Comité Thématique annuel : proposition de l’association CIVIFAR pour un comité sur l’urbanisme à long terme du Centre-Ville

Monsieur le Maire,

Lors de nos entretiens avec Michel Renaux fin 2020, nous avons attiré son attention sur l’absence d’une vision d’urbanisme à long terme clairement exprimée dans notre PLU. Nous lui avions proposé de lancer une étude sur le sujet. Michel Renaux nous avait répondu qu’un tel travail entraînerait trop de modifications du PLU pour que le Territoire nous y autorise, mais qu’on pourrait y penser dans le cadre du PLUi.

L’objet de ce courrier est de vous demander de lancer cette étude aujourd’hui.

L’absence de vision à long terme est particulièrement gênante pour notre Centre-Ville, en particulier pour l’étroite rue Boucicaut, ancienne grand-rue du village de Fontenay, qui est à la fois :

  • le principal axe de circulation est-ouest de la ville,
  • notre principale rue commerçante
  • une rue bordée de grands immeubles d’habitation
  • un axe parcouru par 3 lignes d’autobus
  • la principale composante de notre centre historique

Notre rue Boucicaut est une aberration en termes d’urbanisme.

Vous reconnaissez du reste le problème, puisque vous envisagez une piétonnisation progressive de cette rue, sans qu’on sache encore quand et comment on y parviendra.

Des décisions structurantes sont à prendre non seulement pour la rue Boucicaut, mais pour tout le quartier situé entre les rues Dolivet, des Pierrelais, Blanchard, Ledru-Rollin et Jean-Jaurès.

A trop différer la réflexion dans ce domaine on risque d’autoriser aujourd’hui des permis de construire qui empêcheront d’évoluer progressivement vers la cible souhaitable. Ne regrettera-t-on pas un jour les décisions prises pour la Cavée, et celles qui se préparent pour le mail Boucicaut ?

La réflexion devra prendre en compte tous les aspects de l’urbanisme :

  • transports
  • stationnement et parking
  • conséquences pour le commerce
  • contraintes architecturales,
  • équipement collectifs …

C’est un problème difficile, qui admet certainement plusieurs solutions, chacune ayant ses avantages et ses inconvénients. Les Fontenaisiens, confrontés aux difficultés de la situation actuelle, pourront apporter beaucoup d’idées, mais on ne saurait se passer de l’apport de professionnels de l’urbanisme. A l’issue de l’étude il ne paraitrait pas déraisonnable de faire choisir les Fontenaisiens parmi plusieurs schémas possibles.

La municipalité envisage de confier la réflexion au Conseil de Quartier Centre-Ville. CIVIFAR proposons une autre solution :

Dans quelques semaines nous allons choisir le sujet du Comité Thématique Annuel.

Nous proposons que la définition d’une cible d’urbanisme à long terme pour le Centre-Ville soit le thème de travail du Comité Thématique Annuel.

Le centre-ville détermine en effet l’image de la commune, et il concerne tous les Fontenaisiens. Choisir un sujet aussi important comme premier thème du Comité Thématique Annuel serait un signal fort.

Veuillez agréer, Monsieur, le Maire, l’expression de nos sentiments respectueux.

Alain Delahaye

Vice-président de CIVIFAR

Qu’est-ce qui a motivé la suppression de la déchèterie mobile du Panorama et du ramassage des produits toxiques à partir du 1 er Janvier 2022 ?

Nous apprenons par Fontenay Mag du mois de Novembre 2021 :

Sur le Territoire Vallée Sud Grand Paris, il n’y a que dans les communes de Fontenay, Chatenay et Plessis-Robinson que ces ramassages seront remplacés uniquement par un ramassage à la demande.

Qu’est-ce qui existait auparavant  à Fontenay et jusqu’au 31 décembre 2021 ?

