Quelle sera la suite du Grand Débat organisé par la ville ?

Il y avait plus de 100 Fontenaisiens inscrits et 120 participants. Il y avait assez peu de jeunes.

La ville a fait appel à un cabinet extérieur. L’organisation a été assez improvisée, car il y a eu un changement de salle. La salle du Conseil Municipal n’était pas du tout adaptée à un travail en groupe. L’acoustique était très mauvaise. Chaque groupe aurait du être limité à 10 personnes.  Le temps de travail pour chaque groupe était assez court (1 heure)

Cependant, les choses se sont organisées. Chaque groupe a pu désigner un secrétaire et un rapporteur ainsi qu’un modérateur pour donner la parole. Chaque participant pouvait faire une proposition sur une fiche séparée. Ces propositions ont été collectées et seront normalement conservées et mises en forme. Il y a eu une restitution du travail et des propositions de chaque groupe.

Il y avait 4 thématiques correspondant à celles du Grand Débat : la transition écologique et numérique, la fiscalité et les dépenses publiques, la démocratie et la citoyenneté et l’organisation de l’Etat et des services publics.

Il y aura une publication des actes sur le site internet de la ville. Un compte-rendu sera mis aussi sur le site du Grand Débat. Il doit refléter tout ce qui a été dit : les propositions majoritaires comme minoritaires.

Inscrivez-vous pour la réunion publique du Grand débat national,organisée par la ville, le samedi 16 Février, à 16 heures dans la salle de l’Eglise.

La ville a fait appel à un cabinet extérieur. Tous les thèmes seront traités : la transition écologique, la fiscalité et les dépenses publiques, la démocratie et la citoyenneté et l’organisation de l’Etat et des services publics.

Les places sont limitées. Vous devez vous inscrire en ligne pour participer à la réunion. Vous recevrez ensuite le compte-rendu de la réunion par mail.

Vous pouvez faire une contribution personnelle sur le site du Grand débat national https://granddebat.fr/

Pour chaque thématique, vous pouvez télécharger le document qui donne l’état des lieux, les enjeux du débat, les questions auxquelles vous pouvez répondre si vous faites une contribution. Vous pouvez en plus rajouter vos questions et vos propositions.

- Organisation de l’État et des services publicshttps://granddebat.fr/pages/organisation-de-letat-et-des-services-publics

- Fiscalité et dépenses publiques : https://granddebat.fr/media/default/0001/01/9f274af973308f59a2048947cc2811c14a7ebdab.pdf

Transition écologique : https://granddebat.fr/pages/transition-ecologique

Démocratie et citoyennetéhttps://granddebat.fr/pages/democratie-et-citoyennete

Pour plus d’infos, voir article précédent : http://www.nouvellesdefontenay.fr/grand-debat-national-gdn-comment-y-participer-au-niveau-national-et-sur-la-ville/

Budget Participatif : les projets retenus pour cette année 2019

L’ensemble des projets présentés est sur le site de la ville, avec pour chaque projet, des explications et un interview du porteur du projet : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1616/budget-participatif.htm

Les résultats du vote : 243 votes retenus, listés par adresse IP. Les doubles votes ont été éliminés (si plusieurs fois le même nom sur la même adresse IP).

Il y a 5 Projets retenus :

N° 1 :  Compostage collectif dans la ville : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1665/compostage-collectif-dans-la-ville.htm

N° 2 :  Art de rue sur les armoires électriques : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1658/art-de-rue-sur-les-armoires-electriques.htm

N° 3 :  Aménagement d’un coin malin rue d’Estienne d’Orves : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1660/amenagement-d-un-coin-malin-rue-d-estienne-d-orves.htm

N° 4 : Créer des mini-vergers « pommes et noisettes » : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1666/creer-des-mini-vergers-pommes-et-noisettes.htm

N° 5 : Réalisation d’un « jardin de pluie » : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1664/realisation-d-un-jardin-de-pluie.htm

Projets en attente ou pris en charge par un autre budget 

Atelier menuiserie pour tous : il  est toujours en cours d’instruction car les contraintes de sa réalisation, en particulier le lieu de son installation, ne sont pas encore arrêtées. 

