Il est 6 h : les fontenaisiens, petits et grands, sont réveillés par les camions poubelles

J’ai noté que l’agglomération Sud de Seine avait signé un plan de prévention du bruit. Je serai curieux de savoir ce qui est préconisé dedans.

En effet, au quotidien, le bruit devient insupportable.

Habitant rue Ledru Rollin, rue déjà très passante, nous devons, depuis novembre 2015, supporter 3 fois par semaine d’être réveillés, à grand bruits de presse et de bacs manipulés bruyamment, à 6 h du matin par le ramassage des ordures ménagères. Et je ne parle pas du ramassage des encombrants, certes moins fréquent mais qui fait un raffut du tonnerre.

Je conviens qu’il faille que le ramassage se fasse. Et qu’il est souhaitable d’éviter les heures de pointe sur les axes passants. Mais alors que de nombreuses villes, dont Paris, reviennent à des horaires diurnes voire en soirée, Sud de Seine a décidé d’avancer le ramassage d’une heure.

A ce rythme-là, pourquoi ne pas ramasser à 3 h du matin ?  Ca circule encore mieux …

Situé juste au-dessus d’un point de collecte de plusieurs immeubles, en face de la Poste, et malgré un double vitrage, c’est devenu infernal. Les enfants sont épuisés.

J’ai contacté la mairie, en demandant à revenir à des horaires raisonnables ou pour le moins à faire en sorte que la tournée ne commence pas systématiquement par notre rue mais rien ne bouge.

Contactée à plusieurs reprises depuis des semaines, la mairie me répond invariablement que ma demande sera traitée dans les meilleurs délais.

Sur ce sujet, comme sur d’autres, l’essentiel me semble de prévenir les nuisances pour les fontenaisiens.

L’équipe municipale avait fait campagne sur le manque de propreté de Fontenay. J’avoue qu’à l’époque, je n’y avais pas prêté attention. Alors que désormais, j’ai vraiment l’impression de vivre à proximité d’une déchetterie trois fois par semaine.

Stanislas Massieux

Notre agglo sur un plateau

Depuis le 1er janvier 2016, la Communauté d’Agglomération Sud de Seine n’existe plus. En effet, suite à la loi NOTRe,  les communautés d’agglomération des Hauts-de-Bièvre, de Sud de Seine, ainsi que la communauté de communes de Châtillon-Montrouge ont fusionné pour créer l’Etablissement Public Territorial n°2. Chacun des 12 EPT de la Métropole du Grand Paris a en effet reçu provisoirement un numéro, en attendant que leur assemblée constituante vote son appellation définitive.

Comme je m’interrogeais sur le nouveau nom de cet établissement public, j’ai lu sur Wikipedia que son nom provisoire était “Vallée Sud Grand Paris”.

Mais comme Wikipedia le souligne : “Paradoxalement, la plus grande partie du territoire de Vallée Sud Grand Paris se situe, non dans une vallée, mais sur le plateau calcaire du Petit-Clamart, avancée du Hurepoix. Au nord, le plateau culmine au-dessus des communes riveraines de la Seine (Issy, Boulogne) tandis qu’au nord-est il descend en pente douce vers Paris par le glacis de Châtillon-Montrouge. Seule la commune d’Antony est située dans la vallée de la Bièvre.”

Il semblerait que ce nom soit voté définitivement en février, y a-t-il encore une chance qu’il prenne en compte la réalité de la géographie de la région ?!

En plus, cela éviterait d’être confondu avec les habitants de la Vallée de la Bièvre, qui sont eux dans l’EPT 12 !

Compte-rendu de la balade + la réunion publique dans le quartier Ormeaux-Renards, le Mardi 3 novembre 2015

La balade est un diagnostic en marchant de 15h à 18h effectué avec le Maire. 

Les élus présents sont M. Le Maire, Mme Gagnard, Mme Mercadier, M. Chambon (responsable de la voirie et des espaces verts). Le directeur des services techniques M. Duez est présent et enregistre les demandes. Il y avait environ 40 habitants de Fontenay qui ont suivi cette marche. Parmi eux des membres du Comité d’Habitants (CDH) du quartier.