La déchèterie mobile du Panorama, où il était possible de déposer : Encombrants, mobiliers, déchets végétaux, DEEE, déchets toxiques, produits d’entretien…

De plus, comme sur les autres communes du Territoire

Collecte une fois par mois

Collecte le samedi de 14 H à 16 H à Bagneux, Chatillon, Bourg-la-Reine

Collecte chaque Samedi dans différents points de la ville

Qu’est-ce qui va remplacer ces collectes ?

Le ramassage à la demande devant chez soi.

Comment cela fonctionne ?

Il faut se mettre sur le site de VSGP : https://www.valleesud.fr/fr/vallee-sud-recycle

Informations complémentaires sur la collecte à la demande

Ce service est gratuit et réservé uniquement aux particuliers.

Sont acceptés les déchets suivants :

  • Cartons
  • Mobilier et équipements d’ameublement
  • Déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE)
  • Déchets de démolition et de bricolage
  • Produits toxiques

Les objets déposés doivent respecter des dimensions et de poids maximum permettant leur chargement manuel dans le véhicule de collecte :
– Volume maximum de 3 m3
– Poids maximum de 25 kg pour les sacs de gravats et dans la limite de 3 sacs de 60 litres maximum chacun ;
– Poids maximum de 70 kg pour les objets d’équipements d’ameublement, les Déchets
d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE).

– Les déchets toxiques devront être emballés de manière à ne pas polluer l’environnement.

Le volume des éléments à récupérer est limité à 3 m3 par dépôt. Si votre dépôt est plus volumineux, il faudra prendre plusieurs rendez-vous.

Vous pouvez demander un enlèvement, le matin à partir de 7h00 ou l’après midi à partir de 13h00, selon le calendrier proposé.

Le dépôt devra être réalisé la veille du jour choisi pour son enlèvement (Au plus tard la demi-journée qui précède l’échéance).

Les objets à enlever doivent être disposés sur le trottoir ou sur un espace spécifique avec la référence associée, sans gêner la circulation, ni automobile ni piétonne, et devront rester accessibles à la collecte. Ce dispositif permet également d’élargir le type de déchets acceptés pour la collecte des encombrants.

ATTENTION :

Pour les résidences, les voies piétonnes, ou étroites (qui ne permettent pas aux véhicules de ramassage de manœuvrer) le lieu de dépôt sera sur la voie accessible la plus proche.

Tout objet pouvant blesser les passants ou le personnel de collecte doit être présenté avec un emballage de protection.

Quels sont les risques de ce service de remplacement ?

  • Il faut avoir un accès à Internet sur le site de VSGP et pouvoir imprimer les QR Codes correspondant aux déchets : si on a pas d’imprimante on écrit à la main sur un papier le code
  • Comme actuellement, il y a des camions de récupérateurs qui passent avant le ramassage des encombrants pour se servir, ils ferons peut-être la même chose avec les produits toxiques seront peut-être éparpillés.
  • Il faudra transporter les encombrants vers le lieu de dépôt sera sur la voie accessible la plus proche => problème pour les résidences
  • les produits toxiques peuvent être des déchets dangereux. Il est à craindre que l’on retrouve ces produits toxiques dans les bacs des ordures ménagères.
  • La quantité des encombrants ramassés lors de la collecte mensuelle de ces derniers est de plusieurs dizaines de tonnes, sans compter la dizaine de tonnes, voire parfois beaucoup de plus, de déchets directement amenés par les Fontenaisiens à la déchèterie mobile du Panorama.
  • Malgré la collecte des encombrants proposée actuellement par le Territoire, la ville de Fontenay ramasse actuellement plus d’une tonne de déchets par jour ouvrable, ce qui emploie 2 agents municipaux et l’utilisation d’une camionnette municipale, d’où un coût annuel pour la ville de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Cela a été dit par la mairie lors de la réunion publique du quartier Ormeaux-Renards, le 19 Octobre 2021.

Quelle sera l’incidence économique pour la ville et les Fontenaisiens ?

