Participez à la convergence francilienne, a lieu le 19 septembre prochain.

Le plus grand évènement vélo de l’Île-de-France, la convergence francilienne, a lieu le 19 septembre prochain. Le départ sera le matin à la Médiathèque, pour nous retrouver tous à Paris avec des milliers de cyclistes de toute la région parisienne! A vos agendas, nous espérons vous accueillir ce jour-là! http://convergencevelo.fr/

Balade à vélo ouverte à toutes et tous, familiale et festive vers Paris qui se terminera par un méga pique nique sur l’Esplanade des Invalides.

Rendez vous devant la Médiathèque de Fontenay aux Roses à 10h pour un départ à 10h30

Alors à vos vélos, avec un accessoire rouge pour représenter notre branche !

Fête des voisins du vendredi 24 septembre 2021 : faites votre demande

Vous souhaitez organiser une fête entre voisins dans votre rue ou votre immeuble ? La Ville de Fontenay-aux-Roses vous aide en mettant à votre disposition tables et chaises (sous réserve de disponibilité).

La Fête des voisins revient cette année le vendredi 24 septembre 2021.

C’est l’occasion de se réunir autour d’un verre ou d’un repas avec les gens de votre rue ou de votre immeuble (dans le strict respect des gestes barrières) et de faire plus ample connaissance !

Si vous souhaitez participer, informez-en la mairie qui peut vous prêter des chaises et des tables, sous réserve de disponibilité.

Attention : la demande doit être faite au moins 21 jours avant. Il est aussi possible de demander la fermeture de la rue aux services techniques, si la demande est également faite au moins 21 jours avant la date voulue.

Formulaire de, participation Fête des voisins 2021

Nouvelles de FARàVélo

  • Notre vélo-école va déménager à Bagneux ce mois-ci. Merci d’écrire à steinvanoosteren@hotmail.com si vous voulez aider à déménager nos vélos. Pour vous inscrire en tant qu’élève, c’est toujours via veloecole-faravelo@outlook.com.
  • Nous remercions notre nouvel hôte pour son accueil généreux: l’association l’Hébergerie. Hélas elle ne pourra recevoir que nos vélos, donc nous avons besoin d’un autre endroit pour entreposer nos meubles. Si vous avez de la place pour les accueillir, merci de nous écrire (steinvanoosteren@hotmail.com). Si personne ne réagit avant le 11 septembre, nous allons devoir nous débarrasser de ces meubles (table, chaises, placard, étagère).
  • La mairie de Bagneux, qui subventionne l’association l’Hébergerie et donc aussi l’hébergement de nos chers vélos, a besoin d’un petit service. Elle a eu l’excellente idée d’acquérir des vélos électriques pour ses employés et organise une journée de sensibilisation le 21 septembre entre 9h30 et 16h30. Il s’agit d’expliquer les règles de sécurité et d’apprendre à manier le vélo. Votre aide serait la bienvenue: merci d’écrire à Jacques (utegashi@orange.fr).
  • Nous espérons rencontrer de nombreux Fontenaisiens lors de notre atelier de réparation FARRépare le 4 septembre (9h30-12h30 sur la Coulée Verte devant la Médiathèque) et sur notre stand lors du Forum des Associations le 5 septembre (stand N° 74) Voir le Plan_du_Forum
  • Un Fontenaisien de 88 ans nous a contacté. Il a acheté un vélo électrique depuis deux ans, et ça l’a rendu tellement content qu’il cherche une ou plusieurs personnes pour faire des (petites ou grandes) balades ensemble! Contactez steinvanoosteren@hotmail.com pour une mise en relation, il sera très très content!
  • La ville de Châtillon va mettre en place une activité de cyclologistique: des vélos-cargos qui assurent les besoins de transport de marchandises pour les entreprises, les commerçants et les particuliers. Exactement comme le FARbike à Fontenay-aux-Roses. Vous sentez-vous capable de monter ce service? Postulez vite! Merci de faire circuler l’annonce: https://twitter.com/FARaVelo/status/1432439903003029509.
  • Le plus grand évènement vélo de l’Île-de-France, la convergence francilienne, a lieu le 19 septembre prochain. Le départ sera le matin à la Médiathèque, pour nous retrouver tous à Paris avec des milliers de cyclistes de toute la région parisienne! A vos agendas, nous espérons vous accueillir ce jour-là! http://convergencevelo.fr/.
  • L’association MDB MobiBoulbi de Boulogne-Billancourt a acheté, avec une subvention de la région, plusieurs vélos spéciaux: vélos-cargos et un tricycle électrique. L’objectif: les faire essayer pour que les gens puissent sauter le pas. N’hésitez pas à nous contacter via steinvanoosteren@hotmail.com si vous voulez essayer l’un de ces vélos!.
  • Un papier particulièrement complet de “Bon pote” pour convaincre nos élus de créer des pistes cyclables, qui permettront aux élèves de notre vélo-école de se déplacer en sécurité à vélo sur la route: https://bonpote.com/le-velo-est-le-futur-de-nos-mobilites-1-5/. Ce site-web vulgarise les défis devant nous d’une manière remarquablement claire. Le réchauffement climatique, provoqué notamment par les émissions de nos voitures, est une réalité qui frappe déjà partout. De nombreux morts en Allemagne notamment, suite aux inondations récentes, et cela va se reproduire si nous n’agissons pas par des actes concrets et efficaces. Le défi semble trop grand. Mais le vélo est un instrument très efficace pour obtenir des “petites victoires intermédiaires”, comme l’écrit joliment Olivier Schneider, Président de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB ) dans la préface de Pourquoi pas le vélo?
  • De plus en plus d’habitants à vélo ne prennent plus la Coulée Verte, car les conflits vélo piéton sont devenus un vrai problème. Ils prennent l’avenue Dolivet (D63), où ils ne sont pas sécurisés car il n’y a pas de piste cyclable continue.

