Entre accusation sans preuve et omission volontaire : La communication selon L. Vastel

Lors du comité de quartier Ormeaux Renards du 19 octobre, L. Vastel a projeté la photo suivante:

(Cliquez sur l’image pour l’ouvrir dans un nouvel onglet et l’agrandir avec CTRL+ souris)

On y lit que « le coût des recours contre le projet de vente de l’ancien Conservatoire Soubise est à ce stade 200.000 € pour la ville ».

Le recours devant le Tribunal Administratif ayant été porté par l’Association Conservatoire (appuyée par d’autres associations et de nombreux Fontenaisiens), nous souhaitions intervenir devant cette accusation diffusée publiquement et totalement infondée.

D’où sort ce chiffre ? Quelles données ? Sur quelles bases ? Est-ce un coût ? Est-ce un manque à gagner ?

Ce chiffre est manié depuis longtemps par L. Vastel, surtout dans les réunions publiques, sans jamais avoir apporté aucune justification malgré les nombreuses demandes faites.

Aucune preuve. Ce chiffre n’a aucune réalité.

En revanche ce dont ne parle jamais L. Vastel, c’est du coût des conséquences de sa décision brutale et non concertée de vendre ce bien. Omission volontaire.

Regardons ensemble.

Quand l’association Conservatoire Soubise (association créée sous l’ancienne mandature prouvant sa neutralité politique et dont le but unique est de conserver ce bâtiment dans les actifs de la ville pour servir les Fontenaisiens et leurs associations) l’a rencontré quelques mois après son élection de 2014, nous lui avions proposé de recevoir la très sérieuse société promotrice de pépinière d’entreprise avec qui nous étions en relation depuis 2013, que nous avions vu 2 fois et qui avait déjà rencontré des conseillers municipaux de P. Buchet, aux affaires à l’époque..

Cette entreprise proposait de louer uniquement le bâtiment « Jean Moulin » et 3 parkings pour 4500 €/mois, et ce dès mi 2015.

La ville gardait alors l’usage du bâtiment « Soubise » dont la salle de danse du bas au magnifique parquet de chêne en parfait état (démonté depuis sur ordre de L. Vastel et mis en 48 heures à la benne !) ainsi que la salle du haut à l’acoustique remarquable dont la surface permettait de belles réunions/réceptions (que L. Vastel veut maintenant reconstruire sur l’ancienne surface de la salle de danse du bas puisque celle du haut fait partie de l’éventuelle cession et cela pour un montant de 1,5 M€ !) .

L.Vastel nous avait alors très vite arrêté nous informant qu’il avait l’usage de ce bâtiment pour au moins toute la durée de sa mandature ( le compte rendu de notre réunion validé par lui même en atteste).

Avant de décider quelques mois plus tard de vendre plus de 2/3 de l’ensemble du bâtiment et des terrains sans en informer ni les riverains ni le comité d’habitant ni l’association Conservatoire Soubise. 

On jugera de la vision long terme de L. Vastel tout autant que de sa conception de la démocratie participative.

Au final ce bâtiment est resté inoccupé 6 ans.

Alors, faisons le calcul : 

Mi 2015-mi 2021, 6 ans, 72 mois c’est 324.000 € que n’a pas touché la ville.

324.000 € de manque à gagner pour la ville et la privation d’un lieu qui aurait pu servir à de nombreuses associations Fontenaisiennes qui en avaient et en expriment toujours le besoin.

Il est regrettable que depuis 6 ans L. Vastel se croit obligé de continuer à tenter de justifier une décision brutale, non concertée en répandant dans des instances publiques des informations qu’il est bien incapable de justifier . 

Il semble poursuivre de ce qui apparaît n’être que de la haine à l’encontre de  l’Association Conservatoire Soubise au seul motif qu’elle s’oppose par tous les moyens légaux à une mauvaise décision pour la ville.

Rappelons ici quelques membres ou forts sympathisants de l’Association Conservatoire Soubise depuis sa création jusqu’à la décision de L. Vastel de vendre le Conservatoire Soubise:

Mmes Bekiari, Bullet, Gagnard, Galante-Guilleminot, MM. Chambon (avec ses articles bien sentis dans son blog pour garder le conservatoire), Durand, Lafon (participant à plusieurs reprises aux réunions chez le président de l’association, le signataire de cet article) , Ribatto, tous ces élus dont on salue ici la continuité des convictions !

Daniel Marteau, Président de l’Association Conservatoire Soubise.

Pétition du collectif Antenne-relais Bellevue contre l’implantation d’une tour antenne-relais géante sur le parking des tennis municipaux

Pour s’opposer à l’implantation d’un pylône d’antenne relais géant, de près de 30 mètres de hauteur, celle d’un immeuble de 10 étages, et d’un diamètre de 1,40 mètre, sur le parking des tennis municipaux de l’avenue du Général Leclerc à Fontenay-aux-Roses. Cette tour abritera des dizaines d’antennes (autorisation municipale 092 032 21 00096).

