Une maison de l’adoption à Fontenay aux Roses

Une maison de l’adoption à la PMI limiterait-elle le nombre des avortements à Fontenay ( pour la France 200 000 sur 800 000 naissance ) ?

Notre maire Laurent Vastel médecin, s’ est prononcé pour la PMA, premier article de la loi bioéthique, lors de la réunion d’octobre organisée à Fontenay-aux-Roses par le Modem. Cela signifie un budget pour une cause qui n’évoque même pas la modernisation de l’accueil des demandeuses d’IVG. Monsieur Bourlanges, notre député, nous a expliqué avoir voté contre à l’Assemblée nationale, mais sans aucune vision écologique et humaine :

Pas un mot concernant des maisons d’adoption où les jeunes femmes en détresse pourraient rencontrer les familles adoptantes et s’y faire accompagner sur le plan psychologique et matériel ; pour cela il faudrait voter le  déblocage de plusieurs milliards non pas quelques millions comme pour les hôpitaux et les EHPAD  mais bien plutôt les milliards réservés à l’intelligence artificielle. Au lieu de cela c’est une médecine technicienne qui a été défendue par Monsieur Laurent Vastel et une loi somme toute approbatrice des pratiques trafficantes permises par une science non encadrée sans éthique qui nous attend .

En effet le discours sur la conscience qui une fois de plus a été torpillé pêche à donner la lumière sur la bioéthique. Il ne s’agit pas d’opposer une conscience basique humaine souffrante qui exige tout de la terre et de la technique pour faire taire ses souffrances et obtenir un enfant et une conscience organique aux portes de l’intuition et de la foi visant la protection de l’origine de la vie à rechercher dans l’avant big bang ; non il s’agit plutôt de faire naître une conscience réfléchissant sur l’équilibre entre le potentiel facteur de vie que représentent des début de grossesse et les potentiels demandeurs de vie qui sont les parents adoptants. Il est certes plus facile d’implanter des gamètes, de recourir à des donneurs et de favoriser l’eugénisme bref de déstabiliser les lois naturelles en donnant l’impression que la nature est dépassée, que tout le monde s’en fout, alors que et c’est heureux nous l’avons entendu de participants au débat, nombreux mettent en doute les statistiques et la procédure de votation à  l’Assemblée nationale pour un entérinement de cette loi qui fait débat et suscite des manifestations dans la rue. Quant au trafic d’enfants ou d’organes d’enfants ce n’est pas en France avec une organisation dans le cadre de ces maisons d’adoption que le problème surgira, mais plutôt des pays non contrôlés dont nous subissons les offres 150 000 € pour un enfant et des sommes astronomiques pour les organes. Ce trafic à nos portes avec malheureusement les pays de l’Est  ou l’Amérique du Sud pourrait donc être mis à mal si l’offre d’adoption en France venait à être organisée sur notre territoire et nos communes. La loi bioéthique aurait été plus complète et la PMA moins désavouée si elle avait prévu un article en ce sens… Monsieur Bourlanges n’hésitez pas à faire cette proposition, nous vous en serions reconnaissants.

Joëlle Touzet, si elle est élue au conseil municipal, proposera un budget pour doter la PMI, dans le sens de cet accueil indispensable tout en respectant la LIBERTE des femmes en demande d’avortement.

Joëlle Touzet militante Nouvelle Donne pour la liste plurielle Label de Fontenay

Les commentaires sont fermés.