  • Pour les Fontenaisiens, il faudra payer le cout supplémentaire de la collecte des déchets sauvages et cela aura une incidence sur les impôts locaux des Fontenaisiens.
  • La Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) ne va pas baisser du fait qu’il n’y a que 3 communes sur 11 du Territoire qui appliquera ce ramassage des encombrants. Ce ramassage à la demande aura aussi un cout puisqu’il mobilisera du personnel du Territoire.

Pour plus d’informations, vous pouvez télécharger :

Vallée Sud Recycle_Conditions générales d’utilisation du service_V4

Réunion publique quartier Ormeaux – Renards, mardi 19 octobre à 20h au lycée Saint-François d’Assise (39 rue Boris Vildé)

Les habitants du quartier Ormeaux – Renards sont conviés à une nouvelle réunion publique le mardi 19 octobre à 20h au lycée Saint-François d’Assise (39 rue Boris Vildé)

Le comité d’habitants du quartier sera présent.

Les points à l’ordre du jour sont en autres :

  • l’avenue Jean Moulin
  • La pose d’une antenne-relai de mobile 5G de 30 m de haut près des terrains de tennis

Cette réunion est ouverte à tous les habitants de la ville.

De 16h à 18h, un diagnostic en marchant est organisé avec les élus et les services techniques afin de relever sur le terrain les problèmes rencontrés.

Le départ a lieu à 16h au Centre Municipal de Santé (6 rue Antoine Petit)

Inauguration de la place de la Cavée le vendredi 17 septembre à 18 H

Rendez-vous dès 18h (accueil à 17h45) au croisement de la Rue Blanchard et de la rue Boucicaut pour l’inauguration de la place de la Cavée.

Un nouvel aménagement a été imaginé pour transformer l’ancien carrefour de la Cavée aux nombreuses problématiques en une place urbaine agréable.

Le projet de rénovation de la place de la Cavée était d’agrandir l’espace dédié aux piétons, d’établir une connexion entre les trois îlots et la future place, accueillir des terrasses, de recalibrer et réduire les temps d’attente aux feux et de relocaliser l’arrêt de bus. Cette option a également permis la sécurisation des flux piétons et la mise en place d’une fontaine.

Après un coupé de ruban, le sculpteur Olivier Duhec présentera la statue qui surplombe la fontaine.

Les associations de musique fontenaisiennes animeront ensuite la place jusqu’à 19h30.

21 distributeurs de sacs pour les déjections canines sur la ville : vous n’avez plus de raison de ne pas les ramasser !

16 nouveaux distributeurs de sacs ont été installés, destinés au ramassage des déjections canines, soit un total de 21 distributeurs répartis sur l’ensemble de la ville. Plus d’excuse à présent ! Amis des bêtes, nous comptons sur votre civisme.

NDLR : Si les distributeurs n’ont plus de sacs, faites appel au N° Vert de la ville :

Tél : 0 801 80 00 92

Ce service fonctionne :

CE COUP-CI, C’EST BIEN D’UNE “FOLIE” DONT IL S’AGIT !

La SPL Vallée Sud Aménagement lance un appel d’offres de maitrise d’œuvre pour construire un immeuble d’habitation de 10 étages avec commerces au rez de chaussée et au 10ème étage, adossé aux murs pignons des immeubles de 7 étages situé au n°101 et de 11 étages situé au n°105 de la rue Boucicaut.

Cet immeuble s’inscrit fidèlement dans l’ensemble du projet inachevé de rénovation de cette partie du centre ville lancé dans les années 1970 par le Maire de l’époque Jean Fournier.

Sur les panneaux d’exposition que la Municipalité avait installés sur le mail Boucicaut en 2019 pour sensibiliser les fontenaisiens sur le projet de réaménagement de cette zone du centre ville, figurait l’emprise de cet immeuble dont la hauteur était alignée sur celle du n°101.

En presque 2 années, ce projet d’immeuble a augmenté de 3 étages, suite sans doute aux prémices d’une recherche d’un équilibre financier à trouver pour l’ensemble de cette opération de réaménagement du mail.