Image extraite du dossier de demande d’implantation (source association UAF)

Ce projet :
– N’a jamais été présenté aux riverains lors d’une réunion publique ou lors d’un conseil de quartier
– N’a jamais été débattu, ni fait l’objet d’une information lors d’un conseil municipal
– N’a jamais fait l’objet d’un article dans le Fontenay-Mag ou sur le site internet de la Ville
Ce qui est en contradiction avec la volonté de démocratie participative souhaitée par la municipalité.

Le Collectif Antenne-relais Bellevue propose la pétition suivante :

Je refuse :
• La dégradation paysagère de la zone naturelle protégée du côteau boisé du Panorama
• La pollution visuelle imposée aux riverains et aux promeneurs
• La proximité immédiate de cette antenne-relais géante avec de nombreuses
habitations (immeubles et pavillons)

Je demande :Que le maire informe les riverains et les habitants sur ce projet

  • Que le maire organise une concertation, avec toutes les parties concernées pour étudier des solutions alternatives à ce projet que ce soit le lieu d’implantation  ou la nécessité d’une telle tour antenne-relais géante
  • Que le maire demande à l’opérateur Orange de ne pas installer cette tour antenne-relais géante pendant le temps de la concertation.

Pour signer la pétition : https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/contre-tour-antenne-relais-geante-tennis/160403

Voir aussi : Pétition : Non à l’implantation d’une tour antenne-relais géante sur le parking des tennis municipaux

Lettre de Jean Yves Sommier, Conseiller municipal, au Maire, Laurent Vastel, concernant l’installation d’une antenne relais Orange au 27, avenue Gal Leclerc

Jean-Yves SOMMIER , Conseiller municipal

Fontenay-aux-Roses, le 18/10/2021

Objet : antenne relais Orange au 27, av. Gl Leclerc

Monsieur le Maire,

Lors de la commission des permis de construire du 11 octobre dernier, ses membres ont été informés quant à une déclaration préalable pour l’implantation d’un relais téléphonique sur des terrains communaux au 27 avenue du Général Leclerc, déposée le 30/07/2021 et affichée le 31 août. Celle-ci a fait l’objet d’une autorisation tacite en date du 30 août. A noter qu’avant le dépôt de la déclaration préalable, une confirmation de l’implantation avait été donnée au pétitionnaire par un mail du maire adjoint en charge des travaux, espaces publics et voirie, en date du 30 juillet 2021.

Il s’agit d’une tour de près de 30m de hauteur dont le dossier tendrait à démontrer qu’il n’y aurait pas d’impact visuel ce qui est surprenant compte-tenu de la dimension du relais. Les photomontages fournis à l’appui du projet sont peu crédibles aux yeux des habitants du quartier. En effet, comment une tour d’une telle hauteur ne serait-elle pas visible par eux et au-delà. Bien au contraire, cette implantation va défigurer toute une partie de la ville et ne contribuera pas à son attractivité. Les négociations avec le pétitionnaire, avant de décider du choix de ce lieu, n’auraient-elles pas pu permettre d’examiner un meilleur emplacement et une hauteur portant moins atteinte à la dégradation visuelle et à la dévalorisation du bâti situé en proximité.

Concernant leur nocivité, s’il est vrai que les risques sur la santé  liés aux champs émis ne soient pas avérés en l’état actuel des connaissances, des doutes subsistent toujours quant à l’objectivité des données fournies par les promoteurs de telles constructions.

Par ailleurs, les travaux nécessaires à la construction du socle et du local technique vont conduire à réduire le nombre de places de stationnement pour les utilisateurs des terrains de tennis, voire à les supprimer totalement compte-tenu des places déjà occupées du fait d’autres contraintes. Pourtant, ces espaces de stationnement avaient été accordés suite aux récriminations des habitants du quartier éprouvant des difficultés à se garer, l’activité du tennis monopolisant les capacités de parking aux alentours.

Pour toutes ces raisons, nous vous demandons, Monsieur le maire, d’organiser une réunion d’information à l’attention des habitants du quartier ainsi que des membres de l’ASF tennis afin de leur présenter le choix opéré parmi les alternatives possibles, éventuellement de les rassurer sur les nuisances occasionnées et de les associer pleinement à la recherche d’une solution satisfaisante pour tous.

Je vous remercie de la suite que nous espérons favorable à cette demande et vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de mes bons sentiments.

Jean-Yves Sommier

NDLR : voir aussi l’article :

Une tour antenne-relais géante de près de 30 m de hauteur implantée sur le terrain des tennis municipaux, au 27 avenue du Général Leclerc

Réunion publique quartier Ormeaux – Renards, mardi 19 octobre à 20h au lycée Saint-François d’Assise (39 rue Boris Vildé)

Les habitants du quartier Ormeaux – Renards sont conviés à une nouvelle réunion publique le mardi 19 octobre à 20h au lycée Saint-François d’Assise (39 rue Boris Vildé)

Le comité d’habitants du quartier sera présent.

Les points à l’ordre du jour sont en autres :

  • l’avenue Jean Moulin
  • La pose d’une antenne-relai de mobile 5G de 30 m de haut près des terrains de tennis

Cette réunion est ouverte à tous les habitants de la ville.

De 16h à 18h, un diagnostic en marchant est organisé avec les élus et les services techniques afin de relever sur le terrain les problèmes rencontrés.