Notre plan vélo proposé à la mairie en 2019 (ici) est plus d’actualité que jamais, car il propose comme priorité de créer des pistes cyclables sur cet axe stratégique. Heureusement que le Conseil Département est prêt, depuis quelques années, à la rendre cyclable, et que la ville de Châtillon a déjà lancé une étude pour rendre la partie châtillonnaise cyclable. A FAR cette sécurité minimale, recommandée par le Cerema  pour un tel axe à 12000 véhicules par jour (ici), pourra devenir une réalité si vous écrivez aussi à M. Laurent Vastel pour lui demander des pistes cyclables (ici). C’est important, car M. Vastel est le maire de tous les Fontenaisiens et Fontenaisiennes! Donc plus il recevra de messages de citoyens qui souhaitent pouvoir se déplacer en sécurité à vélo, plus ce sera légitime pour lui de demander au Conseil Départemental de créer des pistes cyclables. Merci d’avance pour vos enfants, pour votre santé et pour l’économie de notre ville: un km à vélo rapporte 26 centimes à la ville alors qu’un km en voiture coûte 89 centimes à la ville (ici).

Pour nous soutenir et pour adhérer, c’est toujours ici: https://www.helloasso.com/associations/faravelo/adhesions/formulaire-d-adhesion-faravelo.

Contact: faravelo@outlook.fr

Evènements, stages et animations pour l’été à Fontenay dimanche 11 juillet, Place du Général de Gaulle

Téléchargez l’ Agenda de l’été 2021

Retransmission de la finale de l’Euro de Foot

Venez assister à la finale Italie-Angleterre sur la Place du Général de Gaulle à partir de 19h30 (début du match à 21h) !

On vous attend dès 19h30 pour la retransmission sur écran géant

Exposition de photos et spectacle d’Amadou Gaye : “Paris Canaille”

Le photographe Amadou Gaye présente une exposition de ses photos sur le thème “Paris Canaille”.

Découvrez ces “photos clin d’oeil” à Paris et ces femmes qui symbolisent la liberté, jusqu’au 31 juillet 2021 au 10 avenue Lombart.

Horaires : 11h-13h et 16h-20h (ou sur rendez-vous).

Retrouvez également l’interprétation “Contes et Poésies Nègres” d’Amadou GAYE les 8 et 9 juillet à 21h.

> Avec le soutien des associations suivantes : Le rendez-vous des photographes, L’association socio-culturelle des Sorrières et l’Art à Fontenay !

Renseignements, rendez-vous et réservations : 06 37 58 45 41 (l’artiste sera rémunéré au chapeau).
gayeamadou92@gmail.com

LIEU: 10 avenue Lombart – Fontenay-aux-Roses

Exposition de photos à la Médiathèque du 26 juin au 25 août.

Voyages  par Olivia Richard, artiste photographe

L’œuvre photographique d’Olivia Richard est une invitation toute en douceur au voyage et à la rêverie. Sa technique de superposition d’images convoque à la fois le réel et l’imagination, elle éduque à regarder autrement, avec le sourire aux lèvres.

Stage scientifique : Top chef au labo

Le CCJL organise un stage scientifique pour les enfants de 7/12 ans. Le stage, animé par les savants fous, se déroule du 7 au 13 juillet 2021 de 10h à 11h30.

Ce n’est pas un cours de cuisine qui vous attend, mais des expériences chimiques et culinaires, tantôt gustatives, tantôt ragoutantes et amusantes … Des aliments et produits en tous genres seront explorés à la loupe ! Ce stage est aussi l’occasion de comprendre des notions intéressantes sur la nutrition et sur notre corps.