Le parcours avait été défini avec le CDH et était affiché sur les panneaux municipaux. Certains habitants sont venus le long du parcours exposer leur problème : problème pour sortir de chez soi, à cause d’un stationnement de voitures inadapté, problème d’entretien des espaces verts, de ramassage des feuilles. Toutes les demandes sont notées par le directeur des services techniques.

La réunion publique a lieu à partir de 20 H à l’école des Renards. Le Maire est accompagné des différents adjoints : Mme Mercadier (élu référent du quartier), Mme Gagnard (Démocratie Locale), M. Chambon (Espaces Verts), M.Faye (Urbanisme, Transports, élu référent), M.Lafon (Technologie, élu référent), M.Bigret (Commerces), M.Porcheron (Sécurité),  M.LHoste (Travaux), Mme Navarro (Enfance)

Le Comité d’Habitant, nouvellement constitué est présenté. Il est aussi coté tribune. Pour contacter le Comité d’Habitant, on peut déposer sa demande, par l’intermédiaire d’un formulaire de contact , la demande sera envoyée à tous les membres du CDH, y compris les élus référents :

 http://www.fontenay-aux-roses.fr/index.php?id=645

Sont d’abord abordés les problèmes personnels des habitants avec le Maire. Pour la plupart des problèmes, le Maire propose d’utiliser le N° Vert gratuit : 0801 80 00 92, mis en place par la Mairie, pour une intervention rapide et efficace sur le terrain pour tous les problèmes de voirie, travaux, stationnement, éclairage public, déchets ou espaces verts. Ce service gratuit fonctionne du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30 (16h30 le vendredi). En dehors de ces horaires, un répondeur enregistrera les demandes. Un agent des services techniques intervient directement et vous tient au courant. Continuer la lecture

Questions d’actualités sur la densification, la population, l’urbanisme, et l’habitat à Fontenay

Pourquoi faire une densification de la ville et augmenter la population de la ville de 3000 habitants ?

C’est le SDRIF (Schéma Directeur de la Région Ile de France) dont la date de mise en oeuvre est le 1er janvier 2014 avec une période d’application : 2014 – 2030.

Ce SDRIF impose de densifier +15% dans un rayon de 1000m autour des gares SNCF, RER, station de métro existantes, de densifier +15% dans un rayon 500m autour des gares Tramway existantes,de densifier +10% les autres zones. Les 15 % Cela concerne 92 % de la surface de Fontenay. La population de Fontenay doit augmenter de 14.6 %. Il s’agit d’une obligation, sinon, c’est le préfet qui l’imposera. Il s’agit de constructions nouvelles. 

La population qui est de 23500 habitants doit passer en 2030 à 26900 soit 3400 habitants en plus.

Est-ce que cela implique la construction de 2000 logements privés ?

La taille des ménages à Fontenay est actuellement de 2.2 personnes / logement. Pour que la population augmente de 3400 habitants, il faudra construire environ 1500 logements. Il n’est pas nécessaire de  construire des logements sociaux, dans la mesure où le taux actuel à Fontenay est de 42.5% , largement supérieur aux 25 % de logements sociaux, demandé par la loi SRU.

Cela implique la construction de combien de logements en moyenne par an ?

Cela implique la construction d’environ 100 logements / an. Le rythme de construction actuel est de 35 logements / an, dont environ 10 maisons individuelles et 25 logements sociaux. Il s’agit de multiplier par 3 le rythme de construction actuel.

Que prévoit le Grand Paris pour Fontenay ?

Il prévoit une Territorialisation de l’offre de logements (TOL). 

La Territorialisation de l’objectif de construction de 70000 logements par an est prévue
par la loi relative au Grand Paris (loi n°2010- 597 du 3 juin 2010). L’article 23 de cette loi
dispose qu’afin d’atteindre l’objectif de 70000 logements annuels, le représentant de l’État
doit définir «tous les trois ans, les objectifs annuels de production de nouveaux logements
dans les périmètres comprenant un ou plusieurs territoires soumis à obligation de
réaliser un programme local de l’habitat.