Le départ a lieu à 16h au Centre Municipal de Santé (6 rue Antoine Petit)

Compte rendu par l’association CIVIFAR de la réunion du Conseil de Quartier centre-ville du 28 septembre 2021

Etaient présents : Mr Vastel, Maire de Fontenay, Mr Le Rouzès (Maire Adjoint de quartier – Centre Ville) , Mme Gagnard (Maire adjoint à la Démocratie Participative), Mr Renaux (Maire adjoint à l’ Urbanisme), Mr Houcini (conseiller municipal Transports, Mobilité), Mme Antonucci (Maire adjoint au logement), Mme Collet (Conseillère municipale), Mr Alabergere (Directeur des Services Techniques), Mr Nury-Torras (Chargé de l’Urbanisme), et Mr El Youbi (Gestion Urbaine de Proximité)

Il y a également :

  • Un représentant du Comité d’Habitant Centre-Ville
  • Un représentant du Comité d’Habitant Pervenches Val Content
  • Le président de l’association des Commerçants
  • Un représentant des Commerçants
  • Un représentant des profession libérales
  • Un représentant d’une association ayant pour objet la défense des intérêts du quartier : association CIVIFAR représenté par Jean Max Drouot
  • Un Représentant du Syndic de copropriété, 2 rue Laboissière
  • Un Représentants des Amicales (2 membres) : Résidence Saint Prix et résidence du Val Content
  • 5 Habitants désignés par le  Maire
  • 10 habitants candidats

Mr Le Rouzès (Maire Adjoint de quartier – Centre Ville) a fait d’abord un tour de table qui permet d’identifier les habitants présents membres de ce Conseil.

1 – Introduction

Mr le Maire commence par rappeler son attachement à la Démocratie Participative et son engagement à mettre en œuvre les 30 propositions du groupe de travail animé par MM. Delahaye et Bresse.
Il indique en particulier qu’une réunion des animateurs des Comités d’habitants s’est tenu samedi 25 septembre pour étudier les thèmes qui pourraient faire l’objet d’un Comité Thématique. Un premier thème est proposé sur les antennes relais pour l’élaboration de règles d’installation de ces équipements.
M. le Maire souhaite aussi faire fonctionner le Conseil Participatif et « inventer » une pratique de la Démocratie Participative adaptée à des communes de la taille de Fontenay.
Mme Gagnard, Maire adjoint en charge de la Démocratie Participative, se dit disponible pour répondre à toutes les questions sur ce sujet et prévoit la mise en place d’un lieu de rencontre en centre-ville (probablement le Fontenay Scope) où les citoyens pourraient venir s’exprimer.
M. le Maire annonce aussi l’acquisition d’un tub Citroën couleur framboise qui permettra d’animer des cafés citoyens dans les quartiers de Fontenay.

2 – Projet d’aménagement du Mail Boucicaut

Le projet et ses variantes est présenté de façon très détaillée par la projection d’une trentaine de diapos qui développent la présentation faite le 5 janvier 2021 par la SPLA Panorama aux usagers du mail. Il ne sera probablement pas possible d’obtenir cette présentation, M. le Maire ayant demandé de ne pas prendre de photos pour éviter la diffusion de simples propositions d’aménagement que certains pourraient prendre pour déjà entérinées.

M. Vastel fait une longue présentation de l’état actuel du Mail Boucicaut et la complexité du projet : C’est un espace privé, avant toute intervention sur cet espace, les copropriétaires devront décider de céder les parties communes par vote à la majorité des deux tiers.
Sur ce mail, les commerces vivotent et se dégradent. Les Fontenaisiens, consultés en 2019, le trouvent moche, peu animé, sale. Ils en ont une mauvaise image.
Un réaménagement serait donc souhaité, à coupler avec la restauration de la piscine (à déconnecter aussi de la copropriété pour permettre son entretien par le territoire), le transfert de son entrée sur le Mail et à coupler aussi, si possible, avec la rénovation de la chaussée de la rue Boucicaut.
Ce mail pause aussi des problèmes de sécurité, la police ne pouvant normalement pas intervenir sur un espace privé. Le Mail est aussi bruyant, goudronné, imperméabilisé alors qu’il y a, sous certaines parties, de la pleine terre que l’on pourrait découvrir.
Un mandat a donc été donné à Vallée Sud Aménagement d’analyser la situation, de faire et de chiffrer différentes propositions d’aménagement permettant de remédier à cette situation en tenant compte de toutes les contraintes. Vallée Sud Aménagement devra aussi accompagner la concertation avec les Fontenaisiens sur ces différents projets, puis assurer la maitrise d’ouvrage de la réalisation et piloter le projet de rénovation de la piscine et de la rue Boucicaut.