Stage Danse Street Jazz

Le CCJL propose au 8/12 ans un atelier de danse Street Jazz du 7 au 13 juillet 2021

Une danse débordante d’énergie qui allie deux styles tout aussi percutants, le Hip Hop et le Modern’Jazz. On y développe son expressivité et son endurance à travers des attitudes, des silences et des arrêts d’une grande précision. Avec des mouvements amples largement inspirés du Jazz, c’est un excellent compromis pour celles et ceux qui n’auraient pas franchi le pas vers le Hip Hop !

Sur fond de musique urbaine du 21ème siècle, on peut cependant danser le Street-Jazz sur du R’N’B, de la Pop ou de l’Électro entre autres. Animé par Samira Boulhya.

Stage adultes – Packs de danse

Le CCJL organise un stage multidanses au mois de juillet (3 dates d’atelier).

Danse africaine animée par Viviane Doyen dans la Cour du château Sainte-Barbe, avec percussions live. OU Danses en ligne animées par Khaoula Jaffredo.

  • samedi 3 juil. 10h-13h30
  • samedi 10 juil. 10h-13h30
  • samedi 17 juil.10h-13h30

Renseignements, inscriptions, tarifs :

– accueil du CCJL au 01 46 30 20 90

– ccjl@fontenay-aux-roses.fr

– www.ccjl92.com

Fête nationale du 13 et 14 juillet

13 juillet – de 18h à 1h – place De Gaulle
* Bal
* DJ
* Spectacle showlaser

14 juillet – de 14h à 18h – parc Sainte-Barbe
* animations gratuites tout l’après-midi (chaises volantes, château gonflable, chamboule-tout, jeux de société géants, course en sacs, sculpteur de ballons…)

Festival Partir en Livre le vendredi 16 juillet

La 7e édition de la manifestation Partir en Livre se déroule partout en France, du 30 juin au 25 juillet 2021, autour du thème « Mer et merveilles ».

Toit et Joie – Poste Habitat participe le 16 juillet à la nouvelle édition de ce rendez-vous incontournable pour la lecture jeunesse.

Avec la compagnie La Constellation, Toit et Joie propose à ses locataires de Fontenay-aux-Roses une journée d’échanges, de rencontres et de découvertes afin d’inciter à la lecture en famille !

Différentes activités sont proposées aux habitant·e·s :

10h30 – 12h : lectures à hautes voix pour les tout-petits (2 à 4 ans).

> A partir de 14h : lectures à haute voix pour enfants  (petits et grands) et espace de lecture silencieuse.

15h : rencontre avec Didier Jean (auteur) et Zad (illustratrice) avec échanges autour des ouvrages et de leurs métiers.

16h : ateliers écritures et illustration pour les enfants de 4 à 10 ans.

Plus d’infos sur l’événement : ici.

LIEU : 1, Square Augustin Pajou

Fête de la Musique à Fontenay aux Roses

Brasserie L’Odysée, place de l’Eglise

Artistes : Siana’Band :

Le répertoire de reprise allant de la Bossa- Nova, de la Soul, Groove et Pop, tout cela revisité, vous fera passer un bon moment en musique.

Café de la gare

Artistes : PluNaïfQueTou

Plus qu’un groupe ordinaire, PluNaïfQueTou est un projet de Résistance Frontale à la morosité ambiante. Ces musiciens trublions, activistes de la positivité, dispensent un son ultra festif et contagieux, boosté à la mélodie, au groove et à l’énergie.

→ Ecouter le single Retard Retard sur Sportify
→ YoutubeInstagramFacebook

L’Arganier et pizzeria Novecento

Artistes : Swing17 trio

Le trio se compose de Christian Catalan (guitare et banjo), José Louyot (accordéon), et Michel Lasfargues (saxophones soprano, ténor, clarinette). Cette formation atypique puise son inspiration aux sources du jazz manouche (Django Reinhardt, Dorado Schmitt, Ninine Garcia) mais aussi revisite biguines, boléros, valses Jazz et péruviennes, tango, variété française (E. Piaf, C. Aznavour, C. Trenet) sans oublier des compositions originales où chaque musicien peut intervenir à sa guise en soliste ou accompagnateur.

→ Youtube

Café du marché et Innovizza

Artistes : association El Andalousia
Musique arabo-andalouse. Avec Hamouche Yahia (violon + mandole), Benyoucef Farouk (clavier), Fikraa Rafik (derbouka), Irnatene Abdelghani (banjo), et Amir Rachid (Tar, tambourin).

La cavée (Par faim d’arôme)

Artistes : groupe de musiques actuelles du conservatoire
(Professeurs du conservatoire et élèves confirmés de la classe de musiques actuelles)
Pop/groove
Avec Louison RAEPSAET (chant), Marion VALLS (chant) Solène RAKOTOARIMANGA (chant) Titouan SCHOTTÉ (batterie), Gautier WILLEMIN (Claviers) David OZGULER (guitare / Basse),

FARàvélo ce dimanche 30 Mai, à Sceaux

Dans le cadre de la journée du vélo à Sceaux, FARàvélo s’associe à MDB Sceaux et à la ville de Sceaux qui l’accueille depuis son départ de Fontenay, pour animer une bourse aux vélos et un atelier de gravage.