-  Collecteurs de vêtements : Mmes Mercadier et Gagnard mènent une réflexion sur cette question dans le cadre associatif Fontenaisien

Pompes et stations à vélos : Voir avec FAR à vélo

-  Un parking à vélos pour l’école de la Roue : pris en charge par le budget  scolaire

-  Reprise de la fresque La Fontaine : pris en charge par le budget Espace public

Installation d’un radar pédagogique, rue Antoine Petit :  voir avec les services techniques

-  Installation de bacs à fleurs avenue du Général Leclerc : pris en charge par le budget Espace public

-  Adoucir les dos d’âne du quartier Pervenches : Déjà programmé par la Mairie à la demande de la RATP

Pour la suite :  réunion du Jury, des porteurs de projets, des services techniques. Objet : échéancier et modalité de réalisation des projets.

« Imaginer Fontenay demain : donner un temps d’avance à notre commune » : samedi 16 février 2019 au Café le Colibri (Place Carnot) entre 14h30 et 16h30

En novembre 2018, j’ai créé le blog « ateliersfontenaisiens.fr » pour promouvoir une approche plus innovante de l’action publique locale.

Depuis sa mise en ligne, le blog a publié environ 70 articles sur divers sujets comme la transition écologique, les nouvelles mobilités, les politiques culturelles et sportives, le renouveau de la démocratie participative, le logement, la jeunesse, les finances locales, les relations avec l’Etat…

Des contributions écrites avant tout par des Fontenaisiens mais aussi par des personnalités nationales (dont deux anciens Ministres) de sensibilités politiques différentes mais attachées à cette approche innovante de l’action locale.

Au cours des mois à venir, d’autres personnalités nationales mais aussi des experts de la décentralisation ont prévu de s’exprimer sur ce blog pour apporter un éclairage particulier au regard de leur propre expérience.

Mais, ce blog est avant tout un blog citoyen local qui continuera en priorité à publier des articles sur les enjeux spécifiques de notre commune.

Dans la perspective des élections municipales de 2020, je souhaite désormais engager une réflexion sur la manière de dessiner la ville de demain pour la rendre plus accueillante, plus dynamique et plus attractive.

Il ne s’agit ni de revenir en arrière ni de poursuivre la politique de la municipalité actuelle

Il ne s’agit pas non plus de proposer une démarche partisane qui conduirait à exclure une partie de la population.

Il s’agit de faire en sorte que la ville de demain soit au service du bien-être et du bien vivre de ses habitants.

Ce « projet municipal » ne doit pas être élaboré sur un coin de table entre « initiés ». Il doit être conçu en donnant la parole aux Fontenaisiennes et aux Fontenaisiens pour qu’ils puissent en débattre et participer à cette réflexion collective.

Ce projet devra notamment permettre d’apporter des réponses concrètes aux principales attentes de ses habitants.

Comment reconstruire le lien social et réduire les inégalités entre quartiers ?

Comment améliorer les services publics de proximité et favoriser leur accès pour tous ?

Comment accompagner l’actuelle transition écologique et énergétique (rénovation des équipements publics, nouvelles mobilités) sans pénaliser nos concitoyens les plus fragiles ?

Il ne s’agit pas de prôner l’innovation pour l’innovation mais de réfléchir ensemble  de manière plus innovante et plus participative en sortant des solutions toutes faites et d’une logique de posture politicienne.

C’est dans cet esprit qu’avec Annie Sommier et Stéphane Cicérone (également conseillers municipaux) ainsi que plusieurs Fontenaisiens de toutes sensibilités politiques, nous avons décidé d’organiser le premier atelier Fontenaisien pour débattre avec les habitants de la commune de l’avenir de Fontenay. Il a pour thème « Comment imaginez-vous Fontenay demain ? ».

Je regrette en revanche qu’alors que l’annonce de notre réunion a été faite il y a plus de trois semaines, la municipalité ait choisi d’organiser le même jour une réunion publique autour du grand débat national.

Afin de permettre aux Fontenaisiens qui le souhaitent de pouvoir assister au moins partiellement aux deux réunions, nous avons décidé d’avancer de 30 minutes le début de l’atelier.

