Déconfinement : Le point sur les masques « grand public » et ceux qui ont été distribués par la ville

Sources  :

Site du gouvernementhttps://www.entreprises.gouv.fr/covid-19/liste-des-tests-masques-de-protection

Qu’est-ce qu’un masque grand public ?

Les masques grand public sont des masques en tissu, le plus souvent lavables et réutilisables, destinés à prévenir la projection de gouttelettes et leurs conséquences. Ils ont des propriétés de filtration allant d’au moins 70% à plus de 90% de filtration des particules émises d’une taille égale ou supérieure à 3 microns.

  • Les masques individuels à usage des professionnels en contact avec le public (catégorie 1)

L’usage de ces masques est destiné aux personnels affectés à des postes ou missions comportant un contact régulier avec le public. Ils filtrent au moins 90% des particules émises d’une taille supérieure ou égale à 3 microns

  • Les masques à visée collective pour protéger l’ensemble d’un groupe portant ces masques (catégorie 2)

Ces masques sont destinés aux personnes dans le milieu professionnel ayant des contacts occasionnels avec d’autres personnes. Ce masque pourra être porté par l’ensemble des individus d’un sous-groupe (entreprise, service…) ou en présence d’autres individus porteurs d’un masque d’une autre catégorie, lorsque le poste ou les conditions de travail le nécessitent.

Ils filtrent au moins 70% des particules émises d’une taille supérieure ou égale à 3 microns

Ces masques « grand public » sont principalement destinés à des individus dans le cadre de leur activité professionnelle et pourront également être proposés au plus grand nombre à l’occasion de sorties autorisées dans le contexte du confinement, puis du déconfinement.

L’utilisation de ces masques s’inscrit dans la stricte application des mesures liées au confinement, des mesures d’organisation du travail ainsi que des gestes barrières.

L’AFNOR a élaboré une spécification permettant de guider la fabrication de masques publics. Le respect de l’AFNOR Spec S76-001 n’est pas obligatoire mais est un moyen privilégié pour produire des masques conformes au cadre exposé sur cette page. Pour en savoir plus : https://masques-barrieres.afnor.org/

Quelles sont les efficacités suivant les situations ?

Ces efficacités suppose que l’on garde des distances supérieures ou égales à 1 m.

Quelles sont les obligations des entreprises qui souhaitent commercialiser des masques grand public ?

1. Faire réaliser des essais, sous sa responsabilité, conduits par un tiers compétent, démontrant les performances de ses masques au regard des spécifications de l’Etat figurant dans la note d’information interministérielle du 29 mars. Il doit pouvoir présenter les résultats des essais aux services de contrôle qui en feraient la demande.

Si le matériau (même fournisseur, même référence) a déjà fait l’objet d’essais pour un autre fabricant, le fabricant n’est pas obligé de le refaire tester. Il doit toutefois pouvoir présenter aux services de contrôle le rapport d’essais concernant le matériau qu’il utilise.

2. Apposer sur le produit ou son emballage le logo permettant d’identifier les masques grand public.

3. Demander, via l’adresse masques.dge [@] finances.gouv.fr, la publication par le Gouvernement des résultats de ces essais sur cette page.

4. Indiquer les performances de filtration sur l’emballage.

Par ailleurs,  les entreprises doivent mettre à la disposition du public une notice indiquant le mode d’utilisation, de lavage et d’entretien du masque.

Pendant le mois de mai 2020, des modalités allégées de distribution de ces notices d’utilisation pourront être mises en œuvre.

Le gouvernement publie un tableau des producteurs et des résultats des tests : https://www.entreprises.gouv.fr/files/files/home/Masques_alternatifs.pdf

Quels sont les masques qui ont été distribués par la ville ?

Les masques qui ont été distribués dans les boites aux lettres ;

Ces masques sont constitué d’une seule couche de tissu, 97 % en coton et 3 % en élasthanne. Il n’y a pas le poids en g/ m2 affiché,et il n’y a pas le nom du fabricant.

En pesant le masque (8 g) et compte-tenu de ses dimensions (20 cm x 20 cm), on aurait un poids de 200 g/m2.

Ce masque pourrait correspondre au fabricant Créaloca : https://www.crealoca.com/shop/masque-en-tissus/

Ce fabricant dit qu’il respecte les normes AFNOR

Ce fabricant n’apparaît pas sur la liste des producteurs testés et agréés par le gouvernement.

Les masques qui ont été distribués dans les boites aux lettres 

Ces masques sont constitué d’une seule couche de 100 % en polypropylène.  Il n’y a pas le poids en g/ m2 affiché, et le fabricant est RUKO

Ce masque ne correspond pas au masque  BARRIERE LAVABLE UNS 1, Efficacité de filtration des particules de 3µm : 99,7% Efficacité de filtration des particules de 1µm : 99,3% Barrette nasale-100% Polypropylène-extensible.

http://www.nordfilm-net.com/wp-content/uploads/2020/04/Explication-Masques-Site-Internet.pdf

Ce masque n’apparait pas sur la liste du gouvernement : https://www.entreprises.gouv.fr/files/files/home/Masques_alternatifs.pdf

Il correspond peut-être aux  40.000 masques distribués à Braine-l’Alleud : https://www.tvcom.be/video/info/societe/40-000-masques-distribues-a-braine-l-alleud_26117_89.html

Conclusions

Les masques qui ont été distribués sont des masques « grand public » dont l’efficacité n’est pas garantie.

On ne sait pas si ces masques respectent les normes de fabrication édictées par l’AFNOR . Ce document spécifie les matériaux qu’il faut utiliser pour être efficace : base-de-donnees-matieres-resultats-dga-maj-28042020 (1)

En particulier elle spécifie :

- tissu 100% coton 280 g/m2 épaisseur 1,15 mm => Non conforme

- tissu 100% polypropylène 400 g/m2 épaisseur 0,770 mm = Non conforme

La plupart des masques qui sont conformes sont composés de plusieurs couches de tissus.

Les commentaires sont fermés.