Rendez-vous donc dimanche 30 mai au Jardin de la Ménagerie en centre-ville de Sceaux.

La bourse aux vélos (achat et vente de vélos d’occasion)

Si vous souhaitez vendre un vélo : vous êtes invité(e) à le déposer entre 10h et 12h. Son état sera estimé et son prix fixé par vous.

Si vous souhaitez en acheter un, vous êtes attendu(e) entre 14h et 17h.

FARàvélo et MDB Sceaux vous conseilleront dans le choix de votre futur vélo.

Vous pourrez aussi recevoir tous les conseils nécessaires pour son entretien.

Quant à l’atelier de gravage, il vous permettra de faire marquer le cadre de votre vélo d’un numéro Bicycode, qui l’identifie en cas de perte ou de vol (https://www.bicycode.org/).

Si vous n’avez pas eu la possibilité de faire graver votre vélo par FARàvélo quand nous étions à Fontenay, c’est l’occasion de le faire chez nos voisins scéens.

Par ailleurs, la mairie de Sceaux a invité Stein Van Oosteren, président de FARàvélo à présenter son livre « Pourquoi pas le vélo ? ». Un stand lui sera réservé, venez le rencontrer !

La ville de Sceaux organise aussi un débat public sur le devenir du centre-ville de Sceaux et l’arrivée du RER V (RER Vélo), avec notamment Patrice Pattee, adjoint au maire, Sceaux à vélo et modéré par Stein Van Oosteren, porte-parole du Collectif Vélo Ile-de-France. Il aura lieu à 16h, jardin de la ménagerie.

Comme vous le voyez, vous avez donc beaucoup de bonnes raisons de venir retrouver FARàvélo dimanche à Sceaux !

Odile Jersyk

Fontenay aux Roses : deuxième meurtre d’un jeune des Blagis pour un règlement de comptes d’un traffic de drogues

Les Faits :

  • Mardi 7 janvier 2020, un jeune homme de 20 ans a reçu un coup de couteau au cours d’une rixe aux Blagis qui a impliqué une dizaine de personnes. Dans le même temps, les forces de l’ordre ont mis la main sur deux jeunes hommes. Ils sont âgés de 19 ans et ont été interpellés à proximité de la rue où s’est déroulée la rixe. Mercredi 8 janvier, ils étaient encore en garde à vue dans le commissariat de Bagneux chargé de l’enquête.
  • Le Mardi 6 Avril 2021, un jeune homme de 20 ans a été tué mardi après-midi. Un garçon du quartier, frappé d’un coup de lame, qui aurait atteint une artère et engendré une hémorragie fatale. Le service départemental de police judiciaire (SDPJ 92) n’a pas encore cerné de suspect. Les premières investigations ne permettent pas de définir dès à présent un mobile. Mais la piste d’un conflit lié au trafic de stupéfiants et à la cité voisine, Les Blagis, à Sceaux, tient la corde. D’autant que la jeune victime était connue des autorités judiciaires, « mais pas particulièrement pour trafic de produits stupéfiants » selon un proche de l’enquête.
  • Le jeudi 29 Avril 202, un jeune homme de 17 ans aurait été tué par des jeunes venus d’autres quartiers, extérieurs à Fontenay, liés à un traffic de stupéfiants. En fait, ce jeune est dans le coma

Réactions

Laurent Vastel, Maire de Fontenay aux Roses 

Source : https://fontenayavenir.wordpress.com/2021/04/30/non-a-la-violence/

J’ai été appelé hier soir en urgence aux Blagis où un jeune Fontenaisien a été sauvagement agressé. Les médecins étaient hier soir très pessimistes sur ses chances de survie. Aucun parent ne devrait vivre un tel drame, et mes pensées vont en premier lieu à sa mère, son frère, sa famille et ses amis. Mourir à 17 ans est un drame intolérable, impensable à Fontenay-aux-Roses. Les premiers éléments communiqués hier par la police semblent indiquer que les responsables de cet assassinat seraient des jeunes venus d’autres quartiers, liés à un trafic de stupéfiants, l’enquête est en cours.

Il y a quelques semaines, un autre jeune Fontenaisien de 20 ans a été assassiné aux Blagis, quelques semaines après sa sortie de prison, et la police privilégie l’hypothèse d’un règlement de compte. Restent ici encore la douleur des familles et des proches, l’émotion de tous ceux, y compris les agents de la ville, qui l’avaient vu grandir dans le quartier et basculer dans la délinquance.

Entre ces deux évènements, à plusieurs reprises, les polices municipale et nationale ont dû essuyer des tirs de mortier de feux d’artifice, là encore par des jeunes n’habitant pas le quartier et qui tentent d’y imposer leur loi.

