Lettre au Député : PMA n°7 – une promesse électorale ?

Monsieur notre Député,

Nous sommes ravis d’entendre que notre Président met un point d’honneur à honorer ses promesses électorales. Ce serait une pratique courageuse… s’il elle était appliquée à bon escient ! Et de façon systématique, puisqu’il en est bien d’autres – des promesses – qui sont déjà oubliées ou qui le seront bientôt. Deux exemples. L’abandon de la réduction de 100 000 fonctionnaires suite au mouvement des gilets jaunes ; et l’introduction d’une dose de proportionnelle dans l’élection de l’Assemblée qui parait mal en point. Sans être plus machiavélique que le Prince, on pourrait le soupçonner de manipuler notre cher président du Sénat, pour pouvoir se justifier de son échec auprès de François Bayrou – son allié depuis le 22 février 2017, et champion de cette formule…   

Et puis, les Français qui ont fait campagne et qui ont voté pour lui – dont je suis depuis le 22 février 2017 – ont-ils avalé son programme à 100% ? Lui-même ne croit certainement pas à l’intégralité de ce qu’il a promis. François Bayrou a déclaré que le Président était contre la GPA, mais quelle est sa conviction intime sur la PMA pour toutes ? Certes il pense avoir l’opinion avec lui. Mais on sait bien qu’en posant la bonne question, on obtient la bonne réponse que l’on veut. Et que vaut un sondage sans débat structuré, sincère et qui couvre tous les aspects du sujet ?

Si en son for intérieur Emmanuel Macron pense que cette loi est indispensable au progrès de l’humanité, je l’invite à vérifier ces sondages par une vraie consultation, par un référendum. Chiche ?

Monsieur le Député, cette série s’achève. Je suis bien convaincu que je ne vous ai rien appris, et que de temps en temps je vous ai importuné par mon ton un peu incisif. Mais c’est votre métier aussi que de recevoir les feed-backs de vos supporters, bons ou mauvais. En fait, en vous écrivant et en diffusant ces mails autour de moi – comme je l’annonçais dans mon premier billet – je m’adressais surtout à mes concitoyens, dont je trouve scandaleux qu’ils soient privés d’un débat à hauteur du sujet. Je vous remercie d’avoir été malgré vous mon complice, et je les remercie de leur patience. Je remercie également les blogs de Fontenay qui ont bien voulu relayer mon propos. Je leur rends hommage pour leur ouverte d’esprit et leur sens civique.

Respectueusement.

Michel Bayet.
Membre du Modem

Les commentaires sont fermés.