COMMENTAIRE SUR LES COMMENTAIRES DU MAIRE TRAITANT DE SON ÉCHEC DU COMMERCE À FONTENAY

Dans les Nouvelles de Fontenay, L. Vastel fait un long, très long article sur le thème du commerce à Fontenay : http://www.nouvellesdefontenay.fr/reponses-et-commentaires-de-mr-le-maire-laurent-vastel-a-larticle-du-point-sur-les-commerces-a-fontenay-aux-roses/

En synthèse, il explique  sur le ton du professeur spécialiste du domaine … son échec.  (On a droit à toutes les habituelles banalités sur le commerce en centre ville. Rien que nous ne sachions déjà, mais en vieux fontenaisien qu’il est, il nous explique tout ).

Un sérieux échec par rapport aux promesses car il y a en cette fin de mandature pas plus de commerce qu’il n’y en avait qu’au début.

C’était facile de jouer les matamores. On allait casser la baraque, les prédécesseurs n’avaient rien fait, rien compris au commerce (il a récupéré dans sa future liste  Mme Bekiari, l’adjointe de P. Buchet qui justement s’en occupait. Avec le résultat qu’il critique lui-même. Cherchez la logique! ). On allait voir de quel bois on se chauffait.

Oui on a vu.  Rien de plus ni de mieux qu’avant. Des successions d’ouvertures et de fermetures, c’est tout.

Je partage l’avis exprimé dans ce blog que l’analyse de L. Vastel est totalement fausse. Nous n’avons pas besoin de plus d’habitants. Nous avons besoin de guider vers le commerce local ceux qui sont déjà là.

Et je partage aussi complètement l’analyse du « groupe des 9 fontenaisiens », comme ils se surnomment : il faut implanter un pôle d’attraction au coeur de ville et rendre piétonnier ou semi piétonnier le triangle de Gaulle / Mail Boucicaut / Cavée (comme l’a bien défini dans ce blog monsieur Giraud) pour attirer le chaland. C’est cela qui animera le centre ville et par ricochet les commerces de tout ce triangle.

Le groupe des 9 fontenaisiens a proposé d’y implanter le cinéma-théâtre profitant d’une opportunité de travaux incontournables et chers à faire dans 1 ou 2 ans dans l’actuel bâtiment. C’est exactement ce qu’il faut faire (et je leur propose de demander aux commerçants du centre ville qui en bénéficieront de participer à l’opération. Je suis convaincu qu’ils soutiendront ce projet au moins parce qu’ils en bénéficieront).

Il y a peut être d’autres solutions. (Le maire a cru qu’en carrelant la place et en diminuant le nombre d’arbres il allait attirer le chaland. Raté bien sûr!)

Personnellement je n’en vois pas d’autres et n’en ai pas vu d’autres émerger. Mais peut être y en a t il. Suscitons les idées avant de décider encore une fois en catimini de jeter l’argent dans les fontaines et lames d’eau.

Mais quelle que soit l’idée retenue, la solution de développement du commerce passe par là.

Les théories de L. Vastel sur le nombre d’habitants ne sont que des élucubrations pour augmenter la densité dans la ville pour des raisons uniquement socio politiques, les commerçants n’y gagneront rien s’il n’y a pas un pôle d’attrait permanent au centre ville.

Est-ce que Fontenay est voué à voir partir ses habitants vers les marchés du Plessis de Sceaux de Bourg la Reine et de Bagneux ?

Y-a-t-il une malédiction du commerce à Fontenay ?

Je crois plutôt à un immobilisme certain dans le passé suivi d’une mauvaise analyse depuis 2014.

Trouvera-t-on enfin un futur maire qui acceptera de se lancer dans une vraie modification du coeur de ville? Bien sûr comme l’a dit le groupe des 9 fontenaisiens il faudra du temps et un peu d’argent (bien moins que ce que le maire a déclaré pour discréditer l’idée) mais plutôt que des bouts de décisions empilées depuis 25 ans qui au final ne changent rien, il faudra avoir le courage d’en prendre une mais une bonne.

Si non Fontenay verra ses commerçants vivoter et peut être disparaître et cette ville s’engourdira dans un dortoir francilien.

Antoine Mitouard