Cette spirale de violence est consternante, elle n’est pas pour autant surprenante. Dans tous les quartiers de France construits dans l’urgence des années 50 et 60 où on a ainsi concentré la fragilité sociale, parfois la grande pauvreté, dans le cadre d’un urbanisme qui fait de ces quartiers des enclaves coupées de la ville, au statut de propriété privée rendant difficile l’intervention des services de l’Etat, dont les constructions, de qualité médiocre, se dégradent anormalement vite, on voit aujourd’hui les mêmes dérives, l’insécurité, la violence, née de la perte de l’égalité des chances et de l’absence de repères.

Ces dérives ne sont pas inéluctables. C’est pourquoi le projet de reconstruction des Blagis actuellement en cours a aussi pour objectif de lutter contre la ghettoïsation en revalorisant le quartier, en réintégrant ses rues dans le domaine municipal, permettant l’intégration au dispositif de vidéoprotection, en redonnant une vraie qualité de vie à chacun. Cette démarche est seule à même de restaurer durablement la sécurité de tous et de donner toutes les chances à nos jeunes des Blagis. Certains élus de la république qui veulent toujours nous faire croire qu’un simple ravalement de façade et quelques travaux d’isolation suffiraient aux Blagis et qui s’évertuent à ralentir par tous moyens, y compris juridiques, le projet, relèvent au mieux de l’inconscience, au pire de l’irresponsabilité.

J’ai convoqué dès ce matin un conseil local de sécurité en urgence, afin d’évoquer avec les services de l’Etat les mesures qui, à court terme, sont nécessaire pour tenter d’enrayer ce processus dramatique. Je présente, au nom de toute l’équipe municipale, toutes mes condoléances à la famille.”

Gilles Mergy, élu du Groupe Ateliers Fontenaisiens

Source : http://www.ateliersfontenaisiens.fr/les-drames-aux-blagis-doivent-tous-nous-interpeller/

A quelques semaines d’intervalle, deux drames sont survenus aux Blagis. Après l’assassinat d’un jeune de 20 ans, un jeune de 17 ans se trouve à l’heure actuelle dans le coma entre la vie et la mort.

Les enquêtes de police sont en cours pour expliciter les circonstances précises de ces deux drames.

Je voudrais tout d’abord adresser à leurs familles, leurs proches, leurs amis ma plus profonde compassion dans ces moments terribles qu’ils sont en train de vivre.

Nous sommes tous dans la consternation et envahis d’une immense tristesse de voir la jeunesse de notre ville être la cible d’une telle violence.

Nous sommes tous fontenaisiens et tout ce qui touche aux personnes de notre ville nous touche et nous meurtrit. Je suis père et aucun parent ne souhaite vivre cela.

L’heure est au recueillement. L’heure est à la solidarité et à la fraternité au sein de notre ville.

C’est pourquoi, je déplore la tribune de notre Maire actuel profitant de ce drame pour faire la promotion de son programme de rénovation du quartier, assenant au passage des contrevérités.

Je ne veux en aucun cas heurter les familles de ces jeunes et je n’aurais pas été plus loin sans les remarques envers les habitants du quartier et les attaques insidieuses dont les élus que nous sommes avons fait l’objet dans cette tribune du Maire.

Nous contestons vigoureusement avoir œuvré pour empêcher la réhabilitation du quartier des Blagis et avoir déposé des recours. Cela est faux. Nous n’avons fait que contester, dans le cadre de notre mandat et en Conseil Municipal, les choix de la municipalité actuelle dans ce projet de réhabilitation car nous pensons que nos amis, nos voisins, habitant ce quartier depuis de nombreuses années maintenant, ne pourront pas s’y reloger après la reconstruction.

Si les conditions de vie des habitants du quartier n’étaient pas optimales avant 2014, elles se sont fortement dégradées depuis, en raison de l’abandon du quartier par le bailleur social Hauts de Seine Habitat (absence d’entretien des logements et de l’espace public, interventions très tardives pour effectuer les réparations, suppression de postes de gardiens,…). Le Maire et la municipalité ne sont pas intervenus pour rappeler à ce bailleur social ses obligations de propriétaires.

Le Maire ne s’intéresse à ce quartier qu’au travers d’un projet de démolition-reconstruction qui conduira à densifier ce quartier, à supprimer des places de stationnement gratuites et des espaces verts.  Beaucoup de locataires ne pourront plus continuer à y vivre en dépit des liens familiaux et amicaux qu’ils y ont tissés.

Nous défendions un projet alternatif de réhabilitation complète (pas juste la rénovation de quelques façades comme l’écrit le Maire). Cette réhabilitation approfondie de logements sociaux a été conduite par de nombreux bailleurs sociaux comme cet exemple portant sur 530 logements rénovés à Bordeaux (https://www.lacatonvassal.com/index.php?idp=80#)

La réhabilitation complète est plus rapide, moins coûteuse, plus écologique et tout aussi qualitative pour les habitants.