La vente de ces futurs appartements et commerces a pour finalité celle de compenser l’acquisition des murs et des baux commerciaux installés dans les bâtiments en rez de chaussée qui sont destinés à la démolition pour réaménager le mail et le parvis devant la nouvelle entrée de la piscine dont la rénovation est transférée au Territoire.

La surface commerciale prévue au 10ème étage est également une nouveauté dans l’évolution de ce projet depuis 2019.

Quel intérêt me dis-je d’implanter une nième succursale bancaire, agence immobilière, salon de coiffure ou pizzéria à emporter au 10ème étage afin de redynamiser le commerce local de la rue Boucicaut ?

Les têtes pensantes de la SPLA, de concert avec l’équipe de la majorité municipale, ont sans doute plutôt pensé à implanter un restaurant panoramique, si possible étoilé, comme l’ont fait quasiment toutes les capitales mondiales.

Et donc pourquoi pas à Fontenay-aux-Roses et ce d’autant plus qu’aucune commune du sud des Hauts de seine peut se vanter d’avoir ce type d’équipement ?

Personnellement, je trouve que ce projet d’immeuble implanté au centre du triangle d’or de notre commune, comme aime à le nommer certain(e)s maléfiques élu(e)s de l’opposition, manque un peu de panache et d’ambition.

C’est la raison pour laquelle je me permets de faire les quelques suggestions suivantes :

1 / La SPLA devrait augmenter la hauteur du futur bâtiment de 30 à 49,95 m, c’est à dire juste en dessous de la classification d’un immeuble de grande hauteur (à partir de 50 m, les règles de sécurité fort couteuses des IGH s’imposent…).

Du coup, cet immeuble surplomberait le n°105 et le restaurant deviendrait un véritable  panoramique à 360° !

Encore mieux pour l’avoir vu dans plusieurs capitales, la salle de restaurant pourrait pivoter sur un axe, ce qui permettrait aux clients de contempler par beau temps la Tour Eiffel, les tours de la Défense, les pistes d’Orly, les jardins de Versailles tout en dégustant les succulents petits plats préparés par un jeune chef étoilé talentueux …

Notre Maire n’aurait plus qu’à modifier le PLU de façon à ce que la règle de cette hauteur des constructions s’applique dans cette partie du centre ville et donc rendre ainsi conforme la réglementation à ce projet prestigieux.

C’est une manipulation assez aisée à faire puisqu’elle a déjà été utilisée avec succès pour la Cavée et la Place du Général de Gaulle.

De plus, les quelques riverains qui considèreraient leurs intérêts personnels bafoués par cette nouvelle construction n’auraient aucune chance de voir aboutir en leur faveur le recours contentieux qu’ils déposeraient auprès du Tribunal Administratif puisque ce projet serait en tout point conforme à la réglementation modifiée de la zone UA.

2 / Afin de contrer la contestation systématique des élus EELV de l’opposition sur tout ce que propose la majorité municipale, notre Maire pourrait demander à la SPLA de prolonger le restaurant par une terrasse végétalisée dans laquelle s’enracineraient 4 peupliers.

Ce bâtiment habillé par une couronne de verdure luxuriante deviendrait le symbole de la lutte contre l’étalement urbain de la Région Parisienne.

3 / Le programme du concours de maitrise d’œuvre mis au point par la SPLA devrait stipuler que la toiture sera aménagée en aire d’atterrissage et de décollage d’un hélicoptère.

Ce type de mobilité permettrait aux clients aisés et aux célébrités de tous domaines, y compris les hommes et femmes politiques dont l’agenda est très chargé, d’éviter de perdre leur temps dans les embouteillages récurrents de la rue Boucicaut pour laisser la clef de leur véhicule motorisé hybride et électrique au voiturier chargé par l’administration du restaurant panoramique de les garer sur le petit parking aménagé en lieu et place du commerce promis à la démolition (le restaurant turc et le local de campagne électoral abandonné du candidat Vastel en sont actuellement les locataires).