Sur ces 70 000 logements annuels, 35 000 logements permettront le maintien en place de la population actuelle (renouvellement du parc), 25 000 logements accueilleront des populations nouvelles et offriront des différents modes de résidence et enfin 10 000 logements répondront aux besoins supplémentaires engendrés par le projet du Grand Paris.

Pour Fontenay, c’est l’agglomération Sud de Seine qui définit l’objectif de construction. Cet objectif de construction peut comprendre (pour moitié en tout cas de la rénovation du parc existant.

Qu’est-ce qui est prévu par l’agglomération Sud de Seine ?

L’objectif défini par la TOL est de 1100 logements pour 5 ans, soit 220 logements / an pour Fontenay.

 L’agglo Sud de Seine a défini un rythme beaucoup plus élevé que le précédent PLH (2010-2014), 35 logements /an, mais qui reste un peu inférieur à celui demandé par la TOL.

Le nouveau PLH (Plan Local de l’Habitat) qui est prévu pour la période 2015-2020.  Il  a été voté 7 Mai 2015 par l’agglomération, il doit être avalisé par chaque commune. Cela a été fait à Fontenay lors du Conseil Municipal du 22 Juin.

Le nombre total de logements à construire pour Fontenay serait de 1050 logements pour la période, soit 210 logements /an

Où seraient situés ces projets de constructions/rénovations ?

Les principaux projets :

– place de Gaulle : 100 logements
– La Cavée : 115 logements
– Les Blagis : 290 logements
– Dépot RATP : 100 logements
– Rue Marx Dormoy : 80 logements

Certains sont déjà actés, place de Gaulle et La Cavée, d’autres ne sont que des possibilités. Les 290 logements qui sont prévus pour les Blagis sont en même temps de la reconstruction et de la création de logements privés. 

Est-ce que la ville est menacée par une OIN (Opération d’Intérêt National)  qui aboutirait à une densification énorme ?

Le 17 Février 2015, la métropole du Grand Paris a défini un  Plan de mobilisation pour le logement en Île-de-France en  faisant appel à l’Agence Foncière et Technique de la Région Parisienne (AFTRP) pour évaluer les potentiels et contraintes des territoires vis-à-vis de la construction de logements. Cette agence a défini 20 Opérations d’intérêt national (OIN), dont une sur Fontenay aux Roses, Clamart, Bagneux, Cachan. 
La plaquette correspondante est disponible avec ce lien.

En pratique, les OIN comportent deux aspects. Les secteurs de projet, d’une part, qui sont des terrains appartenant à l’État et sur lesquels ce dernier projette de construire
des logements sociaux. Les sites de mobilisation sous OIN, d’autre part, qui sont des
territoires sur lesquels l’État cherche à densifier, par la création de ZAC notamment. On ne voit pas où l’Etat pourrait créer une ZAC, car il n’y a pas de grand terrain disponible.

Pour le moment, seul le secteur de projet du CEA pourrait être envisagé avec la construction de 845 logements. D’après la plaquette, il s’agirait d’une programmation mixte et équilibrée. Pour qu’elle puisse exister, il faudrait que le CEA ait déménagé. Pour cela, il faudrait que le site du CEA soit entièrement décontaminé et dénucléarisé. Cela n’est pas prévu avant 2030.

 