Le Maire l’a repoussée car sa priorité aux Blagis, à Scarron-Sorrières comme en centre-ville est de construire encore et toujours de nouveaux logements à rebours des avis de tous les experts dans le domaine de la santé qui recommandent pourtant de dé-densifier la ville de demain.

Contrairement à certains quartiers de logements sociaux construits dans notre pays, le quartier des Blagis est certes excentré par rapport au centre-ville, mais il n’est pas enclavé et il est plutôt bien desservi par les transports en commun. Il dispose d’installations sportives de qualité et d’une maison de quartier. Celle-ci accueillait de nombreuses activités culturelles ou de loisirs jusqu’en 2014 et y contribuait à favoriser le “vivre ensemble”. Ces activités se sont progressivement réduites depuis 2014.

Bien que l’association “Jeunes dans la Cité” fasse un travail remarquable dans ce quartier, les politiques de prévention ont été aussi réduites comme peau de chagrin par L. Vastel. Alors que la ville de Bagneux par exemple emploie plusieurs médiateurs, ce n’est pas le cas à Fontenay-aux-Roses.

Il apparait, à la lecture de cette tribune elle-même, que les agresseurs sont extérieurs à Fontenay et au quartier.

Aussi, faut-il alors au Maire penser à des moyens pour renforcer la sécurité du quartier et de ces habitants ?

Sa proposition de mettre en place une permanence qui sera ouverte dans une quinzaine de jours n’est pas non plus à la hauteur du besoin immédiat d’écoute et d’accompagnement psychologique exprimé par les habitants du quartier et notamment les plus jeunes. C’est dès maintenant qu’il faut agir

J’adresse aux familles et aux proches de ces jeunes, encore une fois, toutes mes pensées et mon soutien.”

Pascal Buchet, ancien Maire de Fontenay

“Soutien à la famille et pensée au jeune grièvement agressé aux Blagis en réanimation.
Halte à la violence.
Redonner plus de moyens pour ce quartier.

Commentaires sur la page Facebook de Tu Sais Que Tu Viens De Fontenay Aux Roses Quand…

Gueda Diaw Gadio

“Je verse ma colère profonde sur ce groupe car cela fait plus de trente ans que je suis fontenaysienne donc je me permet!!!
ÇA FAIT 2 PETITS JEUNES DÉCÉDÉ AU BLAGIS en quelques semaine d’intervalle 😭😭😭😭😭 ILS ONT ÉTAIENT ASSASSINER 😡😡😡 qu’est-ce LE Maire fait pour ces jeunes ?!!! Apres le premier meurtre qu’il y’a eu je n’ai pas constaté de nouvelle mise en place pour le quartier des Blagis !!! il n’y a pas de médiateur ni d’éducateur spécialisé pour discuter avec eux,les orienter,les conseillers être dans le quartier😡😡comme dans certaine ville, BAGNEUX PAR EXEMPLE ILS ONT DES MÉDIATEURS QUI SE PROMÈNE DANS LA VILLE ,discute avec les jeunes si ils voient des rassemblements vont voir ce qu’il passe essaie de mettre fin aux querelles inutile! ca ce sont des bonnes initiative il en faudrait même DE NUIT 😡😡 ne serait ce qu un lieu d’accueil le soir ouvert pour ces jeunes qui sont malheureusement dehors.ON SE SENT PLUS EN SÉCURITÉ c’est INADMISSIBLE !!! Le JDLC fait de son possible on les remercies pour tout ce qu’il font mais il faut plus d’intervenant au cœur du quartier pour notre beau quartier délaissé !!! On ne voit le maire que quand il y’a les élections ou dès qu’il y a un drame!!!! Ce n’est pas normal C’est malheureux pour notre quartier et notre jeunesse.”
“Les seuls présents sur le quartier c’est le JDLC et c’est bien les seuls qui traitent les jeunes de ce quartier avec dignité !! Quand la mairie défini le jeune Benjamin décédé debut avril de « jeune délinquant fraîchement sortie de prison » le JDLC le défini comme un « jeune motivé a vouloir s’en sortir dans la vie »
Laurent Vastel
“Cher monsieur
Je comprends votre colère mais elle ne doit pas se tromper de cible
Nous tenons une permanence municipale tous les 15 jours à la maison de quartier, JDLC mène en effet une action de qualité avec des éducateurs spécialisés et la mairie ouvre le 15 mai prochain un nouveau lieu d’accueil aux Blagis pour les 11-18 et les 18-25 ans
Quant à la rénovation du quartier elle a commencé”
Gilles Mergy 
Toutes mes condoléances à la famille et aux proches de ce jeune homme. C’est un nouveau drame horrible qui survient aux blagis
Nous devons tous nous mobiliser pour préserver le calme et le sécurité aux blagis et faire en sorte que le bailleur social renforce le nombre de gardiens et améliore l’entretien des résidences.
Gueda Diaw Gadio
“Je présente toute mes excuses à la famille du petit jeune concernant ma publication car On a appris hier soir la confirmation que le petit n’est pas décédé mais dans le coma, je me suis appuyé sur le communiqué du MAIRE qui parle d’assassinat !!!
ÇA NE CHANGE PAS NOS AVIS SUR LES DISPOSITIFS QU’IL FAUT METTRE EN PLACE POUR NOTRE QUARTIER POUR ÉVITER CE GENRE DE DRAME…
Nos prières t’accompagnent .”
Des dou’as pour un de nos jeunes entre le vie et la mort.
Après avoir échangé avec sa mère ce soir, c’est avec beaucoup de tristesse qu’elle nous a annoncé que son état est critique mais stable (contrairement aux fausses rumeurs sur sa mort), et elle demande de redoubler d’invocations.
Nous demandons à ‘Allah ta3ala qu’il guerisse notre petit frère de la meilleure des guérisons et qu’il facilite à sa famille et leur accorde la patience.
Nous appelons cette jeunesse à prendre conscience de la gravité de ses actes.
*Pour rappel, Le Prophète ﷺ a dit : « L’homme fort n’est pas celui qui est fort en lutte, mais c’est celui qui se maitrise sous l’emprise de la colère. » [Bukhari et Muslim, riyad as-salihin n°45]*
*قال النبي ﷺ:‏ « ‏ليس الشديد بالصرعة، إنما الشديد الذى يملك نفسه عند الغضب‏ »‏ ‏متفق عليه، كتاب رياض الصالحين ٤٧*
Mais nous appelons aussi les parents à être responsables , ainsi que tous les acteurs (municipaux, sociaux, associatifs etc.. . ) de cette ville à redoubler d’efforts dans nos divers rôles. C’est en travaillant localement que nous pourrons améliorer le quotidien.
Un mort dernièrement (rahmatoullah 3alayh, qu’Allah lui fasse miséricorde), un dans un état critique aujourd’hui…..des mères en pleurs et des familles meutries… ce sont des images insoutenables. Ce qui arrive n’est pas nouveau, mais ne doit pas sembler normal pour autant.
Ne baissons pas les bras et ne tombons pas dans le fatalisme, mais surtout perséverons chacun à notre échelle pour tenter d’ameliorer le quotidien !
Tout notre soutien à la famille.
Qu’Allah accepte nos dou3as et nos oeuvres en ce mois béni.