Aucun projet n’est pour le moment privilégié mais quelques pistes sont explorées :
Le mail comporte 5 ilots commerciaux plus les commerces en bas d’immeuble.
Première hypothèse: 3 ilots commerciaux seraient supprimés (ilot1- restaurant Istamboul gril, ilot 2- Banque populaire + Nicolas, ilot 3-auto-école + Infoprint services). Les ilots 1 et 2 seraient reconstruits, l’ilot 3 deviendrait un espace public arboré donnant accès à la piscine.
Deuxième hypothèse: Seul les ilots 1 et 2 seraient supprimés et reconstruits. La Mairie procèderait à l’achat au fil de l’eau des cellules commerciales mises en vente et les mettraient en location pour maitriser l’offre commerciale.
Dans les deux cas, les projets de reconstruction des 2 ilots seraient destinés à reconstituer le front de rue et seraient soumis à une concertation avec les Fontenaisiens, comme cela a été fait pour la place du Général de Gaulle.

Un des ilots reconstruits pourraient inclure des logements avec parking souterrains, pour alléger la facture de l’opération. En effet, en cas d’inclusion de logements, la commune récupèrerait les droits à construire payés par le promoteur constructeur.

Mr Vastel présente les chiffrages de 3 variantes :
a) si aucun logement n’est inclus dans l’opération, le reste à charge pour la commune serait de 5,375 M€
b) si 15 logements (soit un immeuble de 4 ou 5 étages) sont inclus dans l’opération, le reste à charge pour la commune serait de 3,843 M€
c) si 30 logements (soit un immeuble de 8 à 12 étages) sont inclus dans l’opération, le reste à charge pour la commune serait de 2,2 M€

Mme Vidal s’inquiète de voir les véhicules des 30 nouveaux logements sortir sur la rue Boucicaut déjà très encombrée et destinée un jour à devenir piétonnière.
M. Vastel répond qu’il serait peut-être possible que ces nouveaux parkings et le parking Carrefour puissent sortir rue Ledru Rolin.

Des participants s’étonnent que la rénovation entraine la construction de nouveaux logements dans un espace déjà très peuplé.
M. Vastel répond qu’il faut des immeubles autour pour définir une place, et que les nouveaux habitants seront des clients qui relanceront les commerces

Mr Alabergère, directeur des Services Techniques avance aussi que des façades d’immeuble étudiées pour cela (balcons, vitrages,..) peuvent faire baisser de 2 degrés la température au niveau de la place.
Pour M. Vastel un planning de réalisation est difficile à définir, les constructions pourraient se faire en 2024. De toute façon, la rénovation de la rue Boucicaut ne pourra pas trop attendre et risquera alors d’être déconnectée des autres travaux.

3 –   Projet de rénovation de la résidence Saint Prix

Présentée aussi par M. Vastel avec la projection de quelques diapos déjà très détaillées, mais sans aucun projet finalisé pour le moment.
Mr Vastel fait l’historique de la résidence, construite de 1959 à 1961, et qui a fait l’objet en 2014 d’une isolation par l’extérieur qui a entrainé des problèmes d’humidité dans les appartements.
C’est le bailleur « 1001 vies Habitat » qui est demandeur d’une reconstruction pour résoudre de nombreux problèmes chroniques, en particulier une désinsectisation inefficace depuis des années.
Comme pour les Blagis, M. Vastel indique la présence d’amiante prisonnière dans les murs et les planchers, qui n’est pas dangereuse tant qu’on ne fait pas de travaux, mais qui interdit en pratique de faire de la réhabilitation des bâtiments actuels. La solution est donc la démolition et la reconstruction des 180 logements HLM actuels. Comme pour les Blagis, tous les locataires seraient relogés à proximité pendant les travaux. Le financement de cette opération nécessiterait la construction de 180 logements supplémentaires, en accession à la propriété, sur les mêmes parcelles ou ailleurs dans Fontenay.
Par ailleurs, la rénovation du Théâtre des Sources va supprimer en partie la possibilité de le transformer en salle sans sièges, M. Vastel souhaiterait en conséquence prévoir la construction d’une vraie salle des fêtes, soit à Saint Prix, soit ailleurs dans Fontenay.

Un diagnostic est en cours par la société d’études et d’aménagement, avec les consignes suivantes :
– Conserver les arbres protégés
– Recréer la perspective du château, en alignant la hauteur de l’immeuble en fond de place du général de Gaulle avec celle du château La Boissière (donc R+2 au maximum). Ce même immeuble devra aussi être en retrait par rapport au bâtiment actuel pour valoriser le château sur la place.
– Prévoir un Mail piétons vers le théâtre des Sources.
– Prévoir un itinéraire vélo par la rue Barthélémy, la rue La Boissière et la rue Boucicaut

Mr Vastel propose de construire 200 logements et leurs parkings souterrains sur les parcelles Saint Prix, ce qui augmenterait un peu le taux d’occupation du sol.
Une proposition d’implantation montrée sur l’écran et commentée par M. Vastel, consiste en une construction en fer à cheval, deux ailes de bâtiments R+ 5, parallèles à l’avenue de Verdun, venant s’accrocher au bâtiment de fond de place R+2. L’implantation sur la partie riveraine de la rue Dolivet n’est pas claire et n’a pas été commentée.

La représentante de l’Amicale des locataires de la Résidence Saint Prix fait remarquer que le projet  suscite une opposition de la part de l’amicale des locataires, qui dénonce l’utilisation de plaintes de certains locataires au sujet d’humidité et d’infestation par des insectes (blattes etc..) dans certains appartements. Ces plaintes sont généralisées à l’ensemble de la résidence pour justifier la démolition de la totalité des bâtiments.