INAUGURATION du Plus Petit Cirque du Monde (PPCM) et FESTIVAL HIP CIRQ 2015

A l’origine du projet de centre des Arts du Cirque et des Cultures Emergentes, une initiative locale et citoyenne :
Le Plus Petit Cirque du Monde http://www.lepluspetitcirquedumonde.fr/index.php , association créée en 1992 par quelques balnéolais bénévoles, pour les enfants des quartiers populaires de Bagneux. Avec volonté et persévérance cette petite association a reçu depuis un trophée de l’Economie Sociale et Solidaire pour ses actions dans les domaines de la pratique amateur, de la formation, du développement social et solidaire. Le rêve, en 1992, de son président Daniel Forget, se concrétise aujourd’hui en 2015 avec l’inauguration du Centre des Arts du Cirque et des Cultures Emergentes. Oeuvre architecturale mise en forme par le cabinet Construire http://www.construire.cc/ dans le cadre d’un chantier ouvert accueillant : public, adhérents, écoles, manifestations….mis en scène par un directeur artistique circassien, Nikolaus de la compagnie Pré Occupé  avec des adhérents pratiquants, les salariés, les administrateurs, les bénévoles.  La fin  du chantier est prévue pour fin décembre 2015.
Jeudi 25 juin à 19h ce lieu haut en couleurs (dans tous les sens des termes plus de 28m de hauteur et sa toiture colorée bleu et vert) sera inauguré dans une ambiance encore de chantier . Les discours des officiels seront entrecoupés d’impromptus artistiques et de spectacles. Cette manifestation est ouverte à tous.
Cette inauguration marque également le lancement du Festival annuel Hip Cirq 7e édition qui se déroulera jusqu’au 28 juin. Comme chaque année le festival est ouvert à tous gratuitement sur réservation avec le lien suivant :
https://docs.google.com/a/ppcm.fr/forms/d/18hg737Kzf9N5dvPfGOgBnfGhbklFuoM-8f2iwtN_wpw/viewform

La collecte des sapins de Noël est entrée dans les moeurs

La collecte des sapins de  Noël est maintenant organisée  par l’agglo Sud de Seine. Du vendredi 26 décembre 2014 au dimanche 18 janvier 2015, Sud de Seine met à votre disposition, comme l’année dernière, des enclos à sapins répartis sur votre commune.

Il y en aura forcément un près de chez vous. Seule exigence, déposez votre sapin sans pot ou sac en plastique. Le sapin sera recyclé et vous limiterez ainsi la pollution liée au traitement de ce type de déchets.

Ci-joint la liste des points de collecte pour l’agglomération 

Attention : seuls les sapins naturels, sans neige artificielle sont acceptés.

Les sapins décorés, artificiels,  ou insérés dans des sacs non-biodégradables doivent être déposés à la collecte des ordures ménagères.

Celle-ci est maintenant rentrée dans les mœurs. Même si certains les mettent dans des sacs non-biodégradables (voir photo)

Après le 18 Janvier, vous pouvez aussi les déposer dans les déchetteries mobiles et fixes de Sud de Seine. Voici le lien vous donnant les lieux et horaires de ces déchetteries :  http://www.suddeseine.fr/index.php/collecte-dechet/148-les-decheteries-mobiles

 

Pourquoi la collecte des déchets verts s’arrête fin Novembre, alors que les feuilles ne sont pas toutes tombées ?

Voilà ce que l’on peut voir actuellement dans les rues de Fontenay et des communes de Sud de Seine.

En fait beaucoup d’arbres n’ont pas encore perdu leurs feuilles et même si elles sont tombées, les particuliers n’ont pas encore eu le temps de les ramasser et les mettre dans des sacs. Comme ils ne sont pas au courant, ils les mettent dans la rue en attendant qu’ils soient ramassés par les camions de l’agglomération.

En effet, c’est l’agglomération Sud de Seine qui est chargé du ramassage des déchets verts. Voilà ce que l’on peut lire sur le site internet de l’agglomération :

“Comme chaque année, la collecte des déchets verts se terminera le lundi 24 novembre pour les villes de Bagneux et de Clamart et le mardi 25 novembre pour les villes de Fontenay-aux-Roses et de Malakoff. Elle reprendra en 2015, début mars, et les paquets de sacs de déchets verts seront distribués durant le mois de février. Durant cette période de non collecte, vous pouvez déposer vos déchets verts dans les déchetteries mobiles et fixes de Sud de Seine, qui vous accueillent chaque jour (à l’exception des jours fériés). Vous trouverez toutes les informations horaires et localisations en cliquant ici.”