Vélo : Stein van Oosteren sort son premier essai

Chers Fontenaisiennes et chers Fontenaisiens,

Souvent on m’appelle affectueusement – enfin, j’espère 😊 – « Monsieur Vélo », car je suis président de l’association FARàVélo (Fontenay-aux-Roses à Vélo). J’ai le plaisir, chers habitants de ma ville, de vous annoncer que le 6 mai prochain, mon essai « Pourquoi pas le vélo ? » sera en librairie. Ah, vous n’utilisez jamais le vélo ? Ça tombe bien, c’est pour vous que j’ai écrit ce livre !

Le titre pose la question que beaucoup de citoyens et élus se posent en ce moment : pourquoi pas le vélo en effet ? Qu’est-ce qui empêche le pays du Tour de France de devenir aussi le pays du vélo urbain ? Je pense que les raisons se situent « entre les oreilles », notamment entre les oreilles de certains élus qui disent qu’il n’y a pas de place pour le vélo dans leur ville.

Le livre relate un échange avec notre député Jean-Louis Bourlanges que j’ai entendu expliquer, lors d’une réunion publique fin 2018, pourquoi le vélo n’est pas une bonne idée pour notre société. J’étais en colère en l’écoutant, car je ne pouvais pas lui répondre, il y avait beaucoup d’autres questions. J’ai donc écrit ce livre pour lui répondre, et pour ouvrir ce débat dont la société a urgemment besoin. Le titre du chapitre : « Les sept arguments anti-vélo de Jean-Louis Bourlanges ».

« Pourquoi pas le vélo » n’est pas un livre de colère, mais un livre de fierté. Saviez-vous que le nouveau réseau de coronapistes dont nous bénéficions depuis le déconfinement est le résultat d’une coopération entre notre département 92 et notre Collectif Vélo Île-de-France ? Saviez-vous que ce collectif citoyen est parti d’une réunion organisée par FARàVélo au café le Colibri à Fontenay-aux-Roses le 1er mai 2018 ? L’histoire de notre ville est très fortement marquée par le vélo, depuis que le Fontenaisien Louis Pouey-Mounou a initié la Coulée Verte dans les années 1970. Aujourd’hui c’est notre Collectif Vélo Île-de-France, dont je suis le porte-parole, qui initie le réseau RER Vélo (RER V) qui mettra, peut-être, le vélo dans votre quotidien. Que mon livre puisse nourrir le débat sur cette révolution !