Atelier Fontenaisien : Comment imaginez-vous Fontenay demain »

samedi 16 février 2019 au Café le Colibri (Place Carnot) entre 14h30 et 16h30

Gilles Mergy

Conseiller municipal de Fontenay-aux Roses

Ancien Maire adjoint chargé des finances et du devoir de mémoire

CCJL : Balade en Europe centrale: Mémoires yiddish du 8 au 20 février 2019

Vendredi 8 février

19h : vernissage de l’exposition 

Artistes : Dani Todorova & Lina Alexandrova (peintures sur soie et peintures à l’huile)- Expo du 8 au 20 février 2019 sur les murs du CCJL

20h: Repas-lectures

Vous aimez la littérature ? Venez nous faire découvrir  textes, poésies, citations autour de la littérature yiddish et d’Europe centrale

Buffet participatif. Entrée libre sur réservation au 01 46 30 20 90

Samedi 9 février à 20h30 – Concert

CiuC, prononcer « Tchiouk », une source qui jaillit dans un petit village au nord de la Roumanie…

Le trio à cordes puise son inspiration dans le vaste répertoire des musiques traditionnelles à danser d’Europe de l’Est.
Les trois musiciens de formation classique proposent un répertoire qui s’affranchit des frontières entre musiques populaires et savantes. Leur curiosité, leur liberté les mène aussi sur le fil de l’improvisation.
Ils ont à coeur d’explorer les sonorités de leurs instruments pour tisser des liens entre musiques classiques et traditionnelles. Les violons, l’alto, la contrebasse, le chant des trois artistes s’entrecroisent ainsi pour créer un espace imaginaire, et proposent un concert inventif et généreux !

Elise Kusmeruck // Violon, Chant
Ariane Cohen-Adad // Violon, Alto, Chant
Ronan Prual // Contrebasse, Chant

Auditorium de la Maison de la Musique et de la Danse. Tarif : 10 euros / réduit : 5 euros.

Réservation au 01 46 30 20 90.

Lundi 11 février à 10h

Rencontre et partage autour d’un livre

Véronique Mougin, Où passe l’aiguille (éd. Flammarion)

- Prix du Roman historique 2018 -

Véronique Mougin est l’auteur de plusieurs essais et d’un roman, Pour vous servir  (Flammarion, 2015).  Où passe l’aiguille évoque le parcours de son cousin, déporté 55789 au camp de Dora, devenu après la guerre le numéro deux d’une maison de haute-couture internationale.

En partenariat avec Juvenior et la librairie Page 1 de Sceaux.

Entrée libre sur réservation au 01 46 30 20 90.

Salle Sainte-Barbe—10, place du château Sainte-Barbe

Mardi 12 février de 14h30 à 16h

Promenade « Le marais juif nostalgique ». En partenariat avec le mahJ (musée d’art et d’histoire du judaïsme).

Le quartier du Marais abrite une communauté juive dès le XIIIe siècle. Celle-ci s’y maintient jusqu’à l’expulsion des juifs de France au siècle suivant. Après l’Émancipation en 1791, une communauté se reconstitue d’abord avec l’arrivée des juifs d’Alsace, puis des juifs d’Europe orientale. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Marais est décimé par la Shoah. Aujourd’hui, la streetfood israélienne côtoie désormais les diners new-yorkais et les boutiques de mode. Balade au cœur de la présence juive à Paris, sa cuisine, sa culture, ses lieux de culte, ses murs et son histoire.

25 places max. Pour adultes. Réservation indispensable au 01 46 30 20 90.  

Plus d’infos sur le site du CCJL : https://www.ccjl92.com/les-p-tits-carnets/

Site internet sur les artistes de Fontenay aux Roses

Grâce à son emplacement privilégié et son cadre de vie agréable, Fontenay-aux-Roses a de tout temps été le refuge de nombreux artistes. Retournez sur les pas des peintres, sculpteurs ou encore illustrateurs qui ont marqué l’histoire de la ville et découvrez les artistes d’aujourd’hui qui ont accepté de participer à ce projet de mise en valeur des talents Fontenaisiens.

Adresse du site internet : http://www.fontenay-aux-roses.fr/villedartistes

Vous pouvez y retrouver les artistes à travers le temps : XVIII éme, XIX ème, XX ème siècles : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1634/fontenay-aux-roses-ville-d-artistes/fontenay-aux-roses-ville-d-artistes.htm

On peut retrouver des maisons qui existent encore, comme la villa Renaissance

Ou un jardin à Fontenay peint par Auguste Renoir en 1874.