Ce parking extérieur au centre des très nombreux nouveaux commerces aux enseignes de qualité serait mis à la disposition préférentielle des personnes âgées et handicapés en dehors de l’ouverture du restaurant panoramique afin de remercier par ce petit geste bon nombre d’entre eux pour avoir bien appliqué les consignes électorales.

Cette idée promue par le regretté adjoint en charge du commerce deviendrait enfin réalité.

4 / La mixité pas forcément sociale devrait également être intégrée dans ce beau projet.

Les programmistes  de la SPLA  pourraient réserver plusieurs étages sur les 15 de ce presque pas tout à fait immeuble de grande hauteur à une enseigne hôtelière financièrement solide plutôt que d’empiler uniformément les 2 grands ou les 4 petits appartements par étage.

Cet équipement au centre de la ville remplacerait le seul hôtel excentré de Fontenay aux roses, récemment vendu à une société immobilière pour édifier à sa place 165 studettes, suivant le dossier de demande de permis de construire actuellement en instruction dans les services de l’urbanisme de la Ville.

La capacité hôtelière de Fontenay aux roses répondrait ainsi à la très grande demande des personnes venues de lointaines contrées pour apprécier la vue panoramique depuis le 15ème étage.

5 / Afin de rester dans la logique d’aménagement voulu et décidé par notre Maire nouvellement réélu, une 4ème œuvre aquatique devrait impérativement prendre place devant la poste, en lieu et place de l’autre groupe de commerces voué à la démolition.

Les jets d’eau cette fois-ci pourraient être puissants puisque la dalle sur le parking est parfaitement horizontale.

Le local machinerie pour installer les pompes et le traitement de l’eau recyclée serait très facile à installer dans une toute petite partie du 1er sous-sol.

L’argent des contribuables dépensé pour creuser un grand trou sous la place de la Cavée et le remplir par une boite en béton pour y installer ce matériel ne serait plus nécessaire.

Les jets d’eau pourraient fonctionner suivant les horaires d’ouverture de la piscine dont la rénovation complète a été transférée au Territoire. Ainsi, face à la nouvelle entrée, ce plan d’eau lumineux deviendrait pédiluve.

Grâce à mes belles suggestions, l’Adjointe au Maire en charge de l’esthétique urbaine pourra nous dire cette fois-ci très justement que cette folie est un véritable « projet d’excellence » !

Et l’ensemble de la majorité municipale et les intervenants de la SPLA pourront s’exclamer en cœur et lui dire « Merci Laurent !!!».

Bernard WELTER

Sur ce sujet voir aussi l’article :

La nouvelle « Folie » urbanistique du maire : érection sur le mail Boucicaut d’un immeuble de 10 étages,

Le Maire de Fontenay aux Roses suspend sa collaboration avec l’Association FARàVélo et supprime tout soutien matériel et financier !

Les faits

Le 16 mars 2021, le Maire notifie par simple lettre l’arrêt de sa collaboration avec l’association « FARàVélo » et plus précisément, le maire :

  • Demande à l’association de libérer sous un mois le local municipal mis à disposition, place du Général-de-Gaulle.
  • A déjà demandé au Département de suspendre l’autorisation accordée à l’association pour occuper la Coulée Verte avec ses ateliers mensuels « FARRépare ».
  • Va demander à l’association « JDLC» (Jeunes Dans Le Cycle) d’organiser des ateliers de réparation sur la coulée verte.
  • Annonce que la Ville organisera en mai des séances d’initiation à la pratique du vélo.

Que nous reproche le Maire ?

Le Maire déclare avoir été amené à prendre cette décision du fait de la politisation de l’association, basée selon lui sur :

  • La position partisane de l’association en faveur d’une liste aux municipales 2020 :
  • La diffusion d’un message issu d’un parti politique via leur mailing liste ;
  • Le commentaire violent et insultant du président (à titre personnel) sur Facebook reprenant une photo de la dernière tribune mensuelle de la majorité municipale ;
  • FARàVélo occulte systématiquement le rôle de la mairie dans des réalisations communes ;
  • L’appel à voter – toujours selon l’interprétation du Maire – contre le Maire de Fontenay-aux-Roses aux prochaines élections Départementales dans un courrier aux adhérents de FARàvélo.