C’est un livre d’amitié aussi : l’amitié pour tous les citoyens qui se sont engagés pour faire avancer la sécurité à vélo. Des dizaines d’associations vélo en France m’ont reçu comme un ami cher, et m’ont raconté leurs difficultés et leur rêve d’une société cyclable où leurs enfants pourront aller à l’école à vélo. Les centaines d’échanges avec eux ont été si passionnantes, que j’ai ressenti le besoin d’en compiler les pépites dans un livre pour les partager avec vous toutes et tous. Le résultat est un texte richement illustré, avec entre autres des photos d’Amsterdam du photographe néerlandais Thomas Schlijper et aussi de Fontenay-aux-Roses bien sûr ! L’objectif : nous faire réfléchir, débattre et regarder la rue et la société autrement.

« Pourquoi pas le vélo », au fond, est une déclaration d’amour à la France. Depuis 25 années à Paris et à Fontenay-aux-Roses j’ai appris, avec mon épouse Caroline, à vivre la vie à la française et à l’apprécier profondément. C’était mon rêve : vivre au pays des philosophes, parler leur langue exquise, boire leurs vins divins et tout ça dans la plus belle ville du monde ! L’écriture du livre était une joie, tellement j’avais envie de partager mon appartenance à cette société française si intense et particulière, dont le vélo est devenu finalement le « véhicule ».

L’auteur Olivier Razemon vient de présenter mon livre dans Le Monde : « Son regard de Néerlandais sur les réflexes des urbanistes, les aménagements plus ou moins ratés, les manies ridicules ou les petites fiertés des Français procure autant de plaisir qu’une belle balade à vélo sous un soleil de printemps ». Si ce plaisir vous tente, j’espère que vous le commanderez chez Michèle dans notre belle librairie « Les pêcheurs d’étoiles » – merci pour elle !

Stein van Oosteren

Table ronde sur la transition alimentaire du Territoire Vallée Sud Grand Paris (VSGP)

La Coordination des Associations du Territoire pour la Transition Écologique (CATTE) organise une table ronde et un débat intitulé : « Amorcer la transition vers une alimentation soutenable et saine dans notre territoire »

 Lundi 22 mars de 18 heures à 20 heures en visioconférence

L’alimentation est un sujet majeur dans la transition écologique pour faire face aux crises du climat et de la biodiversité :

  • Comment réduire l’empreinte climatique et environnementale de notre alimentation tout en la rendant plus saine et savoureuse ?
  • Quels changements sont nécessaires dans nos régimes alimentaires et le système de distribution ?
  • Quel lien avec les territoires nourriciers ?
  • Quels leviers pouvons-nous actionner sur notre territoire ?

Ces questions seront abordées lors de la table ronde afin de s’inscrire dans la réflexion autour du plan climat air énergie dans le territoire Vallée Sud Grand Paris.

Pour débattre de ces sujets, la table ronde rassemblera des représentants d’associations et des acteurs locaux :

  • Elyne Etienne, responsable du pôle Végécantines à l’association végétarienne de France
  • Lelio Lemoine, directeur de la Butinerie, Maison des alternatives alimentaires à Pantin
  • Romain Miller, administrateur du Réseau des AMAP Ile de France
  • Jean-Paul Mordefroid, administrateur de l’association Terre & Cité
  • Un représentant des Amis de la Terre du Val de Bièvre

Inscription nécessaire avec le lien suivant :

https://framaforms.org/inscription-table-ronde-sur-la-transition-alimentaire-1615228076

Le lien pour la visioconférence vous sera adressé par email la veille de la table ronde.

Dominique Dupuis, co-présidente de Fontenay Environnement et Transition, une des associations membres de la CATTE

Exposition photos des “Femmes Inspirantes” dans Fontenay avec le CCJL

Une ode à la femme d’hier et d’aujourd’hui, inconnue ou célèbre…Paroles et regards livrés en toute confiance et confidence, inscrivant en nous l’empreinte indélébile de nos pensées, nos luttes, nos choix de vie personnels, professionnels, intellectuels, émotionnels ou spirituels.

45 portraits à découvrir en déambulation dans Fontenay-aux-Roses. Une exposition originale portée par le CCJL en collaboration avec le service communication de la ville (crédit photos : Christophe Voisin).

L’expo s’inscrit dans le cadre des actions menées à Fontenay-aux-Roses autour de la Journée internationale des droits de la femme : découvrez le teaser des interviews et le programme complet.  Un événement à suivre sur le site du CCJL et celui de la ville, sur Facebook et sur Instagram

Un remerciement chaleureux à tous les modèles pour leur engagement : fontenaisiennes, fontenaisiens, usagères, usagers, professeur.e.s, ami.e.s du CCJL, partenaires, résident.e.s de l’Accueil de Jour (CAJ), le Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM), le Groupe d’Entraide Mutuelle (GEM L’éclaircie).

(Crédit photo : Emmanuel Infanti)