« L’histoire du monde » par Jean-Alexandre Delattre (crédit photo : E.Infanti), visible sur la Coulée Verte.

Un Vitrail de Jacques Le Chevallier non localisé. AM FaR

Groupe en pierre représentant une mère et son enfant de René Letourneur à l’entrée du Groupe Scolaire de la Roue vers 1966. AM FaR

On peut surtout consulter les travaux des artistes qui sont sur Fontenay : peintre, sculpteur, arts plastiques, céramique, photographe :

https://www.fontenay-aux-roses.fr/1636/fontenay-aux-roses-ville-d-artistes/les-artistes-d-aujourd-hui.htm

Pour chacun, vous avez son adresse, son N° de Tél, son mail, son site internet et quelque fois un interview

-  Amouyal-Coffin Corinne (peinture)
Beaucourt Daniel (peinture)
Benenati Thierry (sculpture)
-  Canini Sylviane ( arts plastiques)
-  Cefalu Mattéo  ( arts plastiques)
Chesta Jacqueline (peinture)
-  Derozier Michel (sculpture)
-  Duhec Olivier (sculpture)
-  Féodoroff André (peinture)
-  Fermandjian Magdalena (peinture)
-  Gomez Viviana  (sculpture)
-  Lachelini Nicole  (peinture)
Infanti Emmanuel (photographie)
Jacqz Hélène (peinture)
-  Jeansaya (peinture et sculpture)
-  Le Chevallier Anne (peinture)
-  Lejaud Catherine (peinture)
-  Marin (Gilles Houdinière) (peinture)
-  Marque Renate (peinture)
-  Maurice Florence (céramique)
-  Messmer Christine  (peinture)
-  Mirobent Hélène  ( arts plastiques)
-  Molano Paula (peinture)
-  Nguyen Van (peinture)
-  Panichi Olivier (peinture et illustration)
-  Paulme Julien (peinture et illustration)
Romeo Silvia (peinture)
-  Samogitas Adomas  (sculpture)
-  Scrive Marguerite (céramique)
Scrive Philippe  (sculpture)
-  Scrive Romain (sculpture)
-  Senga Agnès (peinture)
Speck Isabelle (céramique)
-  Zimoï (Fabrice Charbonnier)  (photographie)

D’autres artistes viendront  compléter cet  l’annuaire des artistes de Fontenay-aux-Roses.

Comment participer au Vrai Débat (LVD) organisé par les Gilets Jaunes

Le Vrai Débat  (LVD) se déroulera jusqu’au 4 mars prochain.

Le Vrai Débat  a également un site : https://le-vrai-debat.fr/

Ce site participatif est fourni par Cap Collectif à un groupe de Gilets jaunes issu de différentes régions de France. Cap Collectif se trouve également être le fournisseur de la plateforme de consultation du gouvernement « Grand Débat National ».

La CNDP – Commission Nationale du Débat Public – est une autorité administrative indépendante. Le 18 décembre dernier, elle a transmis au gouvernement une proposition de méthodologie pour la conduite du Grand débat national.

Les principes de la CNDP sont l’indépendance, la neutralité (aucun avis positif ou négatif n’est exprimé sur les positions, propositions ou projets), la transparence (tous les comptes rendus des réunions seront disponibles) et l’équivalence (la parole du « citoyen ordinaire » a autant de poids que celle d’un haut dirigeant).

Le gouvernement n’a pas souhaité que la CNDP pilote le Grand Débat.

Ce site donne des actualités des Gilets Jaunes : https://le-vrai-debat.fr/blog

Il explicite le processus de participation en CINQ étapes qui assure la transparence de bout en bout.

1. Collecte des revendications  – du 30 janvier au 3 mars 2019

La collecte sera organisée dans les 9 sections suivantes afin de faciliter l’étape de synthèse :

1. Démocratie, Institutions
2. Transition ecologique & solidaire, Agriculture & Alimentation, Transport
3. Justice, Police, Armée
4. Europe, Affaires étrangères, Outre-mer
5. Santé, Solidarité, Handicap
6. Économie, Finances, Travail, Comptes publics
7. Éducation, Jeunesse, Enseignement supérieur, Recherche et Innovation
8. Sport, Culture
9. Expression LIBRE & sujets de société

Pour participer, il faut s’inscrire sur le site, avec une adresse mail.