4 – Divers
Mr Vastel indique la volonté de la municipalité de créer de grandes surfaces commerciales nouvelles (100 mètres carrés) pour attirer des commerces qui ont besoin de telles surfaces. Le déclin du commerce à Fontenay vient en partie du fait que les surfaces commerciales disponibles sont trop petites.
Il annonce aussi vouloir expérimenter une ouverture du marché le mercredi après-midi.

5 – Prochaine réunion : début décembre, en partie sur le mail, pour visualiser les propositions

Jean Max Drouot, Association CIVIFAR

Site : https://www.civifar.fr/

Conseil Municipal du 30 septembre 2021 : Compte-rendu de la ville et celui des élus de l’opposition par Gilles Mergy et les élus EELV

Sources : Site de la ville : https://www.fontenay-aux-roses.fr/1894/conseil-municipal-du-30-septembre-2021.htm

Article des élus de l’opposition (Gilles Mergy, Jean-Yves Sommier, Pierre Kathola, Sonia Gouja, Pauline Le Fur, Maxime Messier, Astrid Brobecker)  : http://www.ateliersfontenaisiens.fr/compte-rendu-du-conseil-municipal-du-30-septembre/

Compte-rendu du CM fait par les élus EELV (Maxime Messier, Astrid Brobecker) : CM – 2021-09-30 CR – Vdef

Tout d’abord, tous les Conseils Municipaux qu’ils aient lieu en présentiel ou en visio pouvaient être suivi en direct et en différé sur le site de la ville.

Ce conseil du 30 Octobre pouvait être suivi en direct, mais, il n’y a pas le lien pour le suivre en différé sur le site de la ville. Cela devra être corrigé. On peut le voir avec le lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=uM1uUF6E4OQ

Elus de l’opposition

Au début du conseil municipal, le Maire a lu un courrier de Mme Poggi lui indiquant sa démission du groupe “Ateliers Fontenaisiens” et la poursuite de son mandat d’élue en tant qu’indépendante de l’opposition comme de la majorité. Début septembre, Mme Poggi d’une part, les autres élus de l’opposition d’autre part ont fait en effet le constat partagé que les conditions d’un travail collectif n’étaient plus réunies.

Les élus de l’opposition ont apporté leur soutien à plusieurs délibérations (attribution d’une aide au relogement des habitants du quartier des Paradis, revalorisation du taux de rémunération des agents vacataires pour les pauses méridiennes, renouvellement du contrat de prévoyance des agents de la ville…). J’ai aussi salué l’avancée que constitue la mise en place d’une charte de télétravail pour les agents municipaux et la qualité de sa rédaction.

Point d’information

Site de la ville

  • Un stage de lecture sera proposé aux vacances de Noël pour tous les élèves de CE2 scolarisés sur la Ville.
  • Grâce aux permanences contre les expulsions locatives du service logement, neuf expulsions sur 10 ont été évitées cette année. Cela résulte d’un travail entre les familles, le services logement, le tribunal de Nanterre mais aussi les structures d’accès aux droits et les bailleurs.
  • Charte de l’environnement : la Ville s’engage pour un futur plus propre.

La Directrice générale de la SPL « Vallée Sud Aménagement » est venue présenter son rapport d’activité 2020 en donnant quelques précisions sur son activité 2021.

Intervention de Gilles Mergy : http://www.ateliersfontenaisiens.fr/rapport-dactivite-de-la-spl-vallee-sud-amenagement-manque-de-transparence-sur-les-projets-et-gestion-perfectible/

Nous sommes le 30 septembre et les élus de cette assemblée délibérante ne prennent connaissance qu’aujourd’hui des actions de votre société capitalistique sur notre ville en 2020.

Votre société capitalistique porte pourtant les projets les plus structurants de notre ville : étude urbaine sur le site RATP du Fahrenheit, étude urbaine sur l’ilot Lombart/Poitiers, aménagement du mail Boucicaut et étude urbaine sur le site St prix.

Entre le moment ou la SPL remet à ses actionnaires le résultat d’une étude et le moment où les Fontenaisiens en sont informés via la présentation publique au conseil municipal, il peut donc découler jusqu’à 21 mois.

Si ces missions avaient été conservées en « régie » par la ville ou VSGP, les élus auraient été informés avant le lancement de l’étude. Cela change tout. La création de cette SPL est donc un recul démocratique considérable comme je l’ai souvent souligné.

Les 8 élus de l’opposition ont écrit fin 2020 pour obtenir communication des études de la SPL concernant notre commune. Fin de non-recevoir. Nous avons donc du saisir la Commission d’accès aux documents administratifs qui a imposé à la SPL de donner suite à la quasi-totalité de nos demandes. Malgré cette réponse très claire de cette autorité administrative indépendante, il a fallu solliciter de nouveau la SPL qui nous a facturé 35 euros pour nous transmettre des documents existant en fichier électronique. Reconnaissons que faire payer des élus de la République pour exercer leur rôle de contrôle au service de leurs concitoyens est une conception particulièrement choquante dans un état de droit.

