Mécontentement des fédération/association des parents d’élèves FCPE et FARENTS suite à leur éviction de la commission dérogation.

 Envoi d’un courrier commun FCPE – FARENTS concernant l’organisation de la commission Dérogations sans les parents d’élèves à Monsieur Lafon, Maire adjoint chargé de l’Enfance, du Jumelage et de l’innovation

Texte complet : Commission-Derogation-FARENTS_FCPE

 Extraits :

«  Faisant suite à nos échanges avec vos services, nous maintenons nos interrogations face à l’éviction des représentants de parents d’élèves de la
commission des demandes de dérogation.
Sur le fond, vous indiquez en réponse que « la décision d’accorder ou non
une dérogation est de la compétence exclusive du Maire ». Bien que cette
commission ne soit pas obligatoire comme vous le précisez, nous tenions à
vous rappeler que son existence est mentionnée en page 6 du guide des
écoliers et des Parents 2019/2020 de Fontenay-aux-Roses dont Monsieur le
Maire est le directeur de la publication.
……

Même si les textes ne précisent pas que les parents doivent être consultés
en la matière, l’usage depuis des années est que des représentants élus des
parents d’élèves sont conviés à cette commission, cette présence est
d’ailleurs précisée sur le site internet de la ville : « toute demande de
dérogation devra être adressée au service Enfance dans des délais fixés
pour les inscriptions scolaires et sera soumise à l’avis d’une commission
composée des directeurs d’école, de l’Inspection de l’Education
Nationale, de parents d’élèves et de représentants de la ville ».

Par ailleurs, la présence des représentants de parents d’élèves à cette
commission a le double avantage de permettre d’assurer une proximité
avec les familles. Ainsi chaque année nous apportons des éléments
d’informations nouveaux qui permettent de faire avancer favorablement
certains dossiers qui ne l’étaient pas, mais surtout d’apporter de la
transparence. Notre rôle est également d’informer les parents quand ils
nous interrogent sur l’application des critères de validité de leurs demandes
mais aussi d’assurer une vigilance sur l’égalité de traitement des dossiers
des familles, ce qui n’a pu être le cas. Nous ne pouvons donc que constater
un réel recul sur ce dernier point. »

Les commentaires sont fermés.