Pour Fontenay, cette déchetterie mobile se situe Route du Panorama. Elle a lieu tous les mardis et le 2e et 4e samedi de chaque mois de 13h à 17h30. Ce lieu et l’horaire ne sont pas commodes pour des gens qui travaillent.

Le mieux serait de prolonger la collecte des déchets verts de 2 semaines, à l’automne et si on veut rester à budget constant ne commencer la collecte qu’après le 15 Mars.

Quartier Ormeaux-Renards : visite du Maire, Conseil de Quartier le Jeudi 16 Octobre et discussions qui concernent toute la commune

Après les quartiers Blagis et Scarron, le maire, Laurent VASTEL, a mis en application sa méthode : aller à la rencontre des habitants, l’après-midi en parcourant les rues pour relever avec ses services techniques toutes les avaries et désordres rencontrés sur le chemin : état de la voirie et des trottoirs, présence de déchets et ordures non ramassées, présence de tags, parking du RER, état des escaliers situé en direction du RER et de la rue des Ormeaux, montée rue Guérard, et Boris Vildé (rencontre les habitants), visite du Parc Boris Vildé, retour par la rue du Dr Soubise. Il était accompagné des élus référents du quartier : Muriel GALANTE-GUILLEMINOT et Anne-Marie MERCADIER, ainsi que des membres du comité des habitants du quartier.

Le comité d’habitants du quartier s’était réuni une semaine avant pour faire le point des problèmes en cours et sur lequel il attendait des réponses, en particulier sur l’implantation d’un commerce au carrefour des Mouilleboeufs et pour le bâtiment du Conservatoire.

Le soir à  partir de 20 H a eu lieu le Conseil de quartier, qui a réuni en plus du maire, des élus, du personnel des services techniques, environ 200 habitants sur un quartier qui en comporte 5000. C’est le maire qui dirigeait les débats, contrairement à ce qui avait été fait avec l’ancienne municipalité où c’était, conformément à la Charte de Démocratie Participative, le Comité des habitants qui fixait l’ordre du jour et dirigeait les débats. On revient ainsi à l’ancienne méthode du « ping-pong » entre le maire et les habitants. Continuer la lecture

Pourquoi les cours de la section « Aquagym » de l’ASF pour les seniors ont été suspendus sans prévenir ?

Ces cours existent depuis plus de vingt ans. Ils sont organisés par la section natation de l’ASF. Ils ont lieu le lundi matin dans la piscine de Fontenay. Ces cours concernent 50 personnes, des seniors. La piscine de Fontenay est gérée par la Communauté d’agglomération  Sud de Seine.

Le lundi 29 Septembre, il n’y avait pas de prof pour assurer les cours. 

Ensuite, on a expliqué aux « élèves » que les cours du lundi matin seraient purement et simplement supprimés.

Les raisons invoquées pour cette suppression est que le prof qui assurait les cours jusqu’à présent, n’aurait  pas les diplômes nécessaires. Pour la reprise des cours, il faudra trouver un prof diplômé, cela prendra beaucoup de temps, car qui viendra assurer 2 H de cours ?

Si de telles exigences existent, par qui sont-elles imposées : l’ASF, la Communauté d’agglomération Sud de Seine ?

Si cela était le cas, cela n’est pas nouveau, il aurait fallu s’y prendre au printemps, puisqu’il y a une forte demande pour l’aquagym de la part des ainés.

Que font la mairie et l’élue responsable des sports pour résoudre le problème ?

Des adhérents de ces cours sont en train de préparer une lettre de pétition à adresser au président de l’ASF et la mairie pour demander :

– pourquoi la suppression de 2 cours du lundi matin n’a pas été annoncée en Juin, ni au Forum des associations en septembre

– la reconduction du “format”2013-2014  qui donnait satisfaction à tous

– le rétablissement des 2 cours donnés par le prof actuel

– priorité comme prévu aux adhérents 2013

Cela va à l’encontre de ce qui est annoncé dans le Fontenay Mag de la rentrée : « Le sport pour Tous à Fontenay »