Les dépenses de fonctionnement de la SPL ont progressé de 20% environ en 2020 avec par exemple 7000 euros de frais de réception ou 22 000 euros de communication. Pour quelle utilité pour les Fontenaisiens ?

En ce qui concerne les projets d’aménagement sur notre ville maintenant :

Sur l’ilot Lombart Poitiers, il est évoqué une convention de mandat signée avec VSGP en février.  Les habitants de ce quartier n’en ont jamais été informés ni encore moins consultés que ce soit avant les élections municipales ou après. Je note toutefois vos conclusions sur le fait qu’aucune opération d’aménagement n’est programmée dans ce quartier pavillonaire.

Sur le mail Boucicaut. Je note que malgré  les démentis successifs de Monsieur le Maire et de sa première adjointe nous accusant de propager des fake news il est bien prévu la création d’une nouvelle tour dans ce quartier.  Une nouvelle tour de 10 étages selon nos informations dans un centre-ville déjà hyper dense.

Sur St Prix, on observe la même démarche qu’aux Blagis. Au lieu d’engager une rénovation approfondie de ces logements comme le font de nombreux bailleurs sociaux avec une qualité de rendu remarquable et un coût financier et écologique bien moindre, on privilégie la démolition pour pouvoir reconstruire des logements privés en évoquant une nouvelle fois la présence d’amiante. Nous demandons à voir les DTA comme nous l’avons demandé à Hauts de Seine Habitat sans succès à ce stade. Mais Mme Brobecker conseillère départementale a déjà réitéré notre demande.

Ce projet va supprimer des logements sociaux et sa mise en œuvre nécessite a priori la suppression d’espaces boisés classés  “

Votes lors du Conseil

Une école municipale du vélo, accessible à tous ! 

Site de la ville

Pour favoriser et encourager les mobilités douces à Fontenay-aux-Roses, la ville a créé son école municipale du vélo et des nouvelles mobilités.  L’école est ouverte à tous les enfants scolarisés entre le CP et le CM2, tous les mercredis matin (hors vacances scolaires) dans le cadre des accueils de loisirs. Les stages multisports proposeront désormais l’apprentissage du vélo et des nouvelles mobilités. Des initiations à la réparation des deux-roues et des trottinettes gratuites seront proposées.  
Enfin pour les adultes, toutes les deux semaines, les samedis matin (hors vacances scolaires) des cours pour apprendre et réapprendre à faire du vélo en toute sécurité seront donnés.

Elus de l’opposition

Les élus de l’opposition se sont abstenus sur la création de l’école municipale du vélo. Maxime Messier et moi avons rappelé que cette activité était parfaitement prise en charge par une association FAR A VELO et que c’est à la suite d’une décision arbitraire du Maire de les expulser de leur local et d’essayer de leur interdire l’accès au domaine public départemental que cette décision coûteuse pour la ville était prise. 

Fontenay-aux-Roses, ville de sculpture 

Site de la ville

Avec son accord et en reconnaissance de ses dons, la Ville a souhaité remercier le sculpteur Adomas Samogitas en dénommant l’allée centrale du Parc Laboissière, qui borde sa sculpture en bronze «Jonas-Baleine », Allée Adomas Samogitas.

Elus de l’opposition

les élus EELV se sont abstenus. tout en rendant hommage à la qualité de l’œuvre artistique de ce sculpteur, Maxime Messier a regretté que la majorité n’en ait pas profité pour rééquilibrer un peu le nombre de rues de notre ville avec un nom de femme (2) par rapport à celles avec un nom d’homme (82).

La municipalité souhaite encourager les habitants des Blagis qui le souhaitent à rester dans leur quartier

Site de la ville

Le renouvellement urbain du quartier des Paradis va améliorer considérablement le confort de plus de 1 800 habitants avec des logements modernes et aux normes, des espaces communs et extérieurs de qualité en plus d’une ouverture sur la Ville et une réelle mixité urbaine. 
Pouvoir reloger un maximum de personne dans le quartier, il va falloir que certains foyers déménagent deux fois, une première fois pour intégrer un immeuble des dernières phases des travaux pour ensuite être relogés en priorité dans une des nouvelles constructions. 
Pour ne pas décourager les habitants des Paradis à rester sur le quartier, la ville octroie donc une aide de 1500€ au foyer qui devront déménager deux fois pour tous les frais indirectement liés aux déménagements.

L’Agence Postale Communale Scarron, un service essentiel au quartier

Site de la ville

La ville a reconduit la convention avec La Poste relative à l’Agence Postale Communale pour maintenir un service essentiel pour la vie du quartier.

Elus de l’opposition

Sur la délibération sur la convention entre La Poste et notre commune concernant l’agence postale de Scarron, j’ai souligné, comme le maire, la nécessité de revaloriser l’indemnité compensatrice versée par La Poste à la commune. La discussion est en cours au niveau de l’association des maires de France. J’ai regretté que ce conventionnement ne puisse pas porter sur le périmètre d’intervention de la banque postale afin de proposer des services bancaires de base. Le maire en a convenu en soulignant que cela posait sans doute un problème  juridique mais que le sujet serait regardé.