Pour consulter des propositions ou poster une revendication, vous choisissez votre thématique sur la page d’accueil et vous cliquez sur l’iconehttps://le-vrai-debat.fr/

1. Le titre de la proposition (1 seule proposition à la fois)
2. Le détail plus explicite de cette revendication
3. Les bénéfices que la mise en place de cette proposition apporteraient selon vous

Pour organiser des débats, le site fait appel aux Maires et aux citoyens. Il y aura aussi  bientôt un kit de prise en main des ateliers relais chez vous.

2. Synthèse des revendications  – du 4 au 17 mars 2019

Toutes les propositions seront lues et classées dans une synthèse qui permettra de restituer fidèlement et de façon traçable la diversité des propositions exprimées sur tous les thèmes mis en débat.

Pour ce faire, nous faisons appel à des ressources professionnelles extérieures.

Nous souhaitons solliciter les laboratoires travaillant sur la lexicométrie via des outils informatiques puissants, des chercheurs en analyse argumentative  et tous autres professionnels de l’analyse de données.

Nous sommes pragmatiques et nous n’avons pas de moyens financiers à l’heure du lancement de la VRAIE consultation. Sans ces ressources extérieures expérimentées, il nous sera complexe de proposer une synthèse digne de ce nom.

3. Solutions co-construites via des Conférences Citoyennes délibératives  – 18 au 24 mars

Afin de construire et de hiérarchiser des propositions opérationnelles sur la base de la synthèse (phase 2), des conférences citoyennes délibératives devront être organisées.

Par pragmatisme, nous avons décidé d’organiser ces conférences sur 9 grandes villes afin de couvrir une part importante du territoire. Ainsi, nous pourrons faire participer un maximum de citoyens, sans que trop de frais ne soient engagés. Les participants aux Conférences Citoyennes seront tirés au sort parmi les inscrits, sur cette plateforme, qui se seront portés volontaires.

4. Portage des revendications  – à partir du 25 mars 2019

Chaque citoyen, à titre individuel ou dans un cadre collectif, pourra se saisir de la synthèse de ces résultats. Il décidera de la façon dont il souhaite contribuer, dans le cadre du respect des institutions, à la mise en œuvre des propositions votées.

• En les portant auprès du gouvernement, dans chaque ministère.

• En les portant auprès des corps intermédiaires (maires, députés, élus locaux…).

• En saisissant la juridiction appropriée (exemples : cour européenne des droits de l’homme, conseil constitutionnel, conseil d’État, …).

• En exigeant un Référendum d’Initiative Citoyenne en toutes matières.

• En cas de non-respect des revendications et défaut de majorité, mémorandum quant à la dissolution de l’assemblée et retour aux urnes.

• Toute autre initiative respectueuse sera la bienvenue !

Rubrique : Aidons-nous !! 

Alors que le gouvernement mobilise plusieurs millions d’euros d’argent public pour organiser son « Grand Débat » faussé, nous n’avons que notre volonté et notre énergie pour vous proposer le Vrai Débat que chacun attend.  Pour cela, il y a :

- Appel à volontaires bénévoles : https://le-vrai-debat.fr/pages/appel-a-volontaires-benevoles-pour-aider-le-vrai-debat

Pétitions Gilets Jaunes & Citoyennes : https://le-vrai-debat.fr/pages/petitions-gilets-jaunes-citoyennes

-  Financement : faire un don : https://le-vrai-debat.fr/pages/financement

Grand Débat National (GDN) : comment y participer au niveau national et sur la ville ?

Le grand débat national (GDN) se déroulera jusqu’au 15 mars prochain.

Il y a actuellement un site internet qui donne les thématiques, les questions, les règles de fonctionnement : https://granddebat.fr/

Pour chaque thématique, vous pouvez télécharger le document qui donne l’état des lieux, les enjeux du débat, les questions auxquelles vous pouvez répondre si vous faites une contribution. Vous pouvez en plus rajouter vos questions et vos propositions.

- Organisation de l’État et des services publics : https://granddebat.fr/pages/organisation-de-letat-et-des-services-publics

- Fiscalité et dépenses publiques : https://granddebat.fr/media/default/0001/01/9f274af973308f59a2048947cc2811c14a7ebdab.pdf

Transition écologique : https://granddebat.fr/pages/transition-ecologique

Démocratie et citoyenneté : https://granddebat.fr/pages/democratie-et-citoyennete

Comment apporter sa contribution sur le site du GDN ?