A suivre

Retour sur les Journées Portes Ouvertes des Ateliers d’Artistes à Fontenay

Ces Journées Portes Ouvertes ont été un grand succès, comme chaque année. Il y a des nouveaux artistes ou artisans qui ouvrent leur porte. D’autres artistes qui exposent habituellement chaque année, n’exposent pas, ce qui leur permet de rendre visite aux autres artistes. Il y avait d’ailleurs un apéritif ouvert à tous les artistes, qui avait lieu au Centre de Loisirs Pierre Bonnard, le vendredi soir et qui permis sans doute à des intrus de pénétrer pour faire un repérage avant le cambriolage. Il y a également un évènement Off qui a eu lieu avec le collectif “Mauvais Œil“.

Comme nouvel artiste présent à Fontenay, on peut citer Thierry Benenati qui était avant situé près de Versailles. C’est un sculpteur qui fait réaliser des bronzes dont certains de grandes dimensions. Il inclut dans ses sculptures, faites en cire, des objets comme des engrenages, des chaines de vélo, des montres, des manomètres, des robinets, des hublots… Une fois ses moules réalisés, les bronzes sont réalisés par toute une équipe. Le bronze peut être ensuite métallisé, comme avec de l’argent. Il réalise aussi des sculptures en acier, comme le poisson Coelacanthe.

Site internet : http://www.benenati-sculpteur.com/

Un autre sculpteur, Philip Pontay a exposé ses œuvres. Il a présenté des bronzes déjà réalisé comme un joueur de piano-jazz et des moules en plâtre qui attendent d’être réalisés, comme les portraits de  Gaston Bachelard et de Paul Léautaud.

Michel Grandveaud,  situé 1 bis rue de Bellevue, traduit une émotion, une idée ou suscite des questions, uniquement en utilisant du matériel recyclé. Il utilise par exemple des tiges métalliques, des bouteilles d’eau en PVC, des planches de bois, des tuiles. Il réalise ses œuvres dans un style variable et homogène, soit très moderne ou style africain.

Les Frères  DUHEC ont maintenant monté leur entreprise, aidé par l’agglo Sud de Seine. Ce sont des concepteurs / créateurs qui réalisent des objets décoratifs ou utiles, avec des réalisations qui ressemblent à des robots. Ils avaient fait l’objet d’un article dans “Les Nouvelles de Fontenay”, il y a 2 ans.

Leur nouveau site internet : http://www.duhecetfreres.com/

Ils présentaient par exemple, une table basse pour salon, avec un dessus en verre.

Jeansaya,  qui est peintre s’est lancé maintenant dans le modélisme en réalisant des modèles de mannequin décorés en s’aidant de tissus.

Elle s’est associée maintenant avec Astrig Alyanakian  qui fait de la technique mixte, collage, peinture pour créer ce nouvel atelier “L’Œil Magique” qui va proposer des ateliers et des stages de peinture, de modélisme et de stylisme.

Leur site internet : https://atelierloeilmagique.wordpress.com/

2 nouvelles artisans céramistes, Isabelle Speck et Florence Maurice,  se sont installées 7, rue Laboissière où elles ont un four qui monte à 1000 °C et un tour pour la poterie. Elles font des objets utiles, comme des bols, verres, vases, etc, en faïence, en grès ou en porcelaine. Elles proposent des cours.

Leur adresse mail : floence.maurice@gmail.com et speck.isabelle@gmail.com

Laura Favennec et Blandine Chegaray sont des artistes qui font de la Reliure d’Art . Elles se sont installées dans un magasin situé au 111 bis rue Boucicaut. Leur magasin s’appelle “Livrasphère“. Elles existent depuis un an sur Fontenay. Elles réalisent aussi bien de la reliure classique, que de la création de reliure d’art avec des couvertures en relief. Elles fabriquent aussi des objets sur mesure, comme des boites ou des carnets. Elles font de la restauration de livres anciens.

Leur site internet : http://www.livrasphere.com/

Le collectif “Mauvais Œil” avait mis des affiches dans plusieurs endroits dans Fontenay, sur des murs inutilisés pour faire passer un message.

Leur site internet : http://mauvaisoeil.net/