La cantine comme à la maison 

Site de la ville

La ville désigne ses représentants pour le Conseil d’Administration et l’Assemblée générale pour la future cuisine mutualisée « La Cuisine Près de chez Nous » avec les villes de Bourg-la-Reine, Montrouge et Sceaux.

Elus de l’opposition

Sur la cuisine centrale géante, le débat ne portait que sur la désignation des administrateurs de la ville de Fontenay-aux-Roses. Avec son sens habituel du respect de la démocratie, le Maire a désigné trois élus de la majorité  (lui-même, Mme Reigada et M. Lafon) et aucun de l’opposition. J’ai rappelé la mobilisation des Fontenaisiens contre ce projet avec déjà plus de 400 signatures de notre pétition en ligne (https://www.change.org/Contre-cuisine-centrale-geanteFAR) et papier.

Adhésion de la SEM Energie au projet de construction de 2 usines à hydrogène à Chatenay-Malabry et Bagneux.

les élus PS et Ateliers Fontenaisiens ont voté pour

Les élus EELV : abstention

Si l’idée de faire de l’hydrogène pour les bennes à ordures nous parait intéressante, nous n’avons pas eu de garantie claire sur l’origine renouvelable de l’électricité qui servira à produire cet hydrogène

Valoriser nos agents

Site de la ville

Afin de valoriser et de reconnaitre le travail de nos vacataires du service périscolaire, la commune propose d’augmenter le taux de rémunération, il passe de 10,5€ à 11,5€ l’heure.

Pour le bien-être au travail

Site de la ville

La collectivité adopte une charte de télétravail pour un meilleur équilibre de la vie personnelle et professionnelle.

Elus de l’opposition

Ils ont salué l’avancée que constitue la mise en place d’une charte de télétravail pour les agents municipaux et la qualité de sa rédaction.

Mise en sommeil de la Caisse des Ecoles

Elus de l’opposition

Ils ont voté contre la mise en sommeil – dissolution de la caisse des Ecoles. 

Cette caisse, qui finance des projets éducatifs, était gérée conjointement par les écoles, la municipalité et les associations de parents d’élèves. 

Mmes Gouja et Brobecker ont expliqué clairement pourquoi cette décision constitue un recul majeur en terme de transparence et d’efficacité de l’action de la municipalité en faveur des écoles car c’est le passage d’un organe dans lequel les décisions sont soumises au vote, notamment pour son budget, et un comité́ qui n’est que consultatif.

Finances, budget de la ville

Elus de l’opposition

Sur l’actualisation des projets d’investissement pluriannuels, j’ai souligné les dérives importantes sur le coût des travaux du projet Place de Gaulle/Parc la Boissière : 25% soit 700 k€ et la nécessité de rendre plus robuste notre maîtrise d’ouvrage et notre pilotage des travaux en renforçant les effectifs de la DSTM.  Le maire a répondu que ces dérives étaient habituelles dans des grands projets d’investissement. Drôle de conception de la gestion en bon père de famille des deniers publics…

Sur la décision modificative budgétaire, M. Sommier a pointé du doigt les difficultés qu’elle posait et s’est interrogé au regard de l’importance de certaines évolutions sur la sincérité du budget primitif. 

Dont les élus verts : vote Contre une nouvelle augmentation des dépenses de réfection de la place De Gaulle a été présentée, portant le total des dépenses à 3,8 millions d’euros. Nous avons toujours dénoncé le caractère très couteux des travaux de la place de Gaulle, qui aurait pu être refaite pour moins cher et sans abattage des arbres du côté ouest.

 

Questions orales

Suppression des places de stationnement dans les 5 mètres précédant les passages piétons par les élus EELV.

Cette suppression, prévue d’ici fin 2026 par la loi, vise à améliorer la visibilité entre piétons et automobilistes. Les réponses de la majorité ont été agressives et manipulatoires, prétextant, que la question était insultante pour les agents municipaux, que c’était déjà fait, et que notre position relèverait de « la doctrine ». Si les rénovations récentes des rues ont effectivement tenu compte de cette loi, il est faux de dire que c’est terminé car il reste beaucoup de situations de ce genre dans la ville.

Elus de l’opposition

En fin de conseil, j’ai posé deux questions orales sur le positionnement des élus de la majorité sur leur tribune publié dans le magazine dans laquelle ils accusent notamment les élus de l’opposition de soutenir les Talibans. Aucun n’a réagi alors que plusieurs d’entre eux nous avaient pourtant confié leur malaise par rapport à cette tribune. La deuxième question sur l’accompagnement des artistes. Mme Guilleminot a répondu positivement à plusieurs de mes questions. J’espère que cela sera suivi d’effet.

Mme Brobecker a déposé une motion pour l’installation de capteurs CO2 dans nos écoles. M. Lafon a répondu qu’ils allaient faire encore mieux avec l’installation de purificateurs. Nous les avions demandé au maire dans un courrier du 21 avril dernier. Espérons donc que cela soit mis en place.

Le prochain Conseil Municipal est fixé le 18 novembre prochain à 19h30

REJOIGNEZ L’ASSOCIATION CIVIFAR : Assemblée Générale mercredi 29 septembre à 20h30 salle du Parc, située 4/6 avenue du Parc .