Il faut s’inscrire avec une adresse mail valide et un mot de passe (en haut à gauche)

Vous pouvez sans vous inscrire prendre connaissance des contributions des autres participants, sur une thématique donnée : https://granddebat.fr/pages/bienvenue-sur-lespace-de-contributions

Vous pouvez connaitre les contributions, en fonction des contributeurs (citoyen, élu, organisation)

Vous pouvez aussi répondre aux questions rapides sur chaque thème : https://granddebat.fr/pages/repondre-aux-questions-rapides-du-grand-debat

Qui peut organiser un débat et lequels sont organisés  ?

Citoyens, élus et institutions, organisations à but lucratif ou non lucratif, peuvent organiser un débat. Vous devez inscrire en ligne votre réunion d’initiative locale :

https://granddebat.fr/project/referencer-son-debat/questionnaire/faites-referencer-votre-evenement-1

Les éléments à remplir sont les suivants : vos coordonnées et votre identité, le lieu, la date, l’heure, le ou les thème(s) du débat que vous souhaitez organiser.
Il faudra également indiquer si votre réunion sera ouverte à tout public ou si elle sera à
caractère réservé (exemple : réservée aux membres d’une association, d’un syndicat, d’une entreprise, etc.).

Si des élus ou des décideurs publics participent à votre événement, ils doivent adopter une posture d’écoute vis-à-vis des propos tenus. L’organisateur doit, si possible, les en avertir en amont.
Un compte-rendu doit obligatoirement être rédigé et envoyé. Votre compte-rendu doit être fidèle au débat et rendre compte de la tonalité des discussions.

Ainsi, les prises de position, les propositions, les arguments majoritaires comme minoritaires doivent apparaître.

La Ville de Fontenay-aux-Roses organise une réunion publique le samedi 16 Février à 16h dans la salle de l’Eglise (3, Place de l’Eglise)

La ville a fait appel à un cabinet extérieur. Tous les thèmes seront traités : la transition écologique, la fiscalité et les dépenses publiques, la démocratie et la citoyenneté et l’organisation de l’Etat et des services publics.

Les places sont limitées. Il faut s’ inscrire en ligne pour la bonne organisation de la réunion. Vous recevrez ensuite le compte-rendu de la réunion par mail.

A noter qu’un cahier de doléances reste disponible à l’accueil de la mairie.

Est-il possible de connaitre et de participer aux réunions organisées dans des communes voisines ?

Sur le site du GDN, vous pouvez connaitre les débats qui sont organisés dans les communes, en tapant le code postal dans le moteur de recherche de la page suivante :

https://granddebat.fr/events

Le Parisien a fait un inventaire des réunions organisées dans les communes des Hauts de Seine : http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/hauts-de-seine-grand-debat-national-ce-qui-se-passe-pres-de-chez-vous-29-01-2019-7999755.php

Par exemple :

Bagneux organisée jeudi 7 février, à 19 heures, à l’espace Léo-Ferré, 15, rue Charles-Michels.

- Chatillon : samedi 9 Février de 10 H à 16 H et dimanche 17 Février de 10 H à 13 H, salle Gabriel Péri, 25 rue Gabriel Péri

Bourg-la-Reine organise les samedis 9 et 16 février des ateliers citoyens à la Villa Saint-Cyr, 25, boulevard Carnot, de 14 à 16 heures et de 16 à 18 heures.

Malakoff fera la synthèse des cahiers de doléances lors d’un débat le 21 février à 19 heures à la salle des fêtes Jean-Jaurès

Antony organise un débat sous forme de tables rondes thématiques, animées par des modérateurs indépendants. Mardi 19 février de 20 à 23 heures, à l’espace Vasarely, place des Anciens combattants d’Afrique du Nord.

Pourquoi la ville de Fontenay va être pénalisée pour la création des micro-crèches ?

Le Parisien 92 nous apprend que la Caisse d’Allocation Familiale a mis en place de nouvelles règles nationales concernant les aides qui accompagnent la création de « micro crèche » de moins de dix berceaux et que la ville de Fontenay aux Roses déjà déficitaire allait être pénalisée.