 Nous tenons à disposition de chacun.e les éléments de réponse à ces interprétations, que nous récusons fermement.

Qui est et que fait FARàVélo ?

Issue d’un groupe de travail « FARàVélo » créé en Novembre 2016 par des Fontenaisiens, l’association a été fondée en avril 2017. Stein van Oosteren en est le Président.

Elle a actuellement 90 adhérent.e.s.

FARàVélo est une plate-forme citoyenne qui permet :

  • de proposer une ville cyclable aux décideurs (via la proposition de Plan Vélo)
  • de découvrir le département grâce à des balades organisées
  • d’aider les habitants à apprendre à faire du vélo (dans la vélo-école)
  • d’accompagner les habitants à aller au travail à vélo (voir carte covélotaf)
  • d’aider les habitants à réparer leurs vélos (atelier FARRépare)
  • de faire graver votre vélo pour le protéger contre le vol

Quelques réalisations vélo de la Mairie de Fontenay :

  • Mise en place de cédez-le-passage cyclistes sur nombre de carrefours ;
  • Marquages au sol avec des pictogrammes vélos dans les rues rénovées ;
  • Achat par la ville du FAR Bike imaginé par FARàVélo, pour la livraison des courses par Vélo-Cargo, mis à disposition des commerçants ;
  • Installation d’arceaux à vélo.

Nous nous sommes beaucoup impliqués avec les collectivités territoriales (Territoire VSGP, Département, Région) et au sein du Collectif Vélo IDF pour le lancement des coronapistes et la création du Réseau Express Régional Vélo : RER-V. Stein Van Oosteren est le porte-parole du Collectif Vélo Île-de-France.

Suite à l’élaboration de la carte RER-V par le Collectif Vélo Île-de-France, au vu de son sérieux et de l’implication du Collectif, la Région a décidé de financer le RER -V à hauteur de de 300 millions d’euros (budget total : 500M€).

FARàVélo est une association qui se développe et pèse dans le débat public sur la place du vélo dans la région IDF. En 2020, Stein Van Oosteren a notamment été sélectionné par Le Parisien et My Little Paris pour faire partie des 50 personnalités qui font le Grand Paris.

Quels sont les dommages immédiats et à plus long terme pour les pratiquants du vélo ?

  • Interruption du dialogue nécessaire pour faire évoluer la ville, notamment par un Plan Vélo, que FARàVélo a proposé à la mairie en 2019.
  • La vélo-école n’a plus de local pour stocker ses 16 vélos et le matériel annexe. Cette décision compromet le fonctionnement de la vélo-école débutée il y a tout juste un an, avec une vingtaine d’élèves formés et aussi d’une dizaine de cours d’apprentissage individuels, de 2h chacun, sur la place de Gaulle, le dimanche matin.
  • Faute de local, l’atelier de gravage est interrompu. Cela pose un problème financier : les bicycodes achetés ne peuvent être récupérés (les bicycodes sont limités dans le temps).
  • L’arrêt de l’atelier de réparation FARRépare, qui s’installe chaque premier samedi du mois devant la médiathèque de Fontenay-aux-Roses.

Notre réaction :

  • Renouer le dialogue avec la Mairie. FARàVélo souhaite continuer à aider les habitants à la pratique du vélo (école, réparations, gravage) qui est en pleine croissance en Région Parisienne.
    Nous souhaitons aussi continuer à accompagner la mairie dans la rénovation de la voirie afin de sécuriser les déplacements à vélo.
    Nous espérons que la Mairie entendra cet appel à la coopération et elle est prête à entamer le dialogue.
  • FARàVélo reste un interlocuteur pour le Collectif des 11 associations vélo en Vallée Sud Grand Paris, qui travaille avec VSGP sur un schéma directeur cyclable sur notre territoire.
  • FARàVélo participera à la campagne que lanceront les 39 associations du Collectif Vélo Île-de-France début avril, pour porter des propositions pour une région et un département des Hauts-de-Seine cyclables (réseau vélo, stationnement vélo en gare, école à vélo).