Notre prochaine AG aura lieu le mercredi 29 septembre à 20h30 salle du Parc, située 4/6 avenue du Parc .

Elle est ouverte à tous. Pass sanitaire non nécessaire, mais masque recommandé.

C’est l’occasion de nous rejoindre et d’établir de nouveaux contacts avec des Fontenaisiens intéressés par leur ville

CIVIFAR agit pour développer la DéMOCRATIE PARTICIPATIVE.

CIVIFAR est un groupe de citoyens qui souhaitent

  • suivre les projets en cours à Fontenay
  • en discuter collectivement et faire des propositions
  • dialoguer avec la municipalité sur ces propositions

CIVIFAR s’implique dans toutes les instances de démocratie participative de Fontenay, car l’engagement citoyen est le seul moyen d’enrayer la montée de l’abstentionnisme.

CIVIFAR est politiquement neutre et ne prend jamais position pour une liste ou pour un candidat.

Il gère également le site des NOUVELLES-DE-FONTENAY, qui accepte toutes les contributions à l’exception des articles ouvertement partisans, ou attaquant directement les personnes.

Ces dernières années CIVIFAR a travaillé entre autres sur

  • les projets de la place de Gaulle
  • le PLU et ses conséquences
  • la clarification du programme des candidats lors des élections municipales
  • la création des comités thématiques, du conseil participatif et du budget participatif.

CIVIFAR continuera à réfléchir sur les projets suivants :

  • le PLUi (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal, qui va remplacer notre PLU)
  • l’urbanisme en général (au-delà des permis de construire)
  • les transports publics (en lien avec le collectif d’associations CARRRO)
  • la représentation des habitants au niveau du territoire Vallée Sud – Grand Paris
  • et tous les sujets importants que les Fontenaisiens souhaiteront voir aborder.

Nous nous adressons aux élus pour leur demander de :

  • ne pas limiter la communication avec les électeurs aux périodes électorales
  • recueillir l’avis des habitants sur les projets qui les concernent,
  • s’assurer que leur action répond bien à l’attente des électeurs,
  • éviter un recours systématique à des cabinets de conseil extérieurs qui pèsent sur le budget municipal

Association CIVIFAR : site : http://www.civifar.fr/

Mail : asso.civifar@gmail.com

Vous pouvez aussi prendre votre adhésion avec HelloAsso : https://www.helloasso.com/associations/civifar/adhesions/adhesion-civifar/

Entretien du vendredi 27 aout 2021 entre Astrid Brobecker (Conseillère du département des Hauts de Seine) & Laurent Vastel (Maire de Fontenay aux Roses)

Objectifs de l’entretien

  • Échanges sur la ville de Fontenay-aux-Roses et le département, dans l’objectif d’œuvrer en commun à condition d’être d’accord sur les objectifs poursuivis
  • Visibilité du mandat de conseillère départementale : permanences et diffusion des coordonnées

Les sujet abordés :

  • Collège des Ormeaux
  • Rénovation des quartiers Blagis et Sorrières-Scarron
  • Centre-ville, Mail Boucicaut
  • Coulée Verte, Aménagement de pistes cyclables
  • Renforcement des moyens de pôle solidarité de Fontenay-aux-Roses
  • Moyens pour exercer fonctions de conseillère départementale

Astrid Brobecker, a fait un Compte-rendu de l’entretien avec pour chaque sujet abordé,  ses engagements de campagne, les réponses de Laurent Vastel par courrier du 30 Juillet 2021 , et lors de l’entretien du 27 aout 2021 et sa feuille de route.

Pour télécharger le Compte-rendu d’Astrid Brobecker, cliquez sur le lien : FAR – LV – 2021-08-27 – Vdef

Laurent Vastel a fait aussi un compte rendu avec les mêmes sujets abordés que l’on peut télécharger sur le lien : https://fontenayavenir.wordpress.com/2021/09/08/madame-la-conseillere-departementale/

𝗭𝗼𝗻𝗲 𝗮̀ 𝗙𝗮𝗶𝗯𝗹𝗲𝘀 𝗘́𝗺𝗶𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻𝘀 : donnez votre avis jusqu’au 24 Septembre

La Zone à Faibles Émissions métropolitaine (ZFE-m) vous concerne !

Les émissions provenant du trafic routier sont l’une des principales sources de pollution en ville. Fontenay-aux-Roses s’engage avec la Métropole du Grand Paris pour améliorer la qualité de l’air en participant à la mise en place de la deuxième étape de la Zone à Faibles Émissions métropolitaine à l’intérieur du périmètre de l’A86.

Du 1er au 24 septembre, une consultation citoyenne est ainsi lancée sur ce sujet avant une prise d’arrêté en novembre, tenant ainsi compte des avis des habitants. Le dossier de consultation est disponible sur https://zfe-planclimat-metropolegrandparis.jenparle.net/

Bon à savoir : la mise en place de la ZFE-m s’accompagne de dispositifs d’aides au renouvellement des véhicules.

En savoir plus : www.zonefaiblesemissionsmetropolitaine.fr