dose de vaccins contre la COVID-19 en région parisienne.

  • Paris : 60.790
  • Seine et Marne : 26.007
  • Yvelines : 29.188
  • Essonne : 16.831
  • Hauts de seine : 31.720
  • Seine Saint Denis : 25.691
  • Val de Marne : 27.773
  • Val d’Oise : 24.224

Dans le Département des Hauts de Seine, pour 1.6 Millions d’habitants, il y a seulement 31 720 vaccinés, soit environ 2000 sur 100 000 habitants.

Depuis le début de la campagne de vaccination en France le 26 décembre 2020, 1 922 706  (+42 516 en 24h) premières injections de vaccin, et 294 120 (+45 506 en 24h) deuxièmes injections ont été réalisées. Les personnes vaccinées font partie des publics prioritaires définis par les autorités sanitaires:

  • Les personnes âgées en EHPAD ou en unité de soin de longue durée ;
  • L’ensemble des soignants de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités ;
  • Les pompiers de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités ;
  • Les aides à domicile intervenant auprès de personnes vulnérable de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités ;
  • Personnes handicapées vulnérables prises en charge dans les foyers d’accueil médicalisés et les maisons d’accueil Les personnes âgées de plus de 75 ans ;
  • Les personnes vulnérables à très haut risque de formes graves telles que mentionnées par le conseil d’orientation de la stratégie vaccinale

Pour être efficace, il faut 2 doses de vaccins.

En France, il n’y a que 2.87% des Français ont reçu la première dose et seulement 0.45 % de la population qui a reçu les 2 doses.

L’île de France est-elle moins bien servie que les autres régions de France ?

Apparemment, en dehors de Paris, les autres départements de l’Ile de France ont été moins bien servis depuis Fine Décembre jusqu’à maintenant.

Par exemple, pour la ville de Clamart où il y a un centre de vaccination

Contrairement aux annonces gouvernementales, la Ville de Clamart n’a reçu que 170 et non 420 doses de vaccin. En conséquence, des rendez-vous de vaccination vont devoir être reportés : toutes les personnes concernées seront contactées.