Aménagement de l’escalier entre la rue Antoine Petit et la rue Robert Marchand vers le RER : qui s’est soucié de l’avis des usagers ?

Etat actuel de l’escalier

L’escalier actuel est en béton avec une partie presque plate et des escaliers dont les distances entre marches sont trop importantes pour pouvoir faire un pas par marche.

Le béton est en très mauvais état. En particulier du fait que du sel a été déposé régulièrement pendant des épisodes de gel. Il est complètement bosselé et les marches présentes des trous assez larges qui se remplissent d’eau et sont très dangereuses en cas de verglas.

Qui emprunte actuellement cet escalier ?

Cet escalier est très fréquenté, car il correspond au chemin piétonnier des usagers qui vont ou viennent de la gare du RER et empruntent le boulevard de la République vers la partie haute de Fontenay. Il y a beaucoup de circulation à pied, aux heures de bureau, particulièrement par des employés de la zone d’activité du Panorama, des résidences situées à Val Content, de la rue Boris Vildé. Il n’y a pas de bus très souvent, comme le Petit Fontenaisien qui peuvent des emmener (une rotation / heure).

Les piétons qui circulent avec une valise à roulettes contournent l’escalier par le trottoir, mais celui-ci n’est pas assez large pour que 2 piétons avec une valise puissent se croiser. La largeur de circulation jusqu’à la barrière est de 1.6 m environ sur le haut, mais se réduit à 0.8 m en bas du trottoir, côté rue Robert Marchand.

Depuis quand cet escalier doit-il être refait et quand son projet d’aménagement a-t-il été annoncé ?

Cet escalier est repéré à chaque “Diagnostic en marchant” de chaque réunion publique de quartier depuis l’ancienne municipalité ainsi qu’avec la nouvelle, depuis 2014. Le Comité d’Habitant du quartier Ormeaux-Renards suivait le dossier. 

Son projet d’aménagement a été annoncé à la réunion publique du quartier Ormeaux Renards le 15 Novembre 2016. Ni les usagers, ni le Comité d’Habitant n’ont été consultés.

Quel est le projet actuel ?

Voilà le plan que le Comité d’Habitant a pu se procurer de part des élus référents du quartier.

Sur ce plan, on voit le cheminement actuel, en béton. Il est à l’échelle environ 1/125.

Le cheminement rectiligne est remplacé par un premier cheminement, avec des escaliers espacés de 50 cm, puis un petit square rectangulaire à peu près horizontal et un autre cheminement pas du tout dans l’axe, avec quelques escaliers espacés de 50 cm.

La largeur du cheminement a été nettement réduite par rapport au cheminement existant.

Le contournement par le trottoir est maintenu, mais un peu élargi dans la partie basse, pour arriver à la même largeur qu’en haut, soit environ 1.40 m, compte-tenu du fait qu’il y a des barrières dans le virage.

Quels sont les inconvénients du projet actuel ?

Ce projet ne tient pas compte du fait que les piétons qui utilisent cet escalier ont besoin d’aller le plus vite possible vers le RER. Ils sont souvent accompagné d’une valise avec des roulettes. Ceux-ci seraient obligés d’utiliser le contournement comme actuellement.

Il faudrait alors élargir le trottoir au moins à 2 m utilisable, soit 2.5 m compte-tenu de la présence de barrières et du virage. Ceci pour que des piétons avec valise, des poussettes d’assistantes maternelles ou des PMR puissent se croiser.

Le square situé au milieu ne servira pas car même s’il y avait des bancs, les utilisateurs seraient dérangés par les usagers du RER.

De plus, il n’est pas nécessaire de prévoir une pelouse qui n’existe pas actuellement, ni de changer la végétation actuelle.

Quel pourrait être le nouveau projet ?

Pour faciliter la circulation des piétons, en particulier ceux avec une valise à roulette, il faut maintenir un cheminement rectiligne avec des marches de 10 cm de haut et de 50 cm d’espacement. Il suffit de 4 séries de 5 marches pour la différence de hauteur entre le haut et le bas d’environ 2 mètres.

Pour que les piétons puissent circuler avec une valise à roulettes, il suffit de prévoir de chaque côté du cheminement des plans inclinés, comme cela existe dans certains endroits de la ville, par exemple le passage Letourneau.

On peut ainsi garder la même largeur de cheminement que celui existant actuellement.

On maintient le contournement par le trottoir en l’élargissant à 2.5 m, et 2 m utilisable pour le passage des poussettes d’assistantes maternelles ou des PMR.

Le contournement pourra aussi servir aux vélos venant de la piste cyclable du Boulevard de la République et qui prendront la rue Robert Marchand.

Voici ce que cela donne

On peut aussi prévoir comme sur le projet des bordures de chaque côté de 25 cm de large, pour bien délimiter les plans inclinés.

Ce projet serait beaucoup plus adapté aux piétons qui viennent ou se rendent au RER.

Conclusion

Ce projet a été présenté aux élus référents, au maire adjoint responsable du projet. Aucune des remarques n’ont été prises en compte, en disant que le trottoir de contournement suffirait pour les usagers utilisant une valise à roulettes.  Les vélos sont obligés de traverser le carrefour en utilisant des trottoirs qui ne sont pas faits pour cela.

Le projet a été présenté dans le Fontenay Mag de Mars. Des barrières ont été posées depuis une semaine, alors que les travaux n’ont pas commencés. Le coût du projet actuel est de l’ordre de 50 000 €.