Le plus urgent est de trouver un local : FARàVélo lance un appel à l’aide aux Fontenaisiens : qui pourrait nous prêter un garage ou cave ou local pour stocker nos vélos et outils ?

Notre site: https://www.faravelo.com/

Nous écrire : faravelo@outlook.fr

Adhérer et soutenir FARàVélo : ici

Interruption de l’abattage illégal des peupliers au Square des Potiers !

Grâce à la mobilisation des riverains, l’abattage illégal des peupliers par le promoteur immobilier a été interrompu par l’intervention des polices municipale et nationale. Les agents concernés  ont en effet constaté que l’arrêté du maire affiché sur les portillons ne mentionnait pas d’abattage des arbres mais uniquement des restrictions de circulation dans le quartier.

Nous saluons également leur intervention sur site pour empêcher cet abattage illégal, ce qui a permis aux agents de police de prendre les mesures nécessaires afin :

  • De fermer de nouveau la clôture du square alors qu’elle avait déjà été démontée en partie par le promoteur immobilier de manière illégale ;
  • D’interdire l’abattage des arbres jusqu’à nouvel ordre.

Le Maire ayant signé un arrêté inapproprié , les services municipaux vont devoir en rédiger un nouveau.

La précipitation du Maire à vouloir favoriser les projets de densification immobilière s’est une nouvelle fois traduite par une intervention d’un promoteur immobilier sans fondement juridique.

Nous demandons un moratoire sur ce projet immobilier qui conduit à la dégradation  importante d’un des rares espaces verts de notre commune.

Léa-Iris Poggi et Gilles Mergy

[NDLR] : voir aussi l’article :

Un sursis pour les 4 grands peupliers du square des potiers, Espace Boisé Classé( EBC) !

Nuisances et non-respect du domaine public pour les travaux de construction des logements sociaux rue des Potiers

La construction des logements sociaux se situe entre la rue des Potiers et la rue André Chénier.

Le trottoir de la rue des Potiers, côté chantier a été inclus dans la clôture du chantier !

Les bungalows du chantier de l’OPH 92 ont été installés le domaine des logements des Blagis.

Les aires de stationnements payantes des habitants de la rue André Chénier ont également été incluses dans l’aire du chantier alors que la limite de l’opération est circonscrite par celle de la propriété matérialisée par la clôture existante (voir photo du haut).

Visite virtuelle de Fontenay aux Roses : photos 360°

Pendant le confinement et le couvre-feu, beaucoup de Fontenaisiens ont cherché des activités ludiques et amusantes pour s’occuper durant cette période.

Une heure de balade quotidienne autour de mon habitation m’ont permis de faire quelques photos panoramiques à 360°.

J’ai essayé de traduire, par ces images, l’ambiance que nous avons vécue durant ces moments de quarantaine, avec des rues désertes de la région parisienne.

Je vous propose de partager ces images et de vous immerger dans ces panoramiques sphériques.

Vous allez découvrir les rues de Fontenay au crépuscule sans ses habitants, comme rarement vous ne les avez vues.

Par exemple pour la place de Gaulle : Cliquez sur le lien

Avec les icônes situées en bas de l’image, vous pouvez vous déplacer, horizontalement et verticalement, arrêter l’auto-rotation, se mettre en pleine page, et avec la sphère, afficher la carte de l’endroit où la vue a été prise.

En cliquant sur ce lien, vous aurez accès à d’autres vues de la ville dont les endroits précis sont mentionnés

http://cicerone360.com/FontenayRuesConfinees.html

Une fois que vous avez visualisé une vue, faites un retour en arrière pour revenir aux autres vues.

Voici aussi la place de Gaulle, en mode planète :

Stéphane Cicérone 

www.cicerone360.com