L’article du Parisien : http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/hauts-de-seine-les-micro-creches-tirent-un-trait-sur-les-subventions-de-la-caf-27-01-2019-7998132.php

En effet de nouvelles règles du neuvième « plan crèche » pénalisent les communes du département Hauts de Seine. Dorénavant, les projets de création de micro-crèches éligibles aux 110 000 € de subvention de la Caf sont réservés aux territoires dont le taux de couverture moyen en mode d’accueil est inférieur à 58%. Les chiffres pris en comptes sont ceux du département, et les Hauts-de-Seine ont un taux de 64,2%.

Vous pouvez retrouver les taux de couvertures de toutes les communes de France sur le site de la CAF ici :

http://data.caf.fr/dataset/taux-de-couverture-global/resource/e30861ce-caaa-4b0a-8864-266c2cf89c9e?view_id=db98ea1e-30f3-4963-91fe-9e168d6a4eda

A noter que les chiffres de la CAF disponibles en open data et sur lesquels le Parisien s’est appuyé ne sont accessibles que jusqu’à 2016. Il nous manque donc les chiffres 2017 et 2018.

D’après ce tableau, le taux de couverture de Fontenay aux Roses, était de 52.9 % en 2013, 54.2 % en 2014, 60.6 % en 2015 et 56.3 % en 2016.

La baisse actuelle depuis 2015 correspond à la fermeture de la crèche Fleurie (60 berceaux). Cela  posera un problème si la population de Fontenay augmente.

Pourquoi les trottoirs de certaines rues de Fontenay ne sont elles pas déneigées ?

Un riverain, habitant dans le sud de la ville s’insurge :

« Juste pour vous alerter sur un problème très récurent à Fontenay en période de neige, je dirai même systématique. Les trottoirs de la ville sont complètement gelés, au points que les passants sont souvent victimes de blessures graves, nécessitant l’interventions des pompiers. Après plusieurs appels passés au service technique de la mairie ce matin, la seule réponse donnée est que le déneigement des trottoirs est de la responsabilité des habitants. Franchement c’est inadmissible comme réponse !!!!! la ville se déchargent complément de ce sujet !!! en mettant la responsabilité sur « l’incivilité des riverains » (dixit la responsable technique), qu’en est-il des seniors isolés, je me pose la question si la personne est à même à aller accomplir cette tâche toute seule, et puis quoi encore !!! il n’y a pas de maison ou immeuble à chaque trottoirs !!!! quand la mairie va-t-elle faire son travail de déneigement ! tous les ans c’est le même bazar !!!! malgré les alertes de la météo !! le service technique de la ville ne fait pas son travail !!! 

NEJJARI Nisrine, « 

ExplicationsEn cas d’épisode neigeux, la Ville de Fontenay-aux-Roses met en action son plan neige  : https://www.fontenay-aux-roses.fr/15-570/fiche/fontenay-aux-roses-active-son-plan-neige.htm

Des bacs à sel et à sable sont mis à la disposition des Fontenaisiens aux principaux carrefours. Le civisme des riverains reste indispensable pour dégager les trottoirs devant leur habitation et les voies privées (consultez l’arrêté portant obligation de déneigement des trottoirs en période hivernale). Les propriétaires ou locataires principaux doivent dégager un passage pour les piétons avec une largeur minimale d’un mètre sur le trottoir. 

Le plan neige a pour vocation d’assurer, par ordre de priorité :

- la sécurisation des voies principales ainsi que, par ordre de priorité, les autres voies ;
- le traitement des accès piétons aux abords des écoles et autres bâtiments recevant du public.

En cas d’épisode neigeux, la Municipalité sollicite tous les moyens matériels et humains pour effectuer, dans la mesure du possible, un salage préventif et pour mettre en application son plan neige.

Pour cela, la Ville de Fontenay-aux-Roses est équipée de deux saleuses pour le salage des voiries. Ce matériel peut être amené à circuler jour et nuit. Des équipes à pied, réparties sur sept secteurs distincts, effectuent, en journée et par priorité, le salage des trottoirs aux abords des équipements publics.

=> Il faut croire que l’esprit civique des Fontenaisiens ne suffit pas. Certaines rues ont les trottoirs bien nettoyés par les riverains, en particulier, là où il y a des immeubles, mais dans les quartiers de zones pavillonnaires, cela n’est pas suffisamment effectué.